Le suicide... parlons-en

Avatar du membre
Adhérent
155 messages

05 mai 2018, 11:49

Confidence pour confidence....
J'espère ne pas vous mettre un pavé de 4 pages, mais le sujet, comme beaucoup d'entre vous, je l'ai côtoyé de trop près, et forcement, il peut nous inspirer à l'écrit. J’espère simplement que mon expérience pourra aider quelqu'un.

A 18 ans, à 6 mois du bac, rien n'allait, le sexe avec les garçons, mais personnes au courant, bref, ça tout le monde connait, du coup, un jour, j'ai voulu me pendre dans une foret, mais j'ai manqué de courage, pourtant, la corde était bien installé et tout ce qui s'en suit. du coup, j'ai fait 3 valises de fringues et je suis parti loin de Lyon sans avoir de destination précise, et plus je roulais, plus je me disais que je pourrais visiter Paris.
Bref, je vous raccourcis le parcours, Paris, la fête, le marais, la rencontre avec des gens extraordinaires, assumer d’être homos, le dire au parents et 7 mois plus tard me revoilà de nouveau à Lyon un nouvel homme.
la TS, je pensais avoir régler le problème tout seul et que c'était derrière moi. Pas du tout, mais je ne l'ai appris que ressemant.
Il y a 2 ans, je monte mon SARL de conception de circuit imprimé, et là je bosse , je bosse je bosse, j'en suis à plus de 16h de taf par jours, samedi compris, et au bout d'un moment, forcement, tout lâche, gros burn-out, le sentiment de ne pas réussir, d’être débordé par la quantité de travail, ne pas avoir de solution pour me sortir de ça. Bref craquage complet, et donc une TS qui m'enverra à l'hosto pour une nuit, où dès le lendemain, je demande a rentré chez moi, et promets un peu pour qu'on me foute la paix que oui, je prendrai rdv avec un psychiatre... et puis en fait j'y suis quand même allé chez ce psychiatre...

Et si je vous parlais de mes 2 TS, c'est qu'elles étaient liées, on a pu débloqué pas mal de choses, j'ai pu comprendre ce qui n'allais pas, comprendre certaine de mes réactions, et je dois dire qu'aujourd'hui, je suis un homme beaucoup plus accompli, notamment grâce à mes 5 ou 8 séances.

Bon ça va, j'ai pas fait trop long, mais avec de gros raccourcis. ce que je voudrais dire c'est que voir un psychiatre, ne fait pas de vous un foutraque, mais c'est un médecin (12ans d'études) qui saura vous écouter et prescrire si il y a lieu le traitement adapté.
Il y a aussi des groupes de paroles qui peuvent vous aider. Et puis n'oublions pas que nous ne sommes plus seul. nous sommes une communauté, on peut s'écouter et s'entraider aussi.

Avatar du membre
Comité
171 messages

05 mai 2018, 12:38

Merci pour ton témoignage très touchant, et merci pour tes conseils bienveillant ;)




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités