Couple libre

Avatar du membre
Level 13
261 messages

04 février 2017

Je suis bien trop possessif, insecure et fleur bleue pour me permettre et permettre à mon hypothétique compagnon d'aller voir ailleurs.

Cela dit, d'après les "vieux" couples, passé un certain nombre d'années la "liberté" du couple est une bonne chose. Personnellement, je préfère ne pas y penser. Trop anxiogène pour moi.

Après, en étant célibataire je me permets de m'amuser, quand même... Mais même dans le célibat, je n'accepte pas les propositions venant de couples et couples libres.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

04 février 2017

Zut je fais partie de ces vieux couples ^^ A un moment si tu veux qu'un couple dure tu dois faire des compromis. Parfois sur ce point. Le côté j'ai trouvé l'homme parfait et idéal c'est utopique me semble-t-il 😉 Après on accepte ou pas.

Mais une rencontre ça reste plutôt rare chez moi je suis pas un robot.

A moins d'avoir une libido très très importante, effectivement tu ne dois pas y penser au début. Sinon ça voudrait que tu penses déjà que ça ne va pas aller et je ne te le souhaite pas 😉

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4381 messages

06 février 2017

Je suis totalement à l'aise avec toutes les configurations de couple et d'amitié.

Une fois qu'on a dépassé les jugements de valeur ou l'image idéal du couple que la société nous impose, la seule véritable question, c'est à la fin de la journée, est ce qu'on est heureux et qu'on a toujours envie d'être ensemble ? A partir de là, tout est possible. Si la réponse est négative, c'est que les deux personnes n'y trouvent pas leur compte et qu'il vaut mieux arrêter.

La seule chose qui importante, c'est de respecter l'autre et d'être sincère.
Je crois vraiment que les gens peuvent être heureux dans plein de configurations différentes.

D'un point de vue purement scientifique, la monogamie est quelque chose de particulièrement rare. Et franchement, j'ai aucun doute que nous soyons des animaux. Nous avons nos pulsions, nos émotions, nos sentiments, notre biologie, nos phéromones, mille raisons d'être attiré par mille expériences.
Je ne vois aucun mal à être ouvert à ces expériences, si les deux personnes se sont entendus à ce sujet et connaissent leurs limites.
Le mensonge et la tromperie me paraissent intolérables pour une relation saine.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2524 messages

07 février 2017

Je rejoins complètement Haagentis sur le sujet, je suis beaucoup trop fleur bleue pour pouvoir accepter cet état d'esprit.

En 6 ans de relation, on a jamais vraiment abordé le sujet. Je sais que lui est un peu jaloux, si je vois des gens de NG et qu'il n'est pas là :)

Après comme on dis, y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et je pense que selon l'évolution de notre couple, ça pourrait venir ou non.

Je pense que chacun trouve midi à sa porte.

Avatar du membre
Level 11
200 messages

22 février 2017

Haagentis a écrit : Cela dit, d'après les "vieux" couples, passé un certain nombre d'années la "liberté" du couple est une bonne chose. Personnellement, je préfère ne pas y penser. Trop anxiogène pour moi.
Pour en avoir beaucoup parlé ces dernières semaines, la plupart des vieux couples qui s'ouvrent pour pallier un manque de fun et la routine finissent pas s'écrouler, parce que les plans culs finissent par bouffer le (peu) de temps qu'il reste au couple (avec le boulot, le sport, le quotidien, etc.) et que fatalement, l'un ou l'autre finit par s'attacher ailleurs, ou que l'un ou l'autre finit par mal le vivre. @onion13@

Personnellement, je pense pas que cela soit possible pour moi par exemple. Je peux concevoir de faire une rencontre sympas et fortuite, et d'avoir une affinité spéciale à un moment donné, et pourquoi pas de se laisser aller, une fois, comme ça, pour le fun. Mais de là à installer des applis, se mettre à chatter et chasser, et ne plus faire que cela (parce que oui, un couple libre passe beaucoup de temps à chercher du "fun", en témoigne Grindr que j'ai installé, et le nombre incalculable de couples qui me contactent parce qu'ils cherchent du "fun" xD sérieux quoi, vous n'avez rien de mieux à faire de vos soirées et/ou journées ? J'imagine pas partager mon temps et celui de mon couple, organiser ma vie et mon quotidien, mes week-ends et mes soirées en fonction de plans culs, ou de surf sur des applis pour en trouver. Si c'est ça ma vie et mon quotidien, autant être célibataire, et profiter. Si je choisis d'être en couple, c'est que j'ai trouvé quelqu'un qui me correspond, et que cela me suffit amplement, et que j'y accorderai tout mon temps et mon énergie. @onion20@

Comme je le disais à un pote avant-hier, trouver quelqu'un de stable mentalement et sentimentalement aujourd'hui, avec qui on s'entend bien et on développe une relation stable et fusionnelle est déjà très compliqué ; arriver à faire fonctionner une relation sur le long terme (plusieurs années) avec nos rythmes de fous, et le quotidien, c'est déjà super super compliqué, alors pourquoi quand on trouve chaussure à son pied faut-il risquer de tout foutre en l'air pour un plan cul ? Sérieux ? @onion30@

Après si cela marche pour certains, why not. Perso, je ne connais pas de couple entre 20 et 45 ans qui ait survécu à un relation ouverte et libre plus de 3 - 4 ans, ce qui est un signe en soi :) Etre un couple libre passé 45 ans, c'est déjà plus concevable (la peur de finir seul, toussa toussa, fait qu'on a tendance à rester ensemble malgré tout plus facilement). Je pense que globalement, question jalousie, manque de temps, dispersion, se perdre soi-même et perdre l'autre, divergence de sentiments et de priorités, etc. sont fatalement la résultat d'une ouverture d'un couple fonctionnel à la base.

Le mien a explosé parce que mon ex voulait le beurre, l'argent du beurre, le crémier et tous les autres. Il a préféré mettre en péril une relation de 9 ans fonctionnelle et fusionnelle pour "du fun", et cela nous a été fatal. Le pire a été de le voir faire ou concevoir de pouvoir faire avec d'autres ce qu'il me refusait depuis des années, de le voir se pomponner, s'habiller, aller faire du sport pour d'autres alors que j'ai eu la version ravagée et pathétique en comparaison pendant des années @onion16@

Perso, c'est soit je suis célibataire et je m'amuse, soit je suis en couple et je m'amuse, mais avec mon mec. On peut évoquer tout un tas de choses et tester des choses à deux, mais cela restera très ponctuel et de l'ordre de l'amusement à deux, au bout de moultes années, pour nous émoustiller ou délirer. Faire rentrer le loup dans la bergerie, non merci ! @onion19@

Quant aux compromis pour faire durer le couple, nope. God knows que j'en ai fait pendant 1 an, allant jusqu'à potentiellement faire des choses que je ne voulais pas pour satisfaire des besoins ou envies de l'autre et renier ma propre nature et mes convictions... Et je me suis perdu, fait du mal, et notre relation a explosé quand même parce qu'il en a voulu toujours plus, sans jamais faire le moindre compromis de son côté. Après avoir fait moultes compromis, la seule fin possible pour lui a été : "tu acceptes, ou c'est fini". Relation de pouvoir à la con. C'est fini :)

Avatar du membre
Level 11
199 messages

22 février 2017

Je me permets de répondre pour ma part, ayant un "présent" de couple libre à l'heure actuelle ! Petit histoire, ça fait 6 mois, on s'est ouvert au bout de 4 mois (décision partant de moi mais qu'il a complètement accepté). On s'est ouvert dans son propre intérêt étant, pour ma part un homme ne ressentait aucune envie niveau sexuel (oui oui ça existe o/), alors que lui a des envies que je ne peux satisfaire (ce n'est pas en s'obligeant que ça arrangera tout le monde...). On s'est donc ouvert pour qu'il puisse satisfaire ces envies (alors qu'avant, j'étais totalement contre ça...), je pense que c'est un type de relation qui ne convient pas à tout le monde ...

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4381 messages

22 février 2017

@Henkil > Je te comprends parfaitement. J'ai bien des exemples de couple libre qui sont ensemble depuis plus de 10 ans, mais étonnamment ce sont à l'écrasante majorité des couples nordiques ou américains. J'ai deux exemples seulement en amis français, il y a peut être aussi des questions culturelles derrière cela.

Dans tous les cas de figure, ton point de vue est très intéressant, je suis très différent mais je le comprends. Et pour la conclusion finale de ton post, franchement, libre ou pas libre, j'y aurais mis un terme aussi. Ma philosophie, c'est "on s'accompagne parce que ça nous fait plaisir", dès qu'il y a une notion de bras de fer, je préfère passer à autre chose.

Avatar du membre
Level 11
208 messages

22 février 2017

Je préfère continuer à rester seul même toute ma vie plutôt que d'être mal accompagné et me retrouver dans cette situation.
L'homme idéal ou rien !

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

22 février 2017

Henkil, je pense que ton histoire influence ta façon de voir les choses et autant je suis d'accord sur certains points, autant je ne suis ps d'accord sur la généralité que tu tires de ton raisonnement.

Je tiens quand même à préciser qu'un couple libre ne passe pas forcément son temps à "chasser" sur les applis! D'ailleurs, ça ne veut pas dire passer son temps sur des applis tout court! C'est comme dans la vie, il y a de tout! Certains le font mais ce n'est pas une généralité ou obligation!

Le cas de MaouMomo n'est pas unique et dans ce cas-là, le couple libre ne se résume pas à 2 mecs qui chassent à tout va!
C'est une belle preuve d'amour de sa part d'ailleurs parce que dans un couple, il vaut mieux discuter d'un problème que de se voiler la face!!

Si un mec du couple libre finit par s'attacher ailleurs, ça veut dire que ce n'était pas le bon! Et qu'il s'agisse d'un couple libre ou pas, ça aurait craqué à un moment! La liberté d'un couple n'est donc pas l'élément qui provoque la rupture, c'est juste la suite logique d'un éloignement qui se produit. Ce qui doit arriver, va arriver, couple libre ou pas!

Si je te parle de mon expérience, des quelques mecs que j'ai rencontré, il peut y avoir une certaine attirance, conivence, complicité, mais il n'y a pas de sentiments. Le gars me plait, c'est réciproque, c'est un moment sympa, ça ne va pas plus loin. Le mec que j'aime, je l'ai déjà à la maison et je ne veux personne d'autre à ce niveau!

J'avais rencontré un autre mec en couple, il ne cherchait pas à quitter son mec non plus, c'était parce qu'avec le temps, il avait évolué physiquement et son mec aussi, et ils ne se correspondent plus en terme d'attirance!

Le fait de faire des compromis, ça dépend de quels compromis on parle, mais la vie c'est un peu ça, on ne fait pas toujours ce qu'on veut, non? Tu ne trouveras jamais un mec avec qui tout colle à 100%.

Rush, je ne veux pas te décevoir, mais le mec parfait ça n'existe pas. Les mecs biens, par contre, ça existe ;)

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4381 messages

23 février 2017

Rush a écrit : L'homme idéal ou rien !
Je n'en ai jamais rencontré de toute mon existence mais j'ai rencontré des gens vraiment formidables par contre @onion9@

Avatar du membre
Level 11
200 messages

23 février 2017

Après 10 ans de compromis, j'ai décidé de ne plus en faire :) Maintenant, c'est "t'es pas d'accord, la porte est par là ♥".

Après je sais que je suis très noir et blanc... Les 50 nuances de gris, je connais pas :)

Je ne connais pas de couple hétéro ou gay ouvert et durable (à part des fous du cul qui ne pensent qu'à cela), et je n'en chercherai pas non plus pour me prouver que cela peut, éventuellement, exister. Je dis juste que ma conclusion, c'est que ce n'est pas pour moi :) Je suis célibataire, je m'amuse. Je suis en couple, c'est un choix volontaire, comprenant la monogammie qui va avec, et l'amusement est différent, la profondeur de la relation (LOL) aussi. Si je dois butiner, je reste célibataire. Après, on sait jamais qui on va rencontrer, mais si je suis en couple, c'est que mon mec me plaît, que je l'aime, et qu'il assure autant humainement, physiquement que sexuellement, donc une bistouquette étant une bistouquette, pas besoin d'aller voir ailleurs (et je confirme cela, maintenant que je le vérifie en butinant :) ).

Je dois avoir une âme de midinette romantique, mais mes sensations ne sont pas les mêmes pour un plan cul que quand je suis amoureux. Jvais pas cracher dans la soupe hein, mais je prends vachement plus mon pied quand j'ai confiance, et que je suis amoureux :) et au bout de 9 ans, mon désir était intact, pour un seul mec, le même. Je fais partie d'une catégorie à part d'après ce que j'entends ou vois, lis ou récupère comme info xD Mais ça me va :)

Avatar du membre
Level 20
596 messages

23 février 2017

Henkil je partage ta vision des choses que j'applique dans mon couple. Je ne trouve pas que cela soit naïf c'est même vertueux et constructif.

Partager l'intimité de plusieurs partenaires n'est pas à mon sens la fatalité d'un couple gay sur la durée.

Enfin chacun sa façon de vivre tant que c'est dans le respect et l'acceptation de l'autre (partenaire).

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4381 messages

23 février 2017

De toute façon, sur des sujets aussi fondamentaux et personnels, il me parait évident que nous n'allons pas convaincre les autres de changer sa vision. Le but du sujet est de partager nos expériences et finalement de peut-être découvrir qu'il existe des types de couple qu'on aurait pas forcément imaginé.

Il n'y a pas d'échelles de valeur et je crois qu'il y a autant de modèles que de couples. L'amour est partout. Et il me parait vital de respecter toutes les façons de vivre.

Et je crois qu'on peut aimer le sexe sans être un queutard, qu'on peut être profondément romantique tout en étant ouvert dans son couple ou même qu'on puisse aimer quelqu'un du fond du coeur sans rien partager physiquement avec lui. Chaque relation est différente et pourtant, je me suis toujours investi de la même façon avec les personnes qui ont partagé ma vie (et elles la partagent toujours activement aujourd'hui). Je ne crois pas que tu fasses parti d'une catégorie à part Henkil, tu sais parfaitement ce que tu veux et je pense que c'est essentiel pour réussir une relation. Bien se connaitre, être entier, savoir ce qu'on veut, cela me parait être les pré-requis avant d'entamer quoi que ce soit donc par rapport à ce que tu dis, je ne te trouve pas du tout marginal par rapport à ce qui s'est déjà dit dans ce topic :D

Avatar du membre
Level 11
200 messages

23 février 2017

Sikander a écrit : De toute façon, sur des sujets aussi fondamentaux et personnels, il me parait évident que nous n'allons pas convaincre les autres de changer sa vision. Le but du sujet est de partager nos expériences et finalement de peut-être découvrir qu'il existe des types de couple qu'on aurait pas forcément imaginé.
Toutafey @onion20@

Je ne fais que partager mon avis basé sur une année et demie d'introspection et de réflexion. Au bout du compte, chacun fait comme il veut. J'ajouterais cependant qu'accepter la chose contre son gré pour ne pas perdre son compagnon qui lui veut ouvrir le couple n'est PAS une solution. Il faut le vouloir également. Il ne faut jamais se perdre soi-même ou se sacrifier pour l'autre si cela vous coûte, et l'autre n'a pas le droit de vous demander de choisir entre l'ouverture de la relation ou la rupture.

C'était le cas pour moi, même s'il ne l'a jamais avoué. C'était "de toute manière, à plus ou moins courte échéance, on va y passer, donc choisis entre moi et l'ouverture, ou la rupture @onion9@ tu es l'homme de ma vie, mais je dois faire ce qui est bon pour moi (LOL, mon choix à moi est fait, mais je tente de tout avoir, histoire de bien te posséder et de bouffer à tous les rateliers @onion8@ ").

Une fois que l'un des deux a pris sa décision, si l'autre n'est pas tenté ou sur la même longueur d'onde, ça fait des ravages, parce que cela travaille celui qui a décidé et cela torture celui qui ne veut pas ou craint les conséquences mais qui en plus craint de ne pas prendre la bonne décision... et réfléchit à faire des choses qu'il n'a pas envie @onion2@

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

23 février 2017

Sikander a écrit : Il n'y a pas d'échelles de valeur et je crois qu'il y a autant de modèles que de couples. L'amour est partout. Et il me parait vital de respecter toutes les façons de vivre.

Et je crois qu'on peut aimer le sexe sans être un queutard, qu'on peut être profondément romantique tout en étant ouvert dans son couple ou même qu'on puisse aimer quelqu'un du fond du coeur sans rien partager physiquement avec lui. Chaque relation est différente (...)
Je plussoie tout-à-fait et c'est très bien écrit. Il ne faut pas s'obliger ni se forcer mais l'amour a effectivement une multitude de facettes. C'est sans doute également pour ça qu'il est parfois si difficile de trouver la bonne personne avec qui tout se passera bien sur du long terme.

Avatar du membre
Level 11
208 messages

24 février 2017


Rush, je ne veux pas te décevoir, mais le mec parfait ça n'existe pas. Les mecs biens, par contre, ça existe ;)
Le mec idéal c'est bien cela justement un mec bien qui nous plaît non ?

Je dois bien avouer qu'à force de courir après du vent, entre le célibat et le temps qui passe, la folie guette.
Mais comment diable peut-on imaginer vivre avec quelqu'un lorsque l'on ne ressent pas mutuellement une totale alchimie physique et sentimentale avec la peur d'être rejeté du jour au lendemain ?

Avatar du membre
Level 50
4262 messages

24 février 2017

Henkil a écrit : les plans culs finissent par bouffer le (peu) de temps qu'il reste au couple (avec le boulot, le sport, le quotidien, etc.) et que fatalement, l'un ou l'autre finit par s'attacher ailleurs, ou que l'un ou l'autre finit par mal le vivre. @onion13@
Passage rapide pour rebondir là dessus. Je suis tout à fait d'accord, et c'est pour ça que, dans la situation actuelle, la règle la plus importante c'est "jamais un plan alors qu'on aurait pu passer le moment ensemble". En gros, si il va a une soirée, ou l'inverse... que je reste plus tard au boulot ou qu'il part en vacances avec sa famille, c'est des moments "libres" ou on fait ce qu'on veut. Par contre, il est inenvisageable qu'un jour l'un de nous dise "bon je te laisse, je vais chez un voisin, je reviens dans une heure".

Avatar du membre
Level 11
200 messages

24 février 2017

Perso, avant de savoir que ça partait en kakauette, quand je voyais le temps qu'il passait déjà sur son portable à jouer ou sur Instagram à mater des photos (signe avant-coureur), j'avoue que la première pensée qui m'a traversé la tête a été cette question de temps passé à chasser. Et clairement quand je l'ai évoqué dès qu'il a été question d'ouverture, lui comptait bien passer son temps à écumer les sites (à la place de jouer à CandyCrush par exemple), le soir devant la télé avec moi à côté... ça le choquait pas plus que cela :)

Célibataire, c'est différent, j'ai envie d'un steak, je vais faire mes courses. En couple, j'avais tellement autre chose à faire de mes moments "libres" que d'aller faire des plans culs ou d'en chercher xD

C'était l'une de mes grandes interrogations. Le mec, il sortait pas, passait son temps sur ton portable en mode légume, voyait pas ses amis, était fatigué, n'arrivait pas se bouger le cul pour trouver des sorties ou organiser des activités, des vacances ou un truc à faire, par contre se taper 40 bornes pour aller queuter après avoir démarché sur une appli, là, ça le gênait pas xD

Bref, je crois que le couple libre c'est vraiment pas mon truc. Si comme je le pense la grande majorité des mecs se calquent sur ce modèle et suivent la mouvance, je vais rester célibataire un bon bout de temps ;D ça sert à rien de s'investir, moi je partage pas. Je suis pas un parmis tous les autres, avec un micro statut en plus de "mec principal jusqu'à ce que je trouve mieux". Le côté "découverte d'autres corps, "fun", s'amuser", je trouve que c'est un peu une pitoyable excuse pour dire que les gens ne savent pas s'investir réellement. Je continuerai à croire qu'il existe quelque part un mec sexy et bien, qui me voudra moi et uniquement moi ♥ sinon je m'achèterai un Ubot quand ils existeront ♥♥♥

Avatar du membre
Level 4
22 messages

24 février 2017

Un type bien ce Henkil ! :P

Avatar du membre
Level 32
1613 messages

24 février 2017

J'ai du mal egalement à être en couple avec un gars qui passe son temps sur son portable même en temps que couple "non" libre. Alors libre j'aime pas . Je pars du principe que si le gars ne sait pas se passer de son tel quand tu passe un moment calme avec lui comme par exemple regarder un film ou autre occupation , je me dis qu'il y'a anguille sous roche .... Moi même je suis accroc à mon tel , je suis dependant de cela mais quand je suis seul ... Quand je suis avec un ami ou un amant , je sais facilement ne pas yeuter mon tel (sauf quand on m'appelle mais cela c'est normal ^^)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité