Couple libre

Répondre
Avatar du membre
Level 10
173 messages

19 août 2016

Bon, je ne vais pas enfoncer le clou en disant qu'il faut calmer le jeu, modérer les propos etc...
Je comprends ta position, Soneko, mais il faut modérer les propos. Et on n'impose pas sa vision des choses aux autres (c'est un peu comme ça que j'interpète ta virulence).
 
Concernant le fait qu'on en parle autant, chez les gays, je pense que c'est parce qu'on PEUT en parler.

La différence avec les hétéros, c'est que le couple hétéro est beaucoup plus à risque de critiques morales donc ils en parlent pas. Je m'explique :
L'idéal hétéro, c'est "je t'aime, moi aussi, on va se marier et faire des enfants !". Dans cette proposition qui résume tout, ça veut dire que :
- tu vas te marier, à la mairie, et pour d'autres dans un lieu de culte => actuellement, je ne connais pas de religion qui accepte le libertinage...
- quand tu te maries, tu es aussi accepté par la famille de l'autre qui est dans ce trip d'amour idéal machin => donc encore une fois, si tu parles de libertinage, autant te dire que t'auras pas la main de madame parce que tu casses cette vision de l'idéal = tu ne peux pas en parler
- une fois que t'as trois mioches, normalement, t'as envie de leur montrer l'exemple, même si tu n'en aies pas un (parce que je pense qu'à peu près tout parent au fond voudrait donner la meilleure éducation possible à ses enfants) => donc tu ne peux pas en parler (parce qu'ils sont très présents dans ta vie)
 
Quand t'es homo... t'as déjà essuyé les pleurs, les insultes etc... Alors que tu sois en couple conventionnel ou libre, à vrai dire, t'es toujours dans le mal, et que tu le sois un peu plus ou un peu moins, les gens s'en moqueraient presque. Du coup, qu'on parle d'aller voir ailleurs ou pas, on n'y perd rien, on ne casse aucun idéal, on ne s'expose pas à plus de critiques puisqu'on l'est déjà.
 
 
 
Donc chacun fait ses choix. La position de ton mec te plaît pas, bah tu agis en conséquence : tu cherches la décision qui te rendra le plus heureux / le moins malheureux.
Le fait que les mecs en couple soient omniprésents sur les sites de rencontres, bah on s'y fait... On ne vas pas créer des sites exclusivement pour célibataires, au risque de scinder encore plus les homos (et puis pour les boîtes qui gèrent ces sites, ce ne serait pas rentable => logique de business).

Ce que je comprends qui peut être énervant en revanche, ce sont les mecs en couple qui mentent sur leur statut (inqués comme célibataires). Quand tu l'es toi-même, c'est rageant. Mais pas moins que si n'importe qui te mentait, finalement...
 
 
Edit : merci pour cette belle synthèse, Bjorkio. (que je n'avais pas vue)
Modifié en dernier par Onkei69 le 19 août 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4500 messages

19 août 2016

Non mais c'est quoi cette excuse ? Donc en fait, les gays ont toutes les raisons du monde d'être libertins parce-que bon ils en bavent tellement qu'ils peuvent bien se le permettre sans qu'on leur tape dessus ? Etre gay, c'est la porte ouverte à tout, en fait ? :lol:


Plus sérieusement, un autre truc me fait réagir dans ton post là-dessus : ça m'étonnerait que les libertins parlent des détails de leur couple à leurs parents et beaux parents, hein. Enfin perso ça serait de l'ordre de la vie privée, mes parents n'auraient pas à savoir si je vais baiser ailleurs ou pas.


Bon de toute façon, les couples libres, ça existe aussi chez les hétéros non ? :P

Avatar du membre
Level 8
96 messages

19 août 2016

Soneko, tu es très jeune et donc impulsif, tu as des idées fermes et arrêtées, ce que je comprends.
Tu as ta vision du couple et du sexe.
Oui, des gens ne pensent/vivent pas comme toi.
Mais qu'est ce qu'on s'en fout !
Moi j'aime pas les tomates, je trouve ça infecte.
Je me fous de savoir si des gens en bouffent ! J'aime pas ça, je me tape complètement de savoir si ça plait à mon voisin.
 
Tout ça pour dire que les couples libres, c'est leur vie, pas la tienne, il ne faut donc pas te sentir aussi concerné.
Si ces gens sont heureux comme ça, où est le problème ?
Pour info, je ne comprends pas non plus ce fonctionnement de couple libre (aller voir ailleurs, appart séparés, etc).
Mais ne pas comprendre ne me donne pas le droit de les juger.
Chacun fait ce qu'il veut, c'est leur vie intime et personnelle, ça ne me concerne pas.
D'ailleurs tu remarqueras que les gens vivant en couple libre ne jugent pas les gens vivants en couple... exclusif (la tournure ne me plait pas, mais j'ai rien trouvé d'autre pour être clair)
 
Il faut que tu te détaches du mode de vie des autres et que tu te trouves quelqu'un qui fonctionne comme toi, et ça existe, bien plus que tu ne le penses.
 
Le seul détail qui me gène c'est quand je lis que la vie de couple "libre" est maintenant la norme, que les moeurs ont évolués, qu'il faut fonctionner comme ça en 2016. Non, non et non.
 
Allez c'est bientôt le week end, reste zen, va repousser quelques invasions sur World of Warcraft tu verras, ça détend ;)
 
Bonne journée à toi.
Modifié en dernier par Atrix le 19 août 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

19 août 2016

Ouais, je pense aussi que ta virulence est... super intense Soneko :(
 
Si ton problème, c'est la soi-disant "image des lgbt" perçue par le grand public qui serait négative et hypersexuelle/sexualisée, image que tu perçois aussi comme telle visiblement, et bien c'est un peu ton problème? Un peu le problème des médias aussi? Et le problème de notre société plutôt homophobe et hétéronormée (et patriarcale. et classiste. et raciste. et...), dans laquelle on a tous grandi et, comme l'a très bien dit Bjorkio, de laquelle on a intériorisé certains trucs qui finissent par nous renvoyer une image négative parfois insupportable de nous-même, non? Mais c'est pas la faute de "la communauté", en aucun cas.
 
Faut que tu arrives à dépasser ça, la rage c'est bien, mais la diriger contre l'oppresseur c'est mieux :D
 
Si tu as l'impression d'être associé contre ton gré à une image que tu perçois comme négative, ce n'est pas la faute des couples libres, des mecs qui pensent qu'au cul, où des gens qui ont la liberté une fois dans l'année d'être presqu'à poil dans la rue.
Ils n'ont pas à se cacher et retourner dans la honte, juste pour qu'on puisse être "enfin" reconnus comme dignes par le reste de la société hétéro bien-pensante. C'est horrible de penser ça, tu comprends ?
L'appétit sexuel des gens n'est pas ton problème non plus, il n'y a pas plus de haute valeur morale à le brider, que de haute valeur "cool" à le développer.
 
 
T'as envie de vivre ta vie de couple sur ce modèle traditionnel (et je dis envie, c'est même pas ça on est d'accord, on le sent ou on le sent pas, ça s'impose à nous), fine, moi aussi je vis ma vie sur ce modèle-là, fais-le, de quoi t'as peur ?
Tu as envie de rencontrer quelqu'un avec la même libido que toi, fine, je te le souhaite évidemment, si toi tu existes, y a bien quelques garçons construits sur le même modèle, les probabilités sont de ton côté :)
 
Personne ne t'oblige au libertinage, personne te traite de vieux jeu, personne n'obligera ton mari à chercher à coucher ailleurs, et si ton entourage s'imagine que vous êtes des obsédés sexuels dans un donjon parce qu'ils l'ont vu à la télé, éduque-toi à ne pas prendre mal ce genre de chose, parce y a rien de négatif à ça, et éduque ton entourage aussi au passage.
Modifié en dernier par Créneau le 19 août 2016, modifié 1 fois.
Sanctifer

Level 4
24 messages

19 août 2016

[quote="Soneko"]
Je conçois ça comme un manque de respect purement et simplement. T'es pas foutu d'attendre une semaine que ton mec revienne pour faire l'amour ? Je trouve ça triste, vraiment. Je sais même plus quoi répondre, on dirait que votre monde tourne autour du cul.

C'est tout pour moi.
[/quote]
Je trouve ça triste aussi de voir qu'un homo, censé être plus ouvert d'esprit que la moyenne française, puisse être aussi fermé. On dirait que ton monde tourne autour de l'opinion qu'ont les gens de toi. Je trouve ça désolant vraiment.
C'est tout pour moi aussi.

Avatar du membre
Level 10
173 messages

19 août 2016

@Tinibou : ce que je voulais dire par là, c'est que les homos ont moins le poids du regard critique de la société parce qu'elle a déjà une mauvaise image des homos. Donc en parler entre homos (pas à la belle famille etc), c'est moins tabou que deux hétéros qui parlent ouvertement de voir ailleurs ou d'être en couple libre avec d'autres hétéros.
C'est pas une excuse, c'est un constat.
Modifié en dernier par Onkei69 le 13 septembre 2016, modifié 1 fois.

Level 3
17 messages

19 août 2016

Faut surtout se dire qu'un couple libre se base sur la conscience de l'un et de l'autre de cet aspect du couple.. Pour ce que j'ai lu jusque là, c'est juste des mecs qui ont la flemme d'attendre un peu et qui trompe leur copain pour des conneries... Y'a plus important que le sexe sérieux! Et le fait de parler de couple libre, c'est pas une liberté sexuelle donc on est obligé de parler. Les 3/4 des posts de ce forum parlent de cul alors que c'est pas le principe d'un couple libre... Maintenant on pourrait le penser à cause de toutes ces idées factices qu'on se met en tête mais cela peut être perçu également sur le plan émotionnel. Le problème c'est que dans quasiment tous les cas, un couple libre est juste un "break" qui précède la rupture, donc y'a limite aucune utilité d'en discuter parce que c'est comme si c'était pas quelque chose de réel... (Je donne mon avis alors essayez pas de m'insulter -_-). De plus, appart pour son propre intérêt, y'en a pas vraiment dans un couple libre.
 
Imaginez la situation suivante:
 
Vous proposez à votre copain de commencer une relation libre. Il refuse. Vous vous sentirez mal de ne pouvoir assouvir votre "besoin primaire" et votre copain ne se trouvera plus suffisant pour vous, ce qui amènera très certainement des disputes qui mèneront à une rupture quasi-certaine.
 
En cas exceptionnel:
 
Il accepte. Alors vous pouvez coucher avec qui vous voulez, rencontrer de nouvelles personnes et courir le risque de tomber amoureux d'un autre. Mais vous vous rendrez compte qu'il ne tient peut être pas énormément à vous s'il vous laisse "partir" aussi facilement sans discussion ni règles de sécurité à ne pas enfreindre...
 
Dans tous les cas, y'a 90% de chance d'une souffrance mutuelle.
 
[CECI NE CONCERNE PAS LES RELATIONS A DISTANCE] 
 
Pour les relations à distance c'est un petit peu plus compliqué, parce que le manque d'affection peut être compris... Malheureusement, posez vous la question de "Pourquoi ai-je trouvé quelqu'un qui habite si loin?" et "Devrais-je tout ruiné juste pour du cul?". Après excusez-moi si je m'égare un tantinet, j'oublie parfois que les relations homosexuelles sont basées prioritairement sur le sexe et non pas sur la réelle recherche d'une certaine stabilité! C'est vrai quoi! On est un pourcentage très faible en France alors si on se rencontre un jour, on va tout de même pas fonder quelque chose de concret pardi!
 
Ha. Ha. Ha. Essayez de réfléchir avec votre tête plutôt que votre queue, ça aide un peu à marcher droit parfois.
 
PS: N'essayez pas de détourner mes propos en quelque chose de faux à cause de mon âge. Le fait que vous soyez plus âgés ne vous rends pas forcément plus futés.
 
Sur ce, je vous souhaites une agréable soirée.
 
EDIT: 
 
 
[quote="killswitch"]
Alors premierement, c'est un avis, donc on dit "ça pour moi = queutard" sans en faire une généralité.
 
Si tu va par là, alors un mec qui bouffe à Mcdo est un gros, et un mec qui prend une salade a subway est un vegan? 
 
J'ai pas parlé de "s'occuper l'esprit", j'ai parlé de pulsions, d'envies... Il n'y a donc aucun rapport... Personne, je pense, se dit "tiens, je m'emmerde aujourd'hui, si j'allais me faire démonter un peu?". 
 
T'as une envie, tu l'assouvis ou tu la refrènes. Maintenant, jusqu'à preuve du contraire, se refréner ça plait a personne non plus, donc t'as le choix entre te faire plaisir, ou pas. Est ce que ça, ça mérite un jugement de valeur? Parce qu'à ce compte là, ok pas de soucis, t'as une frange et les cheveux noirs, t'es un émo dépressif. Désolé mais la comparaison est la même...
[/quote]
<div> </div>
<div>Non tu choisis juste la solution égoïste de facilité. T'es en manque, tu t'envoie en l'air, bat les couilles de ce que ressent ton copain tant que Popol prend l'air c'est ça ?</div>
Modifié en dernier par FoxynouDrawing le 19 août 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 10
173 messages

19 août 2016

[quote="Foxynou"]
Le problème c'est que dans quasiment tous les cas, un couple libre est juste un "break" qui précède la rupture, donc y'a limite aucune utilité d'en discuter parce que c'est comme si c'était pas quelque chose de réel... (Je donne mon avis alors essayez pas de m'insulter -_-). De plus, appart pour son propre intérêt, y'en a pas vraiment dans un couple libre.
</div>
<div> [/quote]
 
Je me permets de réagir à ce propos : au travers de ce topic, on a l'impression que l'on ne commence pas par un couple "libre", on le devient.
Pour certains, c'est un nouvel équilibre de vie, parce que c'est un garde-fou pour tels ou tels défauts.
Pour d'autres, c'est une nécessité : je me souviens d'un mec qui m'a dit qu'il était en couple libre parce qu'il n'avait pas le choix (et là t'ouvre tes yeux grands comme pas permis) : bah oui, lui et son mec étaient exclusivement actifs. Donc bah, sexuellement, ils n'avaient pas d'autre choix que d'aller voir ailleurs. Pour autant, pour le reste, ils avaient une vie de couple banale.
=> Eh oui, j'avais presque oublié que chez les homos, il y a une certaine compatibilité à avoir. Tout le monde n'est pas recto-verso (ok, je sors).
 
 
Sinon, perso, pour être un "pro des relations à distances", tu as toujours le choix de respecter ton engagement de couple "conventionnel" ou pas. L'amour est plus fort que tout, "notre amour triomphera !!"
Pour ceux qui ont une libido débordante, avec la technologie de nos jours, c'est possible d'avoir des moments de sexualité intense dans ton couple, même à distance, sans être obligé de voir ailleurs.
Donc pour moi, la distance n'est pas un facteur à prendre en compte.

[quote="Foxynou"]
Le problème c'est que dans quasiment tous les cas, un couple libre est juste un "break" qui précède la rupture, donc y'a limite aucune utilité d'en discuter parce que c'est comme si c'était pas quelque chose de réel... (Je donne mon avis alors essayez pas de m'insulter -_-). De plus, appart pour son propre intérêt, y'en a pas vraiment dans un couple libre.
</div>
<div> [/quote]

Level 2
9 messages

20 août 2016

Et ba moi je dit vive les licornes . Car comme le dit la chanson .
 
"J'aime les licornes et leurs jolies cornes.
Leurs pelage est semblable au nuage.
Elles sont si gentilles avec leurs amis .
Même si elle pratique la so....."
 
Pour des raisons de respect ,le dernier mot de cette chanson ne sera pas dévoilé.
 
Tout ça pour dire qu'on peut tous être des licornes :D

Level 2
8 messages

20 août 2016

Je ne pense pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise réponse sur ce sujet. Mes meilleurs amis sont en couple libre depuis une dizaine d'années et ça marche vraiment très bien pour eux. Leur mentalité, leur façon d'aborder la chose et, surtout, leur volonté de ne pas se perdre avec les années leur a permis d'adapter cette notion de couple libre à leur propre vie. Je pense que ça peut marcher, mais il faut que ce soit fait d'un commun accord et de façon réfléchie. Il ne s'agit pas là de coucher à droite ou à gauche tous les jours, quitte à mettre son propre couple en retrait, mais le faire lorsque l'occasion se présente d'elle même, sans forcément la provoquer.
De mon côté, lorsque j'étais encore en couple il y a peu, j'étais prêt à autoriser mon copain a voir d'autres personnes, c'est pas pour autant que je ne l'aimais pas... je sais juste qu'une personne unique peut rarement satisfaire tous les désirs et fantasmes d'une autre 24h/24 7j/7. 
Toutefois, par amour, lui ne le souhaitant pas, il m'a tout a fait été possible de ne pas le faire sans que ça me pose aucun problème (tout en restant fidèle pendant les 3 années où j'étais avec lui). 
Je pense vraiment qu'il s'agit là d'une question de mentalité de couple. Il est clair que les deux doivent être d'accord pour mettre ça en place, sans quoi l'autre se sentira trahi :/ Il faut aussi beaucoup de confiance dans un couple pour le permettre, sinon, celui qui doute aura l'impression de perdre l'autre, le conduisant à la déprime et, à terme, à la rupture du couple. 
Bref, je ne pense pas avoir la réponse absolue, mais c'est mon point de vue à ce sujet. 
Modifié en dernier par Wakkun le 20 août 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 7
77 messages

21 août 2016

<blockquote class="ipsBlockquote">
 
Oh tiens un cul qui passe (!), excuses moi chéri je reviens.
</blockquote>
 
Julien tu m'as tué :D
 
Sinon sans vouloir relancer le débat de Soneko pour ma part je vois le couple libre comme une hypocrisie dans le sens où il y a forcément un facteur "hasard" très fort qui fait que même si des "règles" sont imposées (genre ne pas tomber amoureux (genre ça se commande lol) etc) c'est justement impossible à tenir pour moi ce sont des règles faites pour se "rassurer" sur le moment mais qui sont obsolètes a chaque fois qu'on va découcher ailleurs.
 
Après effectivement chacun fait comme il veut et s'arrange et s’accommode de sa relation aussi comme il peut. Pour ma part encore une fois j'ai du mal à voir ce qui différencie le partenaire officiel du couple libre avec un meilleur ami auquel on rajoute une dimension "sexfriend" parce que dans les témoignages que j'ai pu lire ici des "pro" couple libre c'est vraiment ça que j'ai ressentis lorsqu'il parlait de leur partenaire "officiel".
 
Perso c'est certain je ne m'emmerde pas pour si peu, je préfère largement être célibataire faire ma vie sexuel comme je l'entends et à la rigueur avoir un meilleur ami a côté (et pourquoi pas vivre en coloc avec lui si vraiment la solitude me pèse) que de vivre en couple libre qui me parait de mon point de vue surement un des choix de vie les plus risqués et difficilement pérenne parce qu'il faut quand même une sacré et énorme confiance en l'autre (pour ne pas dire confiance aveugle) pour ne pas se retrouver avec des problématiques qui deviendrons difficilement gérable avec le temps  et ou qui peuvent aboutir à des conséquences catastrophiques:
 
-> cas quotidien où on se demande toujours si l'autre va aujourd'hui aller se vider avec un nouveau partenaire dans son coin, ne serait ce que dans la pesanteur d'une telle pensée que cela peut créer au quotidien pour l'un ou l'autre des conjoints pouvant créer une jalousie à la longue et donc une vraie souffrance chez l'un des deux conjoints
 
->cas où l'on peut soit même ou le partenaire s'éprendre d'un nouvel amant (on ne commande absolument pas l'amour et les sentiments)
 
// En aparté comment gérer cette situation: on rencontre un nouvel amant qui ressemble trait pour trait à notre partenaire "officiel", il a les mêmes goûts, la même personnalité, on s'entend parfaitement avec lui comme avec "l'officiel" etc etc mais il a en plus des choses qui nous attires fortement chez lui que n'a pas "l'officiel": en gros c'est la version 1.1 du conjoint officiel quoi, comment gérer cela? Quelle serait la raison pour laquelle on resterait dans ce cas avec le partenaire "officiel" puisque le nouvel amant peut nous apporter la même chose mais en mieux? //
 
->cas du partenaire officiel qui s'est chopé une mst ou ist ou autre sans le savoir lors d'une de ces escapades et nous la refile sans le faire exprès (la capote ne protégeant absolument pas de tout) ou vice versa.
 
Bref, Je ne peux que dire bravo à tout ces hommes qui bravent toutes ces épreuves (qui me paraissent impossibles de mon point de vue) haut la main et sont heureux comme ça !

Avatar du membre
Level 50
4262 messages

22 août 2016

<blockquote class="ipsBlockquote" data-author="benji92" data-cid="94018" data-time="1471777980">
// En aparté comment gérer cette situation: on rencontre un nouvel amant qui ressemble trait pour trait à notre partenaire "officiel", il a les mêmes goûts, la même personnalité, on s'entend parfaitement avec lui comme avec "l'officiel" etc etc mais il a en plus des choses qui nous attires fortement chez lui que n'a pas "l'officiel": en gros c'est la version 1.1 du conjoint officiel quoi, comment gérer cela? Quelle serait la raison pour laquelle on resterait dans ce cas avec le partenaire "officiel" puisque le nouvel amant peut nous apporter la même chose mais en mieux? //
</blockquote>
 
Pour ce cas là je peux répondre !
Pour qu'il se produise, faudrait s'interesser au plan en question... déjà que j'ai du mal à me souvenir des prénoms (quand je les demande) alors totues ces infos là...
Je vois ça vraiment comme du sexe très mécanique, et oui, effectivement, dans ce cas la tu te "sers" du mec. Mais c'est dans le deal.
 
Mais bon, je pourrais te répondre que le risque est le même au boulot, dans une soirée avec des amis d'amis ou je ne sais quoi (enfin, sans la composnate sexuelle hein !). Mais c'est indéniable que ça ne fait qu'augmenter ce facteur risque.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

23 août 2016

[quote="Soneko"]
Excusez-moi mais quans on essaye de défaire les stéréotypes qu'on nous attribue et que ça continue d'être alimenter de l'intérieur ça a tendance à énerver un petiiit chouïa.
[/quote]
 
Les-autres-lgbt-ne-sont-pas-responsables-des-stéréotypes-qu'on-t'attribue bordel
Si quelqu'un te colle une étiquette que tu n'apprécies pas, le problème c'est ce quelqu'un, pas le reste des gens qui n'ont pas de problème avec ladite étiquette, ou qui adhèrent au contenu de cette étiquette, ou que sais-je
Modifié en dernier par Créneau le 23 août 2016, modifié 1 fois.
Sanctifer

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4500 messages

23 août 2016

* met sa casquette rouge (non, je ne suis pas Mario)
 
Sur ce, je vous invite à re-centrer le débat autour du thème initial du topic à savoir si vous pensez que les couples libres sont viables ou non, en particulier pour les relations qui durent longtemps. Telle était la question posée initialement par notre ami Alcazar1313 :) le but n'est pas de s'insulter ou de se sentir agressé non plus, fort heureusement que nous avons tous des avis divergents ! :)
 
Le sujet atteint déjà 16 pages donc beaucoup de choses ont été dites et fait visiblement parler. S'il y a de nouvelles choses à apporter, n'hésitez évidemment pas à participer. Mais inutile d'envenimer les discussions. Je ne vise personne via ce message de rappel :P
 
* enlève sa casquette rouge

Avatar du membre
Level 24
894 messages

23 août 2016

Moi, j'ai une question existentielle... Je suis sûr que tout le monde se la pose... ou pas... Mais... c'est quoi cette casquette rouge ? :-D

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

23 août 2016

Sa casquette d'admin ;)
Sanctifer

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4500 messages

23 août 2016

Je crois qu'il avait compris, en fait XD
Bon vous en faîtes exprès, vous voulez vraiment que je la remette ma casquette de cosplay Mario ? :lol:

Avatar du membre
Level 42
2748 messages

23 août 2016

Fait gaffe Tinibou , tu as de la concurrence :)
 
http://www.rtl.fr/actu/international/jo ... 7784539586

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

23 août 2016

[quote="Tinibou"]
Je crois qu'il avait compris, en fait XD
[/quote]
 
Oups -_-
Premier degré, sors de ce corps !
Sanctifer

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

23 août 2016

Ouh là, le sujet s'enflamme ^^
 
Je crois que certains ont bien résumé, on est pas forcé d'être d'accord, d'aimer ça, sans pour autant juger?
A partir du moment où les partenaires sont d'accord et ne se mettent pas en danger, où est le mal?
Qui sommes-nous pour juger la vie de chacun?
Est-ce mieux de vivre dans de l'hypocrisie ou de "faire semblant" que tout va bien?
 
Ce qui compte au final, c'est quand même l'amour et la façon dont un couple gère sa relation et les compromis qu'il fait à tout niveau, et pourquoi pas au niveau du sexe?
(même si on peut trouver dommage de faire un compromis à ce niveau-là, je suis d'accord, mais cela n'est pas un acte "mauvais" pour autant).
 
Chacun vit une situation différente et chacun évolue dans son couple à sa manière; rien n'est une fatalité, juste une question de choix!
 
Certes le sexe est un sujet compliqué mais au final cela ne reste-t-il pas en partie un besoin primaire?
 
Et contrairement à ce que certains pensent, un couple libre, ça ne passe pas son temps qu'à ça, ça ne pense pas qu'à ça.
Mais si demain par hasard je tombe sur un gars qui me plait et que c'est réciproque, pourquoi pas?
Ca n'ira pas plus loin qu'un moment sympa entre 2 mecs qui sont attirés l'un par l'autre?
Est-ce que c'est mal pour autant? Ca ne signifiera en rien que je ne tiens pas à mon mec; ça sera juste un besoin primaire qui se sera exprimé. Et avec mon compagnon, c'est une relation qui dépasse de beaucoup le simple besoin primaire... Et le fait d'en avoir parlé nous en a fait prendre conscience! Donc résumer un couple libre à de la débauche à tout va, c'est peut-être le cas pour certains, on aime ou pas, mais c'est loin d'être une généralité!
 
Et à la question "quid si on tombe sur un gars qui ressemble à son mec mais en version 1.1".
Bah, ça peut t'arriver partout; comme d'autres l'ont dit. Et au final, si vraiment tu aimes ton mec, un autre mec ne pourra jamais l'égaler avec tout ce que tu as vécu et partagé avec lui...
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 23 août 2016, modifié 1 fois.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité