Couple libre

Avatar du membre
Level 10
150 messages

04 mars 2017

J'ai vraiment l'impression que le couple libre est devenu...euh...le couple standard (pas trouvé mieux)
par opposition aux couples qu'on peut voir dans les romans ou les deux personnes sont unies par une alchimie physique et spirituelle parfaite et affronteront tous les démons de l'enfer plutôt que de céder à la tentation

ça va vous paraître étonnant mais...l'infidélité je trouve ça hyper stimulant dans les fictions. L'ombre sur le tableau de la perfection qui vient pour détruire un couple parfait...(je suis célibataire j'ai bien le droit de me nourrir comme je veux !! ><)

alors que dans la réalité...je préfère ne pas y penser
des fois je me dis que j'ai vraiment l'esprit tordu ._.

D'ailleurs avant de penser au couple libre, c'est mieux d'essayer de trouver son homme et d'être en couple tout court
mais c'est pas évident quand on reçoit des propositions de "faire un couple libre"
ou juste des propositions de mecs qui sont en couples =.=


Et Question pour Henkill (ou toute personne qui aura la réponse) : C'est quoi un Ubot ? ._.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4381 messages

04 mars 2017

Les "hubots" sont les robots humanoïdes de la série "Äkta människor" (Real Humans). Dans cette fiction, beaucoup d'humains choisissent de vivre avec des robots plutôt que d'autres humains et y trouvent leur épanouissement.

Avatar du membre
Level 10
150 messages

05 mars 2017

Aaaah
je ne connais pas

j'ai un panel de fantasmes assez large mais le mécha n'en fait pas parti ^^

en plus avec les progrès de la technologie c'est pas pour tout de suite : plus c'est performant, plus ya de bug/pannes et autres erreurs systèmes -.-

Avatar du membre
Level 10
151 messages

05 mars 2017

De mon point de vue, je ne pense pas que le couple libre soit nécessairement destructeur d’une relation entre 2 individus s’il provient d’un consentement mutuellement partagé. J’imagine même qu’il n’y a pas de définition claire du couple libre parce qu’il peut revêtir plusieurs formes dans ses modalités d’exercice @onion9@

Je ne crois pas non plus que la fidélité soit inscrite dans les gênes des uns et non des autres :D Je pense que la fidélité est un mode de vie qui s’est installée au fil du temps pour des raisons sociales, économiques et sentimentales… et qui a été adoptée comme une norme par la plupart des individus dans notre société.

Je n’ai jamais été en couple libre et pour être honnête je ne sais pas si j’en suis capable. D’ailleurs, je ne pense pas que je puisse le tolérer pour combler autre chose qu’un besoin strictement hormonal. S’il s’avérait que je le sois, je préfèrerais y mettre des limites !
- Règle n°1… ^^

Et puis soyons honnêtes. Je préférerais voir mon mec être accroc aux jeux-vidéos ou nourrir une passion irrationnelle pour les capsules de canettes plutôt que de le voir pianoter sur Grindr lol.
La vérité, c’est que même si beaucoup d’entre nous rêvent de la relation parfaitement équilibrée que l’industrie du cinéma (à l’eau de rose) essaie de nous vendre, ces couples là relèvent presque de la fiction. En tout cas je n'en ai aucun autour de moi !

De mon côté, j’ai eu la chance de connaître une histoire d’amour passionnelle avec quelqu’un, toutefois ce n’est pas ce que je désire pour le reste de mon existence. Ça serait plutôt quelque chose qui se rapprocherait d’un companionship, càd avoir quelqu’un avec qui ça roule au quotidien :) et avec qui je partage des idées, des intérêts communs... sans forcément que ce soit 1 Dieu du sexe ou 1 idéal physique pour qui je nourris une passion insatiable.
Modifié en dernier par GDNR le 05 mars 2017, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 8
112 messages

05 mars 2017

Avant, j'étais très attaché à une notion de fidélité absolue.
J'étais très farouchement opposé dans mes idées à ceux qui essayaient de me faire penser que e couple libre est la seule voie royale du couple homo.

Désormais, bien que je ne sois pas dans l'idéal un défenseur du couple libre, je ne crois plus beaucoup en la notion d'un couple fidèle et fermé.
Je pense que l'équilibre se trouve entre les deux.
Je ne réclame pas d'un couple que l'on aille sauter tout ce qui bouge chacun de notre côté ou ensemble (ça je ne saurai faire) mais je ne suis pas dans l'utopie de penser qu'une seule personne satisfera mes envies de sensualité et que je serai la seule personne à subvenir aux besoins de mon homme.

Avatar du membre
Level 7
71 messages

05 mars 2017

J'ai peut être regardé trop de Disney, ou mal digéré l'adultère entre mes parents... j'ai peut être un besoin d'attention et de donner trop fort... ou je suis peut être trop jeune sentimentalement parlant pour comprendre...

Je ne juge en rien, de nombreuses personnes autour de moi sont en couple libre, juste que je ne peux pas concevoir l'appliquer à mon couple.

J'ai du mal à dissocier le sexe de l'amour. Pour moi faire l'amour avec un mec c'est tellement intime c'est tellement fort ! J'ai du mal avec les contacts humains, j'ai du mal à me mettre nu ou à moitié nu devant quelqu'un... alors oui, si je le fais c'est que j'ai une putain de confiance, c'est que le mec en face est juste la personne a qui je vais ouvrir une partie de mon univers, devant qui je vais me mettre à nu dans tous les sens du terme :p

quand je lis que bcp trouve ça normal ou que le couple libre est une étape logique et obligatoire dans une relation, ça me fait mal (ouai je suis chelou je sais) ça me conforte dans l'idée de garder les portes de mon monde closes... quelque part j'aimerais trouver ça normal, ressembler aux autres pour me sentir mieux, mais je n'y arrive pas :/

Avatar du membre
Level 18
519 messages

05 mars 2017

GDNR a écrit : De mon point de vue, je ne pense pas que le couple libre soit nécessairement destructeur d’une relation entre 2 individus s’il provient d’un consentement mutuellement partagé. J’imagine même qu’il n’y a pas de définition claire du couple libre parce qu’il peut revêtir plusieurs formes dans ses modalités d’exercice @onion9@

Je ne crois pas non plus que la fidélité soit inscrite dans les gênes des uns et non des autres. Je pense que la fidélité est un mode de vie qui s’est installée au fil du temps pour des raisons sociales, économiques et sentimentales… et qui a été adoptée comme une norme par la plupart des individus dans notre société.

J'suis d'accord avec tout ça! Après, dans la plupart des cas que j'ai vu, le couple, lorsqu'il devient libre, c'est au final pas souvent par consentement complètement mutuel.. Y'en a quasi toujours un qui est un peu moins d'accord que l'autre, mais qui accepte souvent pour faire plaisir, une fois j'ai aussi entendu qu'il prefere ça plutot que de se faire cocu..

La fidélité, c'est bien sûr pas dans les genes, je pense meme que ce n'est absolument pas naturel! C'est une imposition culturelle dans nos sociétés, pour le besoin de garder une structure, et une morale dans la vie, dans la famille. Quand tu te marie, tu jure fidélité devant tes témoins, devant Dieu pour les mariage religieux, et même le mariage civil en parle.

Dans un couple homo, tout ça n'existais pas, il n'y a pas de famille a proteger, de famille a créer, puisque c'est biologiquement impossible, et devenu tout récemment admis... Il n'y a que l'amour qui uni les deux personnes. Et bien sûr, c'est beau l'amour, tant que ça dur... C'est un sentiment qui évolue, qui se transforme, et au final, cette transition est pas simple a gérer.
Les couples hétéro y arrivent, parce que derrière, ya les gamins pour qui il faut tenir et qui offrent un rythme de vie soutenu (et encore, meme avec ça, ya souvent des divorces, et moult infidélités...) Mais dans un couple homo, a part les biens matériels acquis ensemble, l'amour, l'attachement et le sexe, ya rien qui soude. Donc se mettre en couple libre, et permettre de varier sa sexualité tout en gardant son foyer et son amoureux, c'est parfois le meilleur compromis a faire pour que ça dur, et lorsqu'on comprend que l'amour, c'est pas la possession de l'autre, et que la base confiance est solide, ya pas de raisons que ça dérape (meme si oui, ça dérape quand meme de temps en temps..)
Enfin, c'est ma vision des choses, bien sûr, ya des milliards de possibilités et de combinaisons, chacun est différent, ya des mecs qui vont rester fidèle toute leur vie, d'autres qui se mettront libre au bout de 5ans, d'autres au bout de 3 mois (lol), mais au final, la base dois etre la communication entre les deux concernés..

Avatar du membre
Level 11
200 messages

05 mars 2017

Josko a écrit :
Dans un couple homo, tout ça n'existais pas, il n'y a pas de famille a proteger, de famille a créer, puisque c'est biologiquement impossible, et devenu tout récemment admis...
Les couples hétéro y arrivent, parce que derrière, ya les gamins pour qui il faut tenir et qui offrent un rythme de vie soutenu (et encore, meme avec ça, ya souvent des divorces, et moult infidélités...) Mais dans un couple homo, a part les biens matériels acquis ensemble, l'amour, l'attachement et le sexe, ya rien qui soude.
Je ne suis pas d'accord. Comme dit plus avant, j'ai énormément discuté avec tout mon entourage (et quand je dis tout, c'est TOUT mon entourage), et mon constat le plus amer (puisqu'il a tué mon âme bisounours), c'est que (et oui je fais une grosse généralité, mais les exceptions sont tellement rares que... bah... en fait... voilà quoi) tout le monde couche avec tout le monde, gosses ou pas gosses. Je ne compte plus le nombre de nanas ou mecs à qui j'ai parlé de ma rupture, tout au long du processus, et qui par effet de pierre qui roule et amasse la mousse ont fini par me raconter leurs tromperies et autres plans culs, alors qu'ils sont mariés, ont des gosses, et font semblant d'être fidèles et "sérieux"... Au moins les gays font moins semblant, et c'est plus franc du collier et visible, moins caché et hypocrite.

Le couple libre ne me dérange pas. Chacun fait comme il veut, moi je peux pas. Si je m'engage, je m'engage. Par contre ce qui me dérange, c'est cette hypocrisie ambiante bien ancrée, tous ces simagrées dissimulant la simple vérité que tout le monde (toujours à quelques exceptions près) couche avec tout le monde dès que cela est possible. C'est vieux comme le monde, je vois pas pourquoi le cacher ou faire semblant.

Et globalement, je dirais que chacun fait comme il le sent, mais qu'effectivement, ce n'est pas parce qu'on est gay, et que beaucoup de couples gays sont ouverts que c'est une fatalité et qu'il faille s'y plier. Pour rappel, j'ai évoqué au début de la déchéance de mon histoire le fait de peut-être éventuellement maybe tenter l'aventure plans à trois, plusieurs, saunas, etc. avec mon mec, mais qu'en le retournant dans tous les sens dans ma tête, je n'ai pas pu parce que ce n'est pas moi, et ce n'est pas ma vision de la vie, du sexe ou du couple. Le côté "ils le font tous, cela doit être dans l'ordre des choses, une évolution normale du couple", non. Si les deux sont d'accord, let's go ♥ A partir du moment où un seul est partant, et que l'autre se force ou le subit, c'est de l'égoïsme pur, et souvent, mieux vaut être seul que mal accompagné.

Ceci n'est que mon humble avis. Je changerais peut-être d'avis un jour @onion29@ à force, je finirais par rentrer en mode OSEF total... Peut-être est-ce la clé du bonheur... la OSEF phylosophie @onion9@

Avatar du membre
Level 10
150 messages

05 mars 2017

je préfère être seul plutôt que cocu (que ce soit volontaire ou non) @onion17@

Avatar du membre
Level 18
519 messages

05 mars 2017

Henkil a écrit : tout le monde couche avec tout le monde, gosses ou pas gosses. Je ne compte plus le nombre de nanas ou mecs à qui j'ai parlé de ma rupture, tout au long du processus, et qui par effet de pierre qui roule et amasse la mousse ont fini par me raconter leurs tromperies et autres plans culs, alors qu'ils sont mariés, ont des gosses, et font semblant d'être fidèles et "sérieux"... Au moins les gays font moins semblant, et c'est plus franc du collier et visible, moins caché et hypocrite.
Haha bon, j'irais pas jusque dire ça, parce que j'ai pas constaté la meme chose (et pourtant, j'habite à Paris :D Ou ptetr que mes amis sont plus sages lol ), meme si c'est clair que beaucoup plus de couples aujourd'hui se trompent. Je saurais pas trop expliqué pourquoi. Ça a peut etre toujours été le cas, mais aujourd'hui c'est un sujet moins tabou? Ya qu'a voir les sites de rencontres spécialisés pour les rencontres extra-conjuguales, ou les sites de rencontres avec tous ces visages anonymes...
En tout cas, ya une grosse différence entre etre infidele, et etre en couple libre. D'ailleurs, lorsque le couple libre commence, c'est souvent a cause de cette pulsion, ce désir d'aller voir ailleurs. Se mettre en couple libre en commun accord permet d'avoir la bénédiction du conjoint, et donc ne pas sombrer dans le péché 8)
Après, j'ai vu pleins de couples (surtout chez les générations plus anciennes) qui restent soudés pour les enfants, c'est surtout ça que j'voulais dire, les enfants permettent d'avoir un bien commun non materiel qu'il est nécessaire de protégé et d’élever a deux, et donc la séparation est difficile, sans compter la vision patriarcale du couple, et les difficultés engendrée par le divorce (attention, je parle bien des anciennes générations, pas de celle d'aujourd'hui, pour qui le seul problème est le divorce parce que c'est vraiment une merde a subir en France..) Les homos n'ayant pas ça, c'est beaucoup plus compliqué de tenir sur la longueur.
Mais j'suis d'accord, le couple libre est loin d'etre une fatalité, et faire sans est possible! Tout dépends des gens, de leur rapport au sexe, a l'amour, toussa toussa... Genre, t'as envisagé un plan a 3, mais pour moi ce serait juste pas possible! Couple libre ok, j'ai aucun problème, chacun s'amuse de son coté, chacun a son jardin secret et sa vie, mais plan a 3, j'arriverais pas a le concevoir, voir mon mec devant mes yeux se faire *** par qq'un d'autre, ça me ferait juste bizarre, et j'aurais vraiment du mal avec ça :o

Avatar du membre
Level 10
150 messages

05 mars 2017

ça te ferait bizarre de le voir...mais le savoir ne te dérange pas ?
curieux ^^

Avatar du membre
Level 9
128 messages

05 mars 2017

Que l'on soit pour ou contre la n'est pas la question ...

L'important et que tout le monde soit heureux et épanouis peut importe que l'on soit dans un couple libre ou un couple dit "classique".

Chacun a ses raison d'accepter ou de refuser n'importe quel type de relation.

Il faut juste accepter que des personnes soit dans un genre de relation à laquelle nous sommes totalement réfractaire.

Avatar du membre
Level 7
74 messages

06 mars 2017

Henkil a écrit : tout le monde couche avec tout le monde, gosses ou pas gosses. Je ne compte plus le nombre de nanas ou mecs à qui j'ai parlé de ma rupture, tout au long du processus, et qui par effet de pierre qui roule et amasse la mousse ont fini par me raconter leurs tromperies et autres plans culs, alors qu'ils sont mariés, ont des gosses, et font semblant d'être fidèles et "sérieux"... Au moins les gays font moins semblant, et c'est plus franc du collier et visible, moins caché et hypocrite.
J'ai pu constater ça aussi, le enfants certains s'en fichent quand il s'agit de s'envoyer en l'air.
J'avais deux cercles relationnels distincts. Dans l'un (tous mariés avec des enfants), à un instant T, j'ai appris que X trompait Y de temps en temps. Puis que A trompait B elle aussi. Puis que C trompait D pareillement. Puis que C avait découvert que B trompait A lui également de son côté, etc, etc. Et ce n'étaient pas des couples libres. D'ailleurs, l'une des protagonistes infidèles m'avait avoué qu'elle ne supporterait pas que son mec aille voir ailleurs... Heu... (ouais problèmes de confiance en soi, et tout le reste blabla ça n'excuse en rien de prendre le risque de blesser à vif la personne que tu continues de considérer comme l'homme de ta vie, m'enfin)

J'essayais tant bien que mal de leur trouver des excuses (couple morose, mari pas cool, transition vers le divorce) mais j'ai eu de plus en plus de mal. Un jour j'ai posé la question directement on m'a simplement répondu "je continue de voir ailleurs parce que c'est fun".
J'ai pris définitivement le large quand je me suis rendu compte, lors des soirées, que je devais jouer la comédie et finalement être quelque part complice de ces situations "pour le fun". Et je ne regrette absolument pas (même si dans le tas il fallait dégommer une amitié de près de 30 ans).

Je n'aurais pas du tout eu les mêmes états d'âme s'ils avaient été en couple libre : au moins, l'honnêteté aurait été préservée et je pense que c'est probablement ce qu'il y a de plus important dans toute forme de relation avec les gens. Mais là, voir le mensonge et l'hypocrisie érigées en philosophie de vie, qui, finalement contaminent tout l'entourage petit à petit, ça n'était simplement pas pour moi.

Avatar du membre
Level 11
200 messages

06 mars 2017

Josko a écrit : Genre, t'as envisagé un plan a 3, mais pour moi ce serait juste pas possible! Couple libre ok, j'ai aucun problème, chacun s'amuse de son coté, chacun a son jardin secret et sa vie, mais plan a 3, j'arriverais pas a le concevoir, voir mon mec devant mes yeux se faire *** par qq'un d'autre, ça me ferait juste bizarre, et j'aurais vraiment du mal avec ça :o
Bah je l'ai envisagé les 2 - 3 premières semaines, parce que j'ai paniqué et cherché à chaud des solutions pour ne pas perdre mon couple, et ne pas perdre cet en**** de bat**** @onion13@ et étrangement, je pense que j'aurais mieux vécu de faire un truc à trois et de voir et "contrôler" ce qui se passait, que de le savoir ailleurs, à justement ne pas savoir ce qu'il faisait. Etrange hein @onion35@

Au final, je ne saurais jamais, il a surement été faire ses affaires bien avant la rupture, et ça non plus, je ne le saurais jamais. Et c'est pas grave, OSEF en fait. L'absence de "couple" est bien plus libérateur que de vivre un truc bizarre avec quelqu'un qui se barre régulièrement tirer son coup ailleurs.

Pour le coup, en marge de la discussion sur le couple libre, je dirais juste que l'évocation de l'ouverture de mon couple, l'impact que cela a eu sur nous et la rupture par conséquent ont eu pour effet que je ne compte pas me reposer avec quelqu'un de si tôt. Le simple fait qu'un mec me témoigne un peu trop d'attention ou me colle d'un peu trop près me provoque un élan de rejet complet assez spéctaculaire @onion11@

Avatar du membre
Level 8
112 messages

06 mars 2017

Henkil a écrit : Le simple fait qu'un mec me témoigne un peu trop d'attention ou me colle d'un peu trop près me provoque un élan de rejet complet assez spéctaculaire @onion11@

Ah bon, c'est pas l'état normal de tout homo de base ça? :D

Avatar du membre
Level 11
200 messages

07 mars 2017

Pas le mien jusqu'à présent. Mais oui. Effectivement. J'y avais pas pensé xD

Avatar du membre
Level 8
104 messages

25 mai 2017

surement la fibre trop romantique, sans être possessif et jaloux, ce n'est pas ma conception du couple, amour et fidélité sont des valeurs importantes pour moi et voir mon homme (enfin si j'en trouve un un jour ^^) embrasser un autre casserais quelque chose dans notre relation...

Avatar du membre
Level 1
4 messages

05 septembre 2017

La conception du couple est à mes yeux un amour entre deux personnes que je ne souhaite pas partager avec une troisième personne celui-ci PEUX nuire dans certains cas (car oui tous le monde n'esr pas pareil y'a bien des couples qui arrivent à vivre à trois sans soucis)
Ayant eu une mauvaise expérience avec mon ex qui me faisait du chantage avec ça je suis totalement contre (pour moi).

Après comme dit plus haut les gens qui le sont etc ne me dérangent pas du tous chacun est libre de faire ce q'uil veux de sa vie^^

Avatar du membre
Level 2
8 messages

05 septembre 2017

Je me permets moi aussi de partager ma petite expérience. J'ai été en couple libre avec un de mes ex avec lequel je suis resté 5 ans environ. On l'était pas au début, mais je savais qu'il était partant, et puis somme toute assez rapidement (1 ou 2 ans après notre mise en couple) je lui ai proposé et il a accepté. Il était pas question de faire ça à 3, mais on se cachait rien. Rétrospectivement, j'aurais tendance à penser que j'ai proposé ça parce que je n'étais pas complètement heureux dans mon couple (et le fait qu'on était en couple libre n'avait rien à voir avec notre rupture). Je précise que les raisons qui faisaient que je n'étais pas complètement heureux n'étaient pas d'ordre sexuel.

Actuellement je suis marié, grosso modo depuis que c'est autorisé, et on vit en couple classique depuis tout ce temps. Ce que m'a apporté le couple libre, c'est que ces rencontres sans lendemain ne ma satisfaisaient pas émotionnellement (j'aurais préféré un sexfriend que pleins d'aventures avec des gens qui ne m'étaient pas nécessairement sympathiques d'un point de vue du caractère). Quand j'étais en couple libre et que je trainais sur les sites de rencontre, j'ai été abordé à de nombreuses reprises par des gens en couple qui trompent leur copain (sans forcément le préciser : on comprend qu'il n'est pas célibataire en arrivant dans on appartement). J'avoue que c'était pas trop ma tasse de thé, et si j'avais le malheur de dire "non, désolé, je préfère sortir avec des gens qui sont célibataires ou en couple libre" on me traitait comme si j'envahissais la vie privée d'autrui (y en a vraiment qui ont une idée du respect à sens unique). J'ai aussi rencontré aussi une autre personne en couple libre qui était malheureuse dans son couple, et qui a fini par larguer son copain pour se mettre en couple libre avec un de ses amants.

Je n'ai donc pas croisé de couples libres fonctionnels, mais c'est pas pour ça qu'il y en a pas. Mon conseil c'est surtout - comme d'autres l'ont dit - de bien s'interroger sur les raisons qui te poussent ou qui poussent ton copain à vouloir aller voir ailleurs.

EDIT: en fait si j'ai croisé un couple libre fonctionnel : ils m'ont proposé un plan à trois mais ça s'est pas fait finalement :D

Avatar du membre
Level 11
200 messages

20 septembre 2017

Perso, après plusieurs mois de recul, je préfère être célibataire, qu'en couple libre. Si un jour je me sens de me remettre avec quelqu'un, la relation devra être exclusive. Je ne vois pas l'intérêt d'être en couple si c'est pour aller voir ailleurs. J'ai déjà pas beaucoup de temps en général (toutes activités confondues), ce n'est pas pour EN PLUS en perdre à chercher des plans culs. Mon temps "libre" sera réservé à mon autre. Si et tant que j'aurais envie d'aller voir ailleurs, ou que je ne me sentirais pas suffisamment accroché pour ne plus voir qu'un seul et unique, mon autre, je resterai célibataire, et je profiterai. A partir du moment où mon mec va commencer à me casser les couilles avec ça, c'est dehors. 1/ parce que cela ne m'intéresse pas et que je ne ferai même pas l'effort d'essayer (déjà donné) et 2/ parce que merde. Si les autres te fascines tant que cela, va vivre avec. Full stop.

Pour moi, le couple libre est une abbération. Tu veux profiter de la vie, "découvrir d'autres corps" comme disent certains, ne pas passer à côté de ta vie ou de ta jeunesse, et bien reste célibataire et éclate-toi. Couple = engagement.

Pour moi, l'engagement est total et exclusif.
"nianiania on peut s'engager avec une personne mais...".

Image

Il y a déjà suffisamment de moyens de se perdre et de sombrer sans en plus aller chercher volontairement la merde. Trouver une personne bien avec qui ça colle c'est déjà suffisamment compliqué sans en plus la prendre tellement pour acquise que l'on va risquer, pour le "fun", de tout détruire pour quoi ? Tremper son biscuit avec un mec qui, en plus, à toutes les chances d'être décevant :D

Youki *__*

Bref, j'étais pas convaincu avant. Je le suis encore moins maintenant.
Quant aux mecs en couple sur les applis, c'est un NO WAY absolu. Aussi sexy soient-ils ;D

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité