L'amour et la cigarette

Avatar du membre
Level 32
1614 messages

11 janvier 2015

Est ce que la cigarette vous gêne dans une relation ? Est-ce un critère ?
L'odeur de clope qui s’imprègne sur la peau de l'autre et la salive tout simplement au gout de fumée, cela vous gêne-t-il ou pas ?
Idem pour les fumeurs ^^ . D'ailleurs pour ceux-ci font il des efforts d’hygiène pour leur partenaire ? (chewing gum, brosse à dents etc )
 
 

Level 2
8 messages

11 janvier 2015

Je ne pense pas que la cigarette soit le facteur le plus important dans une relation, mais je te l'accorde, ça peut tout de même devenir génant. 
 
Pour ma part, que mon copain fume ou non, en soit, ça ne me dérange absolument pas. Mais c'est plutôt des détails comme l'haleine qui me pose problème. Mais bon, un chewing gum et on en parle plus !
Je pense également que vivre dans un appartement qui sentirait le tabac froid me gênerait un peu (dans le cas où l'on vivrait ensemble)... Donc je suppose que le laisserait fumer dehors, pour ne pas que ça imprègne l'intérieur ! haha
 
Oui, même si je suis tolérant, je reste un peu relou ! ;)

Avatar du membre
Level 13
263 messages

11 janvier 2015

Pour le coup je sors avec un fumeur sans en être un moi même et ce que je peux dire c'est qu'il fait attention à moi en allant fumer dans la véranda et en ne m'embrassant pas directement après avoir fumé. 
Pour le tabac à l'intérieur qui s'imprègne de tout, je l'ai eu aussi dans l'ancien appart et au bout d'un moment tu n'y fais plus trop attention.
 
Bref je tolère qu'il fume et il fait des efforts aussi de son côté.
 
Tout est une question de feeling :p

Level 18
508 messages

11 janvier 2015

Ancien fumeur (jusqu'à 2008), cela me gênerait aujourd'hui dans une relation.
 
Lors de ma lointaine relation, mon ex me faisait constamment la morale d'arrêter de fumer ou loin de lui. Résultat des courses, il est devenu fumeur après notre séparation. Même si je ne suis pas responsable de sa décision, disons que je ne l'ai pas aidé. Il a succédé un proche de ma famille qui me voyait souvent fumer, et j'ai eu l'impression d'avoir eu une mauvaise influence, en tout cas avoir été un mauvais facteur à ce sujet à l'époque.
 
Etant donné que j'ai arrêté en plus pour des raisons de santé (rien de grave et je m'en suis sorti avant que ça ne s'installe ^^), j'aurais du mal à voir mon copain fumer et prendre des risques comme je les ai pris.
 
Mais bon avec les sentiments, on peut toujours faire des compromis, et je me remettrais peut être en question si comme pour TonyMcphee, le mec prenais des initiatives pour que je ne sente rien dans l'appart ou au niveau buccal.

Level 13
276 messages

11 janvier 2015

J'fume pas mais si mon chéris fume sa me dérange pas. (au contraire j'kiff les mecs qui fument , en particulier le cigare :coeur: )

Level 12
213 messages

11 janvier 2015

Je suis hyper sensible au tabac, l'odeur de clope à tendance à me taper sur les nerfs et à me rendre agressif (surement le fait que dans ma famille presque exclusivement tout le monde fume.).
Je demande à mes partenaires de ne pas fumer près de moi, à l'intérieur des voitures, des coins fermés en gros, pour pas que les odeurs s'installent. Généralement avant un rapport, comme je suis sensible aux odeurs, je demande d'être fraîchement lavé (ou au moins de pas puer sa mère!). C'est vraiment pas agréable quand tu sens les cheveux de l'autre et que ça pue le tabac froid, idem pour l'haleine, les tissus, les doigts. 
Mais hormis ça, dans une relation, fumeur ou non, je m'en fiche un peu, à partir du moment où le respect de pas m'en faire joyeusement profiter est là. 

Avatar du membre
Level 19
545 messages

12 janvier 2015

Je suis un ancien très gros fumeur et "défenseur" de la clope libre (fumer partout - rien à battre - les non-fumeurs n'ont pas à nous imposer leur conneries etc etc...).
 
Et franchement, après un certain temps d'arrêt, les sensations olfactives reviennent, et bordel je m'en veux d'avoir imposé ça à mes partenaires et au monde entier (et aussi à moi). C'est absolument et horriblement dégueulasse. Et je ne parle pas de sortir avec un fumeur, rien que l'odeur dans la rue me gène, et les gens qui s'asseyent près de moi après avoir fumé me répugnent, ou encore des manteaux d'hiver que j'ai ressorti dernièrement et que je n'ose plus mettre à cause de l'odeur.
 
Je n'imagine pas une relation avec un fumeur possible. Pour donner une idée aux fumeurs, imaginez le petit gout un peu brulant et gerbant quand on a de la nicotine sur la lèvre... fois 10000 en plus gras et plus sale et vous aurez une idée de ce que vous donnez comme empreinte olfactive à chaque fois que vous fumez.
 
Mais surtout, le pire, je crois que j'aurais peur que malgré tout ce dégoût que je ressent, ça réactive mon addiction. Etre dans des lieux enfumés. Créer des moments clopes... ce genre de conneries que je comprends pourtant bien. Même mes amis fumeurs je n'ai plus envie de les voir. Je n'ai pas envie de me cailler les couilles à la terrasse d'un café quand on pourrait être dedans au chaud sans mauvaise odeur.
 
 
Un des déclics qui m'a fait arrêter de fumer, c'est un plan qui m'a dit "si tu fumes pas de bisous". Du coup j'ai arrêté et c'est devenu mon copain pour quelque temps. Bon j'avais déjà fait un long chemin pour arrêter et j'ai eu de la chance de rencontrer ce gars qui a apporté le petit déclic motivation qui fait tenir.
Et heureusement, si j'avais été fumeur, je n'aurais sans doute pas rencontré mon chéri quelques mois plus tard (lui m'aurait rejeté pour ça).
 
Du coup, je suis un peu bancal sur la prise de position. J'ai envie de dire "non rejetez les fumeurs" pour qu'ils arrêtent, et j'ai aussi envie de dire "soyez tolérants" pour qu'ils puissent trouver un soutient... et paradoxalement j'ai aussi zéro expérience d'être non-fumeur et de sortir avec un fumeur.
Mais dans tous les cas, je n'imagine plus une relation avec un fumeur possible pour moi... trop dangereux.
Modifié en dernier par Oulanbator le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Level 16
390 messages

12 janvier 2015

Je suis tres intolerent au tabac. Chacun fait ce qu'il veut mais que les fumeurs restent loin de moi.


Outre le fait que Je trouve que c'est un gros gaspillage d'argent et de santé, il y a certains comportements qui me derangent chez les fumeur :


-Imposer leur odeur puante aux autres

-Jeter leur megots partout, ce qui releve d'un manque de civisme monumental.

- ouvrir la fenetre en plein hiver

- devenir aggressif des qu'ils ne peuvent plus fumer


Apres, je ne suis jamais sorti ni tombé amoureux d'un fumeur, donc je ne sais pas si les sentiments l'emporteraient sur mon intolerence vis-a-vis de la clope.

Level 7
70 messages

12 janvier 2015

[quote="Oulanbator"]
 "si tu fumes pas de bisous". 
[/quote]
 
Chacun son argument le mien c'était : Tu pourras fumer comme un pompier quand tu seras gaulé comme un pompier  :p .

Avatar du membre
Level 42
2748 messages

12 janvier 2015

Personnellement, j'ai horreur du tabac 8|  mais je suis plutôt tolérant :)
 
J'ai des amis qui ont été fumeurs, du coup je tolère le tabac (si on ne me souffle pas la fumé dans la gueule :) ) , sauf pour le repas, c'est sacré pour moi un repas et le tabac altère très fortement l'odorat et le goût, je peux faire un scandale si quelqu'un se fout à fumer pendant que l'on mange , pour moi, c'est une question de respecter les personnes autour de la table :) ( la journée est suffisamment longue pour que la personne arrête de fumer juste le temps du repas et n'indispose pas les autres convives , sinon elle sort fumer ... )
 
Après, j'ai eut de la chance , aucun de mes copains ont été fumeurs :D , peut être qu’inconsciemment je n'accrochais pas sur les mecs qui fumaient ?! ... :)

Level 8
115 messages

12 janvier 2015

J ai beaucoup de fumeur dans ma famille et ca m'a tjs dérangé. Maintenant que je suis seul, j'apprécie de ne plus avoir l'odeur de cigarette / mégot / [insérez ici qqch en rapport avec le tabac]. 
 
Dans mon couple je n'impose rien à l'autre, on a tous nos qualités et nos défauts. Je signale que je n'aime pas ca et après faut trouver un terrain d'entente. avec mon ex, il ne fumait que sur le balcon. 
 
Là où je suis dans l'incompréhension c'est que des méthodes pour déstresser, ca existe, c'est courant et facile à trouver alors pourquoi continuer a payer en argent et santé qqch qui est tout sauf nécessaire. Quand à l'argument du "c'est ma santé bordel de m**** " je rappellerai juste que tomber malade c'est clairement le problème du fumeur c'est vrai mais l'impact que cela peut avoir sur les proches n'est pas anecdotique non plus :p

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

12 janvier 2015

Oh mon dieu je suis le seul à avoir voté "oui" à la question "fumes-tu ?" :o
 
Bon bin soit, j'vais raconter ma vie aussi.
Je suis un fumeur "conditionné", le genre qui peut ne pas fumer pendant 15h ou plus, et tout à coup en fumer trois coup sur coup parce que "je marche dans la rue et j'attends le bus et dans ces moments-là je fume, c'est comme ça". Je n'imagine pas marcher dans la rue sans fumer :o Je sors bcp moins dans les trucs "dansants" à cause de ça aussi, sans cigarette, ça me donne l'impression qu'il manque quelque chose, du coup ça m'intéresse beaucoup moins.
Quand j'ai rien à faire je prends une pause cigarette très facilement, mais sinon je n'interromps jamais mon travail ou une tâche en cours pour ça, j'y pense même pas.
Aussi, une petite contrariété me donne très envie de fumer, sauf que je peux m'en passer si les conditions "font que", sans être agressif du tout.
(Mon petit plaisir coupable, quand je suis seul chez moi, c'est de manger debout, très très vite, en fumant en même temps. Yep.)
 
Je ne pense pas être le fumeur chiant caricatural "rien à foutre des non fumeurs", mais me reprocher mon odeur c'est un peu... limite. J'veux dire, au nom du respect des autres, je peux demander à tout le monde d'arrêter de cuisiner/manger de l'ail, des oignons, du fromage, des yaourts, ou je ne sais quoi qui peut laisser une odeur non-appréciée dans la bouche et sur les vêtements. Ça marche avec tout ce genre d'argument. Mais soit.
 
Je suis assez content de vivre avec un fumeur de cigarettes au final, on a décidé de ne pas s'interdire de fumer à l'intérieur.
Je ne sais pas si chez nous ça sent comme un vieux cendrier par contre, faudrait que je demande à l'entourage...
Sanctifer

Level 16
390 messages

12 janvier 2015

Je ne veux pas accabler les fumeurs, mais la fumée qu'ils rejettent est plus toxique que la fumée qu'ils inhalent.


http://www.tabac-info-service.fr/Vos-qu ... sme-passif


Creneau, ne le prend pas mal. L'odeur degagée par un fumeur est particuliere. Certains peuvent aimer, trouver ca sexy alors que d'autres peuvent detester (tout comme un parfum)


En general, les fumeurs ne me posent pas probleme au travail, bus, lieux publics (sauf si quelqu'un decide de me souffler sa fumée dans la gueule) ou lors d'une soirée, mais si la personne est dans mon entourage proche (copain, par exemple) et que je vis avec, je deviens moins tolerant.


Mais encore une fois je ne suis jamais tombé amoureux ni sorti avec fumeur.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

12 janvier 2015

Je ne le prends pas vraiment mal, mais c'est difficile de ne pas se sentir visé :lol:
 
 
Enfin, tu as raison à propos du tabagisme passif, bien sûr.
(sauf que selon ton lien, on ne mentionne pas la fumée que les fumeurs rejettent, mais la fumée qui s'échappe du bout de la cigarette, c'est pas vraiment pareil)
Modifié en dernier par Créneau le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.
Sanctifer

Level 15
354 messages

12 janvier 2015

J'ai répondu "Oui" pour la question "Est-ce que la cigarette vous gêne dans une relation ?". 
 
Non, le fait de sortir avec un fumeur ne me dérange pas. (je fais même parti de ces gens qui trouvent presque ça sexy, un homme qui fume)
Mais : fumer dans l'appartement, et la petite clope avant d'aller se coucher m'insupporte.
 
Rien ne m'énervait plus qu'un de mes ex quand il débarquait dans le lit avec l'odeur de cigarette. En général je me transformais en nazi et il ne pointait pas le nez sous la couette avant un bon brossage de dents / parfum et compagnie.
 
Je peux m'accommoder à une haleine de clope en journée, mais pas la nuit :/ … 
Pas fan non plus des pièces qui sentent le tabac froid. 
 
Bref, un fumeur oui, mais sous certaines conditions quoi  :gaga:

Avatar du membre
Level 19
545 messages

12 janvier 2015

<blockquote class="ipsBlockquote" data-author="Créneau" data-cid="72762" data-time="1421053401">Je ne pense pas être le fumeur chiant caricatural "rien à foutre des non fumeurs", mais me reprocher mon odeur c'est un peu... limite. J'veux dire, au nom du respect des autres, je peux demander à tout le monde d'arrêter de cuisiner/manger de l'ail, des oignons, du fromage, des yaourts, ou je ne sais quoi qui peut laisser une odeur non-appréciée dans la bouche et sur les vêtements. Ça marche avec tout ce genre d'argument. Mais soit.

 

Je suis assez content de vivre avec un fumeur de cigarettes au final, on a décidé de ne pas s'interdire de fumer à l'intérieur.

Je ne sais pas si chez nous ça sent comme un vieux cendrier par contre, faudrait que je demande à l'entourage...</blockquote>


J ai dit ca aussi: le colgate ca pue xD


En fait, tu ne peux plus te rendre compte de l odeur.

Le fumeur "aime" l odeur de cigarette car il a tous les recepteurs olfactifs et gustatifs plein de cette odeur et du coup la sent moins, et qu'en plus le peu qu il sent lui rappelle l odeur et la sensation d un de ses plaisirs.

En tant que fumeur, j ai ete en couple avec des fumeurs, et tout ce que ca implique de proximité, de fumer en intérieur, de se rouler des pelles en fumant, sans avoir la moindre gene. Et après avoir arrêté, quand mon chef s asseyait a son bureau a 1m50 de moi son odeur me derangeait...


Si tu veux tester, fais deux semaines de clope electronique (sans vraie clope) et tu auras une idée.

Et après ca tu refumera une vraie clope et tu auras l impression de comme quand tu avais allumé ta premiere a 14 ans (c est tres nostalgique comme sensation)

Avatar du membre
Level 32
1614 messages

12 janvier 2015

Le seul avantage que je vois aux fumeurs , c'est que vous beneficiez de plusieurs mini pause au boulot pour aller fumer votre cloppe à l'exterieur alors que nous les non fumeurs on ne benefecie pas de pause additionnelle en + de celles qui nous reviennent de droit ^^
 
Je ne supporte pas egalement l'odeur de la cloppe et avant cela m'insupportait lorsque je rentrais dans un cafe (ou boite de nuit) et que je ressortais avec l'odeur puante du tabac impregnée sur mes habits ....
Modifié en dernier par Hakim le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

12 janvier 2015

[quote="Oulanbator"]
J ai dit ca aussi: le colgate ca pue xD


En fait, tu ne peux plus te rendre compte de l odeur.

Le fumeur "aime" l odeur de cigarette car il a tous les recepteurs olfactifs et gustatifs plein de cette odeur et du coup la sent moins, et qu'en plus le peu qu il sent lui rappelle l odeur et la sensation d un de ses plaisirs.

En tant que fumeur, j ai ete en couple avec des fumeurs, et tout ce que ca implique de proximité, de fumer en intérieur, de se rouler des pelles en fumant, sans avoir la moindre gene. Et après avoir arrêté, quand mon chef s asseyait a son bureau a 1m50 de moi son odeur me derangeait...


Si tu veux tester, fais deux semaines de clope electronique (sans vraie clope) et tu auras une idée.

Et après ca tu refumera une vraie clope et tu auras l impression de comme quand tu avais allumé ta premiere a 14 ans (c est tres nostalgique comme sensation)
[/quote]
 
Nan mais j'avoue, mon commentaire est empreint de mauvaise foi.
Je sais bien que l'odeur du tabac est beaucoup plus forte et tenace que les autres.
Je la sens parfois moi-même, sur mon mec, dans une pièce, sur moi, particulièrement quand il fait très froid d'ailleurs.
Désolé pour ce troll :lol:
(cela dit, j'ai vécu longtemps avec un fumeur de cigares et de cigarillos, je pense que c'est la pire des odeurs. Genre la clope en 15x plus puissant et nauséabond. J'imagine un peu ce que les non-fumeurs doivent vivre...)
 
Enfin, ce qui est fou, c'est que je peux bien être le premier à reconnaître que ça n'a que des désavantages, ça coûte, ça pue, c'est addictif, c'est mauvais pour la santé, c'est socialement désapprouvé, blablabla.
Que de bonnes raisons pour arrêter mais je ne suis pas encore prêt.
 
GG à toi !
Sanctifer

Level 5
45 messages

12 janvier 2015

Salut à tous, je vais ajouter ma petite touche de gros fumeur. Avant de rencontrer mon ex avec lequel je suis resté 5 ans je fumais déjà et lui aussi. Il fumais bien plus que moi et par mimétisme je me suis mis à fumer autant que lui. Je ne ferais pas une apologie du tabac car ce ne serait certainement pas bien vu et contre mes principes. Mais rappelez vous que c'est aussi une addiction et que c'est pas simple de s'en défaire. Moi je sais que je vais arrêter et qu'importe ce qu'en pense les gens. J'attends le bon moment. Être en couple avec un non fumeur me fera revoir ma consommation de tabac et je prendrais soin de ne pas lui faire vivre mon addiction. Fumer dehors, chewing gum, lavage de dents et de mains...

Mais s'il fait son nazi de la clope et ça ne marcherais certainement pas. Mais si au contraire il m'accompagne en douceur et que c'est l'homme de ma vie dans ce cas je ferais tout pour que ça se finisse vite cette dépendance. Donc les gars essayer de jauger un peu le gars avant de le juger juste sur un sale habitude qui peu se changer...

Le déclic viens toujours à un moment où à un autre.
Modifié en dernier par Matt_Korgan le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Level 16
390 messages

12 janvier 2015

Bisounours, outre les pauses à outrance que se permettent certains fumeurs, il y a un autre avantage que tu as oublié de mentionner : le coté social au travail.


Les pauses clope créent des liens et rendent les hommes egaux. Des amitiés, des connivences et des complots naissent grace a ca.
Modifié en dernier par TheWicked le 12 janvier 2015, modifié 1 fois.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité