L'amour et la cigarette

Level 12
213 messages

12 janvier 2015

Matt_Korgan je peux comprendre ton point de vue. Effectivement c'est une addiction, mais qui peux conduire à des comportements limites. Je travaillais en recrutement et quand tu as un candidat qui arrive dans ton bureau, avec la fumée de sa dernière taffe encore dans la bouche, c'est pas très poli. Par ailleurs, quand tu lui serres la main et que l'odeur est imprégnée c'est pas cool non plus pour toi. Surtout quand tu dois tenir ton entretien avec l'odeur qu'il a sur lui qui finira par envahir le bureau. C'est pour moi un manque de savoir vivre que de l'imposer.
A contrario j'ai eu une salariée, très grosse fumeuse (ça se voyait et s'entendait), mais je n'ai jamais eu à me plaindre de son odeur. Elle même me disait qu'elle s'arrangeait pour ne pas fumer avant de venir et de se laver les mains (la même lorsqu'elle allait chez un client.). 
Clairement y a des gens qui s'en foutent totalement, et c'est ce genre de fumeur que je ne veux pas fréquenter. 
Modifié en dernier par Unisius42 le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Level 5
45 messages

12 janvier 2015

Voilà après c'est aussi une question de savoir vivre et d'éducation. Cela varie d'un mec à l'autre. Normalement le gars qui n'as pas envie de faire d'effort devrais de lui même ne pas se tourner vers un non fumeur.

Voilà ^^

Level 13
282 messages

12 janvier 2015

J'avais mis que ça me gênait pas, mais au final j'aime pas avoir l'odeur du tabac sur mes affaires donc sur mon copain non plus (pouah). Les bisous tabac froid j'aime pas du tout.
Je rejoins l'avis de Unisius42, si le mec en face fait en sortes que ça ne gêne pas ("masquer l'odeur", toussa toussa, ...), ça me gêne pas trop, vu que tu t'en rend pas compte.
Mais les mec parfumés à la clope c'est pas ma tasse de thé (normal c'est du tabac).

Avatar du membre
Level 19
545 messages

12 janvier 2015

[quote="Créneau"]
Enfin, ce qui est fou, c'est que je peux bien être le premier à reconnaître que ça n'a que des désavantages, ça coûte, ça pue, c'est addictif, c'est mauvais pour la santé, c'est socialement désapprouvé, blablabla.
Que de bonnes raisons pour arrêter mais je ne suis pas encore prêt.
[/quote]
 
Oui. Et de toutes façons tu ne seras jamais prêt et il n'y aura jamais de bon moment.
Les professionnels de l'industrie du tabac sont des gens sérieux et efficaces, ils ont de l'expérience et savent ce qu'ils font. Je ne crois pas qu'eux non plus ils soient prêts à renoncer aux jacuzzis, aux rails de coke, aux super bagnoles et aux putes de luxe  ^o)
 
Comme Letsgo Geronimo, j'ai aussi eu "besoin" d'atteindre un point ou le tabac atteigne mon intégrité physique pour me dire "merde, qu'est-ce que je suis en train de faire la ?" et commencer à réagir (et j'ai aussi eu de la chance de pas avoir grand chose). C'est normal. Le produit est fait comme ça. Les fumeurs sont la victime de grands campagnes de communication, de marketing, d'image... Le tabagisme, c'est un peu l'archétype du capitalisme sauvage: "tout pour le fric, rien à battre des conséquences".
 
Donc non, clairement le fumeur n'a pas vraiment d'armes pour se défendre contre ça.
Il ne sera jamais prêt car c'est la volonté de ceux qui s'enrichissent sur son dos.
 
 
 
<div> </div>
<div>
[quote="Matt_Korgan"]
Voilà après c'est aussi une question de savoir vivre et d'éducation. Cela varie d'un mec à l'autre.
[/quote]
</div>
Ouais... mais franchement, le fumeur n'a pas les outils pour prendre conscience de ce qu'il impose aux autres.
Je suis un mec vraiment arrangeant et facile à vivre sur énormément de choses, pourtant la clope je l'ai toujours imposée ou et quand je voulais, d'une façon ou d'une autre. Alors que ce comportement est diamétralement opposé à ce que je suis.
 
 
<div> </div>
<div>
[quote="Bisounours"]
Le seul avantage que je vois aux fumeurs , c'est que vous beneficiez de plusieurs mini pause au boulot pour aller fumer votre cloppe à l'exterieur alors que nous les non fumeurs on ne benefecie pas de pause additionnelle en + de celles qui nous reviennent de droit ^^
[/quote]
Non, le tabac n'a pas vraiment d'avantages.
L'excuse de la pause bidon, il n'y a pas besoin d'être fumeur pour l'avoir. Traîner à la machine à café, discuter dans le bureau voisin,glander aux chiottes, faire un détour en voiture, prétendre qu'on range les archives ou le placard à balais... il y a plein de méthodes pour les glandeurs, bien plus subtiles que d'aller fumer une clope.
C'est vrai qu'une équipe de glandeurs + fumeurs qui passe sa vie en pause clope ça existe. Mais ils pourraient faire la même chose sans la clope, qui conditionne leur façon de glander (dehors, sous la pluie, dans le vent au lieu de faire des jeux flash sur leur pc en donnant l'impression de bosser par exemple)
 
Par contre, le fumeur bosseur, lui va avoir besoin de ces mini pauses clope. Même si elles peuvent être perçues comme un plaisir (par l'extérieur comme par le fumeur) c'est en fait une contrainte pour le fumeur de devoir fumer avant de pouvoir bosser.
</div>
Modifié en dernier par Oulanbator le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Level 16
390 messages

12 janvier 2015

A quand le débat : Amour et Alcool mdr

Level 12
213 messages

12 janvier 2015

Tu me donnes une idée de sujet TheWicked haha.

Level 8
115 messages

13 janvier 2015

moi je dis : PROCRASTINATION amis fumeurs ! C'est votre maitre mot, même si c'est (comme le disait Oulan un peu plus haut) l'industrie du tabac qui le met dans votre bouche !
 
Nota béné : y a quand meme des trucs plus sympas a avoir dans la bouche qu'une clope...

Level 14
328 messages

13 janvier 2015

Oui je suis un (petit) fumeur, parfois avec de grandes pauses de plusieurs mois.
Non ca ne me gêne pas tant qu'il y a le minimum de respect syndical.
 
Pour les phrases du type : Un fumeur ne devrait pas se tourner vers un non fumeur j ai envie de répondre : vice versa.
 
Personnellement en parlant de respect y a rien de pire qu'un non fumeur qui vient te sortir la définition Wikipédia du cancer. Et la connerie ca ne tue pas ?

Avatar du membre
Level 19
545 messages

13 janvier 2015

[quote="pioupiouw"]
Personnellement en parlant de respect y a rien de pire qu'un non fumeur qui vient te sortir la définition Wikipédia du cancer. Et la connerie ça ne tue pas ?
[/quote]
C'est clair que c'est hyper saoulant. Enfin la connerie aussi remarque.
Je me demande si les fameuses visites dans les centres de cancéreux dont chaque jeune fumeur a été menacé sont vraiment possibles et respectueuses de l'être humain. On nous aurait menti ??? 
 
En attendant, je suis quand même dégoûté qu'ils n'aient pas fait d'augmentation juste l'année ou j'arrête. Voire les autres se faire rançonner encore un peu plus m'aurais donné un peu de plaisir supplémentaire  :devil_lol:  :devil_lol:

Level 16
390 messages

13 janvier 2015

<blockquote class="ipsBlockquote" data-author="pioupiouw" data-cid="72827" data-time="1421153360">
 Pour les phrases du type : Un fumeur ne devrait pas se tourner vers un non fumeur j ai envie de répondre : vice versa.

 
</blockquote>


Piou, je ne suis pas d'accord avec toi, car le non fumeur, a part s'il a une haleine de chacal, n'emet pas de gaz toxique vers la personne en face. D'autant plus que la personne en face peut avoir des problemes respiratoire. C'est simplement du "vivre ensemble"


Concernant le deuxieme point, je suis d'accord. Chacun est responsable de sa santé et assume ses choix. Je pense qu'avec toutes le campagnes d'information, tous les fumeurs connaissent les risques encourus.


Ca me fait penser a l'excellent film thank you for smoking.

Avatar du membre
Level 19
545 messages

13 janvier 2015

lol... je pense qu'il parlait de se tourner dans le sens trouver une relation, s'intéresser à...  :D  :D  :D
 
Pour l'odeur, ça part dans tous les sens, pas besoin de se tourner.  :lol:
Pour la fumée dans les yeux, j'adore la grimace du fumeur qui essaye de souffler sur le coté ou vers le haut et joue avec le vent. Classe assurée   :lol:  :lol:  :lol:

Level 16
390 messages

13 janvier 2015

Lol Oulanbator, dans ce cas c'est encore pire.


Si les fumeurs ne se tournent que vers des fumeurs (dans le sens ne sortent qu'avec), ils vont finir d'entretuer par un super combo tabasime actif-passif.


http://youtu.be/XERZywq9o_g



Co-co-co-co-combo breaker!!!


Ps : merci de prendre mes propos au Neme degré. N >= 2.
Modifié en dernier par TheWicked le 13 janvier 2015, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 19
545 messages

13 janvier 2015

Alors c'est pas une peur réservée aux fumeurs.
Quand avec ton amoureux vous vous endormez l'un contre l'autre, la bouche/nez a moins de 10 cm, vous respirez réciproquement le gaz carbonique que l'autre rejette. C'est hyper dangereux!!
 
 
A l'inverse, avec un fumeur, tu t'endors loin de sa bouche et tu ne cours aucun risque :p
Modifié en dernier par Oulanbator le 13 janvier 2015, modifié 1 fois.

Level 14
328 messages

13 janvier 2015

C'était bien dans le sens d'Oulanbator qu'il fallait le prendre :)
 
Je parlais pas de l'acte physique de se tourner vers quelqu un XD c'est malpoli au possible lol

Level 8
98 messages

14 janvier 2015

Que mon copain fume ou ne fume pas, c'est son problème et sa santé, pas les miens.
Par contre, pour ce qui est des délicieuses odeurs sur les vêtements et des trous sous les chaussures, j'ai assez donné et je dis NON.

Avatar du membre
Level 10
155 messages

14 janvier 2015

Je fume de temps en temps (mais le moins possible c'est mieux).
 
Je n'aime l'odeur du tabac (j'entends par là après combustion, car l'odeur de la plante ne me déplait pas) du coups je fume toujours toujours dehors où la fenêtre ouverte en règle général.
 
Je n'aime pas non plus l'odeur du tabac froid sur les vêtements,
quand à l'odeur buccale, ça dépend des personnes, y'en a avec l'haleine ça passe, et d'autres non haha (nous sommes inégaux devant l'haleine). Et tant que les bases de l'hygiène de bases sont respecté, ça va.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

14 janvier 2015

Sujet intéressant, et réponses intéressantes, il y a un peu de tout !
 
Alors voici mon avis. Mon compagnon est fumeur, malheureusement. Le tabac froid, pouah. Dans les 5 minutes qui suivent une clope, je l'évite, l'odeur est vraiment désagréable. Sinon, je ne veux pas qu'il fume dans la voiture ou la maison (mais lui non plus d'ailleurs). L'odeur s'imprègne et après c'est une horreur.
A partir du moment où le fumeur "n'impose" rien aux non-fumeurs, je ne vois pas en quoi ça peut être bloquant dans une relation.  :)
 
J'avoue être vraiment très content de l'interdiction de fumer dans les cafés, tout ça, parce que c'est franchement désagréable et irritant pour un non-fumeur. Je me souviens de terminer des soirées avec les yeux qui piquent, et les vêtements qui sentent à 2 kilomètres. En plus de l'aspect de la santé.
 
J'ai du mal à comprendre ce qui plait dans la cigarette, mais c'est sans doute normal puisque je viens d'une famille de non fumeurs. Je perçois ça en partie comme une façon de décharger son stress? Mais il doit y avoir bien plus que ça, forcément. Je ne sais pas s'il y a une sorte de plaisir physique ou psychique?
 
Pour ceux qui veulent arrêter de fumer, je confirme que vous ne trouverez jamais que c'est le bon moment. Comme pour celui qui veut faire un régime, il ne se sent jamais prêt. On est jamais prêt pour quelque chose de difficile  ;)
Il faut avoir le déclic. Se dire "je veux passer à autre chose". Et beaucoup de volonté. Après, je ne sais pas à quel point il est dur de résister car il parait que c'est tout de même assez addictif. Mais je pense qu'avec la volonté, on peut déplacer des montagnes. 
Courage à tous ceux qui essayent d'arrêter en tout cas.  :)

Avatar du membre
Level 19
545 messages

14 janvier 2015

[quote="Alcazar1313"]
J'ai du mal à comprendre ce qui plait dans la cigarette, mais c'est sans doute normal puisque je viens d'une famille de non fumeurs. Je perçois ça en partie comme une façon de décharger son stress? Mais il doit y avoir bien plus que ça, forcément. Je ne sais pas s'il y a une sorte de plaisir physique ou psychique?
[/quote]
Tu peux trouver facilement une métaphore, comme le besoin de faire pipi.
Ton corps a besoin de te soulager, et si tu ne le fais pas il t'emmerde. Et ca te stresse. Et si on te place dans un environnement ou tu ne peux pas pisser quand tu veux ça te stresse encore plus.
Mais... quand tu peux enfin te soulager tu es content.
 
Et bah la clope c'est un peu la même chose.

Level 12
213 messages

14 janvier 2015

Alcazar1313 : Pour l'explication biologique, le "besoin" de fumer n'en ai pas vraiment un. En fait, dans le cerveau, on a des canaux récepteurs pouvant accueillir différentes molécules vitales pour notre organisme ou au contraire toxiques. A force de fumer, on crée des récepteurs à alcaloïdes nicotines. Le but de ces récepteurs c'est d'être comblés par la molécule correspondante. En inhalant cette molécule, le fumeur fait passer la nicotine très facilement dans ses capillaires sanguins et donc jusqu'au cerveau. 
C'est cette faculté à assimiler la nicotine qui fait qu'on crée facilement des récepteurs associés. C'est pour ça que on peux devenir très facilement dépendant au tabac.  Pour le "besoin", en fait, les récepteurs envoient des signaux au cerveau pour être comblés, donc plus il y a de récepteurs, plus les signaux sont importants. 
Une chose à savoir est que la nicotine augmente la production de dopamine, ce qui induit une sensation d'euphorie. 
En gros, plus tu fumes, plus ton cerveau reçoit des signaux pour combler le manque de nicotine, plus tu es dépendant. A savoir que les producteurs de tabac rajoutent plusieurs molécules dans le tabac afin d'augmenter la dépendance à un niveau optimum. 

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

15 janvier 2015

Oulanbator, je comprends ta comparaison. Donc fumer deviendrait une sorte de besoin biologique, comme l'explique Unisius, ce qui expliquerait cette réaction dont tu parles.
Et aussi un besoin psychique, quand tu sens le manque qui s'installe... D'où la double accoutumance psychique et physique...
 
Et donc Unisius si on suit ce raisonnement du besoin biologique, cela veut dire qu'arrêter de fumer, c'est se désaccoutumer de la clope. Et donc que c'est possible si on le fait petit à petit et avec beaucoup de volonté! Le manque se ferait sentir au début et disparaîtrait petit à petit ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité