Envisagez-vous d'être parent ?

Répondre
Avatar du membre
Level 2
10 messages

06 janv. 2018, 18:39

J'ai voulu des enfants... quand j'avais 19/20 ans. Une époque où je me convainquais que j'étais amoureux de ma meilleure amie... :?
Après 6 mois, ça m'est passé.

Avoir des neveux me suffit PLUS que largement, aujourd'hui...
Ils viennent de temps en temps, jouent à la console, font du boucan, foutent le bordel...
Ils ont des cadeaux aux anniversaires, pâques, St-Nicolas, etc... et ils font à peu près tout ce qu'ils veulent, et quand ils viennent loger ils se couchent à pas d'heure (même si maman a dit "9h au lit hein!" :D )

Bref, être tonton/oncle/parrain est bien suffisant!
Ça n'a que des aspects positifs, parce qu'on évite tous les côtés désagréables qu'il y aurait à être parent.
Pas à les éduquer (au contraire, on leur apprend ce qu'il ne faut pas faire :lol: ), pas à leur dire "range ta chambre, finis ton assiette, fais tes devoirs, va prendre ton bain, étudie, etc, etc...) Donc pas de corvées. Et l'avantage aussi, c'est qu'ils ne sont pas là tout le temps. Il y a des parents qui se tapent des crises de nerfs avec leurs enfants, qui n'ont plus aucune liberté, intimité ou autre... L'avantage avec les gosses des autres, c'est qu'ils finissent par retourner chez eux. @onion9@

Donc, merci à mon frère (et ma belle-sœur) d'avoir fourni des petits-enfants à mes parents! :p
Pour donner de l'affection, un chat ou un petit chien suffit... @onion8@

(en me relisant, je me trouve un brin mesquin... boah, tant pis @onion9@ )

Avatar du membre
Level 25
986 messages

13 janv. 2018, 15:18

Guadoseymour, tu es mon nouveau maître à penser ^^

Avatar du membre
Level 11
183 messages

15 janv. 2018, 23:50

J'aurais pas dit mieux ! (Après, ça n'engage que moi ^^)

Avatar du membre
Level 2
8 messages

16 janv. 2018, 00:11

Entièrement d'accord avec ce qu'il se dit dans les derniers messages.
Etre parent est une énorme responsabilité et le faire pour respecter une certaine norme de la société ou satisfaire le désir de quelqu'un d'autre (son conjoint, ses parents...) n'est pas la bonne démarche à mon sens.
Mes neveux et nièces me suffisent également amplement.
Je ne me vois pas en avoir pour un tas de raisons. Ce ne serait absolument pas leur rendre service que d'en avoir.
Après, on dit aussi qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. C'est propre à chacun au final, son parcours et l'idée de l'avenir qu'il ou elle se fait.

Avatar du membre
Level 6
64 messages

20 janv. 2018, 09:02

Personnellement oui au moins voir 2 mais j'attend d'avoir une vie stable et même si je ne rencontre pas l'homme de ma vie je pense faire quand même les démarches.

Avatar du membre
Level 6
60 messages

20 janv. 2018, 20:44

Haagentis a écrit : Hm, donc, sur une planète surpeuplée aux ressources qui s'épuisent chaque année de plus en plus vite, et avec de plus en plus de tensions politiques internationales, un réchauffement climatique qui promet son lot de catastrophes, pénuries et exodes, et le nombre d'irresponsables que je vois pondre par lâcheté existentielle -incapables de chercher et trouver un sens à leur vie autrement qu'en spawnant des rejetons-... Non, très peu pour moi. D'autant plus qu'à notre époque, avoir un gosse est un luxe, et je connais trop la misère pour l'infliger à un(e) enfant qui n'a rien demandé, et avoir un gosse demande un minimum d'équilibre mental, ce que je ne trouve pas dans une majorité de mecs (justifiant aussi mon célibat).

Peut-être vaudrait-il mieux nous demander ce que nous pouvons faire pour le monde avec notre différence plutôt que de chercher à faire constamment comme ces abrutis d'hétéros. Ils ne pondent plus que pour correspondre à ce que la société de consommation attend d'eux. Faire un enfant n'a pas plus de sens que de poster des photos de sa racaille sur Facebook pour prouver au monde à quel point on est intégré dans une société malade.

Que la reproduction aille se faire foutre.

PS : Une théorie un peu random de Desmond Morris (un anthropologue) pose l'hypothèse selon laquelle l'homosexualité serait une réponse de la Nature a la surpopulation humaine. Il n'en est pas sûr lui-même, mais il se pose la question dans son bouquin The Naked Man. D'autres peuples nous placent naturellement dans des positions de shamans (amérindiens, notamment). Bref, ouvrez des livres.
Voilà qui résume ma pensée.

Avatar du membre
Adhérent
155 messages

09 avr. 2018, 06:16

Entendez moi bien, ce post n'est que le reflet de ma pensé, ce n'est pas un jugement de valeur de se que font les autres....

J'ai 35 ans et mon copain 38 et nous en avons fait le deuil de ne pas avoir d'enfant car si on compte sur l'adoption française, les démarchent prennent 5 à 10 ans. Nous nous considérons donc trop vieux pour en avoir. j'aurais aimé en avoir à 20 ans , 25 ans max.

Du coup, on a adapté nos vies à une vie à 2, et surtout on les voit bien nos amis avec des gosses, alors on préfère passer pour les égoïstes qui ne pensons qu'a nous même, mais par pitié, je n'en veux pas de leur vie pépère... ultra rythmé par les enfants, leur école, leur cours de si de ça... en plus, faut une baraque, parce que pour élevé les enfants c'est tellement mieux, et puis après faut entretenir le jardin etc... non, vraiment, c'est plus pour nous....

Et le discours des parents pour essayer de faire culpabiliser sur le fait de ne pas avoir de petits enfants, ça n'a pas d'emprise sur moi, j'ai faussement rétorqué gentiment que la souffrance était bien plus importante pour moi que pour eux je ne voulais plus en parler... du coup, même si c'était faux, ça a clos le sujet...




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités