Hommage gay vidéo

Avatar du membre
Level 11
209 messages

31 janv. 2014, 01:15

[quote="Dark"]
Elle aurait  été faîte par une autre autorité, pour un autre public, dans d'autres circonstances je n'aurais rien à redire. 
 
Là ce qui me tic ce n'est pas la vidéo, c'est son contexte ;) . Il faut rattacher les choses à leur contexte, et là c'est celui de la pédagogie, et en tant que futur enseignant je ne me vois pas montrer ça à une classe lors d'un débat.
[/quote]
 
C'est la dernière fois que je tente de convaincre de l'utilité de la vidéo. C'est moi qui l'ai posté et je sais très bien par qui ça a été fait, dans quel cadre et avec quel objectif (mais j'ai, vraisemblablement manqué de clarté).
 
Les courts-métrages sont le produit d'un concours organisé par l'Institut national de prévention pour l'éducation et la santé (INPES), en collaboration également avec le ministère de la santé et des sports (dont la jeunesse était aussi l'un des centres d'intérêt).
Ces films sont fournis par l'INPES et s'adressent aux professionnels de l'éducation pour des usages en cours (plus de détails :droite: ici). Ils ne sont pas distribués comme des bombons mais avec un dossier pédagogique dont vous avez la description sur le site précédemment indiqué par un lien, ce dossier je ne le connais pas, je ne sais pas s'il formule des critiques sur les films mais j'ose l'espérer.
 
En effet, cette vidéo peut être critiquée et doit l'être. Le travail du professeur n'est pas de diffuser un film (quand bien même il viendrait du ministère) pour le laisser débiter des vérités universelles, ni de donner aux élèves dans un discours savant ces mêmes vérités. Le travail du professeur est de permettre aux élèves de penser par eux-mêmes et d'accéder ainsi auxdites vérités. 
 
Tu veux être enseignant Dark, alors imagine-toi en situation, dans ta classe. Un jour tu décides de passer le film de fusion man à tes élèves :
Le film apporte une morale très sommaire, à savoir que l'homophobie ce n'est pas bien. Il n'est en effet pas difficile de comprendre qui est le méchant et que le méchant est homophobe et donc qu'il est méchant d'être homophobe. Les élèves seront en mesure de saisir cela, même s'ils ne comprendront pas forcément à quel point c'est vrai ni pourquoi.
Mais une fois le film passé et les élèves avec l'idée en tête qu'il est méchant d'être homophobe, ton travail ne sera pas de passer au chapitre suivant mais de voir avec eux ce qu'ils ont manqué : le suicide chez les jeunes homos, les dangers du harcèlement... (sujets faciles à aborder à partir du film).
Une fois ce travail fait, les élèves verront bien qu'ils pensaient à tort avoir compris un film en réalité complexe dont la légèreté apparente cache un vrai fond (tout est relatif, évidemment). Ils seront alors mûrs pour la dernière étape : que tu les questionnes sur les représentations qu'ils ont et qui sont véhiculées par le film (leur montrant ainsi les limites d'un film pourtant ouvertement contre l'homophobie).
 
Au terme de la séance, au lieu d'avoir une trentaine de petits robots qui auront bien vu que l'homophobie c'est pas bien, tu auras des élèves qui sauront pourquoi, et qui seront plus à même de lutter contre leurs préjugés et leurs comportements souvent involontairement homophobes, conséquences de leurs représentations (sans parler des compétences acquises sur l'analyse de documents en général).
 
Un cours n’est pas fait par un film, il est fait par un prof : la vidéo n’est qu’un outil à mettre entre de bonnes mains. Peut-être, et c'est mon erreur, n'aurais-je pas du la partager ici mais je pensais réellement qu'il n'y avait pas de risque d'incompréhension parmi un public 100% L.G.B.T..
 
Sinon Dark, si tu n'es pas trop fâché et si ce n'est pas trop indiscret : tu veux devenir prof dans le secondaire ? et si oui dans quelle matière ?

Level 18
477 messages

31 janv. 2014, 08:44

Mdr mais ne crois pas que je t'en veuilles :D, au contraire je préfère les débats au vide c'est toujours bien plus intéressant.


Après je souhaite être enseignant en secondaire en Histoire-Géo. Je sais très bien de quoi tu parles puisque lors de mes stages j'ai justement participer à la diffusion de vidéos contre l'homophobie avec une classe 6ème et de 5ème, en compagnie de la documentaliste et du CPE. Des vidéos certes plus classiques, mais plus crû, plus violentes parfois. Et je trouvais que le message passer mieux. 
Donc oui je connais l'utilité d'un prof et son rôle quand aux outils (on nous forme assez avec la didactique dans le nouveau CAPES pour ne pas l'oublier :) ). Sans être méchant, heureusement qu'en voulant transmettre ma passion je connais le pouvoir de la manipulation par l'image, et qu'il faut toujours qu'elles soient commentées et critiquées :D
 
Après comme je l'ai dis, ce n'est que mon point de vue ! Je ne me vois pas passer cette vidéo en particulier à une classe. Pour moi elle est un mauvais support de base car trop "cliché". Alors oui les élèves vont être amené a réfléchir sur le sort du jeune homme que l'on pousse au suicide, la pression morale, l'entourage etc... Ca n'empêche qu'ils auront intégré par l'image venant d'une haute institution qu'un couple gay = efféminé, d'autant plus que ce sont les gentils de cette vidéo donc à aucun moment ils n'iront penser le contraire, ou ne viendront à les critiquer d'eux mêmes.


Voilà je trouve que c'est bien trop compliquer de montrer ça à une classe. Si elle est montrée, elle doit être montrée avec une autre vidéo qui contrebalance dans ce cas. Mais cela est difficilement le cas, dans l'éducation nationale nous avons à peine le temps d'aborder les programmes dans leur entier et les séances de prévention (de toutes sortes) se font courtes et rares. Et pour avoir pu suivre les débats dans la classe de seconde de mon chéri (Hist/géo lui aussi), dans un lycée ni défavorisé ni bourgeois, quand on voit les arguments des élèves on prend peur parfois. (on a le droit à tout : on est des femmes pas terminées, contre-nature, c'est un choix d'être une tata, etc...)
C'est justement parce que l'on ne doit pas servir NOTRE vérité ou la vérité des AUTRES, que pour moi cette vidéo est trop compliquée pour l'éducation. Les élèves viennent d'une multitude de milieux, de confessions différentes. C'est pour cela que si on commence par faire dans le "subtile" ils ne verront que la première couche de la vidéo. On travaillera ainsi sur le garçon victime qui lui est tout à fait normal, mais en fond de cette vidéo les élèves retiendront que Fusion man criait comme une fille, que son copain était steward. (Et pour peu qu'il y ait un gay dans la classe il n'a pas fini d'en entendre parler).
 
Pour moi les contraintes de l'enseignement (car il ne faut pas être utopistes non plus) fait que je ne la choisirais pas.C'est aussi mon rôle de faire un tri dans les outils pour ce qui semble être le mieux pour l'éducation et le développement de ma classe. Et ce n'est surement pas parce que c'est fait en étroite collaboration avec LGBT et ministère que je la prendrais pour paroles d'évangiles :D.
 
 
P.S : que l'on comprenne bien, car il m'arrive de mal m'exprimer, je n'ai rien contre les personnes efféminées. Je parle bien sûr de ceux qui ne jouent pas un rôle et qui le sont par nature. Ces personnes font autant partie de notre communauté que les autres et doivent être admises autant par les non LGBT que les LGBT. 
Pareil pour la vidéo, je ne la trouve pas mauvaise en elle-même. C'est une vidéo que j'ai trouvé marrante, mais que je trouve illusoire de croire que l'on peut la diffuser aisément et en débattre dans des établissements scolaires, dans des conditions idéales avec un public qui n'est pas mûr. 
Et comme je l'ai dis maintes fois ceci est mon avis et n'engage que moi, je ne tente de convaincre personne. Je pense juste qu'avec le panel de vidéo sur l'homophobie je ne prendrais pas celle-ci, car pour moi les institutions étatiques n'ont pas fait quelque chose d'adéquate. .D

Level 8
106 messages

31 janv. 2014, 10:02

[quote="Dark"]
@ TheWicked Je disais juste que ce qui me gênais c'est qu'un message fait par un Ministère (donc destiné aux plus grands nombres) s'appuient sur des stéréotypes (et dsl mais je trouve Fusion Man efféminé, il a pas du tout l'allure d'un super-héro américain).
[/quote]
 
Oui enfin véhiculer des stéréotypes de genre ultra-virilistes ça ne sert qu'à faire complexer les garçons lambda. Donc c'est, à mon sens, une très bonne idée d'en avoir fini avec ça. Le héros peut-être une tata, et c'est tant mieux. Tata peut-être, mais héros avant tout.
Quant à la volonté d'exhiber des gens « normaux », ben… comment dire. Plutôt que d'encourager les gens dans leur tendance au rejet du différent et de l'anormal, on peut sans doute leur inculquer que les moins « normaux » ont le droit de vivre, et même tout à côté d'eux, sans qu'ils aient quelque chose à y redire, et que la loi protègent les citoyen-ne-s et non pas les bons bourgeois bien rangés uniquement. :)
À moins de considérer qu'être « moins normal » est un problème, auquel cas je ne dispose pas d'arguments pour convaincre de l'inverse.
 
 
[quote="LeConventionnel"]En effet, cette vidéo peut être critiquée et doit l'être. Le travail du professeur n'est pas de diffuser un film (quand bien même il viendrait du ministère) pour le laisser débiter des vérités universelles, ni de donner aux élèves dans un discours savant ces mêmes vérités. Le travail du professeur est de permettre aux élèves de penser par eux-mêmes et d'accéder ainsi auxdites vérités. 
 
[…]
 
Au terme de la séance, au lieu d'avoir une trentaine de petits robots qui auront bien vu que l'homophobie c'est pas bien, tu auras des élèves qui sauront pourquoi, et qui seront plus à même de lutter contre leurs préjugés et leurs comportements souvent involontairement homophobes, conséquences de leurs représentations (sans parler des compétences acquises sur l'analyse de documents en général).
[/quote]
 
Alors concernant l'usage de ces court-métrages, ils nécessitent des intervenants extérieurs, tout simplement parce que les profs ne sont pas (ou, du moins, n'étaient pas) formés à la question, et qu'il ne suffit pas d'être LGBT pour ne pas leur faire dire de conneries (que ce soit Fusion Man ou les autres). Enfin ça se vérifie aisément ici, haha. :)
Et évidemment les films ne se suffisent pas. Il faut bâtir toute une intervention autour, et le petit livret pédagogique ne suffit pas non plus. Pour te donner une idée, pour un module de 2h, notre guide d'intervention est un document Word de 14 pages. :)
Puis faut pas se voiler la face non plus. Ça non plus ne suffit pas. Même si, sous la pression du regard des autres, les élèves te disent ce qu'ils pressentent être la bonne réponse, s'ils ont des idées bien arrêtées, elles ne changeront pas. Tu ne convaincs jamais une classe entière, et ce n'est pas un module de 2h une fois dans leur vie qui change leur façon de penser.

Avatar du membre
Level 11
209 messages

31 janv. 2014, 11:43

Bonne chance pour le CAPES d’histoire-géo Dark, je crois qu’on en aura tous besoin (maudite réforme !). Je ne pense pas l’avoir cette année pour ma part mais on ne sait jamais, peut-être sera-t-on collègues un jour ?
 
 
[quote="S/m"]
Alors concernant l'usage de ces court-métrages, ils nécessitent des intervenants extérieurs, tout simplement parce que les profs ne sont pas (ou, du moins, n'étaient pas) forms à la question, et qu'il ne suffit pas d'être LGBT pour ne pas leur faire dire de conneries (que ce soit Fusion Man ou les autres).
[/quote]
 
Je te rassure S/m, les profs ne sont toujours pas formés à ce type de question (et à pas grand-chose en général, si on excepte le savoir scientifique sur leurs matières, la "formation" se fait sur le tas).
 
 
 
 


Avatar du membre
Level 32
1607 messages

26 avr. 2015, 17:08

Ça fait un moment qu'il n'y avait plus de vidéo ici ;)
Allez hop !
Image

Avatar du membre
Level 32
1607 messages

08 juil. 2015, 19:38

Le dernier clip de Calogero.
Ça me rappelle vraiment ce que j'ai vécu au Lycée avec cette envie de vivre et d'exister comme tout le monde...
Non pardon... de vivre et d'exister comme je suis ;)
 
<blockquote class="ipsBlockquote">
 
TÊTU : Le clip met en scène l’histoire d’un jeune garçon qui rêve d’amour et de « normalité ». D’où vous est venu l’idée de clip ? Directement de la chanson de Calogero ?
Benoit Pétré: Il ne rêve pas de « normalité », il ne veut ressembler à aucune norme. Il veut simplement être lui. Il veut vivre et exister comme il est. Sans que les autres ne le jugent ou ne le remarquent. Ne plus se poser de questions et ne plus craindre les autres. C’est le message de la chanson. J’ai eu l’idée de ce clip en écoutant les paroles. En essayant de coller le plus possible à la réalité. La chanson de Calogero est forte et très juste. Comme un cri intérieur, une douleur vive que l’on garde en soi.
</blockquote>
 
Modifié en dernier par Ank le 08 juil. 2015, 19:42, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Level 22
773 messages

08 juil. 2015, 20:16

Très beau clip ! Impossible de ne rien ressentir en le regardant... C'est tellement touchant !
 
Ça me rappelle un autre clip :)
 
Image

Avatar du membre
Comité
537 messages

08 juil. 2015, 21:07

Putain... j'l'ai déjà vu, mais tu viens d'me donner l'envie irrépressible de le revoir, saligot ! xD
IRL randonnée !!! "If you can't love yourselves, how the hell can you love somebody else? Can I get an [Gay Man] up in here?"
Image

Avatar du membre
Adhérent
1889 messages

25 févr. 2016, 23:28

Un documentaire super waouh d'Ellen Paige et son pote sur la communauté LGBT au Japon
Ca reste parfois superficiel et la dernière "scène" m'a mis vraiment très mal à l'aise (à cause de l'effet téléréalité très malsain pour cette séquence) mais c'est un aperçu sympathique, et ça change du discours "le japon c'est cool y a du yaoi et des icônes androgynes"
 
[media]https://www.youtube.com/watch?v=NnrAISE ... ture=share[/media]
Modifié en dernier par Créneau le 26 févr. 2016, 09:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 32
1607 messages

14 juil. 2016, 13:15

Il y a longtemps que je n'avais pas posté ici.
 
Allez hop, un nouvel hommage gay, très artistique avec de la passion, des couleurs et la symbolique...
Un bel instant à partager.
 
Modifié en dernier par Ank le 14 juil. 2016, 13:16, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Level 8
112 messages

14 juil. 2016, 13:25

Très beau :gaga:
Ca donne envie de faire du cerceau ^^
Modifié en dernier par Kwanten le 14 juil. 2016, 13:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 32
1607 messages

06 juin 2019, 23:03

Tiens, on aurait presque oublié ce topic...
Et perso, j'ai toujours envie de parler d'amour (très bonne initiative de TomD en 2012).
Alors ça circule en ce moment, c'est simple, c'est mimi et c'est tout, rien à rajouter ;)


https://twitter.com/dylan_elkara/status ... 8634735616
Image





Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 44 invités