Aborder quelqu'un dans la rue

Avatar du membre
Level 5
47 messages

13 mars 2017

Merci de m'avoir rappelé cette vidéo de Marion Seclin dans laquelle, en parlant des hommes qui abordaient/complimentaient les femmes dans la rue, elle assimilait ça à du harcèlement. Et de rajouter qu'il appartenait aux femmes de décider quand elles voulaient être complimentées.
Merci donc, j'ai bien rigolé tout seul. :c
Ce message était tellement... :choc:
Image

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

14 mars 2017

Compliment, harcèlement
Viol, troussage de domestique

C'est vrai, c'est difficile de faire la différence ohlala
On peut plus rien dire sans offenser personne de toute façon ohlala
Ah les féministes putain, elles ont rien de mieux à faire ohlala
Sanctifer

Avatar du membre
Level 24
894 messages

14 mars 2017

Là je vous arrête tout de suite mais en tant que mecs vous êtes (nous sommes) très mal placés pour juger ce qui est harcèlement ou non. Quand tu te fais aborder, siffler, emmerder chaque jour par un mec qui sait pas se tenir, je comprends qu'on puisse en avoir marre. Le harcèlement de rue c'est un truc sérieux.

Level 7
78 messages

14 mars 2017

Personnellement je pense pas être trop hypocrite donc vu que je déteste quand un hétéro m'explique que je devrais pas prendre mal telle remarque ou tel comportement homophobe, j'évite de penser et de rationaliser à la place d'une nana quand elle m'explique qu'elle perçoit un comportement comme du harcèlement.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

14 mars 2017

Exactement !
Sanctifer

Avatar du membre
Level 5
47 messages

14 mars 2017

Je ne dis pas que le harcèlement est quelque chose de futile, voire de trop drôle franchement on devrait le faire plus souvent.
Mais systématiquement tout assimiler à du harcèlement parce que tu es une femme/noir/gay, c'est grotesque et n'aide pas à instaurer l'égalité, en mon sens.
Mais bon, moi à la base, j'avais juste eu cette vidéo qui m'était revenue, c'est tout.
(Et, oui, j'ai du mal avec les féministes. Et je dis bien féminisTes, et non le féminisMe.)
Ce message était tellement... :choc:
Image

Avatar du membre
Level 11
200 messages

14 mars 2017

GDNR a écrit : Je me demandais... Avez-vous déjà abordé quelqu'un dans l'espace public ou y avez-vous déjà pensé ?

@onion17@ >> Pour ceux qui l'ont déjà fait : comment vous y êtes vous pris ?
@onion2@ >> Pour ceux qui y ont pensé : qu'est-ce qui vous a retenu ?
@onion35@ >> Pour ceux qui ne l'ont jamais envisagé : quelle en est la raison ?

Quand on y pense, les interactions se font plutôt rares pour ceux qui ne fréquentent pas les lieux communautaires, qui n'ont peu ou pas d'amis gays et qui ont décidé que les apps/sites de rencontre n'étaient pas un mode de rencontre qui leur convenait. #frustration
Je vais parler de moi, de mon expérience et de ma vision des choses (donc on s'offusque pas les amis :) ).

Personnellement, je n'aborde pas les gens naturellement, parce qu'en bon gros asocial, les gens ne m'intéressent pas en général. J'explique : parler avec les gens équivaut pour moi à m'investir, investir de l'énergie dans une interaction qui, si elle n'aboutit sur rien (je ne parle pas de sexe, hein) ne m'apporte rien. Avoir une discussion bateau sur la pluie et le beau temps, sur "que fais-tu dans la vie ? quelles sont tes passions ? tu es marié ? des enfants ?", à répétition, pour que cela n'aboutissent à rien de construit est chrnonophage et énergievore. Après, je sais que si on établit jamais le contact par le biais de ces petits échanges mondains, on ne rencontre jamais personne... c'est toute la complexité.

Aborder quelqu'un dans l'espace public est d'autant plus compliqué (si on parle de "draguer" hein) parce que, dans mon cas, les mecs qui me plaisent sont à 99.9% hétéros, et que comme je ne sors jamais dans le milieu gay ou les quartiers gays (parce que cela ne m'intéresse pas, et que j'ai autre chose à foutre de ma vie), baaaaaaah les chances de rencontrer un mec gay, qui me plait, à qui je pourrais plaire, qui ait de la discussion, et avec qui cela accroche parce que toutes les conditions sont réunies, c'est très compliqué. Et j'aime pas jouer à l'interviewer, sortir les vers du nez des gens... et malheureusement, de ma propre expérience, les gens ne sont pas forcément très bavards, et donc la discussion s'épuise rapidement si elle n'est pas cultivée des deux côtés.

Déjà fait : bah tu y vas les deux pieds dans le plat, et tu tentes de récupérer les infos que tu veux en discutant et posant les bonnes questions (qui amènent la personne à te dire avec qui il vit, où, et à finir par te dire que sa nana ou son mec pense ceci, ou qu'ils sont partis quelque part, ou que...). Et puis tu jauges également si l'attraction est réciproque, ça se sent et ça se voit... quoi que... récemment, un mec que j'ai rencontré ne m'a pas rappelé pendan 3 semaines, genre disparu de la circulation malgré des textos de ma part, donc j'avais laissé tomber, et soudainement, il se manifeste et me harcèle (très gentiment) pour qu'on se voit et que je le contacte pour des nouvelles... Aucune logique @onion19@

Ce qui me retient : la peur du rateau @onion2@ et le fait qu'en près de 20 ans, inlassablement, j'ai été attiré par de bons gros hétéros qui deviennent de bons potes, mais qui ne débouchent sur rien :) Je n'ai aucun radar, et je me rends pas compte quand je plais en live... et comme je ne suis pas d'un abord facile (comprendre, j'ai l'air méchant @onion29@ ), bah les gens essaye rarement de me parler pour me draguer (les trois qui ont tenté sont deux de mes ex et un mec qui s'est mangé un rateau monumental parce que j'étais sur mon lieu de travail et que sa technique était déplacée). Je me suis fait une raison @onion30@ je ne suis pas fait pour draguer, et les mecs que je pourrais draguer, vu ceux que j'ai pu approcher par le passé, ont des réactions débiles (mode "non, tu m'intéresses pas, je suis trop bien pour toi, LOL").

Après, j'avoue que cela fait partie des modes de rencontre (pour une relation qui tient la route) qui fai rêver (c'est plus glamour que : "comment tu as rencontré ton mec ?" - "Sur Grindr, après plusieurs plans cul :lol: ").

Un de mes ex m'a abordé comme ça au culot en boite ; on s'était vu lors de plusieurs soirées chez des potes communs, il me plaisait mais j'était trop timide et timoré pour l'aborder, et surtout il se faisait déjà draguer par tous les BG du coin, live, pendant ces-mêmes soirées, donc je passais mon chemin... jusqu'à ce soir-là où il est venu, revenu, re revenu me parler tout au long de la soirée (et moi, gogol, j'ai rien vu venir), pour finalement tenter le tout pour le tout, me prendre la main, et me dire à l'oreille que je lui plaisais et qu'il aimerait bien qu'on se voit au calme, tous les deux, pour boire un verre ou manger un bout @onion8@ Il a osé, il avait beaucoup hésité de peur que je le rejète (comme quoi xD) et finalement j'ai trouvé ça super mignon, et ça a créé des liens très intenses par la suite @onion29@

Bref, l'art de la séduction et de l'approche d'autrui est très complexe... Faut une part de culot, de confiance en soi et avoir conscience qu'on peut se manger un gros rateau, surtout que c'est dans l'air du temps de jouer les inaccessibles et autres "on joue pas dans la même league".

Avatar du membre
Level 15
344 messages

14 mars 2017

Hello GDNR!

Je pense que la chose qui nous freine à aller voir cette personne pour entamer une discussion, c'est bien l'incertitude. Malheureusement il est beaucoup plus difficile d'aller draguer un gars chez les gays. Tu as 1 chance sur 10 de te retrouver face à un hétéro qui va peut être te foutre un gros coup de poing iu soit te recaler gentillement mais avec dégoût. Et surtout en lieu publique, pour ma part je n'ai pas envie non plus qu'on m'affiche. Comme tu dis, ce n'est pas le rateau qui fait peur, mais plutôt pour ma part, que non seulement le gars te recale, mais crie et clame haut et fort "MAIS VAS-Y JE SUIS PAS PD!".
Les seuls fois où j'ai réussi à obtenir des numéros, c'était quand j'étais saoul. Va savoir comment j'ai fais, je ne m'en souviens plus. XD Je pense l'alcool booste le courage. Mais attention, je te conseille pas non plus de boire un verre de mojito à chaque fois que tu vois un gars mignon et que tu veuilles l'aborder! Je n'ai pas vraiment de conseils à te donner, je pense qu'il faut avant tout rester naturel. Ne te forces pas à chercher quoi dire, essayes d'analyser le gars et chercher un sujet qu'il le concerne. Un livre qu'il est entrain de lire, un truc qu'il porte dont tu connais la marque, ou même "emprunter" un stylo ou demander un mouchoir. C'est peut être con, mais ça a marché sur moi (je suis peut être trop simplet).

Je m'explique :

Je prenais le train " Paris-Lyon" pour un déplacement professionnel. Un moment donner j'ai décidé de paufiner mes plans (je suis architecte) dans le train histoire de présenter un truc convenable. Je dessinais mes plans et tout ça, puis y'a eu ce garçon en face de moi qui m'interpelle et me demande si je n'avais pas un stylo à lui prêter. Chose que j'ai répliqué positivement, je prends mon sac et sors ma trousse et lui donne un stylo. Suite à ça, il m'a demandé avec aise si mon sac n'étais pas de "cette marque" et j'ai dis que oui. Après ça, s'ensuive des questions autour de la marque, puis j'ai raconté ma vie que j'ai bossé pour cette marque pour une rénovation d'un de leurs point de vente et c'est comme ça que j'ai obtenu un sac chez eux. On a parlé de tout et de rien, en passant par nos jobs, la raison pour laquelle on descend sur Lyon aux choses plus personnel. Il y a eu des moments de blancs bien sûr et pour les combler je me remettais à dessiner en lui souriant avant. Il était curieux de ce que je dessinais et me posais des questions, que je répondais évidemment. Et bien entendu, il arrive le moment où le train arrive à destination. Malgré qu'on est bien discuté, je n'avais pas senti comme étant de la drague de sa part. C'était juste une discussion amical, et ça serait bizarre de demander son numéro comme ça, suite à une discussion banale dans un train. Mais je le trouvais intéressant, du coup je lui ai fais le coup de la carte de visite en lui disant qu'il pouvait se vanter auprès de ses potes qu'il connait un gars qui avait rénover un point de vente de "cette marque". Il a prit ma carte et on a fait nos chemins séparément. Et pas plus tard que ce soir, après plus de deux semaines, je reçois un sms de sa part me demandant si je me souviens de lui et qu'il avait toujours mon stylo et qu'il faut qu'il me le rende. J'ai pas encore répondu.

Donc voilà, il m'a abordé mais au final je me suis lancé pour que le contact se garde. Je pense avoir eu le courage car " Ô DIEU qui sait que je ne fais jamais abordé! D'une je ne suis pas un top model mais surtout on dit que je fais très hautain! Du coup j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai laissé un moyen de me recontacter sans vraiment faire du rentre dedans car j'ai peur qu'il m'affiche dans le train :" NAN MAIS TU AS CRU QUOI LA?". J'ai trouvé sa façon d'interpeller "safe", je pense qu'il devait être "prudent" autant que moi. J'ai vraiment apprécié, c'était naturel.

BREF, soit naturel!

Avatar du membre
Level 24
894 messages

15 mars 2017

Alec, tu as vécu une situation de cinéma la 😄 C'est souvent dans les films que les gens ont une répartie de fou et savent mener une conversation digne de ce nom. Moi j'en serai incapable et mon côté misanthrope ne m'aiderait pas.

Avatar du membre
Level 10
151 messages

15 mars 2017

@Alec : merci d'avoir partagé ton expérience avec nous. À retenir : le coup du stylo bic pour amorcer la conversation et la carte de visite pour la suite ! ;)

Pour conclure, user d'un prétexte pour amorcer la conversation avec un inconnu semble être une bonne - voire la meilleure - solution dans l'espace public. Une approche moins directe permet d'engager la conversation de manière beaucoup plus sereine en s'affranchissant de certains doutes ou de certaines peurs. C'est aussi l'opportunité de voir si cette personne qui nous attirait déjà physiquement au départ continue de nous plaire au fil de la conversation. S'il s'avère que le type était plus charmant la bouche fermée, nous pouvons repartir avec notre honneur intact et sans aucun regret :D Si au contraire c'est un crush @onion8@, le coup de la carte de visite peut s'avérer être une bonne façon de laisser ses coordonnées sans que ce soit perçu nécessairement comme de la drague ou comme quelque chose d'engageant, puisqu'elle a avant tout une utilité professionnelle. Je pense que dans la psychologie de la personne ça change quelque chose. Et puis, sur cette carte on peut avoir un compte Twitter > moins personnel qu'un numéro de téléphone.

Je sais pas vous mais moi je suis paré MOUHAHA À l'abordage !

Avatar du membre
Level 8
112 messages

15 mars 2017

Moi et la drague en général, c'est une vraie catastrophe.
Parfois je ris à la vue de la pub meetic "Vous n'aimez pas vos imperfections, quelqu'un les aimeras pour vous". En tout cas, il a intérêt à être passionné par les boulets ! @onion9@

Au tout début de mon aventure Gay, j'étais sur es sites, et plus particulièrement GayAttitude qui a disparu aujourd'hui.
C'était un site gay avec une sorte de blog intégré. On publiait des articles individuels sur nos blogs mais chaque article du jour était présenté dans une sorte de grand blog sur la page d'accueil.
Au delà de la simple drague de site genre "t'es mignon, on discute", on pouvait se faire une idée assez nette de ce que le mec aimait, de comment il écrivait ... c'était presque intello ce truc et ça changeait. J'ai pas rencontré grand monde en réel dessus néanmoins car c'était très Parisien et j'habitais encore chez mes parents en Belgique.

A côté de ça et jusque maintenant, j'utilise surtout les sites et les applis de manière ordinaire.
Mais, comme quelqu'un le disait plus haut, ça me rend limite asocial. Je sais plus à combien de milliers de "Salut / Ca Va / tu cherches quoi " qui ne débouchent sur rien j'ai du répondre.
Puis c'est très cul.
Puis les trois quarts des mecs avec qui t'as "un match" ne te répondent même pas juste derrière.
Les sites me fatiguent depuis longtemps déjà.

Alors récemment j'ai essayé les "groupes" facebook et les sites gays avec un thème particulier.
Le principe abordé par beaucoup c'est un peu d'y montrer ses fesses et de farmer du "Like" mais les rares mecs que j'ai essayé d'aborder se la sont joués "Saintes nitouches" et m'ont dénoncé aux modérateurs du style "On montre nos pecs poilus mais on est par là pour draguer, casse-toi" ... euh ... ouais ... :?

A vrai dire, ce n'est pas par les sites que j'imagine faire une belle rencontre. C'est artificiel, pas naturel pour moi, bricolé.
J'ai plus envie de faire une rencontre par le biais de mes centres d'intérêts, mes passions, les choses que je vis ...

Du coup pour en venir à la drague en réel, ben j'ai jamais essayé en dehors des bars du marrais.
Déjà là c'est compliqué.
H'ai hyper rarement un regard persistant ou une connexion.
Déjà je dois dégager une tel aura de "pas confiance en moi" que je dois faire pitié.
Super difficile aussi d'aborder un gars entouré de ses potes, qui a pas l'air de te regarder plus que ça ...

Et la drague en pleine rue / métro / magasin, je crois que j'ai jamais fait non.
Comme les autres, trop peur de me ramasser un rateau monumental, une pêche dans la gueule, un cri "dégage sale PD" ou un truc du genre.


Après, j'ai eu une histoire intermédiaire.
Un jour dans mon immeuble qui devait subit une restauration, un géomètre est venu prendre des mesures dans mon appartement.
Il s'est montré très ... très gentil et souriant envers moi.On a parlé un peu de tout de rien et de la taille de nos appartements .
Un moment il est parti et il a carrément "oublié" son instrument de mesure chez moi.
Je l'ai rappelé sur le pallier et lui ai rendu et im me répond "Ca aurait été une occasion de vous revoir".
Il était tout mignon, tout poilu et tout musclé, il me plaisait beaucoup et j'ai vraiment senti qu'il me désirait ... mais je n'ai pas osé aller plus loin.
Et puis, j'ai tout fait pour le retrouver ... et c'est par Badoo que je tombe sur lui "Par hasard". Mais lui indiquait chercher "Discussion Hommes et Femmes".
Je lui ai écrit un message pour lui dire que j'aimerais le revoir etc ... et lui de me répondre "C'est flatteur mais je ne suis pas intéressé".
Je n'ai décidément rien compris ! ;)

Maintenant, j'ai vraiment plus l'intention de lâcher les sites et de rencontrer "en réel". Mais pas comme ça dans la rue, plutôt dans des endroits "à forte concentration homo" lol.
Le problème c'est que je ne sais pas comment m'y prendre.
Soit je suis trop timide et j'ose pas. Soit j'ai l'air d'un psychopathe.

Avatar du membre
Level 11
200 messages

16 mars 2017

VITRIOL a écrit : Le principe abordé par beaucoup c'est un peu d'y montrer ses fesses et de farmer du "Like" mais les rares mecs que j'ai essayé d'aborder se la sont joués "Saintes nitouches" et m'ont dénoncé aux modérateurs du style "On montre nos pecs poilus mais on est par là pour draguer, casse-toi" ... euh ... ouais ... :?
@onion9@ ça me rappelle quand j'ai découvert Instagram et ses milliers de profils de mecs qui exhibent leurs photographies à peine retouchées et filtrées pour choper des likes, des followers, et exister sur le net... Toujours les mêmes photos, avec les mêmes poses et mimiques faciales, les mêmes titres et les mêmes commentaires... ça m'a amusé quelques semaines, puis j'ai désinstallé l'appli.

Les relations humaines sont compliquées... Et c'est dans l'air du temps de se la jouer hautain et inaccessible :) c'est très amusant les gens qui te contactent ou te fixent pour attirer ton attention, et qui, lorsque tu leurs parles, te font "Image. Mais WTF ?

Avatar du membre
Level 10
151 messages

16 mars 2017

@Henkil : Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs ^^ Mais si quelqu'un se comporte de façon malhonnête en s'amusant à jouer à des petits jeux malsains @onion7@ , je serais plutôt content finalement qu'il ne soit <pas intéressé> lol. Quel soulagement ! La vie est déjà assez compliquée comme ça, alors si en plus tu perds ton temps avec des personnes qui ne te veulent pas que du bien...

Avatar du membre
Level 11
200 messages

20 mars 2017

Je plussoie :) c'est déjà compliqué sans en plus en rajouter... Et j'aime les gens qui me veulent QUE du bien =þ

Avatar du membre
Level 5
43 messages

27 mars 2017

@Alec : c'est trop meugnon! Alors vous avez conclu? On veut la suite!

@GDNR: Alors moi je ne fais pas partie de ceux qui draguent, je préfère être draguer. @onion9@ Non pas que je sois narcissique mais au contraire, ma timidité ne me pousse pas assez pour surmonter cela. Mais quand un jeune homme entame un jeu de regards avec moi intensément, la seule chose héroïque que je puisse faire pour lui montrer qu'il me plait c'est de lui sourire. Ça n'a jamais marcher jusque là mais c'est mon seul arc de cupidon en ma possession. @onion9@

Avatar du membre
Level 4
29 messages

04 avril 2017

Je suis tellement timide que je ne pourrai pas vraiment aborder quelqu'un comme ça. Je l'ai fait une fois et il était marié haha. Donc ça m'a un peu passé l'envie de retenter le coup. Mais j'ai déjà été abordé par d'autres garçons et ça c'est très chouette !
Si ça peut redonner du courage à certains qui ont peur d'aborder dans la rue, une fois j'ai été abordé par un garçon avec qui je suis resté 3 ans au final ! Donc ça peut marcher ! @onion20@
Je pense que c'est compliqué pour tout le monde et c'est juste une question de tempérament qui fait que l'on se jette à l'eau ou pas. Il faut vraiment être sûr et certain que la personne est du même bord et, je pense, lui avoir un minimum tapé dans l’œil.

Avatar du membre
Level 15
344 messages

29 avril 2017

@assra: ben je ne pense pas que ça soit une situation de cinéma. Peut-être la façon comment je l'ai raconté ( on a tendance à embellir les choses quand on l'a raconte). Mais je te rassure que sur le coup c'était pas si romantique que ça. Je suis quelqu'un qui aime bien parler et j'essaye de faire en sorte que la personne avec qui je parle soit aussi à l'aise avec moi, ça doit être pour ça qu'il a dû continuer à me parler.

@NatyNate: euh non. :p On a bu un verre ensemble et au final aucun de nous deux n'a donné suite. On n'avait pas grands choses en commun et pas mal de blanc dans nos conversations ( et c'est rare avec moi :p ). Mais ça fait du bien à son égo! Je vous le souhaite à tous!

@TOUS: Mais du coup j'ai une question... On parle d'aborder un gars, c'est cool. Mais il y aurai t-il des signes qui peut vous pousser à aller voir un gars et engager un début de conversation sans utiliser de techniques quelconque pour l'aborder? Parce que le jeu de regards c'est pas suffisant!

Avatar du membre
Level 11
200 messages

02 mai 2017

C'est compliqué...

Comme je l'ai peut-être dit avant, l'unique et seule personne que je connaisse et qui ait cette capacité d' "à l'abordaaaaaaaage" en mode sauvage est une amie lesbienne que j'avais à la fac. Quelle que soit la nana qui lui tapait dans l'oeil, elle y allait les deux pieds dedans, et finissait (presque) toujours par obtenir ce qu'elle voulait. Comment ? J'en sais rien. Sa personnalité, son humour, sa capacité à attirer les gens. Elle était pourtant "timide", mais pouvait se déchaîner pour séduire un nana pendant une soirée... Et même quand elle n'essayait pas, les nanas lui couraient après... Le plus surprenant étant que les 3/4 étaient hétéros xD

Il y a une auto-dévalorisation certaine des gens actuellement, en ce sens que nous n'osons plus aborder l'autre dans un contexte réel et immédiat par peur du rejet, de la veste, ou de se faire afficher parce que l'on est pas "assez bien". En face, dans la position de l'abordé, la réaction "naturelle" est de mettre un vent, genre "je vaux tellement mieux que toi ;)" ou "j'ai autre chose à faire, dégage"... Ces réactions étant dues au fait que les gens ne cherchent même plus à connaître les autres, à s'intéresser un tant soit peu à l'individu, ne serait-ce qu'à discuter 5 minutes même si cela ne va nulle part, parce qu'ils réfléchissent immédiatement à ce que l'autre peut nous apporter, se projettent pour s'avoir s'il correspond physiquement à une vision du mec avec qui on se voit, à un idéal physique pré-établi.

Il y a aussi le fait que, si tu abordes quelqu'un, tu vas techniquement devoir alimenter le dialogue et suciter l'intérêt de la personne en face qui, très naturellement, n'a aucune raison d'alimenter une situation qu'elle n'a ni désiré, ni demandé. Au mieux, elle est curieuse de voir ce que tu as à dire, proposer, et comment tu vas t'y prendre. Quand tu n'es pas doué pour faire la conversation et alimenter une discussion à la base artificielle, cela ne prend pas et s'éssoufle rapidement. Du coup on retrouve le côté "il me plaisait, mais on avait rien à se dire". Normal, quelque part tu forces l'autre à t'écouter ou te prendre en considération, cet autre attend donc quelque chose de plus que quelques questions bateau ("tu t'appelles ? tu fais quoi dans la vie ? tu es vraiment canon ;) et sinon tu fais du sport ? tu as des passions ? tu es célibataire ? euuuuuuuuuuh... bon baaaaaaaah, jte dérange pas plus xD")

Perso, je n'aborderai jamais un mec dans un but romantique parce que j'ai ce manque de confiance en moi, et que je n'ai pas envie de me prendre un rateau. Généralement, je me dis que les mecs qui me plaisent sont dans une league supérieure, et qu'ils s'en foutent de moi :) donc pourquoi essayer. En sens inverse et totalement bêtement, j'attends qu'un hypothétique mec qui me plairait vienne me parler et que pour xxx raisons, cela match xD J'ai toujours fait cela, et très visiblement, cela ne changera pas.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité