Envisagez-vous d'être parent ?

Répondre
Level 26
1041 messages

11 décembre 2014

J'en veux pas.
 
Pour moi, concevoir un (ou pire, des) enfant est un acte purement égoïste (tout comme se mettre en couple hein, sauf que là, on y peut rien, on va pas s'excuser d'exister non plus). L'humain est tellement con qu'il se vante de vouloir/pouvoir léguer un héritage à sa progéniture mais maintenant, il nous reste quoi à léguer ? Une Terre toute pourrite ?
 
Si ça c'est pas être égoïste, je sais pas comment ça s'appelle... :o
 
(et en plus, ça pue et ça gueule...)

Level 28
1230 messages

11 décembre 2014

[quote="EinherjarX"]
J'en veux pas.
 
Pour moi, concevoir un (ou pire, des) enfant est un acte purement égoïste (tout comme se mettre en couple hein, sauf que là, on y peut rien, on va pas s'excuser d'exister non plus). L'humain est tellement con qu'il se vante de vouloir/pouvoir léguer un héritage à sa progéniture mais maintenant, il nous reste quoi à léguer ? Une Terre toute pourrite ?
 
Si ça c'est pas être égoïste, je sais pas comment ça s'appelle... :o
 
(et en plus, ça pue et ça gueule...)
[/quote]
 
En attendant, sans l'acte "égoïste" de tes parents, tu serais pas là pour en parler.

Level 26
1041 messages

11 décembre 2014

[quote="Jace"]
En attendant, sans l'acte "égoïste" de tes parents, tu serais pas là pour en parler.
[/quote]
 
 
J'ai jamais eu la prétention de dire que j'étais indispensable :) J'ai jamais dit non plus que mes parents étaient des gens exemplaires. Je crois juste que faire naitre un enfant dans un monde comme le notre l'expose beaucoup plus sûrement à être malheureux que le contraire. Et ça m'insupporte de voir des gens malheureux.

Mais si ça fait le bonheur de certains de pouvoir supporter ça, alors je ne peux que les encourager à le faire :) Par contre, je vois juste aussi qu'on saccage notre planète et qu'on finira bien par plus pouvoir nourrir tout le monde...

Level 27
1130 messages

11 décembre 2014

J'ai voté "peut être"
 
Effectivement, je pense que comme tout le monde, je l'ai envisagé à un moment ou un autre (ou du moins, je me suis déjà imaginé être parent, de pouvoir assurer ma descendance, mon patrimoine génétique, ou bien faire plaisir aux parents...)
Mais je suis réaliste. Je rejoins certains avis évoqués ci dessus (le fait de pas être en couple, le fait de faire naître un enfant, mais de ne pas lui assurer un avenir sain et heureux). C'est peut être négatif, mais réaliste...
 
En revanche, je serais pour adopter un enfant et tenter de lui procurer une meilleure vie. Je trouve qu'il y a tellement d'enfants malheureux dans le monde (et parfois dans notre entourage) que ce serait égoïste de faire sa propre progéniture...

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

11 décembre 2014

Sujet très intéressant qui suscite beaucoup de réactions!
 
Bon, je ne suis pas d'accord par contre avec toi Equinoxe sur le fait qu'avoir des enfants, c'est un peu le but de tout le monde et qu'on est là pour ça.
Je ne critique pas mais je trouve effectivement que ça fait fort cliché.
Je pense qu'on est sur terre pour être heureux et qu'on a tous une place à trouver; que le passage par la "case enfant" n'est pas obligatoire.
Je connais une amie hétéro que les gens questionnent car elle n'a pas encore d'enfants, comme si c'était une sorte d'obligation. Je ne comprends pas vraiment pourquoi.
 
C'est vrai que la société met un peu la pression, comme le dit Creneau.
Y'a plein de couples hétéros qui n'éduquent pas bien (ou pas du tout) leurs enfants, mais on ne leur dit trop rien; tandis qu'un enfant dans un couple homo, ça fait toujours l'objet de beaucoup de discussions.
"Oui mais bon, il va peut-être le devenir aussi??".  ><
Au final, ce qui compte c'est l'amour que reçoit cet enfant. Le slogan "une famille, c'est un papa et une maman", ça me fait bien rire.
Peut-être aussi parce que j'ai vu mes parents se séparer et ma famille un peu éclater dans tous les sens. Alors cette vision de la famille, ça n'a aucun sens à mes yeux...
Donc des couples homos qui adoptent, je suis 100% pour!
 
M'accepter en tant qu'homo, c'était aussi accepter le fait de ne pas avoir d'enfants.
Le fait que mon frère ait eu des enfants m'a aidé... (vis-à-vis de ma mère --> pas besoin que j'ai des enfants de mon côté).
Chose marrante... Ses enfants sont nés le jour où je rencontrais mon premier copain.  :D
Je n'ai pas envie de devoir adopter, me justifier, prouver que je peux être un bon papa, etc. Puis je me rends compte que je n'aurais pas la patience pour ça.
Et ça n'est aucunement un but dans ma vie.
 
Alors ça me fait bien rire quand Norlaks dit que c'est mieux d'avoir un chat, je pense tout-à-fait ça également!
Puis un chat, tu ne dois pas lui donner le bain ni l'envoyer à l'école, ça t'évite plein de trucs, tu lui fais des câlins quand tu veux, par contre ça miaule la nuit quand ça a faim.  :p  :D
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 11 décembre 2014, modifié 1 fois.

Level 7
70 messages

11 décembre 2014

Merci pour l'honnêteté de vos réponses, nous vivons dans une ère et dans une société où avoir des enfants est un choix, il n'y a donc pas de bonnes ou mauvaises réponses, mais je me permets quand même de revenir sur certains points que j'aimerai détailler avec vous.
 
@Idaho :  Je n'ai pas trop compris pourquoi tu dis : "Ça revient encore à normaliser les choses dans une société hétéro macho filiale bien pensante." Tu vas peut-être me prendre pour un mec encore plus perché, mais si il y avait un Dieu à respecter çà serait pour moi Gaïa, la mère nature. Or, le cycle de tout être vivants dans la nature (Sauf les bactéries) est de naître, se reproduire, et de mourir. Nous sommes 7 Milliards sur la Terre, je pense que cette dernière ne nous en voudra pas vraiment si nous n'avons pas de progéniture. L'homosexualité empêche seulement que les deux conjoints soient géniteurs d'un même enfant, mais cela ne nous retire en rien notre aptitude à pouvoir éduquer des enfants. Pour moi la reproduction, ce n'est pas uniquement concevoir un être, c'est aussi l'accompagner.
 
Car Si certaines espèces peuvent être autonomes dès la naissance, l'homme lui ne l'est pas. C'est pour cela que j'ai dis : On apprends à survivre dans un monde qui est déjà établi par les anciennes générations, qui est en perpétuel changement, et qui peut se montrer hostile à l'encontre de n'importe qui. Cependant la vie ce n'est pas que çà, sinon à quoi bon vivre ? l'Humanité a toujours été soumise aux contrôles de masse et ceux sur différents niveaux, est-ce pour autant que le bonheur nous est inaccessible ? Penses-tu que les occidentaux étaient plus heureux à des époques où la guerre était quelque chose de quotidien,  où les êtres vivants pouvaient mourir d'une simple grippe ? Je comprends ton point de vu, mais il faut aussi peser le pour dans la balance. Avoir un enfant, c'est aussi donner de l'amour, et pour moi l'amour amène au bonheur.
 
@Bisounours : "A partir du moment où je ne suis pas en couple , je ne l'envisage pas" Pourquoi n'envisages-tu pas d'être un parent célibataire ? Est-ce que parce que c'est un projet qui doit se mener à plusieurs ou le modèle monoparentale te semble insuffisant pour un enfant ?
 
@Follux :  Tu as oublié de prendre en compte cette phrase "Ce n'est que parce que le statut de la femme a évolué ces dernières années que celui de l'homme change en conséquence, surtout dans l'éducation des enfants." Si les femmes peuvent envisager d'avoir une carrière professionnelle c'est uniquement grâce aux moyens de contraception. Avant tu n'avais pas le préservatif, ni la pilule et encore moins l'avortement qui est à part, tu avais un enfant, tu restais à la maison, faute d'avoir une nourrice à plein temps. Il suffit de prendre exemple sur le droit des femmes dans le travail dans les sociétés asiatiques : 70% des japonaises travaillent au noir, car l'emploi favorise et ne recrute qu'uniquement le genre masculin. Et le phénomène du moment en Chine est de stigmatiser la femme indépendante qui préfère être célibataire et sans enfants pour se consacrer à son travail, chose qui est plus ou moins accepté en Occident que depuis quelques années.
 
Suffit également de regarder les jouets pour Noël de cette année encore : Les bébés en plastique pour les filles et les jeux de constructions pour les garçons. On inculque très jeune à la fille son rôle maternelle, alors qu'elle est elle-même une enfant tandis que le garçon lui, si il joue à la poupée, il va se faire taxer d'être efféminé, alors qu'il voulait simplement jouer au rôle de papa ?
 
En 2001 Sur 1867 dossiers d'adoption de célibataires voulant être parents, seulement 5 étaient des hommes. Même si je pense que pour un homme hétérosexuel, "fonder une famille" signifie plutôt être le géniteur de ses enfants, à l'inverse d'une femme qui y prêtera moins attention, mais çà c'est juste mon opinion.
Modifié en dernier par Manu Girouette Lappat le 11 décembre 2014, modifié 1 fois.

Level 27
1130 messages

11 décembre 2014

[quote="Equinoxe"]
 
En 2001 Sur 1867 dossiers d'adoption de célibataires voulant être parents, seulement 5 étaient des hommes. Même si je pense que pour un homme hétérosexuel, "fonder une famille" signifie plutôt être le géniteur de ses enfants, à l'inverse d'une femme qui y prêtera moins attention, mais çà c'est juste mon opinion.
[/quote]
 
Alors ce chiffre s'explique aussi que l'adoption en France d'un orphelin français par un homme célibataire n'est pas permise; Seule l'adoption d'un enfant étranger l'est, mais la encore, beaucoup de pays bloquent l'accès aux hommes seuls (ce qui est dommage, car être une femme seule ne garantie pas  fait que l'enfant grandira plus équilibré qu'avec un homme et cela n'empêche pas non plus les cas de pédophilie .... (cf Outreau)...)

Avatar du membre
Level 12
219 messages

11 décembre 2014

je veux bien un enfant mais sous plusieurs conditions
 
-avoir un emploi stable qui me rapporte beaucoup d'argent
-avoir assez de temps libre
-être en couple
-avoir une grande et luxueuse maison
-être heureux
-avoir foi en l'avenir et penser que la vie sur terre vaut la peine d'être vécue

Level 5
37 messages

12 décembre 2014

D'un côté comme de l'autre, il y a des extrêmes tout de même. Et certains discours m'effraient. Je veux bien croire que certains n'envisagent pas d'avoir des enfants parce que le monde dans lequel on vit est, quelque peu, déprimant... Mais vous avez failli réussir à me rendre parano ! On ne vit pas dans un monde post-apocalyptique quand même... On en est pas loin, mais pas encore.
 
Pour les personnes qui veulent absolument être en couple pour avoir un enfant, c'est un choix que l'on peut comprendre. Mais je ne trouve pas qu'il s'agit de normalité dans l'éducation d'un enfant. Je veux dire... Prenez mademoiselle Géunpeutrobu..elle passe la nuit nuit avec Don Juan et neuf moi plus tard, un bébé naquit ! Elle est toujours celib, elle décide de le garder (elle se sentira moins seul.) Rien ne l'oblige à retrouver Don Juan ou d'en trouver un autre à menotter pour le meilleur et pour le pire...et personne ne lui enlèvera son enfant pour ça. Autre exemple : Monsieur Ledramedemavie, perd sa femme après qu'elle est enfantée...Doit-il se séparer de l'enfant sous prétexte qu'il deviendra un papa seul ? Encore une fois, ce n'est pas une question qui se pose. Alors comme l'a dit Alcazar1313 le : "une famille, c'est un papa et une maman" hahaha ! Ca me fait bien rire également ! 
Ensuite que ça soit un choix de confort : être deux pour l'enfant, c'est plus simple pour l'éducation, je veux bien le comprendre. Mais pour une personne (homme ou femme) voulant absolument avoir un enfant dans sa vie, je ne pense pas qu'être en couple soit une nécessité. La vie sépare elle seule bien assez de familles comme ça.  
 
La question de l'égoïsme n'est pas totalement fondé dans le sens où chacun voit les choses à sa manière. Une personne qui se sent bien dans ce monde et qui sait ressentir les petits plaisirs que la vie peut offrir n'a rien d'égoïste en voulant partager ces choses avec un enfant. Au contraire ! Le monde va mal, le monde déprime... mais pourquoi ? C'est aussi parce que les gens le veulent bien ! En France, on est réputé pour être les meilleurs d'ailleurs. XD. Ceci dit, on a nos raisons. Ce n'est pas simple de se faire une place. Mais même si ce n'est pas rose tous les jours, nous avons de bons moment et de bons souvenirs en mémoire. Est-ce mal de penser que cajoler un enfant, lui apprendre la vie, lui construire un avenir et des moment de bonheur pourrait nous éloigner de la vision maussade que l'on peut porter sur notre monde ? Et dans ce cas, comment ne pas projeter que notre enfant ressentira le même ressentiment plus tard avec sa propre progéniture ? Et puis bon... Peut-être serons-nous capable d'engendrer un(e) futur(e) scientifique qui réglera l'un des problèmes majeurs de notre monde ! Rêvons ! (Soignez une maladie actuellement incurable ou plusieurs, régler le climat qui par en live, dissiper la sécheresse et famine dans certains pays, ect... je vous laisse choisir.). Non, Faut cesser de voir tout noir, sinon on ne s'en sort pas... Ca nous fait plus de mal que de bien !
 
Je suis d'accord pour le confort. Même si être riche n'est pas forcément un facteur obligatoire pour être heureux. Un enfant qui grandit avec tout, tout de suite, ce n'est pas d'un bon présage. C'est l'amour qui est important. Si ca parait un peu niais, c'est une vérité. Mon père n'a jamais été égoïste lorsqu'il s'agissait de m'aider financièrement, pourtant, je n'ai pas de bon rapport avec lui parce qu'il ne m'a rien donné d'autre que ça.  
 
Que ce soit un enfant de notre sang ou un enfant adopté, je pense que nous ne sommes pas moins bien loti qu'un autre pour nous en occuper. Et donner de notre temps pour tracer un sourire sur les lèvres de nos enfants n'est pas un acte égoïste. ^^
 
J'aimerai être papa. Comme beaucoup ici apparemment, j'ai souhaité être bisexuel  pour avoir une chance de ne pas avoir à subir le jugement des autres. Mais finalement, ce n'est pas à moi de changer, mais aux autres qui n'imaginent pas que l'on peut être un bon père pour son enfant. La seule chose qui pourrait me contraindre à ne pas en avoir serait le temps. Avoir un enfant dans le très tard serait comme offrir un début de chemin qui se noie dans une forêt dense. Alors il me faut réunir la recette du bonheur pour prétendre à être père. Une simple situation viable.

Avatar du membre
Level 42
2748 messages

12 décembre 2014

J'ai voté Non pour pleins de raisons.
 
L'important pour moi n'est pas la ou les  justifications mais l'envie.
 
Après, si j'avais eut un compagnon qui voulait absolument avoir un enfant, cela aurait pu jouer mais j'ai eut de la chance de tomber sur des mecs qui n'étaient pas intéressés d'être parent  ... tant mieux pour moi :)
 
Peut être que j'ai mal compris etzelcoatl , mais <a class="bbc_url" href="http://www.marieclaire.fr/,ces-hommes-q ... 61,186.asp"> l'adoption d'un enfant par un homme célibataire</a> est autorisé en France , c'est juste que c'est plus difficile à mettre en oeuvre  ... :(
Modifié en dernier par tof81 le 12 décembre 2014, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
1684 messages

12 décembre 2014

Le truc c'est que la nationalité de l'enfant à adopter compte dans l'autorisation ou non, parce que le pays d'origine a son mot à dire également.
(que ce soit en tant qu'homme célibataire ou entant que couple homo d'ailleurs)
Modifié en dernier par Créneau le 12 décembre 2014, modifié 1 fois.
Sanctifer

Level 6
58 messages

12 décembre 2014

Oui.
 
Car c'est la plus belle chose, je trouve, que de transmettre ses valeurs et contribuer à l'épanouissement d'un gosse.
Entendre "Papa !" à la sortie de l'école, je trouve ça chouette :)
Modifié en dernier par Exan_Ryfy le 12 décembre 2014, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 18
520 messages

12 décembre 2014

J'aimerais bien aussi être papa mais à condition d'avoir un emploi stable et d'être en couple.

Je pense que c'est tout à fait possible d'élever son enfant seul mais je ne prendrais cette décision si je suis célibataire ou avec un conjoint qui n'en a pas l'envie.

Par contre je ne pense pas que ce soit nécessaire, pour être heureux et élever son enfant dans de bonnes conditions, d'avoir "une grande et luxueuse maison" ou même "beaucoup d'argent".

 
Modifié en dernier par okami29 le 12 décembre 2014, modifié 1 fois.

Level 10
163 messages

13 décembre 2014

Si dans le kit "Gamin", il m'est fourni une armée de nounous et précepteurs, la possibilité de les envoyer en pension assez loin et assez tôt (genre Eaton), pourquoi pas!

Avatar du membre
Level 9
143 messages

17 décembre 2014

Je pense qu'une grande partie d'hétéros se posent les mêmes questions et ont les mêmes réticences à avoir un enfant, la différence c'est que comme c'est souvent très facile pour eux de procréer il suffit d'une petite période où ils sont plutôt pour ou un petit incident et hop c'est parti...
 
Et donc comme beaucoup (ici et ailleurs) je survivrai à l'idée de ne pas avoir d’enfant mais je crois que si j'avais été hétéro j'aurais été père, au moins parce que ma partenaire m'aurait dit un jour "soit on fait un enfant soit je te quitte". Et je pense que c'est une part non négligeable des naissances :p
 
Sinon je n'envisage pas d'avoir d'enfant "dans ces conditions", c'est à dire que je serais pas contre l'idée d'en avoir... mais pas comme ça. En partie parce que j'ai déjà fait mon mon deuil d'un schémas hétéro homme/femme/enfants (schémas pourtant appris à coup de burin dans la tête pendant mon enfance, comme tous le monde).
Mais aussi parce que je ne pourrais pas en avoir de façon traditionnelle et si c'est difficile pour un couple hétéro d'adopter c'est un parcours de combattant pour un couple homo. Et puis après toutes ces épreuves il me faudrait élever mon gosse dans la haine ambiante (et celle de ma famille au passage)... Mais oui, peut être que si j'étais né dans 50 ans, en Suède ou dans un monde parallèle je ne me serais pas posé la question et je l'aurais envisagé car ça aurait été facilement atteignable.

Level 6
53 messages

20 décembre 2014

Salut !
 
[quote="Equinoxe"]Alors que déjà la société ne nous pousse en rien à être des papas modèles [...]
 
Pour ma part, je souhaite être un jour papa car je pense que c'est le sens même de la vie [...] consacrer mon temps, mon énergie et mon affection pour un être que je verrais grandir et évoluer, afin d'en faire un adulte construit et épanoui, ne me rendra sûrement que plus heureux.
[/quote]
 
Equinoxe, je te cite uniquement sur les passages du texte que je trouve incohérents, je suis d'accord avec le reste.
 
Premièrement, je vois pas du tout d'où sors ta première affirmation, parce qu'en plus sans aucune preuve à l'appui, j'aurais plus tendance à dire l'inverse. Bien que les mamans restent sûrement celles à avoir le plus de "pression" les poussant à être un bon parent, les papas aussi y sont encouragés, et fortement. Le statut et le comportement des pères évoluent, dans le sens où ils s'impliquent de manière générale plus dans la vie, l'éducation et tout le toutim de leurs gosses. On voyait pas beaucoup de papas au parc, aux réunions de parents d'élèves ou même de papas au foyer avant, et ça a changé.
 
Ensuite, être papa car c'est le sens même de la vie c'est peut-être un peu abusé. Ou alors, c'est le sens de ta vie à toi, et dans ce cas la société a bien du t'encourager à devenir un bon papa, puisque apparement tu voudrais -heureusement- en être un.
 
 
Voili voilou. Sinon, je trouve ça assez triste les réponses qu'il y a eu sur ce sujet. Ce n'est pas le fait de ne pas avoir d'enfant qui me chagrine, c'est les raisons invoquées; c'est égoïstes, c'est chiant... Comme tout le monde je trouve les gosses casse-couilles, mais quand j'aurais le mien, je saurais que tout les inconvénients/sacrifices fait et à faire en vaudront largement le coup - mais ça, c'est que mon avis.
Modifié en dernier par Djinn le 20 décembre 2014, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
746 messages

20 décembre 2014

[quote="Djinn"]
 
Voili voilou. Sinon, je trouve ça assez triste les réponses qu'il y a eu sur ce sujet. Ce n'est pas le fait de ne pas avoir d'enfant qui me chagrine, c'est les raisons invoquées; c'est égoïstes, c'est chiant... Comme tout le monde je trouve les gosses casse-couilles, mais quand j'aurais le mien, je saurais que tout les inconvénients/sacrifices fait et à faire en vaudront largement le coup - mais ça, c'est que mon avis.
[/quote]
 
Je suis assez d'accord avec toi sur les remarques que tu fais à Equinoxe, mais pas sur ce point-ci.
 
Avoir un enfant, c'est quelque chose qui se prépare et donc il faut en avoir envie. On est d'accord sur le fait que ça n'est pas un but dans la vie.
Et donc, puisqu'il n'y a pas d'obligation...
 
Je vois des couples qui ont des enfants mais ne sont pas prêt à y consacrer le temps nécessaire. Je connais une situation où les enfants sont autant chez les beaux-parents que chez les parents, car ils "veulent avoir du temps pour eux". Je connais des couples et des familles qui ont explosé et dont les enfants en ont souffert. Faire un enfant, ça doit être mûrement réfléchi.
 
Donc, si quelqu'un estime ne pas être prêt à avoir un enfant, ne pas en avoir envie tout simplement, quelles qu'en soient les raisons, il est tout-à-fait respectable que cette personne agisse ainsi et ne s'en cache pas.
Modifié en dernier par Alcazar1313 le 20 décembre 2014, modifié 1 fois.

Level 7
70 messages

20 décembre 2014

J'ai dit que c'était pour ma part le sens même de la vie. Ce n'est que mon opinion rien de plus. Je suis pas là pour prêcher des nouveaux papas.
 
La société pousse aux enfants de sexe féminin à être des mères alors qu'elles sont elles-même des enfants. J'ai jamais vu le kit du papa au rayon enfant dans les magasins. Pour ne donner qu'un simple exemple.
 
Si l'homme est impliqué dans l'éducation ce n'est que parce qu'il y maintenant confronté par l'indépendance de la femme, en aucun cas c'est la société qui a fait la promotion de la génération papa comme on peut l'appeler. Après j'ai jamais dit que tout les pères étaient absents ou ne s'occupaient pas de leurs enfants, mais la société les pousse plus à avoir une carrière importante plutôt que de rester à la maison pour s'occuper des enfants.
 
Les mentalités avancent à plusieurs vitesses, ce qui peut te sembler normal, ne l'est pas forcément pour ton voisin. J'ai un ami père au foyer qui me raconte qu'il se fait souvent mépriser par les autres car il fait "un rôle de femme", tandis que d'autres trouvent çà admirable.

Level 9
128 messages

05 janvier 2015

Je suis pour mais malheureusement mon mari est contre, du coup j'ai mis peut-être :(
 
Notre monde a besoin de plus d'homos qui se marient, ainsi que de plus d'homos parents.
Pourquoi ?
Parce que ce n'est que comme ça que tout cela deviendra "normal".
Plus il y aura d'enfants à l'école dont les parents seront homos, plus on aura de chance qu'un jour futur, on arrêtera de harceler notre communauté. C'est la principale raison pour laquelle j'ai fait en sorte qu'il y ait plein d'enfants à mon mariage, pour qu'ils voient et comprennent que c'est un événement "normal".

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité