Discussions autour de la PrEP

Avatar du membre
Level 38
2227 messages

18 juil. 2018, 19:09

C'est quand même dingue que des journalistes professionnels , qui passent à la radio puis par podcast ne savent pas s'accorder sur un même sujet (car ils ne sont pas les seuls à aller dans ce sens). C'est dangereux même cette desinformation ....

Avatar du membre
Team Next Gaymer
5427 messages

19 juil. 2018, 01:05

C'est n'importe quoi de confier sa santé à des infos venant de n'importe qui sur internet.

Sa santé, elle se confie grand maximum à des SCIENTIFIQUES et des MEDECINS, pas à des gens qui sont rémunérés aux nombres de pages vues.
Un ou plusieurs pseudo-journalistes ne devraient pas remettre en question le consensus de dizaine de milliers de scientifiques à travers le monde et des centaines d'études sur des dizaines d'années.

Il faut de l'esprit critique et un minimum de recul, la désinformation est en effet dangereuse. Elle contribue bêtement et simplement à l'épidémie du virus du sida.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
365 messages

25 juil. 2018, 01:30

Une étude d'un an à été faite en Île de France sur la PrEP et elle confirme de manière incontestable son efficacité:
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 194162.php

Avatar du membre
Level 38
2227 messages

13 nov. 2018, 22:12

Dans ce podcast , homomicro revient une nouvelle fois sur le debat de la Prep comme quoi, à elle seule, cela ne suffit pas pour se proteger .
Pour imager , la prep serait l’airbag là où le preservatif serait la ceinture pour la securite en conduisant une voiture.

A se faire son propre avis mais il est bon d’ecouter tous les sons de cloche pour s’en faire sa propre enquete/opinion.

Dans les 10 dernieres minutes ici :

https://bit.ly/2F6RGfM

Avatar du membre
Comité
132 messages

04 déc. 2018, 01:15

Mais.
Je ne comprends pas pourquoi un lien vers un podcast de la même émission et avec la même personne est remis ici: encore une fois, c'est son avis, et il le dit lui-même "cela n'engage que moi".

Dans ce topic, de nombreuses informations et autres études scientifiques ont été postées concernant l'efficacité de la PrEP. Alors, oui au débat, mais là, aucun argument n'est apporté, aucune donnée probante pour contester l'efficacité de la PrEP, c'est juste de la redite des échanges qui ont eu lieu ici même en juillet. C'est quoi l'intérêt d'avoir un son de cloche qui ne bouge pas d'un iota et qui ajoute du scepticisme sur cet outil qui fonctionne et qui fait infléchir l'épidémie à VIH ?

Vous voulez des sources fiables et recommandées par les scientifiques concernant la PrEP ?
https://www.sexosafe.fr/la-prep (tout y détaillé)
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/p ... ats_126116
Et, mieux : les 10 idées reçues concernant la Prep : https://tetu.com/2017/01/10/idees-recue ... h-truvada/

Franchement, ce discours sceptique concernant la PrEP commence me fatiguer : c'est à la limite de la théorie du complot. La PrEP ne remplace pas le préservatif, elle est un outil complémentaire. C'est à chacun de déterminer quel est l'outil qui lui convient le mieux, et il n'y a pas un outil mieux qu'un autre. C'est très bien que des gens utilisent la capote si ça leur convient, pour d'autre, c'est la PrEP qui conviendra (sans parler des autotests, des Trod, du Tasp, etc...).
C'est quoi l'intérêt de dénigrer cet outil, franchement ?

Avatar du membre
Level 38
2227 messages

04 déc. 2018, 07:21

Car il est important d'avoir tous les sons de cloche pour se faire son propre avis tout simplement .
Voila pourquoi un lien supplementaire appuyant un avis opposé est posté ici.

ET JE LE SOULIGNE POUR CEUX QUI NE PRENNENT PAS LA PEINE DE REFLECHIR : CECI N'EST PAS MON AVIS ou OPINION. JE PARTAGE CAR ON RESTE DANS LE THEME DU TOPIC et QUE C'EST un DISCOURS DIFFERENT DE CE QU'ON A LU ICI, POINT.
Il est important d'apprendre à ne pas toujours se contenter de croire la 1ere chose qu'on lit . Une erreur que l'etre humain fait souvent notamment à cause des medias. Il faut toujours avoir ce reflexe "d'enqueter" soi-même.

Je ne suis pas en train de dire ici que le discours du lien que j'ai posté est forcement la realité. Mais je partage car en 2018 il y'a encore 2 discours totalement opposés et faire l'autruche ne résoudra jamais rien....

Pas de dictacture ici ^^ , Merci !

Avatar du membre
Comité
132 messages

04 déc. 2018, 08:28

Si ce que tu nommes "dictature", c'est apporter des arguments provenant d'études scientifiques provenant du monde entier, en s'appliquant à poster des sources et autres liens, pour éviter de dénigrer un outil de prévention avec un lien d'une émission de radio déjà postée contenant le même discours, alors soit.

Je trouve ça assez dangereux ton discours "faut enquêter soi même" dans un débat où toutes les sources concernant la PREP s'avèrent être des données probantes et autres études, par rapport à ce que tu apportes, c'est à dire un lien vers une émission où un mec redonne son même avis. C'est ça pour toi enquêter ?

C'est avec ce genre "d'enquête" qu'on se retrouve avec des personnes qui sont convaincues qu'on a jamais été sur la lune, que le World Trade Center est un coup monté des États-Unis ou que le VIH est une invention des labos pour se faire du fric.

Et, je te remercie de t'en soucier mais je crois réfléchir suffisamment pour avoir apporté des éléments factuels dans ce débat.

Avatar du membre
Comité
4797 messages

04 déc. 2018, 11:11

J'ai écouté le podcast.

En gros, le gars semble dire "oui ça marche, mais bon dans le doute, protégez vous et faites vous dépistez régulièrement".

De ce que je comprend, quelqu'un sous prep est de toute façon suivi régulièrement, donc dépisté régulièrement. Du coup,c 'est pas gagnant gagnant ? Comme il dit, oui c'est une sécurité supplémentaire. Mais il y a aussi autant de choix de prévention que de personne. Certains seront capotes only, certains prep-only, certains les deux. Aucun moyen n'est fiable à 100%, de toute façon, et il faut juste être conscient... Et peut être arrêté de vouloir hiérarchisé les méthodes de préventions, et plutôt commencer à informer, pour chacun, de leurs avantages et inconvénients.

C'est exactement la même problématique que les moyens de contraception au final. Il y a la pilule qui est celui le plus utilisé, mais qui occulte complétement les autres, qui peuvent être tout aussi efficace, voire bien plus adapté à tel ou tel couple.

Après, de mon point de vue, oui la capote c'est cool ça fonctionne. CA veut pas dire que c'est l'unique moyen efficace et c'est peut-être sur ce point là qu'il faut arrêter de faire l'autruche (et du coup, je me renseigne)

Avatar du membre
Level 1
1 messages

04 déc. 2018, 11:13

En effet, comparer une "opinion" à des faits et études scientifiques ça ne va pas mener très loin dans le débat. On peut être interrogatif face à l'apport de la PrEP (après tout, d'autres grandes avancées de la médecine apportant un changement de paradigme ont connu le même sort, comme la création de la pilule pour les femmes par exemple - "Ah, quelle idée de laisser aux femmes le loisir de choisir si elles souhaitent avoir des enfants ou non, elles vont devenir volages !"), mais il est malhonnête de remettre en cause des études et preuves scientifiques sans argument.

Je pense que pour beaucoup ayant vécu la période SIDA des années 80/90 et ayant eu une sexualité construite autour de la peur du virus (c'est notre lot à tous), un changement aussi providentiel et radical puisse durement remettre en cause sa perception de cette avancée majeure. Mais plutôt que de taper dessus à tout va sans en prendre la mesure, il faudrait mieux considérer la chance incroyable que cela représente pour nous tous. On peut, pour la première fois, avoir une sexualité épanouie sans cette terrible épée de Damoclès. On devient maître et acteur de notre santé.

On peut, aussi, raisonnablement penser à mettre fin un jour à de nouvelles contaminations en combinant toutes les avancées que la médecine a pu faire sur le sujet : préservatif, PrEP, TPE, TASP.

Réjouissons-nous d'être à une époque où nous avons toutes ces possibilités, et s'il vous plait ne partageons pas de fausses informations simplement pour le principe de la contradiction :)

PS : attention avec les "dictatures" etc. Les mots ont un sens. Ça n'élève certainement pas le débat et ça ne répond en rien aux éléments factuels que LemniscatX s'efforce d'amener depuis la création de ce topic.

Avatar du membre
Level 38
2227 messages

04 déc. 2018, 17:51

LemniscatX a écrit : Si ce que tu nommes "dictature", c'est apporter des arguments provenant d'études scientifiques provenant du monde entier, en s'appliquant à poster des sources et autres liens, pour éviter de dénigrer un outil de prévention avec un lien d'une émission de radio déjà postée contenant le même discours, alors soit.

Je trouve ça assez dangereux ton discours "faut enquêter soi même" dans un débat où toutes les sources concernant la PREP s'avèrent être des données probantes et autres études, par rapport à ce que tu apportes, c'est à dire un lien vers une émission où un mec redonne son même avis. C'est ça pour toi enquêter ?

C'est avec ce genre "d'enquête" qu'on se retrouve avec des personnes qui sont convaincues qu'on a jamais été sur la lune, que le World Trade Center est un coup monté des États-Unis ou que le VIH est une invention des labos pour se faire du fric.

Et, je te remercie de t'en soucier mais je crois réfléchir suffisamment pour avoir apporté des éléments factuels dans ce débat.
Quand je parle d'enqueter soi même c'est d'aller voir les specialistes directement au lieu de se contenter d'une "SEULE" source au grand risque qu'elle soit erronée ou même fausse . Et des sources fausses , il y'en a à la pelle sur le net . Donc oui faire disposer tous les sons de cloche permet au lecteur de ne pas s'arreter à une source et de se rendre directement chez un specialiste pour en parler de vive voix .
Il est donc oui dangereux de ne pas alerter le fait qu'il y'a plusieurs versions differentes sur le sujet . Au moins cela poussse à donner de la responsabilité au lecteur.
Sur cette attitude cela reste mon opinion . Me taire ce n'est pas mon choix , merci aussi de le respecter .
je ne suis pas un gars "dangereux". Si tu me connaissais en vrai , tu te rendrais vite compte que tu m'a jugé trop vite ^^.

Avatar du membre
Level 38
2227 messages

04 déc. 2018, 17:52

abiwab a écrit :

PS : attention avec les "dictatures" etc. Les mots ont un sens. Ça n'élève certainement pas le débat et ça ne répond en rien aux éléments factuels que LemniscatX s'efforce d'amener depuis la création de ce topic.
Oui je suis allé trop fort avec ce mot , il n'a pas le sens que je voulais utiliser . J'en suis sincerement desolé @onion30@
C etait surtout pour mettre en avant le fait qu'il faut arreter de de faire comprendre à celui qui agit differement de soi de ne pas s'exprimer .

Il y'en a qui prefere se contenter d'une source d'un site certainement fiable (je ne remet pas en cause cela) mais moi je suis de ceux qui pensent que c'est pas la bonne maniere de se fier qu'à internet pour avoir reponse à une info santé.

Il faut toujours avoir affaire aux specialiste pour avoir des reponses à ses questions . C'est mon avis et je l'exprime tout comme ceux qui preferent poster un lien internet pour apporter une reponse.

Et le fait de mettre en avant le fait qu'il y'a des versions differentes sur le sujet de la PREP montre bien qu'internet n'est pas la meilleure methode pour tomber sur la bonne info . (Y'en a encore qui se contente malheureusement de doctolib pour trouver des reponses ....) .

Voila , j'espere qu'on sera tous "adultes" pour ne pas se prendre la tete sur la libre expression. Aucun probleme ni aucune rancunes de mon coté aussi dangereux que je suis :p #taquinerie

Avatar du membre
Comité
132 messages

21 mars 2019, 17:12

Bonjour !

Dans un contexte où, depuis quelques temps l'on voit émerger dans les médias et sur les réseaux sociaux des propos non pondérés et raisonnés sur la Prep (ici aussi :p ), où nous allons de raccourcis en polémiques, alors même que les preuves scientifiques de l'intérêt de la Prep s'accumulent et que la recherche française est en première ligne dans ce domaine, des grands noms de la médecine et de la recherche ont réalisé une tribune pour apporter des précisions éclairées par des connaissances scientifiques et leur expérience médicale.

La tribune a été publiée sur le HUFFPOST : https://www.huffingtonpost.fr/dominique ... _23690211/

Morceaux choisis :
Quelques détracteurs de la Prep avancent, sans données probantes ni preuves scientifiques, que le développement de cet outil aurait eu pour conséquence la hausse des IST. C'est une opinion, pas une relation de cause à effet, qui vise à remettre en cause la pertinence d'un nouvel outil de prévention et qui a pour but d'instaurer un climat de questionnement et de méfiance. On se retrouve dans une situation inédite où les détracteurs de la Prep lui reprochent de ne pas faire ce pour quoi elle n'a pas été conçue. Ces mêmes accusateurs se focalisent sur ses limites théoriques sans jamais mentionner celles des autres outils de prévention.
Nous, chercheurs-ses, médecins et militants-es de la lutte contre le sida, alertons aujourd'hui sur les dangers de l'émergence de discours alarmistes qui se fondent essentiellement sur des croyances ou des approximations non étayées de données scientifiques. Des discours qui relèvent plus de la morale ou de l'idéologie que de la santé publique.

Tenter de maintenir les gens dans la crainte et l'ignorance d'un outil préventif qui pourtant sauve des vies en évitant des contaminations, c'est nuire à une lutte efficace contre l'épidémie de VIH et les IST.
Tout d'abord, la Prep constitue un outil de prévention hautement efficace contre le VIH au niveau individuel - de l'ordre de 99 % lorsqu'elle est parfaitement prise. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les professionnels-les et les experts-es de santé recommandent et encouragent son développement, notamment auprès des communautés les plus vulnérables au VIH, comme outil de prévention complémentaire au préservatif. La Prep a d'ores et déjà fait ses preuves à l'étranger. A San Francisco, le nombre de nouveaux cas de VIH a chuté de 49% entre 2012 (année où la Prep a été autorisée aux États-Unis) et 2016. Mais aussi en France, à Nice, où l'on constate en 2018 une baisse de 40 % des nouvelles contaminations au VIH enregistrées. Cette baisse inédite et historique dans l'histoire du VIH est concomitante à la mise en œuvre de la Prep dans cette ville en 2016.
Et concernant l'intérêt de la Prep par rapport aux IST :
Quant à l'augmentation des cas d'IST diagnostiqués, cette dernière a démarré bien avant l'introduction de la Prep en France tout comme la moindre utilisation du préservatif et l'augmentation de certaines pratiques à risque. Elle n'en est donc pas la conséquence. Cette augmentation s'explique, en partie, par le changement de stratégie de dépistage. La grande "explosion" des infections à gonocoque à laquelle font notamment référence les opposants à la Prep date de 2014. Cela coïncide avec le développement des techniques plus sensibles de dépistage ainsi qu'aux recommandations d'un recours plus régulier au dépistage des IST. Ce qui offre la possibilité de dépister des cas qui ne l'auraient pas été jusqu'ici, de les diagnostiquer et de les traiter

C'est bien parce que la Prep impose le dépistage systématique tous les trois mois que ces infections génitales ou orales sont dépistées. Une fois dépistées, elles sont traitées.

Or, la seule chose qui a un intérêt concret et un impact réel sur les IST, c'est leur dépistage et leur traitement. La Prep a permis et permet de détecter et soigner les IST. C'est donc bien un allié dans la lutte contre le VIH et l'ensemble des infections sexuellement transmissibles. C'est depuis que la Prep est présente que les IST font partie intégrante de tous les congrès scientifiques sur le VIH, à l'instar de la CROI 2019 à Seattle.
Et voilà, plus rien à dire après ça
Image


Avatar du membre
Comité
519 messages

01 avr. 2019, 10:02

Film ~ témoignage

https://www.programme-tv.net/programme/ ... etectable/

Loïc, 26 ans, est séropositif. Le jeune homme a contracté le VIH à Londres où il s’était installé pour vivre librement son homosexualité. Comme sous la forme d’un journal intime, Loïc se confie devant la caméra de sa colocataire. Il évoque sa nouvelle existence depuis qu’il se sait séropositif, raconte les effets secondaires douloureux lorsqu'il a commencé son traitement, se demande s’il parviendra à dire un jour la vérité à ses parents auvergnats…

Image




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités