La vie à Paris : tips et désillusions

Avatar du membre
Level 10
173 messages

23 juil. 2016, 12:55

Bonjour à tous,
 
Je n'ai pas vu de topic à ce sujet.
J'ai la possibilité de poursuivre ma formation à Paris.
Mais on entend tout un tas de choses sur Paris, comme la vie qui est chère, les transports qui s'éternisent etc. mais aussi leur contraire.
J'étudie la question de plus près avant de faire un choix et je me suis dit que NG serait un bon point de départ, vu que pas mal d'entre vous sont à Paris.
Mes contraintes seraient :
- de changer de lieu de travail tous les 6 mois dans Paris intra-muros
- de ne pouvoir compter que sur mes revenus seuls (environ 1500 eur / mois)
- volume horaire de travail important (40-45 heures par semaines)
 
Pour vous donner un ordre d'idée sur les informations que je cherche, voici quelques questions, mais n'hésitez pas à partager d'autres choses qui vous semblent intéressantes ! :)
 
 
Question logement & transports :
- vivre à Paris = c'est cher ! Est-ce que vous vous serrez la ceinture pour vos besoins primaires ? et pour les loisirs ?
- des conseils ? accepter de vivre seul dans un studio à 800-900€/mois CC, ou bien habiter en périph dans un T2 à moins cher et prendre le RER + métros tous les matins ?
- Quels arrondissements éviter quand on cherche un coin calme ?
- des bons plans pour trouver une colocation ?
- la voiture à Paris : plutôt un fardeau inutile ou nécessaire au cas où ?
- Pro tips pour se repérer sur la carte de la RATP ? @.@
 
Question loisirs :
- Paris et la culture : les musées d'arts classiques :D
- à part la culture, qu'aimez-vous dans Paris pour les loisirs ?
- que faire le weekend ? Prendre le RER et faire un pique-nique dans un parc de banlieue ? Rester chez soi et geeker ? Coins sympas pour flâner ? [ne pas insérer de case 18+ :p]
- découvrir la ville : comment s'y prendre ? Est-ce possible de trouver un petit groupe avec qui partir à la découverte de la ville ? (un peu comme "On va sortir" (OVS pour les intimes), mais juste pour découvrir la ville, sans passer par des groupes touristiques à proprement parler)
- les possibilités d'apprendre des langues dans des asso' ? Pas trop cher ? (langue ciblée : japonais)
- des bons plans pour écouter de la musique classique sans devoir aller à la salle Pleyel ? ^^
 
Les gens à Paris:
- Quid de l'homophobie ? Des quartiers à éviter ?
- Les rencontres sans passer par les clubs & autres boîtes de nuits ?
- Que pensez-vous du comportement des Parisiens ? Sont-ce des gens malpolis et qui font toujours la gueule ?
- Trop d'incivilité à Paris ?
 
Désillusions ?
- des choses qui vous ont déçus maintenant que vous êtes à Paris ?
- des choses que vous n'aimez pas à Paris ?
 
 
 
Merci pour vos retours !
 
 
Edit : 26/07/16 : question incivilité et comportement des Parisiens.
Modifié en dernier par Onkei69 le 26 juil. 2016, 23:16, modifié 1 fois.

Level 11
198 messages

23 juil. 2016, 17:31

J'adore ton sujet (et très bien formulé) !
Mon rêve étant d'habiter Paris, je me pose des tonnes de questions.
 
Je ne peux quasiment plus y aller, mais j'espère pouvoir y retourner au moins une dizaine de fois par an dès que je peux...
 
Hâte de lire les réponses...  ;)

Avatar du membre
Level 19
550 messages

24 juil. 2016, 02:41

Je suis sur Paris depuis une grosse année. Enfin d'abord Paris intra-muros (19ème), puis maintenant en banlieue (val de marne), et bientôt en banlieue dans l'Ouest mais plus près de Paris (avec métro etc..). Au début j'y suis allé pour le boulot, et j'y suis resté pour mon copain. Mais en soi, vivre à Paris ne m'avais jamais vraiment fait rêver.
J'ai été nourri par mes profs au cliché des paysans des années 60 qui lors de l'exode rural venaient en masse grandir les banlieues sordides pour y mener une vie sans intérêt... du coup ça ne m'a pas donné envie.
 
Franchement, je crois que je ne suis pas encore acclimaté à l'endroit. C'est vraiment un monde très particulier. Ce n'est pas du tout comme le reste de la France. Il y a à la fois le métissage social et la ségrégation ethnique et financière. Les gens se regroupent en quartiers, et si tu n'es pas dans le bon, ce ne sera peut-être pas facile de se sentir à sa place.
 
J'ai pas rencontré beaucoup de gens qui ont osé me dire ça, mais c'est vrai que Paris c'est un choc, et qu'à moins d'être crésus, ce n'est pas juste "oh je vais habiter dans la ville". Tu te retrouve dans un clapier, dans une ville sale ou les gens parlent des langues que tu ne connais pas dans la rue. C'est pollué. Ça pue. Il y a des déchets par terre. L'eau est calcaire. Le bruit aussi. Un bruit permanent, les gens, les voitures, les trains, les sirènes, les coups de klaxon. Il y a peu de lien social dans les comportements habituels de la vie. Il y a partout une foule omniprésente qui te dégage si tu ne suis pas le mouvement ou le rythme. Sans compter les incivilités constantes. Les supermarchés ressemblent à des épiceries miteuses aux rayons ridicules et aux prix exorbitants.
De ce que j'en connaissais, une image bobo/glamour de la ville totalement déconnectée de la réalité... le choc à fait très mal (Amélie Poulain and co tu oublies :p)
 
 
Si tu veux habiter dans Paris, choisis bien ton quartier, parce que tu vas y vivre beaucoup beaucoup. En fait, il y a à peu près tous les trucs "chiants" de la vie à proximité partout. Du coup, si à chaque fois que tu sors faire tes courses, acheter ton pain, aller au pressing, prendre un repas en speed, un café, un journal, n'importe quoi... tu le fais à deux pas de chez toi, donc si tu es dans un environnement pas sympa, ça va vite te gonfler. Trouve un quartier plus qu'un appart.
Si tu bosses dans Paris, utilise le métro, les velibs, peut-être les autolib (j'ai pas testé), mais évite d'avoir une voiture. L'essence est chère. Le parking est cher. Il y a plein de bouchons. Et puis aucun intérêt, l'un des premiers intérêts de Paris, c'est quand même de déambuler au quotidien dans un cadre visuellement sympa. En voiture tu perds totalement ça. Et puis Paris est totalement polluée par tous les abrutis qui roulent au diesel, pas la peine d'en rajouter d'avantage.
 
Si tu veux habiter en Banlieue, choisis bien aussi. Il y a des villes qui font "province" (avec quand même une densité digne du centre d'une grande ville Française) et d'autres qui font cliché de banlieue glauque. Essaye d'avoir un transport accessible à pied ou des autolib, parce que prendre la voiture pour aller dans Paris c'est l'enfer (notamment pour se garer - un problème que n'a pas autolib). Et à moins d'avoir de la chance, même les parkings au pied des gares RER de banlieue sont payants (et donc tu commences le périple en bus et là ta vie devient un enfer).
En petite couronne (92 93 94) choisis bien, soit la partie Sud-Ouest, soit la partie Nord-Est. C'est deux ambiances (et deux niveaux de vie). Perso je préfère le Sud Ouest, même si j'habite actuellement dans une oasis à l'Est.
Le gros hic de la banlieue, bah c'est que ce n'est pas Paris. Du coup, à moins de retrouver des gens dans Paris, tu risques de rester dans la banlieue pour les trucs de base genre sortie restau/ciné/courses sympa. On peut facilement vivre à coté de Paris sans jamais y aller, mais auquel cas autant être en province et vivre sa vie dans les galeries marchandes.
Et un autre gros problème en banlieue, c'est qu'en bagnole l'agglo est un piège à points. En presque 20 ans de permis, je n'avais jamais eu un seul PV. En un an, j'en ai perdu 5. Il te faut au moins une appli sur ton téléphone type waze/coyote, et si possible un régulateur/limitateur de vitesse. Il y a des radars pièges partout, et tu es bien dégouté quand tu te reçois des PV avec vitesse retenue à 71 ou 91 km/h. Tous les habitués connaissent ces pièges qu'ils vivent au quotidien, mais si tu n'as pas appris au fil du temps, sans les bonnes armes tu vas morfler. Sans compter que les routes sont remplies de débiles qui se prennent pour des as du volants et ont vraiment des comportements peu surs (mais qui eux ne se prennent pas de PVs).
Et il faut voir que les transports de banlieue à banlieue c'est aussi très chiant, tu mets des heures pour faire trois pauvres kilomètres pour acheter un MacDo parce que à coté de chez toi c'est un Quick et que le macdo est dans la ville à coté.
 
Pour les transports, tu prends l'appli RATP et tu fais des simulations d'itinéraires. C'est pas mal pour se rendre compte (bon attention là c'est l'été et il y a des lignes fermées et des horaires plus light).
 
 
Vu tes revenus, évite le studio à 800€ dans Paris - parce que tout à coté va te coûter plus cher. Exemples cons, le kilo de pommes ou la plaquette de beurre qui prennent +1€ dans la tronche. La baguette qui touche souvent les 1€20. Le panier que tu avais l'habitude de faire à 20€ passe à 30€. Au final, les frais de bouffe "maison" explosent, et tous les restaus et consorts sont assez chers. Je crois que seuls les sandwiches ont un prix semblable à la province. Et puis c'est Paris, alors dès que tu fais des sorties ça coûte de l'argent en plus.
 
Sauf que pour les 800€ tu n'auras pas un T2 dans une banlieue sympa, avec des transports pas loin. En fait, tu auras un studio un poil plus grand dans une banlieue correcte et desservie. Oui c'est à peine moins cher que Paris, et cadeau bonus le cout de la vie est aussi un petit cran en-dessous mais pas tant que ça.
Essaye d'avoir un métro ou un RER (et s'il te faut la voiture pour prendre le RER, essaie de trouver un gare avec un parking gratuit - ce qui est rare). Si tu es en-dehors de la zone 1, tu vas aussi raquer si tu prends des billets à l'unité. Par exemple, de chez moi, le billet c'est 3.5€ pour aller dans Paris. Perso j'ai le pass Navigo, mais mon copain lui ne l'a pas, et du coup ça nous freine pour sortir, parce que n'importe quel trajet vers Paris coûte déjà 7€.
Vise le RER A, c'est le mieux. Le B est systématiquement en retard, le C n'est pas pratique pour les connexions dans Paris (et le plan est illisible), le E dessert presque que des coins ou tu ne veux pas habiter, et le D... j'en sais rien pour le D en fait.
Et surtout, habiter pas loin, parce que si tu commences par le bus puis le RER puis le métro puis un changement... tu vas y passer ta vie.
 
 
Je n'avais jamais fait l'expérience de quitter vraiment ta ville d'origine. J'ai grandi dans la banlieue de Nantes, je suis allé y vivre une fois adulte. En fait j'ai appris à y vivre pendant des années. C'est chez moi et j'y connais tout. 
Arriver à Paris c'est un choc parce que j'ai perdu tous tes repères.
Je me souviens, quand je suis passé la première fois sur le pont de Bercy, de m'être dit devant le Leroy-Merlin au loin "ouf, au moins je saurais ou acheter des clous si j'en ai besoin" (ce qui est très con parce qu'en fait en région parisienne il y a des magasins de tout partout même en banlieue). Un autre jour je me suis dit "mais ou est-ce que je peux trouver des chaussures dans cette ville ?"... des trucs pour lesquels je ne me serais même pas posé la question avant.
Même après un an et demi, je me rends compte qu'il y a des choses à la con que j'aimais faire et que je ne fais plus (comme aller chercher des BDs dans les magasins en rentrant chez moi, ou aller trainer dans les rayons technologie) parce que chez moi je connaissais tous les endroits sympas pour faire ça et qu'ici j'en ai pas encore trouvés ou je me sente bien (surtout en banlieue en fait).
 
Il y a deux semaines je suis retourné chez mes parents. Quel plaisir de me déplacer dans un environnement que je connais, de savoir ou aller pour trouver ce que je cherche, de savoir comment y aller sans avoir à réfléchir au trajet, à avoir un GPS, à surveiller les pièges de la police etc etc... C'est à ce moment là que j'ai réalisé à quel point je suis toujours un étranger dans ce grand Paris.
Et pourtant j'ai mon copain qui y a vécu des années et qui m'aide. Tout seul, je crois que j'aurais vraiment eu du mal (en même temps tout seul je n'aurais pas eu l'envie d'y aller non plus).
 
 
Pour ma part, si c'était à refaire, au lieu d'aller dans Paris direct (et dans un coin nul) je commencerais par une banlieue proche et bien desservie qui rappelle le reste de la france, rien que pour avoir la sensation en arrivant chez toi le soir de sortir de Paris et de se dire "ouf je suis en-dehors de ce truc monstrueux". Et à partir de là, tu explores et tu découvres, et tu vois ensuite ce qu'il te faudrait pour le mode de vie qui te plairait. Si tu as une voiture, tu la gardes dans un premier temps.
 
J'ai sans doute pas dressé le portrait le plus enchanteur de la situation, et puis en fonction de chacun et de son vécu ça doit aussi varier. Pour ma part je crois que j'arrive à la fin de la période d'acclimatation, j'ai trouvé un endroit qui devrait me plaire pour vivre, le boulot qui va bien pour l'instant, les repères de base pour se déplacer dans l'agglo et savoir ou sont les choses, villes, endroits, monuments, quartiers dont parlent les gens, et je pense qu'à partir de là ça va devenir plus intéressant et que je vais avoir ce qu'il faut pour justement découvrir la vie à Paris.
 
 
..:::: Edit ::::..
Tiens, j'avais fait un plan de la région avec (en gros) les RER et le rouge les villes qui me tentaient pas du tout (et en vert ce qui avait un environnement que j'ai trouvé sympa en passant... bien sur j'ai pas vu toutes les villes et ça reste mon ressenti).
 
Image
Modifié en dernier par Oulanbator le 24 juil. 2016, 02:54, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 9
142 messages

24 juil. 2016, 08:18

Juste un mot pour dire que la ligne D du RER, il vaut mieux l'oublier tout de suite : je la pratique depuis plus de 20 ans et c'est la plus perturbée de toutes les lignes RER. A tel point que le STIF a installé une station de radio qui diffuse, sur toutes les stations desservies par la ligne, de la zizic et surtout les perturbations du jour (rail cassé, caténaire cassé, personnes sur les voies, problème d'aiguillage, etc...). D'autant que la ligne D partage un aiguillage avec la ligne B à Châtelet les Halles; donc quand la ligne B est perturbée et bien... la ligne D aussi ! c'est très pénible de partir le matin en ne sachant pas à quelle heure tu vas arriver et idem le soir quand tu rentre chez toi.
La ligne C est aussi sale que la ligne D mais beaucoup plus rapide (je la prend quand la ligne D M*** trop) et en plus elle te mène à BFM (Bibliothèque François Mitterrand). De là tu peux reprendre la 14 du métro (ex météor) qui dessert Gare de Lyon, Châtelet et Gare St Lazare qui sont des nœuds ferroviaire-métro-bus importants.
"Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus amis." Antoine de Saint-Exupéry

Level 13
282 messages

24 juil. 2016, 08:54

J'ai déménagé sur Paris fin mai pour mon boulot, j'vais te partager ma maigre expérience.
Déjà pour le logement, je savais que je voulais pas être en banlieue. J'ai fait une semaine d'essai pendant laquelle je logeais vers Rungis, c'est pas les 45 min de transport qui me gênait mais l'impression d'aller me terrer après le boulot. Si tu veux profiter de Paris le mieux est d'être intramuros. Perso je préfère un 19m2 dans Paris plutôt qu'un 25 en banlieue. C'est un compromis à faire mais pour le coup ça dépend de toi, un petit logement est pas forcément gênant si tu y es peu, que tu bosses beaucoup, sors le soir etc.. 
Ca dépendra surtout de l'agencement de ton studio. Par contre en effet, choisis bien ton arrondissement et là malheureusement ça dépend de tes moyens, et des opportunités niveau annonces (perso je suis passé par une agence, les sites d'annonces de particuliers sont blindés d'arnaques). Les colocs sont pas forcément hyper intéressantes, ça dépend encore pour le coup de ce que tu vises mais dans ce que je trouvais tu tombes dans les mêmes tranches de prix que les logements seuls (alors oui t'as forcément quand même plus de place). Je suis dans le 5ème, c'est un quartier très agréable, étudiant, pas mal de petites boutiques sympa (libraires, brocantes, ateliers,...) et vraiment tout à proximité. Là où j'habitais avant pour acheter un livre je devais faire 30min de bus donc voilà, ça te change la vie.
Niveau transport ouais évite la voiture, Paris est très bien desservi de toutes façons, le must have ça reste l'apply RATP sur ton smartphone.
Après c'est probablement l'effet "ptit nouveau" mais j'ai pas un avis négatif sur Paris. Oui c'est bruyant, les sirènes dès 8h du mat ça fait tjrs bizarre, les roms qui squattent près du métro ça plombe, les gars qui font la manche, le métro qui pue, c'est pas le plus agréable, mais si tu aimes te balader et visiter, Paris c'est vraiment top. Ca reste une très belle ville. Ca bouge beaucoup, faut juste réussir à se blinder par rapport à ça. Un des points positif aussi c'est que tu vas apprécier de retourner en province après haha justement pour le calme. La meilleure optique je pense quand tu viens à Paris pour le boulot c'est juste de te dire que c'est une étape, que t'y resteras pas (je te le souhaite quand même) ad vitam eternam, juste essayer de profiter un max de la ville et des activités.
Modifié en dernier par Plutolol le 24 juil. 2016, 08:57, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 38
2150 messages

24 juil. 2016, 11:25

La ligne la plus tranquille des 5 RER est selon mon experience la ligne E même si celle-ci subit parfois des incidents mais en moins bon nombre que les 4 autres ....

Avatar du membre
Level 7
78 messages

25 juil. 2016, 02:24

Je suis jamais allé a Paris et pourtant ces la seul ville au monde qui ne ma jamais donner envie dit allez, je les toujours perçus comme une ville très oppressante, voila rien d'autre a dire.
Image

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4501 messages

25 juil. 2016, 09:31

Comme je t'ai déjà dit en commentaire, de mon expérience, j'ai débarqué à Paris il y a trois ans et demi et pour reprendre l'expression citée plus haut, je n'avais juste pas envie de "me terrer" en banlieue. Je quittais Rennes d'un coin très calme, trop calme et si je venais sur Paris ce n'était pas pour m'installer dans un "petit Rennes" trop loin de Paris...
 
Et bien aujourd'hui, je regrette carrément. Dès que j'en ai la possibilité, je déménage et je regarde déjà pour que ce soit en proche banlieue. Pas trop loin évidemment mais en me basant sur mes temps de trajet habituels, tu peux facilement aller zieuter sur certaines villes en périphérie en remplaçant le métro par le RER. Quand je vois par exemple que je mets 3/4 d'heure pour aller au boulot alors que je suis intra-muros et que si je calcule d'où je pourrais partir de proche banlieue avec le même temps de trajet, ça ouvre quand même pas mal de possibilités.
 
Contrairement à certains, je préfère avoir un appart plus grand, neuf, au calme, etc. quitte à ne pas être intra-muros que l'inverse. Je n'aurais pas le sentiment de me terrer étant donné que je bosse à Paris donc si j'ai quoique ce soit de prévu le soir, j'y reste et je ne rentre qu'après. Et en restant pas trop loin, c'est facile d'y aller le week-end. Bref j'ai fini par me rendre compte que vivre dans Paris même ne m'apportait strictement rien de positif au final. Alors oui, quand je veux me balader dans Paris, j'ai juste à sortir de chez moi et je marche. Mais s'il me faut 20 minutes de métro pour rejoindre Châtelet ou 20 minutes de RER pour y aller, je préfère le RER et avoir tous les avantages que cela sous-entend pour le logement.

Avatar du membre
Level 9
126 messages

25 juil. 2016, 16:12

Je n'interviens jamais directement sur ce forum (je lis et je contacte les gens en privé), mais là je vais faire une exception car certains commentaires ci-dessus sont plus du "ressenti" que de la réalité.
 
Avant toutes choses, il faut aimer Paris. J'y vis depuis 15 ans.
Si tu te sens obligé, forcé d'y habiter, tu verras tout en noir, et uniquement les mauvais côtés (qui pour moi n'en sont pas, mais ça c'est une question de point de vue).
 
La seule chose à Paris qui est vraiment plus chère qu'ailleurs ce sont les loyers.
A côté de ça, si tu prends le temps de chercher tu peux trouver des perles vraiment pas chères.
Pour citer mon exemple, j'ai quitté il y a quelques temps mon studio situé pratiquement sur la place St Fargeau dans le 20ème croisement avenue Gambetta.
Son loyer : 405 euros.
Bien sûr c'est très difficile de trouver quelque chose à ce prix, mais ça existe, la preuve.
 
Ensuite, Paris ne pue pas, les rues sont en général propres (les grands axes sont nettoyés tous les soirs ou matins et les rues secondaires 1 à 2 fois par semaine, je travaille à la Mairie de Paris) et l'eau est bien moins calcaire que dans d'autres régions, par exemple la Champagne d'où je viens. Pour terminer la dessus, l'eau du robinet de Paris est une des plus pures de France.
 
En ce qui concerne le bruit, dès que tu quittes les grands axes et que tu es dans les petites rues (75% de la ville en fait) c'est parfaitement calme. Tu seras donc au calme chez toi à part si tu habites des endroits comme la place de la République par exemple. Sinon, bien sûr qu'il y aura du bruit quand tu sortiras, Paris n'est pas un village avec 3 clampins croisés à l'heure, c'est une capitale, il ne faut pas l'oublier.
 
Pour les courses, au bout de ma rue j'ai un super U de 600 m² sur 2 étages où tout est ultra clean (tout comme le carrefour à 200m de chez moi) et prix identiques avec la province.
Si tu vas au Monoprix St Michel, c'est certain que ça sera pas pareil.
Pour le reste, rien change avec le reste de la France : par exemple, tu trouveras tes jeux vidéo au même prix à la Fnac St Lazare, qu'à la Fnac de Reims. Tu as même le quartier Voltaire, dit "quartier des jeux video" qui regroupe une petite vingtaine de magasins vendant neuf/occas/import à des prix vraiment correctes.
Pour ma part, je profite grandement des livraisons en soirée d'Amazon (commandé avant 14h, livré le soir même quand j'ai une crise d'achat de jeu qu'il me faut immédiatement) ou maintenant Amazon Prime Now (livré en 2 heures...).
 
Pour les resto et spectacles, l'offre est tellement énorme qu'il en existe pour tous les budgets (il suffit de taper "resto Paris pas cher" dans Google par exemple).
 
Pour finir, et ça reste mon avis, oublie la banlieue : tu as les inconvénients de Paris et de la province sans aucun des avantages des 2.
 
Quant au métro, Paris est une très grande ville donc oui tu mettras du temps à la traverser d'Est en Ouest (quand ils ne sont pas en grève, panne, colis suspect,...)
 
Pour résumer, si tu pars en ayant en tête que Paris est une ville merveilleuse où il y a des tas de choses géniales à découvrir, tu y seras bien.
 
Je n'en partirai pour rien au monde.

Avatar du membre
Adhérent
485 messages

25 juil. 2016, 16:31

Outre de purs aspects logistiques / commodités / financiers, ce qui fait qu'on apprécie de vivre quelque part, c'est quand on y a des liens : amis, famille... BREF : du monde avec qui partager de bons moments, fréquemment, sans avoir à languir pendant des mois sur le "prochain évènement social de son calendrier".
 
Je ne connais pas assez Paris elle-même pour te donner quelconque témoignage à son égard, mais mon unique conseil c'est ça : installe-toi quelque part où tu sais que tu pourras tisser un réseau social / familial épanouissant, car au final, c'est ce qui compte le plus à mes yeux.
 
"Find a house is easy, make a home it's a whole other story".
IRL randonnée !!! "If you can't love yourselves, how the hell can you love somebody else? Can I get an [Gay Man] up in here?"
Image

Avatar du membre
Level 10
173 messages

26 juil. 2016, 23:12

Pour commencer, merci d'avoir participé et partagé votre ressenti.
 
Comme un certain nombre d'entre vous, je n'ai jamais vraiment été attiré par la ville de Paris. Sauf que quand je sais que pour ma formation, à Paris, ce sera celle qui m'ouvrira le plus de portes pour ma carrière pro, je ne peux définitivement pas fermer les yeux dessus.
 
Une question qui ne m'avait pas traversé l'esprit quand j'ai rédigé le topic : que pensez-vous des gens à Paris d'une manière générale ? Trouvez-vous qu'il y a "trop" d'incivilité ? que les gens sont malpolis ou peu aimables ? autres ?
Je sais bien que ça dépend des quartiers, mais par exemple, les gens qui viennent à Lyon nous disent qu'on est des gens assez froids, qu'il est difficile de se faire des amis car on a tendance à traîner en cercles fermés et que dans le métro/bus, souvent les gens font la gueule.
 
 
 
@ Oulabantor :
Moi aussi, j'ai toujours été bercé dans l'image que Paris c'est pas super comme ville... C'est la ville des tuberculeux hein ! Et puis c'est aussi une ville associée à des excès que je n'aime pas (cf. Bel Ami de Maupassant). Et comme toi, je me suis toujours dit qu'il fallait être riche pour prétendre vivre à Paris... Et les clichés des bobos et glamours n'ont aucune valeur à mes yeux :p (mais RIP Amélie Poulain par contre).
Et sinon, j'ai quitté la ville où j'ai grandi (Lyon) depuis Novembre 2015, et actuellement, je vis un peu ce que ça fait de se sentir étranger dans sa ville, de ne pas avoir pu poser ses repères (oui, pour ceux qui s'étonneraient de mon propos, jusqu'à fin juin, j'ai essentiellement passé mes jours de semaine à faire du 8h-20h (voire plus des fois, mon record étant d'avoir fait 7h15-23h) en habitant à même pas 200m de mon lieu de travail + travail perso le soir + gardes la nuit de temps en temps... + Travail perso le weekend : en gros, j'ai pas eu beaucoup de temps pour apprendre à connaître la ville, mais je rattrape le temps). Mais quand j'étais à Lyon, je ne connaissais pas la ville tant que ça à cause de mes études trop envahissantes et des parents très stricts (et vu que j'ai toujours privilégié le boulot aux loisirs... je vous laisse imaginer).
Et sinon, merci pour cette carte légendée, qui me sera sans doute très utile !
 
@ Argonaute, @ Hakim :
J'ai l'impression que dès qu'on doit prendre le RER, c'est le début de la fin... Et puis j'ai toujours l'image de ce SDF en train de faire je ne sais quoi avec un couteau dans sa main la première fois où j'ai pris le RER -B je crois-...
 
@ Plutolol :
C'est vrai que pour moi, un point noir de Paris, c'est le fait de voir vraiment la misère à tout coin de rue... Et j'ai d'autant plus de mal avec certains groupes depuis que je me suis fait agressé en rentrant du boulot à 23h30 il y a 2 ans.
 
@ Atrix :
Merci d'avoir donné ton avis sur la question.
Plus je creuse, plus je me rend compte combien Paris est hétérogène, pas seulement à l'échelle des arrondissements, mais aussi à l'échelle du quartier même ! Quand je lis la diversité des commentaires sur le site www.ville-ideale.com, avec tous les biais que présente ce site, j'ai bien remarqué que l'on peut avoir tout et son contraire au sein d'un même arrondissement, que l'on soit au nord ou au sud, sur un grand axe ou un axe perpendiculaire... D'où la complexité de se projeter dans l'idée de m'installer à Paris (d'autant plus que les avis sont très hétérogènes et qu'il est difficile de faire la part des choses entre l'objectif et le subjectif).
 
@ Oulabantor, @ Atrix :
Concernant le coût de la vie, j'ai l'impression qu'il y a un facteur non négligeable non évoqué : le lieu où l'on fait ses courses. Car c'est vrai qu'à Paris, on trouve facilement des petites épiceries qui sont souvent plus chères que les magasins de grande surface (ou les chaînes de magasins en fait). Et c'est vrai que c'est question que j'avais sous-estimée.
 
@ Bjorkio :
Je suis aussi d'accord sur le fait que la dimension sociale n'est pas à négliger. Ayant passé quelques 2-3 mois à vivre comme un ours sans croiser mes voisins à l'internat parce que je mangeais, révisais et vivais dans ma chambre sans en sortir (sauf pour aller au boulot sans croiser personne sur le chemin), c'est quelque chose qui me paraît important. D'autant plus que je n'ai jamais vécu seul dans un appart' mais ce sera inédit : une manière de savoir si je préfère vivre seul ou en coloc' ! (faute d'avoir ma mie).
J'ai par contre de la chance : ma formation / mon métier est un métier où l'on se forme facilement un réseau professionnel et ça permet aussi de se faire des amis. Et puis après, on rebondit toujours sur les amis des amis et on élargit son réseau au-delà du réseau professionnel ! Enfin, c'est peut-être une vision de bisounours naïf ?

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4501 messages

26 juil. 2016, 23:38

Prendre le RER c'est le début de la fin ? Franchement je ne crois pas. Si t'habites pas à 3h de Paris pour autant, je ne vois pas le mal à faire quelques stations de RER pour habiter en dehors de Paris.


La seule question que tu dois te poser de toute façon, c'est si tu aimes la ville ou pas. Si tu as vraiment envie de vivre dedans ou pas. Après plus de trois ans intra-muros, j'en suis arrivé à la conclusion toute simple que vivre intra-muros ne m'apportait finalement rien de plus que si j'habitais en périphérie. Donc autant me débarasser de tous ces inconvénients :) j'ai hâte de déménager :)

Avatar du membre
Level 9
126 messages

28 juil. 2016, 09:57

Concernant la question que tu te poses pour savoir si les gens sont sympas dans tel arrondissement/rue/quartier/immeuble/, tu te prends trop la tête franchement. Quand on entend dire "les gens sont comme ci ou comme ça à Paris" ce sont toujours des avis venant de l'extérieur.
Où que tu sois tu auras toujours des cons et des gens sympas.
 
Si t'es un mec sympa et souriant, tu resteras sympa et souriant même après 10 ans de vie parisienne.
On ne devient pas quelqu'un d'autre en arrivant à Paris.
Parce que les vrais parisiens pure souche, y en a presque plus. Les gens viennent tous d'ailleurs.
 
Tu le dis toi même, tu as été bercé dans une image.
Tu vas vite te rendre compte que les "on dit" sont complètement à côté de la plaque.
Modifié en dernier par Atrix le 28 juil. 2016, 10:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 24
904 messages

28 juil. 2016, 21:08

Bonsoir, je n'ai pas le temps de lire toutes les réactions de mes confères.
 
Donc je te transmets mon vécu.
 
Je suis originaire de Marseille où après mon coming out mes parents m'ont foutu à la porte.
 
Bref, de par des connaissances je me suis retrouvé en Ile de France il y a de ça dix ans.
 
Grâce à la magie d'internet et la charmante ville de Paris j'ai eu la chance ultime de trouver ma moitié depuis tout ce temps.
 
Gods bless Paris ~
 
Je trouve que c'est une ville avec une architecture superbe, des quartiers tellement divers et très multiculturelle.
 
Je n'ai jamais aussi bien mangé qu'à Paris, même en m'étant rendu au Japon ou en Asie par exemple, mes adresses fétiches ravissent mes papilles mille fois mieux qu'outre France.
 
Le coût de la vie, en effet hormis les loyers peut être modéré si l'on sait chercher.
 
En revanche je trouve qu'il y a une densité de population trop importante, on ne peut que rarement se retrouver au calme.
 
Je ne compte plus le nombre d'expo que je me suis résigné à fuir tant elles sont briguées ... franchement quand je compare à New York, je ne comprends pas ... je respirais mieux outre atlantique bizarrement.
 
Concernant mes rapports amicaux, je me suis fait de bons amis, plutôt amiEs, voisinage ou alors taf à dire vrai, mais des vrais amis qui m'accueilleraient si la Terre s'écroulait mmmh ... pas sûr pour tous ... c'est quand même une ville assez anonyme même s'il y a énormément de provinciaux.
 
Mais en effet ce qui me désole sont bien les incivilités décérébrées au quotidien. Monnaie courante, personne n'aide les aveugles, ni les handicapés, on ne laisse pas les femmes enceintes ou les personnes âgées s'asseoir.
 
Euu à Marseille ou en province chez certains de mes amis ou de mes proches, juste impensable.
 
Les gens sont prêts à se jeter sous les roues d'un RER ou d'un métro alors qu'il y en a un qui arrive dans ... 5 minutes, ALLO la Terre.
 
Le pire, les gens allant travailler le matin, en mode radar et zombie, heureusement que mon taf me permet d'arriver à l'heure que je veux, je les vois tous s'exciter tout azimut, j'ai envie de juste leur balancer ma trottinette à la gueule.
 
Sinon la ville me convient quand même pour mon rythme de vie citadin, me permettant d'aller tard au cinéma, de dîner à l'extérieur tout en ayant des transports en commun toujours présents.
 
Il y a en effet bien plus d'opportunités professionnelles également sur Paris et sa couronne ce qui est un atout non négligeable !
 
Enfin au niveau de l'homophobie, bof je ne trouve pas que ça soit si gay friendly, en démentent les altercations homophobes récentes, après il y a le marais, mais ça fait trop village, trop cliché, trop condensé à mon goût.
 
En tout cas cassos Marseille ville de cas soc, raciste buveuse de pastis, je ne te regretterai JAMAIS comparé à Paname qui a au moins eu le luxe de m'offrir l'amour !
Modifié en dernier par Lake le 28 juil. 2016, 21:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Adhérent
290 messages

05 août 2016, 15:33

Perso, j'aime pas spécialement Paris. J'ai toujours habité en proche banlieue (20 à 45 minutes de Paris centre en RER), et j'ai "habité" Paris la première année le week-end chez mon mec au tout début de notre relation.
 
C'est surfait et survendu. C'est sale, c'est bruyant, il y a ce rythme effréné et permanent, les gens sont autains et superficiels, désagréables et chiants. Tout est base sur le paraître et les apparences ("c'est partout le cas :D" - oui et bien encore plus à Paris). J'ai toujours évité cette ville autant que possible, et suis plus verdure / champagne / banlieue que citadin élitiste superficiellement intéressé par le paraître, la mode et l'apparente réussite sociale. J'y travaille (Opéra) parce que Paris paye mieux que la banlieue, mais mon opinion reste inchangée... et voir des gens manger en terrasse (sur le trottoir en fait) entourés de poubelles pour mater les passants en sirotant un café à 4,5 € la micro tasse ne va pas me faire changer d'avis.
 
La culture gay parisienne est juste à l'image du reste : élitiste et superficielle, mais de manière exacerbée. Si tu n'es pas jeune, beau, sexy ET fashion, cela peut devenir compliqué... ou alors il te faut t'aligner ^^ Après doit bien y'en avoir des normaux, mais ils courent pas les rues  :/ 
 
Tout depend ce que tu cherches ; si tu cherches une ville ouverte 7/7 Presque 24/24, avec des gens dans des bars, des bars et de l'effervescence, je pense que tu trouveras ton bonheur ^^ Le tout étant de trouver les bons plans, parce que lâcher 800 boules pour un 15m² insalubre juste pour vivre dans un quartier prisé, baaaaaaaaah... faut le vouloir ^^
 
Tout ceci n'est que mon très humble avis ^^
Modifié en dernier par Henkil le 05 août 2016, 15:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4501 messages

06 août 2016, 07:33

Ca ne m'a jamais frappé non plus et pourtant j'y suis depuis trois ans... par contre le bruit et tout le reste... dès que je peux, je me trouve un appart en proche banlieue (reste à trouver un coin sympa)
Modifié en dernier par Tiniel Cerulis le 06 août 2016, 07:34, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 9
126 messages

06 août 2016, 12:55

héhé Julien  ;)
On connait tous les pro-M, les pro-S, etc, moi je suis un pro-P ;)
Depuis 15 ans que je suis ici, non seulement je ne suis ni lassé ni blasé mais j'aime cette ville de plus en plus.

Level 13
282 messages

06 août 2016, 14:33

[quote="Henkil"]
Perso, j'aime pas spécialement Paris. J'ai toujours habité en proche banlieue (20 à 45 minutes de Paris centre en RER), et j'ai "habité" Paris la première année le week-end chez mon mec au tout début de notre relation.
 
C'est surfait et survendu. C'est sale, c'est bruyant, il y a ce rythme effréné et permanent, les gens sont autains et superficiels, désagréables et chiants. Tout est base sur le paraître et les apparences ("c'est partout le cas :D" - oui et bien encore plus à Paris). J'ai toujours évité cette ville autant que possible, et suis plus verdure / champagne / banlieue que citadin élitiste superficiellement intéressé par le paraître, la mode et l'apparente réussite sociale. J'y travaille (Opéra) parce que Paris paye mieux que la banlieue, mais mon opinion reste inchangée... et voir des gens manger en terrasse (sur le trottoir en fait) entourés de poubelles pour mater les passants en sirotant un café à 4,5 € la micro tasse ne va pas me faire changer d'avis.
 
La culture gay parisienne est juste à l'image du reste : élitiste et superficielle, mais de manière exacerbée. Si tu n'es pas jeune, beau, sexy ET fashion, cela peut devenir compliqué... ou alors il te faut t'aligner ^^ Après doit bien y'en avoir des normaux, mais ils courent pas les rues  :/ 
 
Tout depend ce que tu cherches ; si tu cherches une ville ouverte 7/7 Presque 24/24, avec des gens dans des bars, des bars et de l'effervescence, je pense que tu trouveras ton bonheur ^^ Le tout étant de trouver les bons plans, parce que lâcher 800 boules pour un 15m² insalubre juste pour vivre dans un quartier prisé, baaaaaaaaah... faut le vouloir ^^
 
Tout ceci n'est que mon très humble avis ^^
[/quote]
 
Si y'a bien une chose qui me fait doucement rire et glousser depuis que je suis à Paris, c'est de voir à quel point on aime alimenter ce gros cliché, le gay parisien est forcément superficiel et snob. Perso j'en ai pas rencontré (ça veut pas dire qu'il n'y a en pas on est d'accord). Les plus gros snobs que j'ai rencontré c'était en province, ces mecs qui vivent dans une grande ville, ont une bonne situation et qui sont forcément mieux que les autres pauv' gars dans leur ville. Bref changez de disque.
Modifié en dernier par Plutolol le 06 août 2016, 14:34, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 10
173 messages

06 août 2016, 16:07

Je vais en profiter pour citer un propos que quelqu'un m'avait donné, il y a 1 an, voulant me persuader d'aller à Paris...
Il disait qu'à Paris, on se sent plus en sécurité qu'à Lyon le soir, parce qu'il y a toujours des gens dehors. Ce qui n'est pas faux et je rejoins Julien : à Lyon, à partir de 22h, les rues commencent à être vides, et faut souvent quitter la soirée vers 23h-23h30 si tu veux espérer attraper le dernier métro/bust/tram pour rentrer (et les calculs sont plus compliqués quand il faut faire des changements). Besançon, n'en parlons pas, à partir de 20h-21h, c'est mort...
 
Question propreté, des quelques weekends que j'ai passés à Paris, dans des coins différents, la saleté ne m'a pas frappé. Ca brille pas comme si Mr Propre était passé par là, mais c'est pas si sale. Après, faut rajouter la grisalle assez fréquente qui n'aide pas à l'impression de propreté... (bon, quand on a l'avantage de ne pas être affecté par la météo comme moi, tout va bien).
 
Enfin, je rejoins Plutolol sur la question des gens : à Paris, les gens véritablement hautains, je trouve qu'il y en a moins... Puisqu'il y a cette impression que tout le monde fait déjà ce qu'il peut pour avoir les moyens de vivre bien. Les gens qui roulent sur l'or paraissent moins nombreux et moins visibles.
Quand j'étais à Lyon, il y avait deux arrondissements que je ne supportais pas : le 3e et le 6e, parce que quartiers des "riches" dont les enfants là étaient vraiment hautains et superficiels. Je me souviendrai toujours de cet épisode au lycée, du mec qui s'était offert un nouveau blazer à 500 eur... qui n'était pas si beau que ça (de ce que j'entendais, puisque je ne côtoyais pas ce genre de personnes). Et c'était aussi facile de flairer l'origine géographique de ces gens de par leur manière de se comporter !!
 
Culture gay : de toute façon, parmi les commandements que je suis, il y a :
- le milieu tu ne fréquenteras
- de sac à main à paillettes tu ne porteras
- de manières en excès tu n'auras
En découle donc une discrétion qui me rend quasi indétectable au fameux gay-radar. Il doit bien y avoir des gens normaux à Paris, mais ils sont plus difficiles à trouver, et très probablement indétectables dans la rue/métro/lieux publiques.
Et s'aligner sur le reste ? Hors de question, c'est comme trahir sa propre identité. Comme d'hab, soit on m'accepte tel que je suis, soit on n'est pas fait pour s'entendre. Point. (ouais, je sais que je ne respecte pas toujours la bienséance "à la mondaine")

Avatar du membre
Adhérent
2308 messages

08 août 2016, 15:44

Ca va faire 17ans que j'ai quitté mon Berry natale pour Paris. Petit je voulais déjà vivre a Paris, et à aucun moment j'ai regretter de vivre a Paris. Mais je conçois et comprends tout à fait que Paris puisse rebuter , énervé
 
Oui Paris est une ville cher, pour bien y vivre il faut avoir de certain moyen, sans moyen il peut y avoir une certaine frustration quand on n'a pas de gros moyens ... d'un autre coté il y a toujours des plans pour faire des activités gratos ou vraiment pas cher...
le logement est une tannée! je n'ai pas trop de conseils à te donner, si ce n'ai que le meilleur plan c'est le bouche à oreille sinon il faut t'y pendre super tôt et surtout ne pas te décourager... et si tu compte installé définitivement mais que tu as un petit salaire, n'hésite pas à faire une demande de logement au près de la Marie de Paris, ca peut prendre pas mal de temps mais au final tu pourras avoir un logement abordable
 
Le comportement des parisiens peut paraitre hautins et froid, mais il faut briser la glace, et le parisien sera un ami fidèle. Mais toi qui viens de Lyon je ne pense pas que ça va te changer. les Lyonnais au dire de plusieurs de mes connaissance qui y vivent ( des amis , mon ex, ma tante)  sont encore plus froid et distant que les parisiens ...
Comme Lyon, Paris a ses quartier "fils à papa" et ses quartiers plus populaires, entre Château-Rouge et la place Victor Hugo il y a vraiment 2 mondes. J'avoue que je ne me pose pas trop la question de savoir de quel quartier ce mec vient. Par contre comme tout bon parisien je sens direct quand un mec est un provincial ....
 
Je trouve dommage de se priver d'aller dans le Marais. Je ne fréquente pas le milieu, mais j'aime bien y aller de façon ponctuelle pour y aller boire un verre entre potos et profité de cette ambiance si particulière.
Modifié en dernier par viggen le 08 août 2016, 22:33, modifié 1 fois.




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 83 invités