Infos sur les personnes Trans*

Répondre
Avatar du membre
Level 5
41 messages

19 mai 2017

Coucou tout le monde ! :)

Je me suis dit que ça pourrait être sympas de faire un petit sujet récapitulatif par rapport aux personnes trans*. D’une part car c’est un sujet qui prend beaucoup de place dans ma vie et aussi car j’ai eu pas mal de questions qui reviennent sur le Discord, alors peut être que ça pourra vous aidez à avoir des bribes d’informations. @onion20@

Je vais parler ici uniquement des personnes MtF car je ne maitrise pas le sujet des personnes FtM. @onion30@

Quelques questions basiques

Trans, transgenre, transsexuelle, travesti, trans*, ça veut dire quoi ?
Généralement on utilise le mots trans pour parler de la communauté trans, mais le mot juste est trans* avec l’étoile. Car elle signifie qu’on s’adresse à tout la communauté sans exception !
Une personne transgenre est une personne qui n’est pas opérée au niveau de son organe sexuelle.
Une personne transsexuelle est une personne qui est opérée au niveau de son organe sexuelle
Une personne travestie est une personne qui aime simplement se déguiser. Soit en femme ou en homme bien évidemment.

Une transe ? Un trans ? On dit comment ?
Quand une personne fait une transition d’homme à femme, on parle d’une transition MtF pour Male to Female et on parle d’une femme transgenre/ transsexuelle.
Pour une personne qui fait une transition femme vers homme on parle là d’une transition FtM pour Female to Male et on parle d’un homme transgenre/transsexuel.

Comment s’adresser à une personne trans* ?
C’est tout simple, mais la meilleure chose à faire c’est de ne pas mégenrer. C’est-à-dire utiliser les mauvais pronoms. Mais comment peut-on le savoir si la personne ne le dit pas avant ? Et bien en écoutant si la personne parle au masculin, ou au féminin. Vous pouvez bien sur demander quel pronom utiliser. La personne ne sera pas blessée, mais plutôt contente de savoir que la question est posée pour ne pas justement la blesser en mégenrant.

Cisgenre ? C’est quoi ?
Une personne cisgenre ou diminué cis est une personne qui est d’accord avec le genre qu’on lui a donné à la naissance.

Comment faut-il appeler la personne ?
Par le prénom que la personne se donne.

Et pour son prénom d’avant ?
Il ne se demande surtout pas ! Si la personne fait une transition ce n’est pas pour ressasser quelque chose de difficile. On appelle ça d’ailleurs un dead name.

Est-ce que je peux demander ce qu’a la personne entre les jambes ?
Non, ça ne regarde personne en dehors de la personne concernée. C’est blessant comme question et aussi très intime. Demander ce qu’a la personne entre les jambes revient à créer une catégorisation des sexes.

Puis-je demander des questions personnelles ?
Si la personne n’en voit pas le souci oui vous le pouvez, il faut tout fois rester dans le respect de la personne. Généralement une personne trans* répondra volontiers à quelques questions tant qu’elles ne sont pas trop intrusives.

Comment ça se fait qu’une personne ne se disent pas homme/femme alors qu’elle a l’appareil génital qui va avec ?
Il faut savoir qu’à la naissance, le médecin nous assigne garçon ou fille par rapport à notre sexe. Ce qui est complétement faut car il y a une infinité de genre. On peut très clairement naitre homme en étant une femme, inversement, ou encore ne se sentir ni l’un, ni l’autre ou les deux.

Comment se passe une transition ?
Chaque transition est personnel est différé d’une autre personne. Il y a des personnes trans qui jugent leurs transition complète sans faire la réassignation sexuelle comme d’autres personne ne feront aucune transition hormonale ou autres, mais en cas de transition médicalisée, il y a quelques étapes qui se font d’une certaine façon, partout.

Le parcours « standard »

Je vais parlez ici de mon cas, car je ne connais pas les quelques différences avec une transition FtM.

Pour commencer et l’une des plus importantes est le fait de le savoir. Par savoir je parle du fait d’être bien sûr de son choix, de l’avoir réfléchi et d’avoir pesé les côtés positifs et négatifs. Une transition ne va pas transformer une personne. Ça prend du temps, ça peut être couteux, il faut prendre sur soit, il y a le regard des gens, la haine, la famille, ça se travaille.
Une fois la décision choisie, généralement il y a le comig-out. Il faut être sûr, au cas où la personne habite encore chez ces parents que ceux-ci vont l’accepter, mais dans l’idéal, le mieux est d’être autonome. Selon l’ouverture de la famille ça peut être aussi difficile, il y a des phases pour arriver à l’acceptation. Il faut aussi être prêt, dans certain cas à savoir qu’être renier par sa famille est monnaie courante.

Ensuite le psy sera obligatoire. La transidentité et dans le gros bouquin des maladies mentales de l’OMS (organisation mondiale de la santé) comme l’était l’homosexualité il fut un temps. C’est pourquoi il faut passer devant un psy afin que celui-ci juge si la personne a des raisons fondées de faire une transition ou non. (Beaucoup de gens disent que ça ne devrait pas être obligatoire, mais je pense personnellement que c’est une bonne chose afin que la personne soit sur et certain de son choix irréversible). Une fois que la psy juge la demande fondée, une attestation est donnée certifiant la demande de la personne. A savoir que beaucoup de psy ne sont pas trans-friendly et ne sont donc pas formé à la question. Il faut donc en trouver un qui soit former là-dessus. L’attente pour avoir l’attestation est généralement de quelques mois (comme elle peut être plus courte ou plus longue).

Une fois l’attestation entre les mains, il faut passer la un endocrinologue. Un médecin spécialiste des hormones. Il y aura un premier rendez-vous ou la personne posera quelques questions, elle regardera l’attestation et fera une prise de sang pour avoir toutes les données sur quelle quantité prescrire. Un rendez-vous plus tard, l’endocrinologue prescrira un traitement adéquat pour la personne. Généralement elle est composée de bloqueur de testostérone, pour faire chuter le taux d’hormone masculine à un niveau égal voir moins qu’une femme cisgenre. Et de l’ostéogène, l’hormone féminine pour faire monter le taux au même niveau qu’une femme cisgenre. Il faut savoir que ça commence avec de faible dose afin d’habituer le corps et surtout voir si la personne supporte le traitement. Une fois ceci fait, il y a des prises de sang et rendez-vous régulier pour réadapter le dosage. Après avoir reçu l’ordonnance de l’endocrinologue, on peut allez à la pharmacie et demander les médicaments.

Les effets des hormones

Il faut avant tout savoir que ça dépend de la personne, des personnes vont avoir des effets négatifs, d’autres pas, d’autres vont avoir rapidement des effets comme un début de poitrine, d’autre plus tard. C’est assez personnel l’ordre et la rapidité, c’est pourquoi je ne fais pas une chronologie, mais un listing. Je parle bien sur ici aussi pour une transition MtF

Effet négatifs
Tout dépend la personne, mais il peut y avoir des maux de tête, diarrhée, insomnie, maux de ventre, lourdeur, tout ceci dépend de la personne. Personnellement j’ai aucuns effets négatifs actuellement

L’humeur
La personne qui prendra des hormones aura son humeur qui sera plus frivole, entre autre la sensibilité sera découplé et les émotions, comme pleurer sera beaucoup plus fréquent.

Les poils
En dehors de la barbe ou une épilation définitive doit avoir lieux, les poils du reste du corps comme par exemple le torse, le dos, les jambes, etc… repousseront plus fin, transparent et petit pour avoir au final la même pilosité d’une femme. Tout dépend aussi l’origine de la personne bien entendu.

La peau
Les ports de la peau se feront plus petits et elle sera bien plus douce, moins rugeuse.

Le visage
Le visage se féminisera par un éhaussement des pomettes, un visage plus rond, des lévres plus rondes, etc…

Les muscles
Il y a une perte musculaire. Pas totale, mais conséquente car les muscles seront ceux d’une femme, donc moins volumineux et présent. Ils seront remplacés par des graisses adipeuses. Typiquement les molets verront une fonte du muscle (pas total je le rappelle) et une graisse adipeuse le remplacera)

La migration des graisses
Les graisses se déplacent et ce stockent dans des endroits typiquement féminin. Hanches, jambes, fesses, seins. En faisant des exercices, comme le squat par exemple, il est possible d’avoir des fesses très bien galbée.

Les seins
Ils vont faire mal, comme chez une ado car il va se former et ça prend du temps. Généralement les personnes trans* ont un bonnet B voir C.

Prise de poids
La majorité des gens vont prendre environ 5 kilos avec les hormones, c’est bien sur quelque chose qui est cumulable avec l’alimentation et le sport.

Fertilité
Une personne prenant sur le long therme des bloqueurs de testostérone, se verra devenir irrémédiablement infertile (Sperme transparent).

Réduction de l’organe sexuel
Les bloqueurs de testostérone, encore. Vont faire réduite la taille des testicules, des bourses, du pénis et de la prostate.

Plaisir et orgasmes
Tout dépend du traitement, du dosage et de la personne, mais il se peut que la personne ne puisse plus avoir d’érection (tout en ayant une éjaculation sans). De plus, le désir sexuel sera moindre, différent, plus doux, moins bestial. Arriver à l’éjaculation prendra plus de temps

Les chirurgies et autres

Augmentation mammaire
Il se peut que la pousse des seins, après plusieurs années ne soit toujours pas là, il est donc possible après quelques rendez-vous chez un chirurgien et son endocrinologue de voir pour une augmentation mammaire. Le chirurgien proposera une poitrine adaptée à la morphologie pour ne pas que ça jure avec le reste du corps. Le plus naturel possible.

Chirurgie de féminisation du visage
Il se peut qu’une personne en transition, même après avoir eu pas mal d’année de traitement sentent encore un énorme gène par rapport à son visage. Mâchoire carrée, transformation pas assez utile. Elle va donc passer par la chirurgie ffs. La Chirurgie de féminisation du visage.

Chirurgie de réassignation sexuelle
C’est une opération qui est très longue de convalescence. Il faut généralement 6 mois de convalescence. Pour l’opération, il faut être suivi par un psy et hormoné depuis 2 ans et avoir 25 ans révolu. Une fois la procédure lancée, il faut attendre généralement 3 ans avant de passer sur la table d’opération. L’opération (grossièrement) va passer par une ablation des testicules, un retroussement des bourses pour créer les lèvres, l’utilisation du gland pour créer le clitoris et la création de la partie caverneuse, le vagin. Une fois ceci, il y a environ deux semaines d’hospitalisation pour réapprendre à faire pipi, que les grosses cicatrices se résorbent et apprendre à utiliser des dilatateurs qu’il faudra s’habituer à utiliser pour faire travailler le vagin en quelques sorte. Une fois ceci fait, l’utilisation sera à faire 1 à 2 fois par semaine comparé aux 3-4 fois par jours avant.

Chirurgie d’élargissement des hanches
Une femme trans* aura généralement une courbure masculine de part ça morphologie masculine de base, il y a certaines personnes, pour avoir un corps en sablier passent pas cette chirurgie pour avoir des hanches bien plus féminines.

Epilation laser/électrique
Ce sont des séances à faire toutes les 5-6 semaines à raison d’entre 6 à 10 fois, dépendant du type de poils afin de ne plus avoir du tout de barbe sur le visage.

Orientation sexuel
la partie qui généralement fâche un peu dans la communauté LGBT @onion9@ , surtout envers les personnes Gay et Lesbiennes. Une personne MtF qui est attirée que par des femmes sera donc Lesbienne, une personne attirée vers des hommes sera donc Hétérosexuelle. Et on ne parle pas d’ici en prenant en compte le sexe d’une personne qui n’a rien à voir, on parle ici de l’identité de genre.

Voilà, si vous avez d’autres question ou si elles sont plus perso par exemple sur moi il n’y a pas de soucis, j’y répondrais avec plaisir.
Modifié en dernier par Amelya le 20 mai 2017, modifié 1 fois.
Image

Level 7
78 messages

19 mai 2017

Une amie transexuelle m'expliquait qu'elle avait préféré se faire opérer en Thailande parce qu'en France les médecins étaient particulièrement incompétents (peu de volume d'opérations, médecins peu/mal formés sur la question). Alors qu'en Thailande ils sont au top niveau technologie / formations / etc.

Tu confirmes ?

Avatar du membre
Level 5
41 messages

19 mai 2017

Electric Kiwizard a écrit : Une amie transexuelle m'expliquait qu'elle avait préféré se faire opérer en Thailande parce qu'en France les médecins étaient particulièrement incompétents (peu de volume d'opérations, médecins peu/mal formés sur la question). Alors qu'en Thailande ils sont au top niveau technologie / formations / etc.

Tu confirmes ?
Non, ça à changé
Image

Avatar du membre
Level 4
31 messages

19 mai 2017

Très intéressant ton sujet, c'est bien d'avoir répondu aux question que tout le monde se pose. Et puis ça permet aussi de faire de la sensibilisation.

Avatar du membre
Level 5
41 messages

19 mai 2017

Darkeli a écrit : Très intéressant ton sujet, c'est bien d'avoir répondu aux question que tout le monde se pose. Et puis ça permet aussi de faire de la sensibilisation.
On est pas une commu LGBT pour rien ! @onion9@
Image

Lidorano
Lidorano

20 mai 2017

Du coup, je suis pas fier de certaine question que j'ai pu te poser, si j'ai été trop indiscret, encore désolé ^^'

Avatar du membre
Level 5
41 messages

20 mai 2017

Lidorano a écrit : Du coup, je suis pas fier de certaine question que j'ai pu te poser, si j'ai été trop indiscret, encore désolé ^^'
Pas de soucis, tu ne savais pas et j'ai l’habitude ^^
Image

Avatar du membre
Level 8
100 messages

21 mai 2017

Merci pour toutes ces infos Amelya c'est très instructif, d'autant que je n'ai jamais à ma connaissance rencontré de personnes dans ton cas, et quand bien même je pense que j'aurais peur de poser des questions indiscrètes ou blessantes :s

Perso en tant qu'homme cisgenre j'ai du mal à me rendre compte de ce que l'on peut ressentir en vivant dans un corps qui ne correspond pas à ce que l'on est, et de tout ce que ça implique avant, pendant et après la transition.
Tes explications me permettent d'y voir un peu plus clair, en tout cas dans le cas MtF :)

Avatar du membre
Level 5
41 messages

21 mai 2017

Avriel a écrit : Merci pour toutes ces infos Amelya c'est très instructif, d'autant que je n'ai jamais à ma connaissance rencontré de personnes dans ton cas, et quand bien même je pense que j'aurais peur de poser des questions indiscrètes ou blessantes :s

Perso en tant qu'homme cisgenre j'ai du mal à me rendre compte de ce que l'on peut ressentir en vivant dans un corps qui ne correspond pas à ce que l'on est, et de tout ce que ça implique avant, pendant et après la transition.
Tes explications me permettent d'y voir un peu plus clair, en tout cas dans le cas MtF :)
Si tu en as envie un de ces jours je peux t'expliquer en mp/discord/etc... ce que l'on peut ressentir, enfin dans mon cas.
Image

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité