Le mariage: vous en avez envie, c'est l'aboutissement d'une vie de couple - ou pas?

Level 5
46 messages

09 Feb 2015, 14:12

Il y a aujourd'hui de multiples instances civiles ou sociales qui permettent de reproduire les évènements, le cadre civil ou les festivités du mariage, sans à proprement parler se marier.
Je ne pense pas que le mariage puisse être en soi un aboutissement quelconque :
Si vous marier à votre conjoint était l'aboutissement (sous entendu final), que se passerait-il après? L'ennui, la routine, la déception de n'avoir plus d'objectif? Au final le divorce parce qu'après s'être marié, on n'a plus de raison de se marier. Le mariage doit être vu comme un cadre, une reconnaissance, pas un aboutissement, sinon c'est le serpent qui se mord la queue.
 
Si la question était : le vois-je comme une reconnaissance? ou pas?
 
Je pense que c'est un évènement particulièrement important dans une vie de couple, qui peut avoir de très bonne répercussions comme d'autres plus néfastes (cf plus haut), quand elle peut avoir lieue. Mais est-elle nécessaire? Pour le moment, je ne sais toujours pas tracher la question. Il y a plusieurs unions possibles : mariage, PACS, ou simple concubinage (union libre si vous préférez :p), et mariage a le sale caractère d'être imprégnée de toute une sémantique de tradition pré-68.
Depuis quelques décénnies, l'image de la famille a énormément changé, et le concept de mariage (quel qu'il soit), ainsi que ses institutions devraint être remise à plat. Mariage signifie pour certains ancrage ou carcan, nécessaire car si le mariage était refusé, cela peut entrainer au pire l'éclatement, au mieux une dissenssion temporaire dans le couple. Les unions, même celles du mariage, sont beaucoup plus libres maintenant, mais les institutions n'ont pas bougé. Pour divorcer, même par consentement mutuel, c'est assez lourd de procédure.
 
Donc, mariage? A consommer avec modération. :)

Level 8
106 messages

10 Feb 2015, 09:58

Moui... pourquoi faudrait-il que les choses "aboutissent" ? Surtout pour une relation entre deux personnes. Aboutir : arriver au bout. Y'a quoi après ?
En somme, mon opinion : bof. Venant d'une famille de païens pratiquants où seuls les couples non-mariés ont tenu, je n'idéalise pas trop les robes-en-meringue-party. Je ne mise pas non plus toute ma vie sur l'amouuuuuuuuuuuuuuuuuuur, donc en faire une mise en scène grotesque et l'étaler à mes amis... j'en serai incapable. Bref, je suis pudique. Mais, ceci mis à part, j'ai un gros faible pour le combo buffet/alcool/musique.
Bon, et si c'est à la mode depuis les années 60 le mariage "d'amour", à l'origine ça n'est pas "d'amour" et n'a pas forcément à l'être, donc a priori pas de lien direct (bon, l'arrangement étant souvent au détriment de la demoiselle, que le mariage d'amour se soit imposé n'est pas une mauvaise chose). C'est surtout un contrat entre deux personnes. Je parle du mariage civil, hein. Je ne cracherais pas non plus sur les avantages fiscaux qu'on peut déduire du contrat.
Je crois qurtout qu'il faut se marier avec quelqu'un dont on sait qu'il/elle saura divorcer raisonnablement et qui ne projettera pas trop de symbolique sur l'acte. Les choses vont et viennent, si l'autre en face croit que si, parce qu'il y a mariage, le couple durera indéfiniment/plus longtemps/vaut mieux que les autres, ça sent plus les emmerdes que l'amour.
En gros, on est d'accord sur les termes du contrat, on reste ensemble, on n'est plus d'accord, on se sépare. Pas besoin d'en faire un pataquès. Trop souvent, les gens aiment autant exhiber leur bonheur estampillé Matel/Disney lors d'un mariage que leur médiocrité pendant le divorce.

Level 5
46 messages

12 Feb 2015, 08:49

Ahaha, le mariage, personnellement j'ai du mal avec ce concept. Surement depuis le jour ou j'ai surpris ma grande mère en larme, plus rien ne vas entre mon grand père et elle depuis20 ans, mais c'est l'ancienne génération "Pour le meilleur et pour le pire". En tout cas une chose est sur, pour le mariage elle c'est imposé une vie dans laquelle elle n'as pas été aussi heureuse qu'elle aurait du.
 
Qu'en est il actuellement, les relations sont majoritairement instables dans beaucoup de couple et le mariage va de paire avec divorce, on peux se demander si c'est encore une instance  adapté à notre époque. Vous l'aurez compris pour moi la réponse est non.
 
Je trouve que le mariage n'apporte rien d'autre qu'une bague au doigt et pouvoir se pavaner dans la rue en disant "Bonjour je suis marié, regardez ma main ! " ce qui entre nous soit dis n'est pas vraiment mon genre.
 
Si on devait recentrer ça sur la communauté gay et dans mon cas en particulier, dans mon Alsace profonde, les mœurs et la tolérance des gens on souvent leurs limites, et le mariage gay est pas ce qu'il y a de mieux vu. C'est triste mais pour moi la France n'est pas sortie du "vivons heureux vivons caché".
Last edited by Serenander on 12 Feb 2015, 08:51, edited 1 time in total.

User avatar
Level 22
773 messages

12 Feb 2015, 20:07

[quote="Aquarius"]
Si on devait recentrer ça sur la communauté gay et dans mon cas en particulier, dans mon Alsace profonde, les mœurs et la tolérance des gens on souvent leurs limites, et le mariage gay est pas ce qu'il y a de mieux vu. C'est triste mais pour moi la France n'est pas sortie du "vivons heureux vivons caché".
[/quote]
 
N'est-ce pas du au côté fort rural de certaines régions de France?
J'ai l'impression que plus les gens sont "isolés" dans une région, moins ils voient de choses et moins ils sont ouverts d'esprit.

Level 5
46 messages

12 Feb 2015, 23:13

J'aimerais pouvoir répondre franchement oui. Mais ça serait sans grande conviction.

Level 12
236 messages

13 Feb 2015, 07:41

Bien sûr Alcazar :)
Je viens moi même d'une petite ville de 5000 habitants en Lorraine, et c'est certain que les mentalités ne sont pas les mêmes qu'en ville.
 
Ensuite Aquarius, tu viens de Mulhouse, plus ou moins 115000 habitants, j'ai connu mieux comme Alsace profonde :D
En revanche, c'est clair aussi que l'Alsace est une région avec une population plus obtue, raciste et xénophobe qu'ailleurs de manière générale. C'est peut être plutôt ça?
 
Et enfin, concernant ta grand mère, il n'y a rien à regretter. Les mariages de nos grands parents ne se basaient pas sur l'amour mais sur l'intérêt financier/social, ou la convenance, plus qu'autre chose. Et c'était normal. Ne portons pas sur nos grands parents nos propres schémas 50/60 ans plus tard.

User avatar
Adhérent
445 messages

13 Feb 2015, 09:36

Ebelh, tu sais sans doute que les mariages d'amour existent depuis bien plus de 50-60 ans? (ouaip, ça commençait à bien se répandre aux alentours de... 1789 :) )
 
Et pour appuyer sur le fait que ta dernière phrase n'a juste aucun sens: mes parents sont mariés depuis 42 ans bientôt (woop woop), mariage d'amour, et j'ai aussi vu ma mère pleurer, et ils ne s'aiment plus depuis un moment, mais c'est ainsi. 
 
"Homo sum: humani nihil a me alienum puto" ha ha ha

Level 5
46 messages

13 Feb 2015, 11:22

Non, ca n'avais rien d'un mariage d'interet, ils se sont bien marier par amour, mais 60 ans c'est long et les gens changent, elle n'as plus les même attentes, il n'est plus le même. Bref tout évolue et le mariage lui est définitif. 

Level 8
115 messages

13 Feb 2015, 11:39

le mariage est définitif ? oO
 
je pense que tu confonds plusieurs choses, si je peux me permettre. Le mariage c'est l'engagement de porter fidélité, assistance etc. pas un serment de ne pas évoluer entre le jour du mariage et le décès. 
 
Rappelons nous que le mariage est le cadre. Si des personnes sont/peuvent être malheureuses en étant mariés, ce n'est pas le fait d’être marié qui est en cause mais le comportement de l'un des deux. Il ne faudrait pas confondre mariage et problèmes conjugaux.
 
Pour résumé ma pensée : dans les post que j'ai pu lire ici, bcp voit le mariage de façon métonymique. Le mariage c'est le contenant pas le contenu !
Last edited by Lou on 13 Feb 2015, 11:41, edited 1 time in total.

Level 5
46 messages

13 Feb 2015, 12:37

J'aurais du repréciser que je faisais référence à la vieille mentalité d'il y a 60 ans, ou le mariage était à la vie à la mort. Il va de soi que ca s'applique plus aujourd'hui sinon on aurait pas autant de divorce
Last edited by Serenander on 13 Feb 2015, 12:38, edited 1 time in total.

Level 8
115 messages

13 Feb 2015, 14:34

Je pense que tout le monde est à peu prêt d'accord sur le fait que l'on ne veut pas d'un mariage comme il était présenté (et quasi obligatoire) il y a 60ans. Cela dit, du coup, quelle est ta vision du mariage à notre époque ? :) 

Level 5
46 messages

14 Feb 2015, 11:06

 *jette des fleurs a Aigledor83 * Enfin quelqun d'aussi négatif que moi sur ce sujet  ! XD

Level 3
12 messages

23 Oct 2015, 18:19

Je rejoint pas mal d'entre vous, très sincèrement, pour moi, le mariage ne sers absolument à rien, s'il était vrai et nécessaire ca se saurait... Quel est le métier le plus vieux du monde ? La prostitution, cela fait donc depuis la nuit des temps que le monde est infidèle, pareil pour le divorce, plus de 50% des mariages finissent en divorce... D'ailleurs vous remarquerez que dès que qqun dit "mes parents sont toujours ensemble" on est tout de suite étonnés.
 
J'ai étudié l'amour, et j'en suis arrivé à la conclusion que l'être humain n'est pas fait pour être fidèle, la prostitution, les divorces et les plans cul qui sont devenus monnaie courante à l'heure actuelle en sont la preuve, cela dépasse largement le reste du peuple qui lui est fidèle, qui ne baise pas à coté de leur relation et qui ne va pas aux putes. Les études scientifiques faites sur l'amour prouvent qu'en réalité ce n'est qu'une ruse de la nature qui nous permet de survivre en tant qu'espèce, l'amour étant la seule manière d'unir deux êtres (la jalousie rentre en compte aussi la dedans afin d'optimiser les ressources naturelles qui vont permettre à la famille de vivre) et d'en créer un troisième, mais après que le troisième être devient indépendant, le couple n'as plus lieu d'être et c'est là que ca se gâte... L'homme a ce sentiment naturel qui le pousse à semer sa semence afin de répandre son patrimoine génétique et participer à la survie de l'espèce, c'est naturel, c'est en nous, et d'ailleurs qui a décidé que dès que l'on était en couple il fallait suivre des règles précises concernant les actes sexuels ? Et pourquoi ? Quelle est la raison ? Pour moi c'est là la plus grande cause des divorces, l'incompréhension de l'être humain et de sa nature profonde.
 
J'aurais des tas d'exemples afin de défendre cette idée, mais je vous exprime ici un bref résumé ;) donc pour moi l'amour c'est beau, mais le mariage, non merci

Level 2
6 messages

23 Oct 2015, 18:48

Malgré l'image négative que j'ai du mariage en général, le fait que ce soit une possibilité envisageable de nos jours me réjouit légèrement.
 
Après malgré tout ce que l'on sait sur le sujet (le % de divorces etc...), si ça permet à certains d'être heureux, même pendant une courte période, alors pourquoi pas?

User avatar
Adhérent
323 messages

12 Aug 2020, 17:45

Je n'ai jamais été mariage.

Je le suis encore moins maintenant.

1/ Je crois dur comme fer que, si mon compagnon veut un signe d'appartenance ou veut que nous nous engagions, nous n'avons pas besoin d'aller à la mairie, d'avoir des témoins et de faire du blabla ou claquer des milliers d'euros à rincer la gueule à tout le monde. On peut s'échanger des bagouzes, se promettre un amour éternel, et s'y tenir.

2/ Mon ex. "Tu es l'homme de ma vie, je veux me marier et avoir des enfants". A creuser le sujet pour savoir pourquoi il voulait se marier, il s'est avéré qu'il cherchait plus l'approbation des autres (notamment ses collègues, amis et son entourage en général) et une occasion d'être le centre de l'attention. Mon avis ? Rien à foutre. Le but était d'inviter moultes personnes et de faire la fête. Et conclusion : que je sois là ou pas, rien à foutre en fait. C'est censé être ma journée, et en fait, je vais la subir xD Et pour un truc que LUI voulait, j'ai longtemps attendu la demande officielle, et ne l'ai jamais eue xD
A la question : "pourquoi veux-tu te marier ?", pitié, répondez : "parce que je t'aime, que tu es le seul et l'unique, et que je veux passer le reste de ma vie avec toi ♥", pas "pour faire la fête" ou "pour que notre amour soit reconnu". C'est naze. Vraiment.

3/ Comme me le dis ma mère : "moins de "je t'aime" et que ça dure". Je préfère ne jamais me marier et vivre une vie entière avec un homme sincère, que de me marier en grande pompe, et divorcer quelques mois ou années après.

4/ Procédure de divorce, même accélérée avec les dernières réformes ? Des mois voire des années de procédure, potentiellement contentieuse, pour solder une vie de couple en souffrance. Pour m'être séparé après 8-9 ans de vie commune et un PACS, ça m'a déjà pris 2 ans pour en finir avec les crédits immo et paperasse séparant tout en deux... alors avec un mariage et un divorce pour faute ou autre...


Je n'ai aucun souci à porter un anneau pour signaler que je suis pris. L'engagement n'a rien à voir avec un bout de papier remis par un maire, ou l'approbation d'un prêtre.

Le seul bémol à ne pas se marier, c'est passer à côté de la pension de réversion. Vivre toute une vie avec quelqu'un, qu'il meurt et vous restiez, c'est quand même top de profiter d'une partie de sa retraite xD bon, c'est plafonné aussi, donc même ça, on peut passer à côté... Vraiment aucun intérêt.

User avatar
Level 9
129 messages

14 Aug 2020, 17:15

Salut Henkil,

"Je crois dur comme fer que, si mon compagnon veut un signe d'appartenance ou veut que nous nous engagions, nous n'avons pas besoin d'aller à la mairie, d'avoir des témoins et de faire du blabla ou claquer des milliers d'euros à rincer la gueule à tout le monde. On peut s'échanger des bagouzes, se promettre un amour éternel, et s'y tenir."

"A la question : "pourquoi veux-tu te marier ?", pitié, répondez : "parce que je t'aime, que tu es le seul et l'unique, et que je veux passer le reste de ma vie avec toi ♥", pas "pour faire la fête" ou "pour que notre amour soit reconnu". C'est naze. Vraiment."

"L'engagement n'a rien à voir avec un bout de papier remis par un maire, ou l'approbation d'un prêtre."

Tu as tout dit et je ne ferai que te paraphraser. ça fait du bien malgré tout de lire ça, étant donné qu'aujourd'hui ce genre de réflexion que tu as se font d'une rareté assez déprimante.

Pour ma part j'ai toujours rêvé qu'un homme ait des sentiments si forts pour moi qu'il me fasse une telle demande mais je crois que ça n'arrivera malheureusement jamais maintenant que j'arrive à quasiment 40 ans je ne me fait plus guère d'illusion. Dans ma dernière relation qui a duré 12 ans mon ex compagnon m'a demandé en mariage... mais uniquement pour le côté juridique de la chose (il voulait qu'on se protège pour le bien que nous avions acheté ensemble). Alors je ne dis pas que c'est mal d'y avoir pensé pour cet aspect, mais pour moi le mariage c'était avant tout une occasion particulière et merveilleuse de célébrer des sentiments que l'on porte l'un pour l'autre avant de penser à l'aspect juridique que cela impliquait. Quelle énorme déception j'ai pu ressentir de voir qu'il ne partageait pas cette même vision mais surtout ce qui m'a le plus déçu c'est la façon dont il a présenté la chose comme s'il me demandait qu'on aille faire les courses parce qu'il n'y avait plus rien à manger: une banale nécessité en somme.

Level 1
3 messages

10 Jan 2021, 12:46

bonsoir à tous et à toutes,

depuis peu , jai à nouveau des bouffées dangoisse, le matin ou le soir. Elles ne durent pas longtemps, mais je naime pas cette sensation. A une époque, je prenais 1/4 de lexomyl, et ça passait, mais jai eu du mal à arrêter et jai juré de ne plus jamais y toucher. Avez vous un remède "pas méchant" contre ces bouffées dangoisse?

bonne soirée à tous et à toutes,

User avatar
Adhérent
323 messages

13 Jan 2021, 16:19

Hello,

Ce n'est pas vraiment le sujet mais...
pour ton souci d'angoisses, je t'aurais bien conseillé de faire du sport pour évacuer (ça détend et ça libère des hormones du bonheur), mais vu le contexte... tu devrais soit en parler avec tes amis ou ta famille, ou des personnes de confiance de ton entourage, soit aller consulter un médecin :)

Nous ne te connaissons pas, ils est donc difficile de te "conseiller", et il faut identifier d'où viennent ces angoisses pour pouvoir les gérer/traiter au mieux. Un médecin a une oreille neutre, et pourra, au pire du pire, te prescrire un traitement adapté et adéquat, ou te rediriger vers un spécialiste.




Users browsing this forum: No registered users and 118 guests