Bonjour à tous,

C’est le coeur lourd mais empli de tendresse que j’ai le regret de vous annoncer ma démission de la présidence de l’association et mon départ de Next Gaymer après 12 années de loyaux services.

Il n’y a absolument aucun motif croustillant ou drama qui se cache derrière cette décision, simplement des circonstances indépendantes de ma volonté dans ma vie personnelle qui exigent aujourd’hui que j’y consacre toutes mes forces et mon attention. Je suis profondément attristé de vous quitter dans ces conditions, je n’avais pas imaginé tirer ma révérence comme ça, mais sachez que je suis aussi très ému et confiant pour l’association car jamais Next Gaymer n’a profité de tant d’années de stabilité et n’a eu autant de belles opportunités pour les années à venir. Nous le devons à tous les bénévoles qui se sont investis depuis le début de l’aventure et qui ont porté cette communauté autant que je l’ai fait, ainsi qu’à tous les adhérents et tous les membres qui nous ont soutenu à chaque étape. Ma contribution à cet édifice prend fin mais les fondations sont si solides que je suis sincèrement serein, mon départ n’aura pas d’impact sur l’association.

Ces 12 années pour Next Gaymer ont été extrêmement riches d’expériences, et de difficultés. Elles m’ont beaucoup appris sur les autres et sur moi-même. En plus de mes propres incapacités et lacunes, j’étais largement inexpérimenté à mes 18 ans lorsque je me suis engagé à porter cette communauté aussi loin que je le pouvais et j’ai fait beaucoup d’erreurs de jugements et d’approches que j’ai sincèrement regretté mais qui ont aussi été chacune des étapes qui m’ont permis d’apprendre et de façonner l’association telle que vous la connaissez aujourd’hui. Il y a un grand nombre d’anciens qui sont toujours parmi nous et qui savent quel voyage périlleux cela a été pour arriver jusqu’ici. Si j’ai toujours défendu les valeurs de Next Gaymer avec une telle ténacité, c’est parce qu’elles me tiennent profondément à coeur. À chaque fois que j’ai eu l’opportunité de parler dans l’espace public, c’était pour adresser le fait qu’il y a des personnes qui sont discriminées ou qui ont des lacunes sociales, qui luttent contre l’isolement, le suicide, des situations très compliquées, et qui ont besoin d’un soutien moral et d’un tissu social que l’association pourra peut-être leur apporter. Si j’ai adressé ces sujets avec une telle ferveur dès que j’en ai eu l’occasion, c’est parce qu’ils me concernaient personnellement et que j’espérais sincèrement pouvoir aider d’autres personnes à aller mieux que ce que je ne l’étais. En Next Gaymer, j’ai fondé la famille que j’aurais rêvé d’avoir lorsque j’étais adolescent et cela me comble que ce rêve soit partagé par tant de personnes aujourd’hui.

J’ai bien conscience que Next Gaymer n’est pas toujours l’expérience rêvée par tous, cette communauté est loin d’être une utopie et elle ne le sera probablement jamais. Sans que ce soit une excuse, je tiens à rappeler que nous ne sommes malheureusement qu’une poignée de bénévoles pour accompagner des milliers de personnes qui nous amènent chaque jour leur lot de réclamations, doléances et exigences. De votre côté, vous profitez des espaces de discussion, que vous y passiez un bon ou un mauvais moment, du nôtre nous dépensons toute notre énergie et temps libre pour que l’association reste fonctionnelle et nous sommes aussi confrontés à des situations compliquées à gérer. Il y a des tentatives de suicide, il y a des suicides tout court, il y a des situations d’extrême violence et de danger, il y a toute sorte de choses auxquelles nous sommes exposés directement. J’ai passé des dizaines et des dizaines d’heures à accompagner des personnes qui me racontaient leur détresse, jusqu’à des situations nécessitant des appels d’urgence et des interventions. Et je suis hanté par les personnes que je n’ai pas su aider, je regrette de ne pas toujours avoir été disponible envers ceux qui cherchaient de l’aide et du réconfort. Je ne réprime pas du tout votre droit de nous critiquer, c’est important, mais je vous demande juste de prendre du recul et de voir que nous sommes juste quelques âmes à tout donner pour faire en sorte que cette communauté continue d’exister et que nous soyons là pour ceux qui en ont le plus besoin. En nous sollicitant pour des conflits puérils, vous parasitez nos actions là où elles sont le plus nécessaires et vous épuisez les bénévoles, qui je le rappelle, vous consacrent leur temps et énergie gratuitement. Certaines personnes dans l’association utilisent leur énergie pour se plaindre constamment alors qu’elles pourraient s’en servir pour nous aider et contribuer à améliorer la vie de tous. Je compte véritablement sur chacun d’entre vous pour ne pas réduire Next Gaymer à un espace de drama ou de divertissement. Oui il y a des jeux, des loisirs, des événements, mais ce qui compte véritablement, c’est tout ce que nous partageons ensemble et plus particulièrement ce que nous faisons les uns pour les autres. Cela commence par votre sympathie, votre patience, votre écoute, votre capacité à réprimer votre négativité pour partager ce que vous avez de plus positif, toutes vos contributions pour faire de Next Gaymer un espace safe où chacun puisse se faire de véritables amis et trouver un lieu dans lequel il sait qu’il sera toujours le bienvenue.

Au niveau des supports et de l’association en général, rien ne change. Next Gaymer est toujours régi par le même système qui dissocie d’un côté les supports (droits légaux, marques, supports, serveurs, domaines) et de l’autre l’association (bénévoles, adhérents, événements, finances). En résumé, les « murs » sont détenus par un tiers tandis que l’organisation des espaces et des événements sont régis par l’association. Ce système garantie une stabilité extrême pour Next Gaymer car cela rend tout putsch impossible : chacun peut adhérer et devenir bénévole jusqu’au plus haute responsabilité au sein de l’association, mais aucun n’aura jamais les pouvoirs de supprimer le site ou les supports de Next Gaymer. Ce système a été mis en place après une succession de tentatives de putsch, et il s’est avéré très efficace pour prévenir les soifs de pouvoir de certains. Nous n’avons plus eu de scissions, coups d’état ou grandes guerres sur les espaces publics depuis des années et c’est le signe d’une communauté bien protégée et en bonne santé. Par rapport aux droits légaux et supports, ils seront confiés à SinYdur et Gaara. Par rapport à ma démission de la présidence de l’association, le bureau a élu un président provisoire comme le prévoyaient les statuts, Footbridge, pour officier en attendant la prochaine AG annuelle. Il a toujours eu les intérêts de Next Gaymer et de ses adhérents à coeur, je place toute ma confiance en lui et en les bénévoles, l’association est entre de très bonnes mains.

Avant de vous quitter, j’aimerais aussi adresser un dernier sujet qui me tient à coeur, qui est la représentativité des femmes et des personnes transgenres dans l’association. S’il n’y a aucun doute que j’ai été heureux d’adresser ce sujet à chaque fois que j’en ai eu l’occasion, je pense sincèrement que cette représentativité ne sera correctement défendue en premier lieu que par les personnes concernées. Je ne suis pas du tout en train de dire que ce n’est pas mon problème et que cela devrait être seulement le leur, au contraire, je me sens véritablement concerné et j’ai été honoré de faire ce que je pouvais à mon échelle, mais il y a des progrès immenses à faire en la matière au sein de l’association et nous avons besoin de vous pour les mener, car à notre niveau les événements dédiés que nous avons organisé ainsi que les espaces réservés n’ont pas eu le succès escompté. Nous avons besoin de femmes et de personnes transgenres pour représenter l’association et pour développer des espaces dans lesquelles elles puissent se sentir à leur place et être représentées au sein de Next Gaymer et de nos communications publiques. J’insiste depuis des années et j’insiste avant de vous quitter car ces personnes sont encore beaucoup trop invisibilisés, nous avons une responsabilité là-dedans et une magnifique place à leur donner au sein de l’association. Il faut nous en donner les moyens car nous pourrions faire beaucoup de bien à beaucoup d’autres personnes qui en ont besoin, et pas seulement à des hommes gays.

Voilà, désolé pour le long message, il était plus politique que ce que je l’imaginais mais je pense que ces points sur l’association sont beaucoup plus importants que mon propre départ.

C’est cheesy mais je vais quand même le dire : j’ai un amour infini pour chacun d’entre vous. Cette association a exigé un labeur et une dévotion incroyable, je me suis vraiment saigné pour elle comme si c’était pour un membre de ma famille. Merci pour vos messages touchants, pour vos témoignages profondément émouvants, pour les vies sauvées et celles qu’on a aidé même un tout petit peu. Tout cela me donnait du courage et me disait que ça en valait vraiment la peine. Et pardon pour ceux que je n’ai pas su sauver ou aider. J’en ai failli beaucoup, je vous demande pardon, j’ai vraiment fait de mon mieux mais je n’ai pas toujours été à la hauteur. Pardon.

C’est à votre tour de prendre soin de cette jolie famille maintenant. N’hésitez pas à devenir bénévole, selon votre énergie, votre rythme, votre contribution… Ou sinon, continuez tout simplement d’être là, de participer et d’être bienveillant. Vous êtes tous important et à votre place parmi nous.

Prenez soin de vous et prenez soin des autres surtout.

Love you.

Alex / Sikander