Envisagez-vous d'être parent ?

Répondre
Level 37
2112 messages

17 janvier 2015

Bizarre que le sondage n'ait pas l'option "je le suis déjà". ;)

Avatar du membre
Team Next Gaymer
2632 messages

17 janvier 2015

Tom, quel curieux hasard de te revoir ici ;)
N'hésitez pas à venir faire un tour sur notre serveur Discord pour y trouver du monde avec qui jouer ou simplement papoter.

Level 37
2112 messages

18 janvier 2015

Oh, mais je viens de temps en temps ! Le nom du sujet m'avait interpellé ^^. Pour rester dans le fil du sujet justement, mon fils joue plus que moi maintenant (mais très Blizzard : Starcraft 1 & 2, Warcraft III, WoW, Hearthstone...). ;)

Level 5
46 messages

12 février 2015

Je suis impressionné par le nombre de "Oui" "Maybe" 
 
Pourquoi diable voudriez  vous vous imposez une chose remuante, qui bave et qui pue !  (Ah ca vas plus loin que ca un enfant?!) 
 
Non blague mis a part je pensais pas qu'il y aurait autant de personne  qui s’intéresserait a la parentalité

Level 8
115 messages

13 février 2015

horloge biologique *_* horloge biologique !

Level 17
440 messages

16 février 2015

Mon gamin régnera sur le monde. J'en ferai un être maléfique <3
 
De toutes façons, les enfants de NG ne peuvent être que cool, on ne les brimera pas car ils jouent aux jeux vidéos, au contraire, on jouera avec eux :3 Ils seront mieux habillés, plus sensibles, plus ouverts... Bref, des enfants en mieux quoi :3

Level 8
115 messages

16 février 2015

un enfant 2.01 (ouais pour le coté meilleur que les 2.0) !! 

Level 5
46 messages

16 février 2015

7 milliard d'humains, par conscience malthusienne, je ne désire pas procréer de quelque manière que ce soit.

Level 3
14 messages

17 février 2015

Une solution contre ce conflit intérieur et psychologique, pour ceux qui comme moi ne veulent pas renoncer :


Adopter, prendre une vie déjà existante sous son aile ... délaissée sans amour ni soins...

Aider, donner une chance à un être plus démuni qui comme nous tous n'a jamais rien demandé... ça n'a pas de prix ! 


Pour moi, ça sera donc un oui sous cette forme !

Level 3
16 messages

28 février 2015

Je pense que souhaiter avoir des enfants est une manière de donner un sens à sa vie en réalisant un acte aux conséquences irréversibles, qui nous pousse à donner le meilleur nous-même et qui s’inscrit dans la durée. Ce n'est pas forcément de l'égocentrisme (j'veux un mini-moi) ni le fait de vouloir faire comme tout le monde dans une société qui nous impose des modèles tout fait.

Après, à ceux qui disent qu'il ne faut pas en avoir parce que le monde est pourri/pollué/surpeuplé, je répondrais que si il y a une chose à faire pour sauver la planète, c'est bien de se reproduire ! Je compte beaucoup sur les générations suivantes pour trouver les solutions que nous avons été incapables de trouver et pour mener à bien les révolutions que nous n'avons pas réussi à accomplir...
 
En ce qui concerne mon expérience personnelle, lorsque j'ai découvert ma sexualité vers l'âge de 11 ans, le première chose que je me suis dite était "cool je n'aurai pas besoin d'avoir des enfants et je pourrai faire n'importe quoi tout ma vie sans penser à demain".
C'est donc ce que j'ai fait les années suivantes, j'me suis bien marré :D  Mais, la trentaine approchant après presque 20 ans "drug, sex & rock'n roll", j'ai commencé à me demander ce que je foutais sur cette planète. J'ai réussi à donner un sens à ma vie en militant activement pour l’environnement et menant à bien des projets à très long terme, mais je comprend très les gens qui choisissent la voie de la paternité pour combler ce manque.
 
Ce qui caractérise les couples homosexuels est l'incapacité biologique de procréer. Les questionnements qui nous animent sont les mêmes que ceux des hétéros, mais leur concrétisation ne peut se faire de manière accidentelle ou naturelle. Cela donne un sens plus fort à l'obtention de ces enfants désirés.
Modifié en dernier par Smad le 28 février 2015, modifié 1 fois.

Level 10
165 messages

01 mars 2015

Ma réponse ? Oui. Clairement. C'est une évidence. Le cap des 30 ans a été un électrochoc. bientôt deux ans qu'il est passé, et que mon envie grandie avec.
 
Dans les faits ? C'est très compliqué.

Avatar du membre
Level 24
894 messages

28 mai 2015

Tiens, faisons remonter ce post pour continuer à débattre ! Je suis dans une période où tous mes amis (et même la famille), vont avoir des enfants ! A croire qu'ils ont attendu ce moment précis ! Moi je n'en veux pas mais, par extension, on me demande si - et même quand - on a prévu d'en avoir... Donc, déjà les gens partent du principe qu'on veut faire comme tout le monde ! En fait, je m'interroge : est-ce que tous ceux qui deviennent parents envisagent aussi l'autre solution, qui est de ne pas avoir d'enfants ou s'ils n'y réfléchissent même pas et ont des enfants parce que c'est comme ça, que tout le monde en a, "et pourquoi pas moi" ?

Level 13
276 messages

29 mai 2015

J'suis trop un artiste pour avoir des gosses, si j'en ai c'est que mon maris aura insisté et on aura adopté des enfants pauvres de pays du tiers monde.  (a)  :coeur:

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

29 mai 2015

Je me suis souvent posé cette question aussi assra...
Et je n'ai jamais osé la poser directement aux couples de mon entourage, j'aurais peur que ça fasse un peu "insultant" :/
 
Mais en observant, en écoutant, ouais, j'ai l'impression que le choix par défaut, "sans réfléchir" de la plupart des couples hétéros de mon entourage, c'est d'avoir des enfants.
"Ne pas ne avoir", c'est forcément un choix réfléchi, qui se doit d'être argumenté/justifié sinon les gens ne comprennent pas, et qui est souvent temporaire.
 
Et chez les couples homos c'est un peu l'inverse, mais c'est un peu logique, puisqu'avoir des enfants dans un couple homo demandera beaucoup plus de démarches actives que dans un couple hétéro , et que donc c'est forcément une décision à prendre, à discuter, un projet à porter, ça n'arrivera jamais "par défaut".
 
 
(et ouais, moi aussi la plupart des gens me demandent comme ça l'air de rien si on compte avoir des enfants, je trouve ça trop chou que le côté "couple homo" les empêche pas de se poser la question :3 )
Sanctifer

Avatar du membre
Level 24
894 messages

29 mai 2015

Oui je suis complètement d'accord ! Nous on y réfléchis, on pose le pour, le contre. Mais j'ai l'impression que les hétéros n'y pensent pas. C'est comme une évidence (alors que ça ne devrait pas l'être justement). Mais même si tu ne t'intéresses pas aux enfants, tu n'oses pas le dire à tes proches parce que sinon ils vont mal le prendre ! Moi j'ai eu un chien l'année dernière et mes potes se sont pas bousculés pour venir le voir ! Pourquoi partent-ils du principe que les enfants - LEURS enfants - sont censés nous intéresser ?

Level 13
276 messages

29 mai 2015

Mais tout sa c'est parcequ'on s'est basé sur une culture catholique romaine "d'élevage", de culture et de reproduction, basiquement le fondement même de notre culture c'est "forniquer plus pour gagner plus", merci les cathos romains de l'ancien temps qui nous ont fixé des codes qui s'appliquent à l'élevage de bœufs aussi en fait.
 
Donc, répercussions c'est que notre société est partie sur la logique qu'il faut à tout prix avoir un gosse... du coup, c'est tendus pour ceux/Celles qui ont pas "l'âme" d'un parents ou l'envie stricte... vu notre nombre en tout cas, soit va y'avoir une énorme sélection naturelle, soit une guerre nucléaire, soit on va juste s'entasser en paix et mourir dans la famine ou la déshydratation, mais on se sera taper sur la gueule avant  (a)
 
Cela dit, ya des gens qui ont justement "l'âme" parentale et qui en ont envie et besoin, sans que ce soit le conditionnement de la société (bien qu'affectant tout le monde) ne changeant rien à leur envie, du coup je ne blâmerais jamais quelqu'un d'en avoir envie, juste, soyez vraiment sûr sûr sûr de chez sûr quoi, pour ça que la case "peut-être" selon moi, est un "non" en quelque sorte.
 
Conclusion: Pas faire de gamins, éloigne le médecin !  :coeur:  :jeu:  :music:  :content: 


 
Modifié en dernier par Doll le 29 mai 2015, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

29 mai 2015

Pour le coup je ne suis vraiment pas sûr que ça ait quoi que ce soit à voir avec le catholicisme.
Je ne suis pas ethnologue ni sociologue mais la reproduction des humains n'est clairement pas une spécificité des populations de culture catholique ou chrétienne, ou de quelque religion que ce soit.
 
Et je ne cherchais pas du tout à faire passer l'idée que "les enfants des gens ne sont pas importants" :D
Bien au contraire, je comprends ça.
J'ai pas envie de comparer les réactions sociales des gens envers l'enfant de quelqu'un et la réaction envers l'acquisition d'un chien ou d'un nouveau canapé, ça n'a rien à voir je trouve.
 
Je remarquais juste que, si des gens font des enfants sans se poser la question, ce sont forcément des couples hétéros parce que la possibilité biologique est bien là dans leur couple et que ça peut même arriver par accident.
Si les couples homos était fertiles aussi, je suis sûr qu'on serait beaucoup moins nombreux dans le camp du "je ne veux pas d'enfants" par défaut ^^
Sanctifer

Level 13
276 messages

30 mai 2015

Bah, perso j'ai survolé cette période en matière d'études, et si si c'est bien eux qui ont instauré la quasi-obligation d'un couple d'aboutir à un gosse obligatoirement sous peine d'être un hérétique, et la femme une salope. Les paiens étaient plus cool et compréhensifs
Modifié en dernier par Doll le 30 mai 2015, modifié 1 fois.

Level 6
68 messages

30 mai 2015

J'ai traversé une période de 4/5 ans où je rêvais d'avoir un enfant...Voir ses proches construire un foyer, une famille , ce fut assez perturbant en ce qui me concerne.
J'ai ressenti cela comme un sentiment de stagnation pendant que les autres "avançaient".
Mais c'est une démarche tellement compliquée car partant du principe que si j'y parvenais, ce aurait été via une méthode classique (pas d'adoption donc).
 
Arrivé maintenant à 41 ans, je me vois mal devenir père et ressembler à un grand-père avant l'heure... J'ai donc fait taire cette envie une bonne fois pour toute, sous peine d'avoir des regrets un jour ou l'autre.
Autre point aussi, n'en déplaise à certain(e)s, vivre avec des parents homosexuels est quelque chose de très dificile à vivre (d'un point de vue extérieur)...Pour l'avoir vécu, ma scolarité fut un véritable enfer et je pèse mes mots.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité