Envisagez-vous d'être parent ?

Level 4
23 messages

22 juillet 2015

Je vais copier-coller la réponse que j'ai donné sur un autre site (le topic étant exactement le même ;-) )
 
J'ai déjà réfléchi à la question et à l'heure actuelle, je ne veux pas d'enfants. Je ne peux pas affirmer que dans 10 ans je penserais la même chose, mais je doute que l'envie d'en avoir me tombe dessus un jour, comme ça.
Le nombre d'inconvénient est tellement élevé que je ne sais pas par où commencer: onéreux, chronophage à l'extrême, exigeant, le rôle de parent qui est par essence même imparfait, le manque d'intimité avec le conjoint, la surpopulation mondiale, etc... 
Et, détail important, je ne suis pas à l'aise avec les enfants.

Je comprend parfaitement que la plupart des gens souhaitent avoir des enfants, et je respecte leur choix.
Malheureusement, les personnes qui choisissent de ne pas avoir d'enfants (par choix hein, pas par défaut) sont mal vus. On pense qu'elles sont "anormales", comme si le fait d'avoir un enfant faisait partie intégrante de la vie, comme la puberté.

Si mon conjoint aurait déjà des enfants...je ne sais pas ce que je ferais. Il y a des chances que j'arrête la relation car ce serait illusoire de prétendre que, sous prétexte qu'il s'agit de l'enfant de l'autre, on n'est pas obligé de s'investir. Si le conjoint à un enfant, la seule position viable, c'est de créer une relation avec l'enfant. Sinon, la rupture est inévitable. Pour le coup, soit on prend tout, soit on jette le bébé avec l'eau du bain...

Level 2
7 messages

23 juillet 2015

Ouipe je veux des enfants. Mais pourquoi s’embêter à vouloir les faire quand y'a plein de petits tas de morve ambulants déjà tout prêt, qu'on peut adopter?

M'en fiche que l'enfant soit naturel ou non, mais pour moi si on veut un enfant et qu'on a en plus l'occasion d'essayer de changer la vie d'un, pourquoi s'en priver?


Après c'pas dans l'immédiat c'est sur, je veux un peu profiter de ma jeunesse et de toute façon je pense pas encore que les centres d'adoption voient d'un bon oeil un couple de sales homosexuels mais le choses évoluent \0/

Level 14
328 messages

23 juillet 2015

Bon je te rassure Herethyl, qu il soit de toi ou d'un autre, l enfant reste naturel :D
 
(Ca m'a fait rire d'où le petit taunt)

Avatar du membre
Level 24
856 messages

23 juillet 2015

il y a une chanson de Linda  Lemay ( je sais musique de vieux) qui parle de ce sujet 
 
https://www.youtube.com/watch?v=eAPMVgn9WoM

Level 2
7 messages

23 juillet 2015

Ahah j'avais pas fait gaffe, mais oui c'était dit bizarrement!

Level 4
31 messages

23 juillet 2015

Je m'occupe de plus de 25 000 gosses par jour où je bosse alors c'est comme manger une raclette après un lendemain de cuite. Au départ ça fait envie mais finalement on se ravise parce que ça rend malade. Donc père, je laisse ce plaisir aux autres :p


Mais j'ai un bel exemple, mon frère hétéro qui a des gosses pour avoir des allocations et ma sœur lesbienne qui s'est faite inséminées à l'étrangé et qui a fait de moi le tonton d'un enfant adorable, intelligent et équilibré.


Comme disait Coluche "certains font des gosses parce qu'ils peuvent pas avoir de chien".

Avatar du membre
Level 15
334 messages

23 juillet 2015

Je rejoins plusieurs d'entre-vous, j'irais plus loin en fait :
CRÉER une vie n'est pas anodin, c'est une sacré responsabilité ! Et 'Assiette de spaghetti' volante sait que certains ne devraient pas avoir eu d'enfants !... "pas prêts, pas assez matures, pas envie..."
Oui : c'est grandiose, c'est un accomplissement dans une vie toussa²... mais je dirais surtout que c'est un acte ÉGOÏSTE : on choisit d'amener une vie sur cette terre, mais l'enfant ne choisit PAS ses parents !!! Comme l'a très justement dit evil.heart : être parent, c'est être imparfait... alors imposer son imperfection à un être qui n'a rien demandé... tous les parents ont en arrière-plan tout un tas de pensées/projections, dont ils ont +/- conscience. Que ce soit d'aller dans le sens ou à contre-courant de l'éducation qu'ils ont eux-même reçu, que ce soit d'accomplir par vicariance quelque chose qu'on aurait aimé avoir l'opportunité de faire...
 
BREF... quand à toute cette problématique (typiquement HUMAINE hein, parce que justement, l'Homme a dépassé le simple stade de la procréation pour la pérennité de l'espèce - qui du coup résiderait plus dans une forme de 'procréation modérée' sur le long court x) se sur-rajoutent le fait que... bah biologiquement, 2 spermatozoïdes ou 2 ovules, ça fait pas d'enfant... (bon, en fait, 2 ovules, c'pas vrai, mais c'de la manipulation génétique, le bébé sera nécessairement femelle, c'est donc pas éthique) et qu'il faut donc recourir à des moyens détournés : mère porteuse, famille 'quadri-parentale' (déjà qu'un couple, c'pas forcément stable, alors un 'couple de couples'... LULZ)... J'anticipe d'avance les questions "mais en fait, elle est où ma maman ? pourquoi elle a pas voulu rester avec moi ? pourquoi à l'école ils se moquent de moi ?", et puis bon... mine de rien, la relation mère/nourrisson est hyper importante ! Même intra-utérine ! Forcer une telle séparation, empêcher un lien si fort de se former... ça me parait bien extrême ! Tout ça pour "que ce soit la chair de ma chair", moué, pas besoin !
Bon... j'exclue rien, si cet aspect s'avère vraiment important aux yeux de mon hypothétique moitié, je serai "celui qui l'accompagne dans la réalisation de son rêve, plutôt que celui qui lui fait obstacle*", mais ce n'est pas un objectif à mon sens.
 
DONC : je trouve que l'adoption est juste PARFAITE. Comme d'autres l'ont dit : c'est offrir à un enfant qui n'a, à l'origine, rien demandé, une chance d'avoir justement un foyer, une famille ! Et le plus beau : s'il/elle a atteint l'âge de s'exprimer, il/elle peut faire partie du processus de décision (en tout cas c'comme ça que je vois les choses). Du coup... toutes les questions embarrassantes prennent un tout autre sens à mes yeux, et je trouve ça vachement plus beau, et source de liens d'autant plus forts, que le surestimé "lien du sang".
Modifié en dernier par Bjorkio le 23 juillet 2015, modifié 1 fois.
"If you can't love yourselves, how the heeeeell can you love somebody else? Can I get an [Gay Man] up in here?"
Image

Level 13
282 messages

24 juillet 2015

[quote="Bjorkio"]
 
 mais je dirais surtout que c'est un acte ÉGOÏSTE : on choisit d'amener une vie sur cette terre, mais l'enfant ne choisit PAS ses parents
[/quote]
 
J'trouve ça extrême comme raisonnement, même si je comprend où tu veux en venir. J'ai limite l'impression finalement que quand t'es gay tu en viens à réfléchir bcp trop quand il s'agit des enfants.
Réfléchir à savoir si tu as les moyens de l'éduquer, l'élever dans des bonnes conditions c'est très bien. Mais aller jusqu'à dire qu'avoir un enfant c'est un acte égoïste parce que le gosse ne choisit pas ses parents j'ai bcp de mal. La question est juste de savoir si toi tu peux l'élever. Ne pas pouvoir faire un enfant de manière biologique avec ton copain et comprendre que du coup en avoir un est un acte réfléchi (contrairement à pas mal de couples hétéros qui se posent même pas la question). Les enfants ça peut surtout être la prolongation du couple et d'une vie de famille, bcp y voit un épanouissement. Je comprend pas comment tu peux parler d'égoïsme. Egoïsme parce que tu ne sais pas de quoi sa vie sera faite, que tu ne sais pas si il sera heureux, parce qu'avoir un enfant c'est ton ENVIE? Si tu vois juste l'enfant comme une lubie oui.

Avatar du membre
Level 15
334 messages

24 juillet 2015

J'espère que personne m'a mal compris : quand je parle d'une forme d'égoïsme, c'est pas uniquement dirigé vers les parents homo ;)
Mais il est clair et évidement que c'est à cause de tous les obstacles qui barrent la route de l'homoparentalité, que l'on en vient à des réflexions aussi poussées... on ne se poserait pas autant de question "si c'était si simple". Et quelque part, je trouve ça positif, parce que c'est simple de créer la vie, c'est tout autre chose d'en assumer la responsabilité.
Et mon propos fait aussi écho au fameux "on choisit ses amis, mais pas sa famille". L'adoption a ceci de magique que... finalement, on peut choisir sa famille tout compte fait !
"If you can't love yourselves, how the heeeeell can you love somebody else? Can I get an [Gay Man] up in here?"
Image

Level 2
6 messages

24 juillet 2015

Moi je ne l'envisage pas. Du moins pas pour l'instant car tout le monde dans mon entourage est persuadé que je finirai par changer d'avis. Mais bon voilà j'ai déja beaucoup de mal à m'occuper de moi, alors être responsable de la vie d'un petit être je préfère ne pas essayer.

Level 1
4 messages

30 septembre 2015

.
Modifié en dernier par NoticeMeSenpai le 27 octobre 2016, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 12
219 messages

30 septembre 2015

C'est ça le problème donner la vie avec toutes les enmerdes qui va avec a un être qui n'a rien demandé c'est l'angoisse quoi, c'est une grosse responsabilité... :|
Faut vraiment réunir toutes les bonnes conditions pour avoir un enfant (couple uni, emploi stable, argent...)
 
Faire en enfant ne devrait pas être un acte égoiste mais devrait se voir comme un don que l'on fait a cette vie d'exister dans le monde dans lequel nous vivons
J'ai un grand respect par exemple pour les gens qui adoptent des enfants qui viennent du tier monde et qui eur offrent la chance de vivre dans de meilleurs conditions.

Level 3
17 messages

23 février 2016

Penser encore à faire des gosses dans ce monde de malade... bref L'adoption !!!! Pleins de mignons petits gosses ont besoin d'une stabilité familiale !!!  8)  

Level 37
2112 messages

23 février 2016

[quote="Phatalysta"]
L'adoption !!!! Pleins de mignons petits gosses ont besoin d'une stabilité familiale !!!  8)  
[/quote]
 
Oui. Et non. Pour ne parler que de la France, l’ASE (Aide sociale à l’enfance) prend en charge environ 284 000 mineurs. Et il n'y a qu'environ 700 adoptions d'orphelins français chaque année (+ un millier d'enfants étrangers). Pour 26 000 familles en attente d'adoption (ayant obtenu l'agrément). Donc on pourrait multiplier par 10 le nombre d'enfants à adopter qu'ils seraient tous placés.


Les raisons sont complexes, je ne m'étendrai pas (je mets juste quelques articles en lien à la fin). Mais c'est un mythe de croire qu'il y a plein d'enfants malheureux qui suffirait de vouloir adopter. Il y a plein d'enfants malheureux, mais ils ne sont pas adoptables.

http://www.oned.gouv.fr/chiffres-cles-e ... n-lenfance
http://jprosen.blog.lemonde.fr/2008/04/ ... les-248-2/
http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... places.php
http://www.persee.fr/doc/caf_2101-8081_ ... 100_1_2533
http://www.liberation.fr/evenement/2001 ... ces_364686
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... -choc.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... oyers.html
http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... iffon.html
http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... aides.html
http://www.cairn.info/revue-information ... page-9.htm
http://sejed.revues.org/294
Modifié en dernier par Tom le 23 février 2016, modifié 1 fois.

Level 3
17 messages

23 février 2016

tout à fait dans ton sens mais je trouve aussi "égoïste" de vouloir un gosse juste pour le plaisir dans vouloir un. Comme dit plus haut ça implique des devoir et obligations et vu la conjoncture actuelle je ne risquerai pas le futur de mon potentiel enfant...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité