Couple libre

Level 3
12 messages

28 août 2016

<blockquote class="ipsBlockquote" data-author="Julien" data-cid="94177" data-time="1472369520">
Et personne pour demander à @fractal pourquoi il n'est pas crédible en harnais ? Moi perso je m'interroge !  :geek:
</blockquote>

je me trouve ridicule dedans car je manque de virilité et de charisme. Je ne suis pas du tout efféminé mais je ne suis pas très musclé et je n'ai pas une carrure tres imposante. Pour porter un harnais je trouve que c'est bien d'avoir un belle carrure et la gueule de vrais mâle. moi du haut de mes 19ans avec ma tête de jeune puceau je trouve que ca ne me va pas, je ne suis pas à l'aise.
Et puis le harnais est aussi associer au jeux de domination-soumission, et je ne suis pas dans ce délire sexuel (du moins pour le moment, il parait qu'avec l'âge ca change ....)  

Avatar du membre
Level 11
200 messages

03 septembre 2016

[quote="Bjorkio"]
BREF : à tort ou à raison hein ! Mais... j'ai un peu le sentiment que ceux qui ressentent le besoin d'explorer ailleurs, même en étant en couple, c'est qu'ils se sont casés trop tôt, et/ou pas avec la bonne personne et/ou qu'ils n'ont pas assez exploré AVANT.
Et ça me parait normal en fait : comment être sûr de pouvoir pleinement s'engager avec l'autre, faire le choix de ne se donner "QUE à UNE personne", si on n'a pas encore "tout essayé" de son côté ?
 
[/quote]
 
C'est surtout que l'on vit actuellement dans un monde de consommation et d'envie (dans le sens envier les autres).
 
Depuis mes derniers messages, j'en ai beaucoup parlé autour de moi (avec des hétéros comme avec des moins hétéros), et il s'avère que les gens en couple exclusif monogame veulent aller voir ailleurs, ceux qui subissent le "aller voir ailleurs" cherchent la stabilité, ceux qui ont un conjoint fidèle et sérieux veulent du fun et du renouveau, ceux qui ont des conjoints volages voudraient du sérieux et de la fidélité, les célibataires veulent être en couple, les gens en couple aimeraient la liberté du célibat, les mariés regrettent, ceux qui ne peuvent pas se marier voudraient, ceux qui ont des gosses s'en plaignent alors que ceux qui ne peuvent pas en avoir aimeraient trop pouvoir en avoir...
 
Je pense surtout qu'il est dans la nature de l'homme (et de la femme) de vouloir tout avoir. Nous ne sommes pas tous comme cela, mais les 3/4 des gens veulent ce qu'ils n'ont pas, ou voudraient avoir ce qu'ils n'ont pas tout en conservant ce qu'ils ont. D'où le fait dans un couple stable et heureux que l'un des deux, ou les deux, se mette(nt) à se dire que, puisque l'autre, le couple, la stabilité, etc. sont acquis, pourquoi ne pas vouloir et avoir plus, et bouffer à tous les rateliers   :D  Certains le font derrière le dos de l'autre, d'autres en parlent, et d'autres préfèrent passer à l'acte en l'imposant à l'autre quitte à le/la perdre...
 
Parce qu'il y a aussi une relation de pouvoir plus ou moins consciente dans le couple, de savoir qui tient les rennes, et qui peut décider et imposer à l'autre. D'où les incessants drama de couple avec celui qui trompe ou couche, et l'autre qui reste malgré tout, ou les couples qui se font et se défont et se brise et se remettent, ou les ex qui deviennent BFF et continuent de coucher en mode "ça marchait plus mais on garde de TRES BONNES relations ;D".
 
Je pense que chacun doit faire ce qui lui convient. A chacun également d'établir ses propres limites et de savoir dire stop, même si c'est plus facile à dire qu'à faire.
 
Et globalement, on se prend beaucoup trop la tête avec ces questions de fidélité et de relations... Depuis que je creuse le sujet, que j'en parle autour de moi et pose des questions, j'ai totalement l'impression d'être Carrie dans Sex&the City  xD
Modifié en dernier par Henkil le 03 septembre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 7
77 messages

05 septembre 2016

<blockquote class="ipsBlockquote">
 
Depuis mes derniers messages, j'en ai beaucoup parlé autour de moi (avec des hétéros comme avec des moins hétéros), et il s'avère que les gens en couple exclusif monogame veulent aller voir ailleurs, ceux qui subissent le "aller voir ailleurs" cherchent la stabilité, ceux qui ont un conjoint fidèle et sérieux veulent du fun et du renouveau, ceux qui ont des conjoints volages voudraient du sérieux et de la fidélité, les célibataires veulent être en couple, les gens en couple aimeraient la liberté du célibat, les mariés regrettent, ceux qui ne peuvent pas se marier voudraient, ceux qui ont des gosses s'en plaignent alors que ceux qui ne peuvent pas en avoir aimeraient trop pouvoir en avoir...
</blockquote>
 
Cela n'engage que moi c'est purement subjectif, mais c'est sûrement la meilleure intervention et le meilleur commentaire tout forum confondu que j'ai pu lire depuis des années car je trouve que cela montre une lucidité et une analyse pertinente de l'amour et des couples aujourd’hui et il y a de mon point de vue, en plus d'être vraiment bien écrite, une sacrée vérité d'énoncée par notre ami Henkil. Et en plus, ça fait réfléchir. Bravo !

Avatar du membre
Level 7
74 messages

05 septembre 2016

La vérité c'est que chacun ferait mieux de se demander ce qu'il souhaite vraiment dans la vie plutôt que de regarder comment nique son voisin.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2632 messages

13 septembre 2016

[quote="Soneko"]
On parlerait d'hetero je penserais la même chose.

Pourquoi on parle de couple monogame là ? Un couple est par définition monogame, si vous commencez à parler de polygamie ou de polyamour c'est plus un couple, c'est quelque chose de différent.


Et la raison pour laquelle je m'énerve autant c'est parce qu'en tant que gay, on est associé à ça, au cul. Les boîtes gay, les bars gay (j'ai des temoignages du net et de gens que je connais), les saunas, Sun City là, les applis et sites de rencontre gay qui sont beaucoup orientées cul (pratique quand on cherche + et qu'on a pas d'autre moyen) et la Gay Pride. Oui oui. Du sexe partout. Et on ne fait qu'alimenter le cliché (si au final c'en est un u_u).

Je ne peux juste pas m'identifier à ça.


Il est plus clair là mon ressenti ?
[/quote]
 
Suite à de nombreux débordements, j'ai nettoyé le sujet. Créneau et d'autres ont déjà très bien répondu à ce que je cite, mais j'aimerai apporter une analogie :
 
Dans l'imagerie raciste, un asiatique est un bouffeur de riz avec un rire niais. Est-ce que tu vas t'en prendre aux racistes qui véhiculent cette image caricaturale ou bien aux asiatiques qui OSENT MANGER DU RIZ EN PUBLIC ou qui ont le malheur d'avoir un rire niais ?
 
Eh bien ici c'est pareil. Tu fous la paix aux gens. Tu ne peux pas contrôler la perception des gens ni leur comportement (et si tu pouvais cela ferait de toi un tyran). En revanche, ce que tu peux faire, c'est accepter les autres, et t'entourer de ceux avec qui tu te sens en phase et à l'aise. Et te trouver un mec qui pense comme toi. Laisse donc les dépravés entre eux si ils te gênent tant, mais garde-toi de juger ou dicter leur conduite.
 
 
Tout ça pour dire que les  débordements qui ont suivi (et que j'ai modérés) sont intolérables sur ce type de sujet. Si je ne le ferme pas c'est parce que seuls deux membres ont vraiment franchi les limites et aussi par respect pour ceux qui ont déployé des trésors de sang froid, d'intelligence et de compréhension pour calmer le jeu. Je regrette cependant qu'aucun post n'ait été signalé.
Dernier point : certains posts n'avaient plus aucun sens une fois ceux borderline supprimés, ils ont donc aussi été effacés. Si vous n'avez reçu aucun avertissement c'est parce que votre seul tort aura été de "feed the troll" au lieu de signaler et d'ignorer. Ceci dit, cela n'empêche pas la plupart des réponses d'avoir été respectueuses, modérées et censées. La plupart.
Modifié en dernier par Hystrion le 13 septembre 2016, modifié 1 fois.
N'hésitez pas à venir faire un tour sur notre serveur Discord pour y trouver du monde avec qui jouer ou simplement papoter.

Avatar du membre
Level 11
200 messages

17 septembre 2016

[quote="fractal"]
 
Du coup on a une règle , et ca me permet de rebondir ce qui a été écrit, car oui il faut des règles dans un couple libre sinon je pense que c'est vouer a l'échec.

Notre 1ere règle : un plan cul doit rester un plan cul, on ne doit JAMAIS le voir en dehors du plan, donc pas de ciné, pas question d'aller boire un verre avec un plan cul etc ... 

Notre 2eme règle c'est qu'on doit éviter de refaire avec le même mec. c'est pas interdit de refaire avec le même mec mais il faut qu'il y ai un certain espacement entre 2 plans.

et puis il y a toujours un droit de regard et de véto sur les plans de l'autre. (Ca ne nous ai encore jamais arrivé de mettre un véto)
[/quote]
 
C'est marrant, ce sont les règles que j'ai immédiatement évoquées quand j'ai commencé à réfléchir et à éventuellement considérer le fait de se laisser de la liberté. 
 
Je continue à y réfléchir (moins qu'avant parce que je pense avoir fait le tour de ce qu'il y a à réfléchir, et je pense qu'on ne peut pas éviter ce qui doit arriver (quand l'autre commence à en parler, c'est qu'il a déjà plus ou moins pris sa décision ou y pense très fortement) ; en parler ou y penser ne veut pas forcément dire qu'il passera à l'acte et que ce sera tout le temps...
 
Mis à part si vous vivez avec LE top model sexy, musclé, désiré et adulé, ou un pervers nympho compulsif, il faut qu'il trouve quelqu'un à son goût, qui lui aussi aura envie et sera dispo, et sauf si vous avez pas de vie, il faut trouver le temps, le moment, etc. Tous ces paramètres compliquent la donne   :) Après, s'ajoute réellement l'idée que, si on aime quelqu'un, on puisse et doive le laisser faire ce qui est bon pour lui, et surtout, avoir une vie personnelle suffisamment riche et construite pour se dire que s'il décide de partir, baaaaaaaaah la vie continue et de toute manière il n'y a rien à faire.
 
Comme pour beaucoup de choses (amitiés, famille, etc.), il faut comprendre que l'autre n'est pas un objet ou une possession acquise, qu'il existe par et pour lui-même (malgré les beaux discours et les belles promesses type "tu es tout pour moi bébé, tu es mon monde" > jusqu'à ce que je rencontre mieux ;D) et qu'à chaque début de relation, il faut à la fois construire ET se préparer à perdre la relation (j'ai pas encore trop bien intégré le "laisser-aller" et "l'acceptation/renonciation", mais je comprends ce que les psy veulent dire, et c'est vrai qu'on vit mieux après l'avoir intégré).
 
Je pense que nous, gay, avons tellement de mal à trouver quelqu'un qui nous correspond, à nous accepter, à stabiliser l'image que l'on a de soi et que l'on renvoie, que soit nous n'arrivons pas à nous fixer parce que l'on se dit que c'est impossible, soit on se cramponne désespérément à l'autre pour ne pas perdre cette relation qui quelque part nous donne légitimité et consistance...
 
Je pense qu'il faut surtout éviter d'exister pour et autour de son couple, et exister par soi-même en dehors du couple (amis, activités perso, avis et opinions persos, etc.), éviter d'employer le "nous" et rester sur le "je" afin de pouvoir comprendre, accepter et rebondir si les choses dérapent et partent en couille. Il faut aussi accepter que l'autre existe en dehors du couple, et que le couple n'est pas une sphère hermétique et fermée. Que l'autre a un corps, des envies, des désirs, qu'une seule personne ne peut satisfaire, surtout sur le très long terme si le couple dure... Il est normal de changer et d'évoluer, de partager mais aussi de prendre des routes différentes sans pour autant que cela signifie la mort du couple. Trop de couples veulent "regarder et aller dans la même direction", alors qu'il est tellement plus intéressant de s'enrichir l'un l'autre en évoluant dans des sphères différentes, en fréquentant des gens différents (c-à-d. ne pas avoir les mêmes amis, le même cercle, tout faire ensemble, ne pas sortir si l'autre ne vient pas, etc.). C'est ce qui rend le début d'une relation excitante et intéressante, le fait d'apprendre et partager avec l'autre qui vient d'une sphère différente, a des activités différentes, etc. Ce qui pousse les gens à tromper ou aller voir ailleurs, c'est le fait que les deux membres du couple finissent par faire exactement la même chose, avec les mêmes gens, dans le même ordre, et s'imposent ce mode de fonctionnement parce qu'un couple est censé fonctionner comme cela.
 
C'est une engueulade qu'on a eu récemment : il m'a été reproché de ne pas sortir plus, ou de ne pas le sortir ou le divertir. Sérieux, je ne suis pas là pour cela. Je ne l'ai jamais empêché de sortir avec ses amis, d'aller en boite ou dans des bars avec ses potes sans moi, et je n'ai pas à me forcer à faire quelque chose parce que je suis en couple, et qu'il est attendu que je sois présent contre mon gré. Je ne suis pas là pour le divertir, s'il veut sortir ou s'amuser ou voir des gens, il peut le faire de son côté si c'est son besoin. Si ce n'est pas le mien, je ne vois pas pourquoi je devrai me forcer. Et vice-versa. Il est libre de sortir, d'aller s'amuser, de voir des gens sans moi, à partir du moment où je sais où il est, et qu'il est transparent sur ce qui se passe, et qu'il rentre à la maison ou me tient au courant d'où il crash le cas échéant. Ce n'est pas une porte ouverte aux plans culs, mais de la confiance. Je fais mes activités de mon côté, il fait les siennes.  On peut si on en a envie les faire ensemble, sortir ensemble, etc. mais jamais je ne l'ai empêché de sortir si je n'en avais pas envie moi-même.
 
Il en va de même pour le cul quelque part. On ne peut pas imposer à l'autre de faire ceinture ou de se priver parce qu'on en a pas envie. 
 
ET, je ne connais pas de couple réellement monogame qui n'ai jamais été voir ailleurs. Les gens font très très très bien semblant, et surtout pensent qu'on va les croire. Je vous dit, depuis que je creuse et en parle et étudie le sujet, je découvre que TOUT LE MONDE couche avec tout le monde. A plus ou moins grande échelle, et à quelques rares exceptions près.
 
Quand j'ai parlé de nos problèmes de couple à mes parents (dont ma mère super fidèle qui, en théorie, n'ai réellement jamais eu d'autre mec que mon père), leur première réaction n'a pas été du rejet ou de la condamnation, mais simplement "j'espère qu'il se protège ;D". Sérieux ?  o__O  C'est tout ce que cela vous fait... et là, tu découvres qu'en fait, la société semble condamner des tas de choses en façade, mais qu'au final, tout le monde baise tout le monde depuis le début, et que toi, crétin fleur bleue rêveur boulet, tu t'es auto conditionné toute ta vie pour... rien  =D Les gens te disent que c'est pas bien de tromper ou d'enchaîner les partenaires, mais le font eux-mêmes... LOL quoi ! Enfin, ils enchaînent... pas tant que cela, parce que même avec les applis et sites, à part si tu es THE BOMBASS, trouver des partenaires qui te plaisent, à qui tu plais, dispo et réglo un minimum, cela reste compliqué je pense ^^
 
Bref   :D
Modifié en dernier par Henkil le 17 septembre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4500 messages

17 septembre 2016

OMG dans quel monde vis-je ? :lol:

Avatar du membre
Level 11
200 messages

17 septembre 2016

un monde de barges jte dis  :O

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

17 septembre 2016

Henkil,
Je trouve que ton post est excellent et très intéressant!
Et je te rejoins sur énormément de points!
On doit exister par soi et pour soi et pas au travers uniquement du couple! C'est bien d'avoir ses amis, ses sorties, ses activités, chacun de son côté.
C'est nettement plus sain, d'ailleurs!
Je ne vois quasiment jamais ses amis et lui ne voit quasiment jamais les miens, je vais au foot sans lui, voir des courses de bagnole sans lui; j'ai fait une semaine sportive à l'UCPA cet été sans lui.
Mais on fait aussi plein de choses ensemble, aller au ciné, au resto, en vacances, en excursion.
Au début, on faisait tout ensemble, mais on a évolué (tu parles très bien de cette évolution).
En ce qui te concerne, bien sûr que tu n'es pas là pour le sortir, il peut le faire par lui-même.
 
Le fait de passer en couple libre fait partie de cette évolution (même si c'est extrêêêêêmement rare que je vois un autre mec pour les raisons que tu invoques, et puis de toute façon, c'est pas du tout une priorité).
Et c'est vrai aussi cette idée que personne ne va voir ailleurs, alors que ce n'est pas le cas, c'est une sorte de tabou, de non dit.
Quand j'en ai aussi parlé à un de mes parents; je m'attendais à une réaction, mais rien du tout, la même que de ton côté, "fais juste attention".
 
Je trouve qu'une relation "auto-centrée" sur elle-même peut être parfois néfaste et créer des problèmes.
Ca a sans doute tendance à rassurer les personnes concernées ("s'il est tout le temps avec moi c'est qu'il m'aime et puis je peux savoir tout ce qu'il fait, ça me rassure") mais est-ce que ça ne crée pas une lassitude après quelque temps?
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 17 septembre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2632 messages

19 septembre 2016

Je suis d'accord sur l'idée d'Henkil, mais attention de ne pas trop pousser le raisonnement, sinon on se retrouve avec un colloc et pas un mec avec qui on est en couple. Il faut quand même partager un minimum d'activités et avoir quelques points communs. Ça aide :D
N'hésitez pas à venir faire un tour sur notre serveur Discord pour y trouver du monde avec qui jouer ou simplement papoter.

Avatar du membre
Level 50
4262 messages

19 septembre 2016

Assez d'accord avecl a réaction d'Hystrion ;)
Effectivement, se ménager du temps chacun de son côté, et ne pas se orcer de afire ce que veux l'autre c'est sain à mes yeux. Mais faut pas non plus toujours être fermé, et parfois, accompagné l'autre "dans son univers" même si c'est rarement, ça lui fait plaisir ! Ca montre qu'on s'interesse a ce qui intéresse l'autre, et puis parfois ça permet de découvrir des choses (ou de confirmer que, définitivement, c'est pas pour nous...) J'ai bien trainé mon homme à un concert final fantasy alors que c'est pas une série qu'il connait plus que ça, il déteste les concerts, et les musiques de jeux le laisse de marbre... Mais il a fait l'effort et puis c'était cool et un bon souvenir... Mais le prochain, j'irais sans lui si il ne veut pas venir ;)

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4500 messages

19 septembre 2016

[quote="Hystrion"]
Je suis d'accord sur l'idée d'Henkil, mais attention de ne pas trop pousser le raisonnement, sinon on se retrouve avec un colloc et pas un mec avec qui on est en couple. Il faut quand même partager un minimum d'activités et avoir quelques points communs. Ça aide :D
[/quote]
 
C'est sûr que ne rien faire avec son mec, ni même le sexe, il y a de quoi se poser des questions sur l'identité du couple :lol:

Avatar du membre
Level 10
150 messages

20 septembre 2016

Wow

Un sujet très... Instructif je dirais


Étant célibataire je goûte déjà à la liberté

Je n'ai donc pas de réel avis sur le sujet du couple libre

Mais grâce à vous je viens de me poser la question


Actuellement et avec mon vécu...je pense que je vivrais très mal que mon mec aille voir ailleurs

Et je ne m'imagine pas aller voir ailleurs


Mais si aujourd'hui je pense ça, ça doit venir du fait que je n'ai jamais été attaché à quelqu'un assez longtemps pour envisager la question objectivement

...

Puis j'ai aussi été élevé aux Disney donc bon ><

Avatar du membre
Level 11
200 messages

03 décembre 2016

Pour vous donner la fin de l'histoire : 
 
il y a eu des hauts et des bas, mais l'appel de la forêt a été le plus fort. Après avoir tenté de me pousser à faire des plans et "m'ouvrir" à tout un tas de choses, et voyant qu'il n'arriverait pas à ses fins, ni à faire en sorte que la rupture nous soit imputable à tous les deux puisque nous aurions tous deux fauté, il a décidé de mettre fin à notre relation après 9 années de vie commune pour pouvoir "s'amuser" (aka, boire, fumer et faire des plans culs). Bien entendu, cette déclaration a été accompagnée de larmes de crocodile, de tentative de "calins" et de "restons amis, tu es la personne à qui je parle le plus et avec qui je partage mes pensées et ce qui m'arrive tous les jours".
 
Et là vous voyez une personne que vous pensiez connaître sombrer dans tous les trucs glauques qui vous (tous les deux) repoussaient avant : sorties dans des lieux glauques de débauche, plans culs, aucune considération pour l'autre ou ses sentiments, surf à n'en plus finir sur des sites de rencontre, textos à n'en plus finir avec le ptit sourire narquois aux lèvres à côté de vous, autant de choses qui font qu'aucune forme de relation post-rupture n'est possible tant cela relève du manque de respect pour l'autre et ses sentiments. Sans compter également sur la tentative d'organisation d'une colloc avec son ex histoire de garder bobonne sous la main en cas de besoin  ;D
 
Bref, globalement, je pense que quand cela commence à partir en cacaouette, et les signes sont nombreux, c'est déjà la fin :)
 
Voilou, ce fut une expérience intéressante ^^ Et ma conclusion est que, si les plans culs et le couple libre ne sont pas votre truc, vous ne pourrez pas vous forcer, ou l'accepter par amour. Que l'autre puisse rencontrer très ponctuellement des gens et avoir un coup de cœur, et se laisser aller... passe encore, on est humain, mais de là à ce que cela devienne un mode de vie avec applications et recherches de plans cul, NON. C'est malsain, c'est pourri, et ce n'est PAS une vie de couple. Autant rester célibataire, profiter et ne faire de mal à personne. Ce n'est que mon avis personnel.
 
Personnellement, mon partenaire de vie doit être un pilier, un roc sur lequel je puisse me reposer et sur lequel je n'ai pas de questions à me poser ou d'inquiétude à avoir. La vie est assez compliquée comme cela sans en plus que cette sphère-là de l'existence soit une source d'insécurité ou d'inquiétude. Le couple n'est pas censé faire peur, faire mal, ou être compliqué avec des retournements, des trahisons et autres. Cela marche dans les séries, mais pas dans la vraie vie. Trouver quelqu'un avec qui cela match à tous niveaux est déjà compliqué sans en plus se compliquer la vie inutilement pour "pimenter"  -__-  On peut pimenter ponctuellement à l'occasion d'une vraie, belle rencontre et se dire "je profite, mais c'est une fois ou deux fois, ma priorité reste mon homme". La recherche de la consommation, et de partenaires de baise devient vite une obsession et un passe temps à plein temps, et cela ne peut être compatible avec une vie de couple seine (après si les deux sont dans cette optique dès le début, chacun fait comme il veut hein   ;)).
 
Voilou ^^
Modifié en dernier par Henkil le 03 décembre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 24
894 messages

03 décembre 2016

Elle est triste ton histoire Henkil

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2632 messages

03 décembre 2016

C'est courageux et honnête d'être venu nous raconter la fin de ta relation. Cela illustre un crainte qu'on peut avoir en repoussant les limites de son couple : c'est que ces nouvelles limites finissent par être encore repoussées, jusqu'à ce que le couple n'en soit plus un. Tu as l'air très lucide sur la situation. Bon courage pour la suite et pense à toi.
Modifié en dernier par Hystrion le 03 décembre 2016, modifié 1 fois.
N'hésitez pas à venir faire un tour sur notre serveur Discord pour y trouver du monde avec qui jouer ou simplement papoter.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

04 décembre 2016

Désolé pour toi Henkil, c'est dommage que ça n'ait pas tenu ^^
Après si ça n'allait plus entre vous, ça devait arriver un jour ou l'autre, l'aspect du couple libre aura peut-être été ce qui a précipité la fin.
 
Ce que tu décris, j'ai un ami qui l'a connu, et tu as tout-à-fait raison, il ne faut pas au final oublier qui est son copain et l'aspect libre du couple ne doit pas prendre le dessus sur le reste ^^ Je sais que certains traversent parfois des périodes de crise de confiance en soi, et ont tendance à utiliser ces rencontres pour se "rassurer" sur leur potentiel. Autant chez les hétéros que les homos d'ailleurs. Mais ça reste un leurre et je ne pense pas que cela résolve le problème. J'ai un peu l'impression que ton ex est dans une de ces périodes, à te lire. Ce qui ne change rien en soi d'ailleurs.
 
Comme le dit Hystrion, tu as l'air assez lucide et je pense que tu sauras bien repartir de l'avant et on dirait que ça t'a malgré tout aidé à y voir plus clair sur toi et ce que tu veux dans la vie :)
Je te souhaite plein de courage :)

Avatar du membre
Level 11
200 messages

05 décembre 2016

J'ai relu mes notes et écrits du lendemain de notre toute première discussion, et là tu vois clairement que c'est déjà fini, que cela ne fonctionnera pas. Mais tu as cette super phase de déni et de tentative d'adaptation pour ne pas perdre la relation, alors que tout, clairement, indiquait qu'il était déjà en mode rupture  :)
 
Et ensuite reste tout l'aspect materiel... Parce qu'après 9 ans de vie commune et un credit immobilier sur le dos, on imagine bien que cela ne va pas -juste- s'arrêter là, facilement  ;)  Donc j'en ai bien encore pour 6 mois à supporter sa tête, ses pianotages sur son portable avec le ptit sourire en coin et les allers/venues, découchages et autres  ♥ Parce que meme s'ils arguent qu'ils ne veulent pas te faire de mal ou vouloir garder de bons contacts, ils s'en battent les steaks de tes sentiments ou de ce que tu ressens  ;D
 
Sinon, merci pour votre soutien  :)  J'ai eu 9 mois pour réflechir et apprehender les choses, donc je le prends plutôt bien. Avoir une famille derrière soi aide aussi  :)  Doit bien exister des mecs biens et posés quelque part...  xD
Modifié en dernier par Henkil le 05 décembre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

05 décembre 2016

Je ne comprendrai jamais l'intérêt de vouloir garder contact avec ses ex.
Surtout après si longtemps ensemble. (Mais presque tt le monde fait ça visiblement alors je dois être un alien)
 
Concernant l'aspect matériel et financier, je peux un peu m'identifier, alors courage à toi.
Parce que ça va être long, source de tensions, source d'insécurité, envies de vengeance, etc. etc.
 
Je te souhaite d'en sortir serein malgré tout
Modifié en dernier par Créneau le 05 décembre 2016, modifié 1 fois.
Sanctifer

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

05 décembre 2016

Henkil, bien sûr que des mecs biens et posés ça existe, t'en fais pas pour ça, tu tomberas bien sur un de ces mecs ;)
Après, c'est facile de dire après que tu étais dans le déni, mais c'est toujours plus facile à dire après. 
Si on savait tout avant que ça se passe, la vie serait tellement plus facile!
Et puis ça aurait pu fonctionner. Tu as tenté, ça n'a pas fonctionné, tu n'as pas de regrets à avoir.
Ca c'est important.
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 07 décembre 2016, modifié 1 fois.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité