Ne plus faire la bise au travail

Répondre
Avatar du membre
Level 22
773 messages

23 nov. 2016, 23:29

Voici mon soucis. Depuis 3 ans que je travaille dans cette société les ouvriers me font la bise. La direction me demande d'y mettre fin car cela fait trop proche des ouvriers. Ma fonction évolue avec le temps je commence à être plus présent en tant que RH ce qui n'était pas le cas avant. Vu la taille de la société je trouve aussi nécessaire de ne pas être trop proche du personnel. Question: comment changer une telle habitude sans choquer le personnel ? Du jour au lendemain ça peut jeter un froid... je ne trouve pas de bon moyen de faire cela... votre vécu, des conseils ?

Avatar du membre
Team Next Gaymer
5221 messages

24 nov. 2016, 00:01

Peut-être que le plus simple est de dire la vérité, que tu occupes une nouvelle fonction et qu'il t'a été demandé de prendre une distance avec tes collègues, que tu regrettes mais que tu penses aussi nécessaire pour pouvoir exercer correctement.
 
Tout dépend aussi le nombre de collègues, si c'est faisable en one to one, c'est idéal, s'il y a beaucoup de monde, cela complique les choses...
 
Mais la vérité me parait plus facile, surtout qu'ils vont sans doute en parler entre eux.

Avatar du membre
Adhérent
1877 messages

24 nov. 2016, 09:24

Ce que je vais te dire ne va pas t'aider, mais si j'étais un de tes ouvriers ou subalternes, je le prendrais super mal, quelle que soit la manière.
Enfin, je ferais pas un drame, mais je serais en mode "si môssieur veut prendre des distances, et bien arrêtons carrément de se dire bonjour et de se parler, adios"
 
Ca doit être générationnel ou quoi, mais je ne vois pas en quoi les fonctions "supérieures" devraient être plus distantes, en quoi la bise ou l'absence de bise définit ta fonction ou l'importance de ta fonction.
Mais bon, j'imagine que c'est le genre de direction qui pense que l'habit fait le moine et qui ne prendra jamais au sérieux un employé qui ne porte pas de chemise. Je ne comprendrai jamais.
 
 
 
Au fond, ce serait pas uniquement pour te faciliter la vie à toi et alléger au max ta conscience quand on te demandera de virer quelqu'un ?
Modifié en dernier par Créneau le 24 nov. 2016, 09:25, modifié 1 fois.
Sanctifer

Level 28
1230 messages

24 nov. 2016, 09:30

[quote="Créneau"]
Ce que je vais te dire ne va pas t'aider, mais si j'étais un de tes ouvriers ou subalternes, je le prendrais super mal, quelle que soit la manière.
Enfin, je ferais pas un drame, mais je serais en mode "si môssieur veut prendre des distances, et bien arrêtons carrément de se dire bonjour et de se parler, adios"
 
Ca doit être générationnel ou quoi, mais je ne vois pas en quoi les fonctions "supérieures" devraient être plus distantes, en quoi la bise ou l'absence de bise définit ta fonction ou l'importance de ta fonction.
Mais bon, j'imagine que c'est le genre de direction qui pense que l'habit fait le moine et qui ne prendra jamais au sérieux un employé qui ne porte pas de chemise. Je ne comprendrai jamais.
 
 
 
Au fond, ce serait pas uniquement pour te faciliter la vie à toi et alléger au max ta conscience quand on te demandera de virer quelqu'un ?
[/quote]
 
Je n'aurais pas dit mieux.
Les gens sont des êtres humains avant d'être des employés.

Avatar du membre
Level 22
773 messages

24 nov. 2016, 09:57

Il y a 120 ouvriers, donc c'est un peu compliqué, effectivement.
Surtout qu'officiellement, je n'ai pas la fonction de responsable RH mais j'ai une fonction de conseil et d'assistance à la direction.
 
Oui les hommes sont des êtres humains avant tout, mais je peux être amené à effectivement voir des gens pour des raisons moins agréables, qui peuvent aller jusqu'à un licenciement.
Etre trop proche du personnel peut poser problème. Quand tu assistes la direction, tu es obligé de garder une distance de sécurité... Sinon parfois les gens en profitent. Je l'ai déjà vécu d'ailleurs. (évitons svp la version du méchant patron et des gentils travailleurs - j'en ai vu des choses qui m'ont nuancer cette position trop répandue comme une vérité).
 
En soi, la bise ou la main, c'est une question d'habitude. Je suis proche de certains gens avec qui on se serre la main. Et distants de certains avec qui on se fait la bise.
 
Clairement, faire la bise au personnel, je commence à trouver ça compliqué également, parce qu'il faut se mettre dans ma position également.
Si on doit licencier quelqu'un qui a commis une faute importante, je suis très mal à l'aise de lui faire la bise. Ca fait un peu "on est copain" et puis bim, après, tu annonces une mauvaise nouvelle. Je trouve que ça sonne faux et j'ai horreur de ça.
Humainement, je ne changerai pas vis-à-vis du personnel. Je ne les considère pas comme de la merde. Mais la bise, ça fait un peu trop familier, parfois. Et j'ai pas envie de faire une distinction entre chaque personne.
Donc je comprends la demande qui m'a été faite.
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 24 nov. 2016, 09:59, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Adhérent
1877 messages

24 nov. 2016, 10:11

En tout cas, si ta question est "comment arreter de faire la bise à quelqu'un sans le choquer", et bien je pense que tu ne peux pas
Certains s'en ficheront, certains le prendront bien
 
Mais de mon point de vue sans expérience de patronnat ou de rh, arrêter de faire la bise à des gens à qui tu la faisais, ça ne se minimise pas vraiment, comme acte.
Sanctifer

Level 6
52 messages

24 nov. 2016, 10:19

Je suis assez d'accord avec Sik, le plus simple serait effectivement de leur expliquer la situation telle qu'elle est. Ça ne rendra pas spécialement la chose plus facile à prendre par les personnels concernés, mais ça devrait limiter la casse. Après tout, même si tu comprends les raisons de cette demande hiérarchique, ce n'est pas ta décision que tu appliques. Reste à appliquer cette politesse distanciée à tous les employés quelque soit leur poste aussi. Parce que, de mon expérience pro, voir les cadres et autres administratifs serrer la main des employés et se taper la bise entre eux, là j'peux t'assurer que c'est foutrement vexant ^^
 
Sinon, tu peux toujours prétendre appliquer le Plan Blanc de lutte en période épidémiologique avec une des mesures barrières qui consiste à ne plus embrasser ou serrer la main des gens sur la période hivernale pour limiter les contaminations xD

Level 28
1230 messages

24 nov. 2016, 10:27

Nan mais c'est clair que par mesure d'hygiène je ne fais pas la bise au travail, je pense que si on peut éviter de se refiler les microbes c'est mieux.
Après si je faisais la bise a quelqu'un et que du jour au lendemain elle me la faisait plus, je le prendrais super mal.
Mais l’honnêteté reste effectivement la seule solution envisageable si tu veux faire ça.
Modifié en dernier par Jace le 24 nov. 2016, 10:29, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2644 messages

24 nov. 2016, 13:35

J'avoue c'est super délicat. Rien que le fait que tout d'un coup la direction et les cadres se mettent à te claquer la bise et à te faire une tape sur l'épaule en te serrant la main ça peut faire jaser tes anciens collègues. Ah les joies de la montée en grade hein. ^^
Perso la seule fois où j'ai vécu ça, il y avait une ambiance merdique de concurrence exacerbée, coups dans le dos (j'avais été signalé plusieurs fois pour des comportements nuisibles que je n'avais tenus pour être écarté d'un poste). Dès que j'ai eu le poste, tous ceux qui le reluquaient ont tenté de monter mes anciens collègues contre moi, c'était fabuleux. Heureusement tous ceux avec qui j'avais déjà travaillé me connaissaient assez pour ne pas retourner leur veste et étaient même ravis que j'aie coiffé au poteau des opportunistes. haha
 
Enfin ce type de transition n'arrive pas 15 fois dans une carrière. Logiquement une fois arrivé à un certain niveau de responsabilités, tu devrais directement entrer au même ou au-dessus en changeant de boîte.
N'hésitez pas à venir faire un tour sur notre serveur Discord pour y trouver du monde avec qui jouer ou simplement papoter.

Avatar du membre
Level 7
80 messages

24 nov. 2016, 15:45

De base faire la bise à ses collègues = Image
 
Pourquoi pas être ami avec eux aussi tant que t'y es

Level 11
177 messages

24 nov. 2016, 16:37

Tu n'as qu'à dire que tu as de l'herpès après ça plus personne voudra t'approcher :p

Adhérent
827 messages

24 nov. 2016, 23:05

Ca tombe bien on est en hiver. Tu choppes un gros rhume qui traine pendant 2 semaines. Tu fais pas la bises pour pas refiler de microbes. Et tu refais plus jamais la bise. :o

Avatar du membre
Level 19
550 messages

25 nov. 2016, 00:23

Je n'ai pas de vécu la-dessus, mais tu peux peut-être demander aux responsables qui te demandent un changement de te soutenir avec des éléments pratiques. Ils peuvent par exemple te changer de bureau: tu croises moins les gens, tu fais moins la bise, ça disparaît petit à petit. Ou ils peuvent mettre en place des règles contre les bisous (oui ça parait stupide d'écrire ça).
 
Tu peux peut-être essayer de jouer sur les horaires: tu n'arrives pas aux mêmes heures que tout le monde, plus tôt par exemple.
Ou encore, tu peux peut-être éviter de traverser la zone ou ils sont tous.
Trouve des stratégies si possible pour éviter de te retrouver dans des situations ou les bises se produisent, pour casser l'habitude doucement.
 
 
Après, si au quotidien tu es physiquement en prise directe avec les équipes, tu n'as pas le choix il faut leur dire.
De toutes façons petit à petit une distance va se créer, et la bise deviendra un truc anecdotique (parce qu'ils diront "Tu as vu Alcazar il a pas engagé Dédé alors que tout le monde aimait Dédé et qu'il bossait bien, et en plus il le remplace par un intérimaire qui est complètement con/nul c'est vraiment n'importe quoi cette société j'en ai marre".... Même si tu as proposé un CDI a dédé qui préfère toucher ses allocs chomage)
 
En fait, le fait que tu fasses la bise au "personnel" plutôt qu'aux "collègues" montre aussi que dans ta façon de comprendre vos relations une distance existe déjà ou se crée et se renforce. Sur les 120, si tu as une dizaine de vrais potes c'est déjà pas mal, concentre-toi sur ceux-là, et laisse la distance s'installer avec les autres.
 
 
--- ou ---
 
 
Si tu considères que vous êtes une grande famille, que tu as le sentiment d'être issu de la masse "du personnel" et que tu crée ou entretiens un lien entre le personnel et la direction, ou que c'est un élément important de l'équipe, tu peux essayer d'expliquer à la direction pourquoi la bise est importante, leur faire comprendre la valeur (traditionnelle), voire leur dire pourquoi ils devraient peut-être eux aussi s'y mettre ?
Qui sait, si tu es convaincant, ils peuvent se dire que tu as raison.
Modifié en dernier par Oulanbator le 25 nov. 2016, 00:27, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 43
2768 messages

25 nov. 2016, 09:01

J'ai l'impression que cela dépend de ton objectif Alcazar1313  :
 
Si ton objectif est d' arrêter de faire quelque chose sans blesser (et pour éviter que tes collègues  se fassent de fausses idées) , le mieux c'est d'expliquer ce qu'on t'a demandé de faire .
 
Si ton objectif est de prendre de la distance avec les personnes pour te permettre de les recadrer plus facilement  un peu plus tard, ne rien expliquer permettra que cette distance se fasse toute seule. Cela veut aussi dire que tu as les épaules solide parce que ça va jaser ...
 
Du coup, tu as un choix professionnel et un choix personnel à faire ...
 
Après , tu peux parfaitement prendre tes distances et expliquer ce que l'on te demande ... c'est un positionnement personnel lié à comment tu vois les choses , du coup, il n'y a que toi pour positionner ton curseur ... :)

Avatar du membre
Level 22
773 messages

26 nov. 2016, 12:39

Vos conseils et retours sont intéressants ^^
A la diversité de vos réponses, on remarque aussi la diversité des milieux de travail et façon de prendre la chose.
 
Après en avoir reparlé, cela ne visait au final que quelques personnes pour une raison tout-à-fait compréhensible ^^ 
Et comme j'étais malade cette semaine, j'en ai profité mais je serai bien obligé d'être guéri un jour, on verra comment je ferai à ce moment-là ;-)
 
C'est pas toujours évident d'avoir une fonction gravitant autour de la direction, tu es mal perçu par certains. Certains se sont déjà plaint de moi à la direction car mon travail peut déranger... Dans un ancien job, j'avais découvert qu'un employé était surpayé, erreur dans ses fiches de paie... C'est pas gai de le signaler mais c'est une question d'équité par rapport à tout le monde... En même temps comme je dis toujours, si on veut garder notre job et que la société continue à exister, il faut de l'organisation et le respect d'un minimum de règles. Si la société va bien, c'est tout le personnel qui en bénéficie par après, également (je suis pas dans une multinationale où des actionnaires étrangers empochent des millions de dividendes, mais dans une société familiale).

Avatar du membre
Level 43
2768 messages

26 nov. 2016, 17:35

Tu es dans une société familiale et faire la bise entre employé dérange ?! ... je ne comprends pas pourquoi on te demanderai d'arrêter d'être familier avec des collègues ...
 
J'en ai pas parlé, mais ton objectif peut dépendre de ce que veut la personne qui t'a demandé d'arrêter de faire la bise :
 
1 si elle veut que tu ne fasse plus la bise pour que tu puisses bien faire ton travail
 
ou
 
2 si elle veut que tu ne fasses plus la bise parce que c'est un principe incontournable (une image d’Épinal)  : être chef, c'est être con et détestable et pas proche des ouvriers ...
 
Du coup, le positionnement n'est pas le même.
 
Si l'objectif est que tu fasses bien ton travail en prenant de la distance (donc en arrêtant de faire la bise), je trouve cela complètement con, car j'en ai discuté avec une DRH de l'aérospatiale qui m'a dit que d'être familier ne t'empêche pas d'être sec quand il y en a besoin. Du coup, être familier n'empêche pas le travail dans les  RH surtout dans une très grosse boite (du coup dans une petite cela doit passer aussi)  ... mais c'est chacun qui voit comme il doit faire ...
 
Si l'objectif de ton interlocuteur est de suivre un dictât de la profession :  il faut être un gros con pour pouvoir faire son métier aux RH , bon là, c'est sûr que c'est compliqué d'aller contre l'avis d'un con qui t'es supérieur ...

Level 11
177 messages

26 nov. 2016, 19:55

Je vois mal un RH faire la bise à des personnes à qui il va annoncer le licenciement.
Et puis le RH est par définition le "complice" de la direction.
Modifié en dernier par DL4Sims le 26 nov. 2016, 20:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 43
2768 messages

26 nov. 2016, 23:34

C'est pourtant ce quelle m'a dit ainsi qu'un autre ami qui gère du personnel lui aussi ...

Avatar du membre
Level 22
773 messages

26 nov. 2016, 23:56

Ça dépend de la société et des gens mais les deux sont concevables, la bise ou pas. Mais perso en tant que futur GRH je ne veux pas être trop familier ou trop proche. Tu remarques qu'un travailleur commet de graves erreurs mais c'est un super pote ? Tu connais la femme de ton collègue mais tu apprends qu'il a dragué une cliente qui vient se plaindre aux RH? Comment rester objectif ? C'est loin d'être évident et c'est toute la difficulté.

Avatar du membre
Level 43
2768 messages

27 nov. 2016, 10:20

C'est pour cela que je ne comprenais pas ton problème Alcazar1313 alors que tu es dans une entreprise familiale. Normalement  cela se règle les yeux dans le yeux (d'homme à homme, d'amis à amis si tu préfères ) et de façon moins informelle : "qu'est ce que tu déconnes ? , cela ne me regarde pas ta vie personnelle par contre professionnellement il y a un soucis , qu'est ce qu'il se passe ?! ... tu te met dans une position  qui va obliger la direction de réagir ...  tu as le droit de déconner mais tu ne le fais pas dans l'entreprise ...".
 
Tu peux être ami avec quelqu'un et lui dire qu'il déconne (je me permet de le faire avec un ami qui déconne pareil, pour le même problème qui le pousse à chaque fois à perdre son boulot , alors pourquoi tu ne le ferais pas ?! ... ) , voire si c'est trop tard que la direction demande des sanctions ... ce n'est pas toi qui est en cause là , mais la direction et tu fais ton boulot ... tu n'as pas à être coupable parce que c'est un ami qui déconne , tu fais ton boulot ...
 
C'est ton positionnement qui est en cause là (qui pose problème) , pas le collègue ... des collègues qui déconnent, il y en aura toujours et c'est à toi de recadrer pour que cela se passe bien pour tout le monde ... ton intérêt c'est que cela se passe bien pour tout le monde et parfois il faut mettre les mains dans le cambouis pour prévenir les problèmes (avant qu'ils arrivent) ... c'est pour cela que je pense que faire la bise n'empêche pas d'être franc avec quelqu'un , ni de faire son boulot ... mais chacun voit comment il peut faire ...
 
Mais je comprends, comme tu dis, cela dépends de la société et des gens ...
Modifié en dernier par tof81 le 27 nov. 2016, 10:20, modifié 1 fois.




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 51 invités