Les applications Gays Smartphones

Avatar du membre
Level 8
102 messages

15 juin 2018, 01:21

Pour me tourmenter, ça me tourmente. Je dois avoir 20 de tension là...J'ose pas lui en parler par SMS/Snap/Etc. Je préfère en parler en face à face, même si je suis tenté de lui demander par écrit si j'ai raison de penser qu'il est un peu distant aujourd'hui...

Oui, je sais bien mais il y a des limites. Torse nu sur un lit, décoiffé comme à la sortie de la douche, ça donne une drôle d'impression quand on est le petit ami de la personne...Surtout que depuis qu'on sort ensemble, ce genre de Snap, il me les envoyait directement. Il ne les partageait pas avec tous ses amis (avec lesquels il a partagé les photos de nous deux, tout content de dire que j'étais son petit ami). On passe Lundi et mardi ensemble (et il a adoré, il a dit que le temps avait passé vite avec moi). Hier, les échanges étaient très bien. Et aujourd'hui, bam, snap à moitié nu, moins de petits mots/surnoms, des réponses un peu fades là où on est en droit d'attendre un minimum d'entrain, quand je lui dis que j'aimerais être avec lui, il ne rebondit même plus dessus. Il vient de me dire bonne nuit et pas de "bonne nuit mon chéri/chat/coeur" mais "je vais dormir bisous bonne nuit". Vous allez me dire que je me formalise peut-être sur des détails mais bon, ces petits changements me travaillent assez vite l'esprit. Je me suis dit que c'était peut-être son rattrapage qui le perturbait (il avait une épreuve aujourd'hui et en a une demain. Ensuite, il remonte dans le coin pour le week end) mais il semble fataliste et est persuadé qu'il redoublera. Donc il parait finalement détendu avec ça. Je ne comprends pas.

La relation est allée assez rapidement, c'est vrai. Mais il en est largement à l'origine (moi aussi hein, je ne me défile pas). Ceci dit, j'ai du mal à croire à cette explication. Ca ne semble pas nous déranger, d'autant qu'on a commencé à parler il y a un an. Un truc à savoir : il n'est pas out auprès de sa famille mais d'après ce qu'il m'a dit, il ne ressent pas le besoin d'en parler ("ils sauront quand ce sera vraiment nécessaire. Je ne vois pas l'intérêt d'aller leur dire maintenant")

ah oui, également, j'ai fait un petit test : j'ai publié en story une photo de nous deux pour voir sa réaction. Et bien, il a bien vu la story mais il n'a eu aucune réaction ! Pas un mot, pas un smiley, rien, nada, nothing, nichts, wallouh. C'est surprenant de ne pas réagir un minimum à une photo de ce genre tout de même...

Vous pensez que je devrais attendre samedi (si on se voit parce que je ne serais pas étonné qu'il me sorte un "je peux pas samedi" pour fuir et éviter les questions...) ou lui écrire un message (ce que préconise un ami pour éviter que je passe des heures à me poser des questions au risque de péter un plomb) ?
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Adhérent
29 messages

15 juin 2018, 11:06

J'ai lu tes post Jonath et pour ma part il est assez difficile de te conseiller dans un sens ou un autre. Je veux dire par là que pour t'épauler au mieux, il faut connaître les tenants et les aboutissants.

Quoiqu'il en soit, la meilleure solution est toujours de dire clairement les choses et ne pas laisser de faux doutes s'installer bêtement. Il n'a peut-être juste pas la même notion du couple que toi et ne voit pas le mal dans son comportement. Il n'est peut-être pas du genre à avoir des mots doux toutes les 5 minutes, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'y pense pas.

Même si vous parlez depuis 1 an, je pense que vous devez encore vous découvrir en tant que couple car si j'ai bien compris les choses se sont un peu emballées. Le meilleur conseil serait de prendre le temps de vous parler sans être dans l'invective pour ne pas vous braquer mutuellement et essayer de vous "apprivoiser" ;)

Avatar du membre
Level 9
140 messages

15 juin 2018, 11:34

C'est vrai qu'on ne peut pas juger cette situation, il y a trop de paramètres qui nous sont inconnus.
Il y a beaucoup de choses qui peuvent provoquer des mises à distance...
Centres d'intérêts trop différents ?
Situations professionnelles différentes ?
Distance géographique ?
Problèmes d'acceptation (outing) ?
Ecart d'âge ?
Ex encore présent ?
Secret qu'il a peur de révéler / Peur du rejet ?
Peut-être que tu as dit quelque chose qui l'a refroidi sans t'en rendre compte ?
...

C'est presque sans fin xD

Avatar du membre
Level 8
102 messages

15 juin 2018, 11:36

Ariadeust a écrit : J'ai lu tes post Jonath et pour ma part il est assez difficile de te conseiller dans un sens ou un autre. Je veux dire par là que pour t'épauler au mieux, il faut connaître les tenants et les aboutissants.

Quoiqu'il en soit, la meilleure solution est toujours de dire clairement les choses et ne pas laisser de faux doutes s'installer bêtement. Il n'a peut-être juste pas la même notion du couple que toi et ne voit pas le mal dans son comportement. Il n'est peut-être pas du genre à avoir des mots doux toutes les 5 minutes, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'y pense pas.

Même si vous parlez depuis 1 an, je pense que vous devez encore vous découvrir en tant que couple car si j'ai bien compris les choses se sont un peu emballées. Le meilleur conseil serait de prendre le temps de vous parler sans être dans l'invective pour ne pas vous braquer mutuellement et essayer de vous "apprivoiser" ;)
Quels tenants et aboutissants voudrais tu connaitre ?

Je ne peux pas tout raconter mais ce que je peux dire c'est que tout semblait encore aller mercredi soir. On a passé Lundi et Mardi ensemble, ça s'est bien passé. Mercredi, j'ai eu droit à des petits mots doux (c'est lui qui a vraiment lancé le truc au passage). Mais jeudi, j'ai eu l'impression que c'était moins enthousiaste dans ses messages etc.

Je viens de lui demander si quelque chose le tracassait par rapport à nous deux. Je verrai bien ce qu'il répond.
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Level 8
102 messages

15 juin 2018, 11:45

Je lui ai demandé si ça allait vraiment. Et il m'a répondait : "oui ca va. Pourquoi ?"

Puis, je lui ai écrit ceci : "J'ai l'impression, mais je me trompe peut-être, que quelque chose te tracasse vis à vis de de nous (ou de moi) . J'ai eu la sensation, peut-être erronée, que tu n'étais pas aussi enthousiaste hier par rapport aux jours précédents."

sa réponse : "Quelque chose me tracasse mais ça vient de moi, j’ai l’impression de replonger dans une espèce de phase hypomaniaque." (ce qui ne l'empêche pas de faire du roller avec un pote ce matin visiblement...Enfin, je cherche peut-être la petite bête). Petite Précision : Il est en fac de psycho.

Vous y croyez à son explication ? Remarquez, l'hypomanie est souvent assez à l'hypersexualité et il était très demandeur niveau sexe lundi et mardi, donc ça pourrait correspondre. Mais est-ce que ça explique l'absence de réaction à un snap de nous deux, la publication de son snap à moitié nu, je ne sais pas...
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Level 11
197 messages

15 juin 2018, 13:17

Ptet il a besoin d'un peu d'espace, juste pour faire le point ? Ou peut-être il a l'impression de s'être trop précipité ? Au début de la relation on est toujours super enthousiastes et c'est normal qu'ensuite ça retombe un peu.

Dans tous les cas, si j'ai un conseil à te donner, c'est de ne pas essayer d'avoir une discussion là-dessus en ligne : un malentendu est vite arrivé et on ne voit pas la réaction de la personne. Surtout si tu as des doutes sur ses explications : il aura moins le temps d'inventer des choses et tu verras rapidement si ses explications sentent le pâté. Mieux vaut voir ça avec lui directement "en vrai", la prochaine fois que vous vous verrez. Et si vous arrivez à discuter à coeur ouvert de vos petits problèmes/insécurités/etc., ça permet généralement de renforcer le couple.

Bon et sinon, je connais pas bien la situation, mais tu as l'air super jaloux même de ses amitiés (il fait du roller : peut-être justement pour se changer les idées ?). T'es du genre super possessif/anxieux ? Ca peut être un peu étouffant. (pour le snap torse nu j'avoue ça m'aurait fait bizarre aussi, mais après je le connais pas, il est peut-être extraverti ou il aime bien aller à la pêche aux compliments comme ça a été dit)

Avatar du membre
Level 8
102 messages

15 juin 2018, 14:34

louloup a écrit : Ptet il a besoin d'un peu d'espace, juste pour faire le point ? Ou peut-être il a l'impression de s'être trop précipité ? Au début de la relation on est toujours super enthousiastes et c'est normal qu'ensuite ça retombe un peu.

Dans tous les cas, si j'ai un conseil à te donner, c'est de ne pas essayer d'avoir une discussion là-dessus en ligne : un malentendu est vite arrivé et on ne voit pas la réaction de la personne. Surtout si tu as des doutes sur ses explications : il aura moins le temps d'inventer des choses et tu verras rapidement si ses explications sentent le pâté. Mieux vaut voir ça avec lui directement "en vrai", la prochaine fois que vous vous verrez. Et si vous arrivez à discuter à coeur ouvert de vos petits problèmes/insécurités/etc., ça permet généralement de renforcer le couple.

Bon et sinon, je connais pas bien la situation, mais tu as l'air super jaloux même de ses amitiés (il fait du roller : peut-être justement pour se changer les idées ?). T'es du genre super possessif/anxieux ? Ca peut être un peu étouffant. (pour le snap torse nu j'avoue ça m'aurait fait bizarre aussi, mais après je le connais pas, il est peut-être extraverti ou il aime bien aller à la pêche aux compliments comme ça a été dit)
Peut-être qu'il y a une des raisons que tu évoques mais lui parle d'une histoire de phase hypomaniaque. Il m'a sorti qu'il pensait "être en train de devenir bipolaire"... Dans ses "j'aime" FB, il suit, et ça date à mon avis, carrément une page sur la bipolarité et l'hypomanie...Donc ça semble vrai.

Beh je voulais pas en parler par écrit et attendre samedi mais je suis quelqu'un qui devient vite anxieux à la moindre occasion donc attendre demain après-midi, c'est compliqué. Ceci dit, je me suis contenté de lui demander s'il allait bien et de dire que j'avais eu l'impression qu'il était moins enthousiaste. Je ne l'ai pas assailli de questions en tous genres. Je verrai demain en face à face. A condition qu'on se voit et qu'il ne me sorte pas un prétexte pour fuir.

Pour le coup, ce ne sont pas ses amitiés qui me posent souci : il pose à moitié nu sur un snap partagé avec ses amis (dont un mec avec lequel il devait sortir et qui l'aurait pris pour un con...mais qui reste en bonne place dans les messages Snap puisque j'ai souvent entraperçu son prénom dans le haut de la liste...), il ne réagit pas à une photo de nous deux mais fait du roller "avec un pote". Donc je me pose des questions, forcément. Mais qu'il ait des amis (il a surtout des amies, il me semble), c'est normal. Ceci dit, je reconnais que je suis assez possessif en amitié et en amour. Et je suis anxieux. Mais bon, c'est surtout lui qui se blottit contre moi, demande les calins etc. J'ai moins l'initiative par peur justement de paraitre lourd, étouffant.
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Level 11
197 messages

15 juin 2018, 15:14

De toutes façons c'est normal d'être inquiet en début de relation. Je suppose que tu seras fixé assez vite... J'espère que tout ira bien pour vous deux !

Avatar du membre
Adhérent
279 messages

15 juin 2018, 15:32

jonath08 a écrit : Ceci dit, je reconnais que je suis assez possessif en amitié et en amour. Et je suis anxieux.
ça ne se sent pas du tout dans tes messages :D

Les limites, barrières et la stabilisation de "je peux / je peux pas" vient avec le temps et se définissent à deux.
Trop le solliciter à base de "ça va pas ?" "je remarque un micro changement" "j'ai eu moins de jetm et chaton et bisou, c'est bizarre", ça peut vite devenir lourd et envahissant.

Après effectivement, si les bases de la relation ont été clairement définies (c-a-d. pas de photos tendancieuses sur les réseaux sociaux parce que cela me dérange, on est en couple [avez-vous techniquement définit que vous étiez en couple / slash / on est ensemble, c'est dit, c'est clair, c'est sans équivoque ?] donc stop la drague sur les applis, etc. etc. etc.), il y a certaines limites à discuter lorsqu'elles sont dépassées. Après, c'est aussi une question de confiance. Quand tu as confiance en ton mec, que tout est normalement clair et que tu sais que tu peux te fier à lui, qu'il te trahira pas, le fait qu'il publie une photo torse poil, que les gens aiment, et que tu sais que ce n'est qu'une photo, et que le modèle est dans TON lit, tu t'en fous en fait. C'est même plutôt sexy, genre #fierté #chance #♥ Etre en mode surveillance / slash / j'épie le moindre signe annonciateur de l'apocalypse sentimentale dès les débuts, c'est dommage. Il n'a rien fait de mal pour le moment, faut vivre ton truc sans trop te poser de questions.

Et puis pour les mots doux, on ne peut pas tout le temps donner la même dose, tous les jours, le même nombre, inlassablement. Cela ne doit pas devenir une obligation ou un truc habituel, et donc une source de discorde s'il y en a moins ou plus autant qu'hier. Il a envie d'en envoyer, il le fait. Il a pas envie ? L'amour et l'attachement ne se traduisent pas pas 46 "je t'aime" exactement dans la journée, mais par sa présence, ses gestes tendres quand vous êtes ensemble, le fait qu'il partage ses idées, pensées, envies avec toi (tout en acceptant qu'il peut aussi les partager avec d'autres gens, ce n'est pas une propriété privée et exclusive, ça c'est une prison). Ma mère m'a toujours dit "moins de "je t'aime" et que ça dure". Je plussoie.

Selon moi, vous avez besoin de discuter de votre relation et d'en définir les contours. Mais effectivement, ne l'étouffe pas et ne lui crée pas d'angoisse d'envahissement par tes doutes. Laisse-lui de l'espace, sois disponible et chaleureux, mais ne le pousse pas trop. Exprime tes doutes ou tes craintes, explique ce qui te va pas et où la limite est peut-être franchie. COMMUNICATION is the key :)

Avatar du membre
Adhérent
29 messages

15 juin 2018, 16:41

jonath08 a écrit : Quels tenants et aboutissants voudrais tu connaitre ?
Ce n'est pas une question pour assouvir une mauvaise curiosité ^^ Je voulais juste dire par là que nos réponses se basent sur ce que l'on sait via tes post. De fait, elles peuvent être un peu biaisées.

Avec ce que tu as dis un peu après, je pense que vous avez besoin de temps. Tout semble aller un peu trop vite et ça intellectualise trop votre relation (elle devient trop "rationnelle" et laisse moins place à vos sentiments). Profites de l'instant présent, voit comment les choses évoluent en prenant toujours le temps de vous parler.

Fais toi confiance, fais lui confiance, parlez vous et tu verras où cela vous mène @onion20@

Avatar du membre
Level 9
121 messages

15 juin 2018, 18:26

Bonjour jonath8 pour ma part je ne vois aucun mal à ton enthousiasme "si rapide" pour une relation. Tu es quelqu'un qui a l'air très sensible et entier. Si j'étais un ami je te dirai de rester ainsi, de ne jamais changer et de rester absolument fidèle à toi même. C'est extrêmement important dans une relation d'être soi même sans compromis du moins à partir du moment que cela ne cause aucun tort à l'autre personne évidemment.

En l'occurrence dans ta présente relation ta sensibilité et ton enthousiasme n'est ni trop rapide ni anormale. En revanche je te partage le fond de ma pensée concernant lautre garçon le peu que tu nous en a partagé démontre pourtant que c'est clairement quelqu'un d'instable.

Oui tu as raison de t'étonner que du jour au lendemain il change d'attitude vis à vis de toi car ça n'a rien de normal. Il te dit retomber dans 1 phase d'hypomanie et il se montre à poil sur snap de mon point de vue ça ne peut pas être plus clair on serait en droit de penser qu'il est pris dans une addiction au sexe et qu'en même temps il a envie au fond de lui de vivre une histoire sérieuse mais qu'il s'est aperçu bien vite qu'il n'y arriverait pas (puisque son addiction reprend vite le dessus). D'où son changement d'attitude avec toi.

Je te dirais juste de faire très attention avec lui et de te préserver afin qu'il ne te blesse pas émotionnellement de part son instabilité et son manque flagrant de sérieux (qui d'a peu près sérieux irait s'afficher à poil sur snap???)

Et puis mon expérience te dirait qu'il vaut mieux couper court avec de tels individus surtout lorsque tu amorces serieusement un investissement sentimental et qu'en face tu n'as pas la réciproque ou pire quelqu'un qui souffle le chaud et le froid te fait languir te donne de l'espoir puis le brise pour terminer par te faire souffrir et cerise sur le gâteau vont se présenter en victime " excuse moi mais ce n'est pas ma faute c'est à cause de ma maladie..."

C'est bien le discours qu'il te sort en attendant non?

Avatar du membre
Level 9
121 messages

15 juin 2018, 18:32

Et encore une fois jonath08 c'est normal d'être possessif et jaloux en amour.

Dans la mesure où cela n'est pas excessif evidemment c'est quelque chose de sain ça prouve que tu aimes l'autre.

Je me permettrai de te souhaiter de tomber sur quelqu'un qui fonctionne absolument comme toi pour te démontrer qu'entre toi et l'autre garçon que tu fréquentes actuellement c'est bien toi qui est le plus normal et qui ne devrais même pas douter de ça.

Avatar du membre
Level 8
102 messages

16 juin 2018, 00:26

Je pense que vous avez chacun un peu raison. Je sais que j'ai tendance à être possessif. J'essaie de faire attention à ça mais peut-être que parfois, ça se ressent trop. Et la relation s'est un peu emballée, au point que j'ai douté de sa sincérité au début (je croyais à un énième plan). Je vais essayer de prendre les choses comme elles viennent. Ceci dit, je vais essayer d'aborder le sujet demain(ce ne sera pas évident vu son souci actuel :-/).

Après, Benjamin n'a pas tort. Je ne suis pas du genre à tricher niveau sentiments. Je ne calcule pas comme certains. Et si je suis avec un mec, c'est pas pour aller voir ailleurs. Dans la même idée, il est hors de question de retourner sur une appli, d'aller me montrer à poil etc. Avant de le rencontrer, je discutais de temps en temps avec un mec super mignon avec lequel on avait envisagé de s'amuser un peu dans les prochaines semaines. Dès que j'ai vu que je m'embarquais à priori dans une relation sérieuse, j'ai arrêté de lui parler (j'ai juste demandé s'il avait réussi ses exams). Et j'ai supprimé tous les messages liés à des plans/sexfriends et aussi les applis. Bon, c'est peut-être too much car après tout, il ne faut pas que je m'empêche de discuter avec certains mecs, du moment que ça reste dans le respect de ma relation actuelle (donc pas de photos, pas de discussions olé-olé etc).

En tout cas, je le vois demain. On va aller se balader tranquillement. C'est moi qui prendrai le train pour aller le voir (il ne voulait pas conduire car, selon lui, son état actuel engendre un problème de concentration. Il est vite distrait et préfère donc évite de conduire).
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Adhérent
452 messages

16 juin 2018, 12:42

Bien des choses ont été dites, j'vois pas grand chose d'autre à ajouter, y a du bon à prendre dans tout ce qui a été dit: les avis sont très différents, donc ayant tous les éléments, tu es le mieux habilité à piocher parmi les points pertinents.

Je nuancerai juste UN truc: cette histoire de "il fait des études de psycho", "il suit un groupe sur la bipolarité" et "il se pense en phase hypomaniaque".
Hum, c'est un auto-diagnostique ou bien il est suivi pour ça concrètement? Parce que.. Dans la mesure où cette psychopathologie nécessite un diagnostic posé par un professionnel extérieur (psychiatre et/ou psychologue proprement formés), et que ça se confirme que sur une observation clinique sur la durée.. les causes de ce trouble sont en grande partie physiologiques, et une médication personnalisée permet de stabiliser. Et c'est justement la quête du bon dosage qui prend du temps, et vient confirmer ou non le diagnostic: si on n'obtient aucun changement notable, c'est qu'a priori c'est pas ça par exemple). Bref, ça me fait tiquer :p
J'ai été un jeune étudiant de psycho, j'ai eu le syndrome de "oulala, je crois que je chope 1 à 1 toutes les patho qu'on nous expose durant les cours", #BarnumEffect..

Avatar du membre
Level 8
102 messages

17 juin 2018, 03:46

Je vais résumer vite fait : l'après midi passé avec lui ne m'a pas permis d'y voir plus clair.

Pour son snap en tenue légère, il a dit qu'il faisait ça de temps en temps, que ce n'était pas nouveau. Pour les échanges qui me paraissent moins enthousiastes, il a dit que c'était "le problème des messages écrits car on interprète parfois de travers" et assure qu'il n'y a pas de doute en ce qui concerne notre relation.

On s'est baladé sur la voie verte, en jouant à Pokemon Go. On est allé boire un café, en parlant histoire, politique etc. Quelques bisous sur la joue et smacks ont été échangés (quand on était sur la voie verte) .

Concernant sa maladie, il m'a dit avoir été suivi il y a quelques temps. Il a ajouté qu'il y avait des prédispositions dans la famille, qu'Il fallait attendre 5 ans (dans 2 ans à priori puisque il avait parlé de ses 24 ans) pour voir les différentes phases etc pour voir s'il s'agit de bipolarité. Il m'a dit être certain de son hypomanie car il est instable niveau relations amicales (il se rapproche d'amis ou d'autres selon les phases), il est distrait à la moindre occasion et change de conversations tout le temps , il a des périodes d'achats compulsifs et peut-être d'autres trucs que j'ai oubliés.

Au moment de se quitter, je lui ai demandé quand on pourrait se voir. J'ai eu droit à "on verra, on se tient au courant" et une bise ("il y a des gens". Je précise qu'il faut vraiment être seuls ou presque pour qu'il daigne embrasser depuis le début de la relation, même s'il a quelques fulgurances parfois. Mais là, il a un peu abusé, une femme de 60 ans nous voyait, c'est tout...je lui ai fait remarquer et il a rétorqué que ce serait pareil s'il était hétéro.

Ce soir, j'ai eu droit à un bonne nuit avec petit nom mignon et des petits cœurs. Il souffle le chaud et le froid. C'est assez déprimant.

Ah oui, et sur la voie verte, en voyant un cycliste torse nu, il a joué les prudes en mode "c'est moche, c'est un manque de respect. On a pas inventé les vêtements pour rien, on est civilisés" dixit celui qui pose torse nu sur Snap...

Je suis perdu avec cette histoire. J'adore ce mec. C'est chiant.
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Level 9
140 messages

17 juin 2018, 08:29

Personnellement je ne montre pas de gestes affectifs en public. C'est pas dans mon tempérament, et ça me gave en fait. Je n'éprouve absolument pas l'envie ni le besoin d'exprimer mes sentiments en général (mon conjoint est un peu pareil). Mais ça ne veut rien dire de plus.

Mouais... Cette histoire d'hypomanie me laisse dubitatif. Il a l'air de cultiver un peu cet aspect et s'en sert comme justification pour ne pas faire d'efforts dans ton sens, et en général (bon y'a eu le sms sympa de bonne nuit quand même). Maintenant qu'il "existe" des pathologies pour justifier presque tout comportement, il est facile de se réfugier derrière pour ne pas avoir à assumer son caractère.

En revanche, s'il s'avère effectivement bipolaire, accroche-toi car ça ne va pas être simple, au vu de tes attentes. Cela peut être très dur à vivre au quotidien, il faut te blinder et te concentrer sur l'essentiel si tu veux que ça fonctionne. Parce que des détails foireux, il va y en avoir régulièrement et en assez grande quantité. Bon courage en tout cas.

Avatar du membre
Level 9
121 messages

17 juin 2018, 14:17

Bonjour Jonath08 j'ai lu ton dernier message et ce garçon ne semble pas vraiment impliqué dans votre relation et puis de mon point de vue ta relation avec lui à de toute façon très mal débutée.

Pour ma part j'ai appris que lorsque ça commence déjà avec autant de doutes et de questions alors il vaut mieux passer à autre chose car c'est de la pure perte de temps.

Je vais te dire, quand tu trouves la bonne personne pour toi tout est simple, fluide, tout coule de source, tout s'accorde: l'enthousiasme, le plaisir d'être avec l'autre, le sentiment de manque, l'attention que l'on porte à l'autre avec des gestes, des paroles, un comportement exemplaire, l'envie de passer le plus de temps possible ensemble, l'envie de se revoir très rapidement, le besoin de montrer que l'on pense à l'autre, sont absolument partagés par les 2 partenaires sans aucune retenue. La relation à ce moment là est une évidence. C'est ainsi que se passe toute relation sentimentale sincère.

Tu le remarques toi même qu'avec ce garçon ce n'est pas vraiment le cas. Pour terminer je suis complètement d'accord avec Mominou, rends toi compte, si ce garçon est vraiment diagnostiqué bipolaire, c'est une maladie très difficile à gérer pour l'entourage du malade, tu risques vraiment d'en souffrir toi aussi surtout que tu es quelqu'un de sensible...

Et puis pourquoi devrais tu accepter cela de l'autre alors qu'il ne fait aucun effort pour toi? Tu ne crois vraiment pas que tu mérites mieux jonath08? Par exemple rencontrer quelqu'un de posé, stable, sérieux qui fonctionne comme toi, qui partage la même sensibilité, le même enthousiasme etc... ?

N'exige rien de moins que le meilleur pour toi même, tu y as droit sois en certain !

Avatar du membre
Level 11
197 messages

17 juin 2018, 14:30

jonath08 a écrit : Il m'a dit être certain de son hypomanie car il est instable niveau relations amicales (il se rapproche d'amis ou d'autres selon les phases), il est distrait à la moindre occasion et change de conversations tout le temps , il a des périodes d'achats compulsifs et peut-être d'autres trucs que j'ai oubliés.
Euh tout le monde est pas comme ça ? Enfin moi je suis comme ça et mon mari aussi (il y a tellement de livres et paires de chaussures dans cette maison qu'on pourrait ouvrir un magasin : un livre offert pour toute paire de chaussure achetée). Je rejoins Mominou sur la question.
jonath08 a écrit : Au moment de se quitter, je lui ai demandé quand on pourrait se voir. J'ai eu droit à "on verra, on se tient au courant"
Alors ça, ça dépend vraiment comment c'est dit, mais jamais j'aurais dit ça à un petit ami. Enfin je sais pas, vous en pensez quoi ? Remarque il est peut-être très très occupé...
jonath08 a écrit : Je précise qu'il faut vraiment être seuls ou presque pour qu'il daigne embrasser depuis le début de la relation, même s'il a quelques fulgurances parfois. Mais là, il a un peu abusé, une femme de 60 ans nous voyait, c'est tout...je lui ai fait remarquer et il a rétorqué que ce serait pareil s'il était hétéro.
J'aime pas trop les démonstrations d'affection en public (et j'adore pas non plus quand je passe une soirée à trois avec un couple d'ami et qu'ils passent leur temps à se manger la face). Je pense que c'est aussi une question de caractère. Ca dépend aussi des cultures : en Chine c'est malpoli de s'embrasser en public (je suppose que c'est pareil dans toute l'Asie mais j'en suis pas sûr à 100%). Si j'embrasse en public, j'ai l'impression d'être en train d'essayer de prouver quelque chose aux gens, et en même temps j'ai peur de me prendre une remarque, du coup j'apprécie pas du tout le moment. En revanche, en privé je suis une vraie sangsue @onion9@ Je pense que l'important c'est d'être à l'aise avec ce qu'on fait ; s'il a pas envie de t'embrasser en public je pense pas que ça soit une excellente idée de le faire culpabiliser là-dessus.

Avatar du membre
Level 8
102 messages

17 juin 2018, 18:35

Concernant les gestes d'affection en public, je précise que ce n'est pas quelque chose que je cherche particulièrement. Je préfère aussi éviter quand il y a des gens. Mais voilà, quand j'estime que nous sommes seuls ou presque et que j'ai envie de lui donner un petit geste d'affection, je le fais. Je précise qu'au moment où il a dit "il y a des gens", on était dans sa voiture aux vitres teintées et une seule personne dirigeait parfois son regard vers nous. Un smack était largement envisageable pour se dire au revoir plutot qu'une bise.

J'ai du mal également avec l'hypomanie. Mais la position de la page Bipolarité/hypomanie dans ses likes FB (rangés du plus récent au plus ancien) me fait penser que ce n'est pas quelque chose qu'il invente là, pour moi. Il doit y avoir quelque chose de concret et de bien réel. Simplement, il utilise peut-être un peu trop facilement son souci comme explication un peu facile de son apparent (et récent) manque d'entrain dans notre relation.
louloup a écrit : Euh tout le monde est pas comme ça ? Enfin moi je suis comme ça et mon mari aussi (il y a tellement de livres et paires de chaussures dans cette maison qu'on pourrait ouvrir un magasin : un livre offert pour toute paire de chaussure achetée). Je rejoins Mominou sur la question.
Oui, mais ce n'est pas qu'une question de compulsivité, il y a d'autres paramètres comme son instabilité relationnelle. J'avais oublié une autre de ses explications avancées hier : il a tendance à interpréter le regard des autres, leurs discussions en pensant en être le sujet (moqueries etc). Je dois avouer qu'à deux ou trois reprises, je lui ai fait remarquer que ce genre de choses m'arrivait régulièrement. Mais il trouvait toujours un truc à dire. Cela dit, Je reste persuadé, comme je l'ai dit plus haut, qu'il n'invente pas cette supposée hypomanie/bipolarité par rapport à moi et que ça date de quelques années.
louloup a écrit : Alors ça, ça dépend vraiment comment c'est dit, mais jamais j'aurais dit ça à un petit ami. Enfin je sais pas, vous en pensez quoi ? Remarque il est peut-être très très occupé...
Je crois qu'il a dit ça sur un ton neutre, très plat, style "j'achète des pâtes". Il l'a dit deux fois car je lui ai précisé que samedi, j'avais un truc prévu (un repair café) mais que je savais pas encore si j'allais y rester l'après midi ou juste passer une heure maxi qu'on pourrait alors y passer ensemble. Et là, il m'a sorti "oui, on verra bien".

Occupé (dans quel sens ? avec des mecs ? ^^) ? Non, justement, il n'a presque rien à faire en ce moment. Ca fait deux semaines qu'on se voit quasi non stop. Le seul truc, ce sont ses rattrapages à la Fac. Mais il n'en a pas la semaine prochaine. D'ailleurs, je lui ai demandé hier s'il retournait dans sa ville d'études à partir de lundi, s'il avait des exams. Il m'a dit qu'il n'irait pas car ses derniers rattrapages se tiendront la semaine suivante. Mais devinez ce qu'il m'a dit il y a 1h maxi ? "J'ai envie de partir avec mon frère (note de moi : qui est étudiant et vit avec mon copain pour leur études) mardi". Je lui ai fait remarquer qu'il m'avait dit hier qu'il n'irait pas et il a répondu qu'il "allait voir ses ami·e·s" (ami·e·s qui étaient tou·te·s dans le coin hier. C'est lui qui me l'a dit). Mais il y a 45 minutes, il me sort "mais j'y resterais sans doute deux jours donc je verrai bien si j'y vais"...Il faut suivre...😅
benji92 a écrit : Bonjour Jonath08 j'ai lu ton dernier message et ce garçon ne semble pas vraiment impliqué dans votre relation et puis de mon point de vue ta relation avec lui à de toute façon très mal débutée.

Pour ma part j'ai appris que lorsque ça commence déjà avec autant de doutes et de questions alors il vaut mieux passer à autre chose car c'est de la pure perte de temps.

Je vais te dire, quand tu trouves la bonne personne pour toi tout est simple, fluide, tout coule de source, tout s'accorde: l'enthousiasme, le plaisir d'être avec l'autre, le sentiment de manque, l'attention que l'on porte à l'autre avec des gestes, des paroles, un comportement exemplaire, l'envie de passer le plus de temps possible ensemble, l'envie de se revoir très rapidement, le besoin de montrer que l'on pense à l'autre, sont absolument partagés par les 2 partenaires sans aucune retenue. La relation à ce moment là est une évidence. C'est ainsi que se passe toute relation sentimentale sincère.

Tu le remarques toi même qu'avec ce garçon ce n'est pas vraiment le cas. Pour terminer je suis complètement d'accord avec Mominou, rends toi compte, si ce garçon est vraiment diagnostiqué bipolaire, c'est une maladie très difficile à gérer pour l'entourage du malade, tu risques vraiment d'en souffrir toi aussi surtout que tu es quelqu'un de sensible...

Et puis pourquoi devrais tu accepter cela de l'autre alors qu'il ne fait aucun effort pour toi? Tu ne crois vraiment pas que tu mérites mieux jonath08? Par exemple rencontrer quelqu'un de posé, stable, sérieux qui fonctionne comme toi, qui partage la même sensibilité, le même enthousiasme etc... ?

N'exige rien de moins que le meilleur pour toi même, tu y as droit sois en certain !
Je suis d'accord en grande partie avec ton message Benji, mais le souci, c'est qu'il semble moins impliqué depuis jeudi et encore, par intermittence. Les jours précédents, j'ai eu des messages extrêmement mignons, pleins d'entrain vis à vis de notre relation. Il voulait qu'on se revoit à peine séparés. Maintenant, donc depuis jeudi, j'ai un "je t'aime" si j'en dis un. Je reçois un "on verra bien" à la question "on se revoit quand dans la semaine ?". J'ai remarqué que depuis ce matin, en dehors du "Coucou chat ❤", il m'a presque pas envoyé de trucs mignons. Par contre, si j'en envoie, il fait de même...Ca manque d'initiative et de spontanéité de sa part.

Je n'ai pas de chance avec les mecs : avec un, j'ai discuté pendant un an à distance et à la fin de la rencontre, à cause de son côté introverti, il a coupé les ponts et m'a bloqué partout (j'avais raconté l'histoire il y a un an et demi pour ceux qui se souviennent, je suis même retourné chez lui, il y a un an pile et ai discuté avec sa mère), un autre qui finalement couchait avec tout le monde alors qu'il faisait croire qu'il voulait plus que du sexe ou encore un, courant avril, avec lequel les échanges étaient excellents (beaucoup de points communs etc) mais il ne voulait finalement qu'une "amitié avec extra". Je ne suis pas contre les plans et les sexfriends, mais il faut le dire plutot que de passer par des numéros de charme et faire croire qu'il y a plus. Quand ça parle pendant plusieurs semaines de cinéma, de jeux vidéo, de plein d'autres sujets et ce, sans aucune mention de sexe, on se dit forcément qu'il pourrait peut-être y avoir quelque chose alors qu'en fait ça finit souvent en plan ou sexfriend...

Concernant sa possible bipolarité, je sais que c'est difficile mais ces personnes ont droit aussi d'aimer et d'être aimées. Donc je n'ai pas envie de le rejeter.

Je pense que je vais persévérer avec pendant encore quelques jours voire semaines. Je ne voudrais pas gâcher une histoire à cause de conclusions trop hâtives, d'impressions, d'interprétations etc. Ca va me demander de l'énergie pour ne pas craquer mais tant pis.
Xbox Live (Xbox et Windows 10) : jon1138 I Steam : prozium360 I Origin/GOG Galaxy : jon1138 PSN : djon1138

Avatar du membre
Level 9
121 messages

17 juin 2018, 20:05

Jonath08 bien entendu c'est ton histoire et ton expérience personnelle mais je ne sais pas si tu imagines les mots que tu emplois quand tu parle de ta relation actuelle.

Pour moi tu ne devrais pas à devoir "persévérer" c'est un mot qu'on emploie à la rigueur quand ça fait de nombreuses années qu'on est avec quelqu'un et qu'il se passe une crise qu'on essaie de recoller les morceaux quoi ^^ mais là... tu entames tout juste une nouvelle relation et c'est déjà des doutes, des questions, des prises de têtes pour toi. Imaginons que tu continues avec ce garçon et reste avec lui pendant quelques années, est ce vraiment de tels souvenirs de ce début d'histoire que tu serai heureux de partager avec ton entourage, tes amis ou de te remémorer avec lui ?

Normalement dans une relation sentimentale sincère le début est toujours le plus magnifique des moments, c'est un souvenir qui se révèle impérissable pour les 2 personnes qui le partagent, car c'est généralement là que les sentiments et émotions sont les plus exaltés... quand le temps passe, que la relation s'installe, c'est aussi généralement un des moments qu'on aime vraiment de temps en temps se remémorer pour soi même ou en le partageant avec l'autre parce que c'est aussi un des souvenirs fondamentaux qui nous rappelle pourquoi on a choisit cette personne et pas une autre.

Ensuite oui heureusement que les bipolaires ont droit d'aimer et d'être aimé, c'est un droit qu'on a tous, même le pire des psychopathes a le droit :)

Mais je t'invite vraiment à lire des témoignages de personnes qui sont en couple avec un/une conjointe atteint-e de bipolarité pour peut être te rendre compte qu'avec la bouche c'est facile de dire "il a le droit d'être aimé et d'aimer" mais dans les faits suivant le stade de sa maladie, sa prise en charge, cela peut vite devenir un véritable enfer à vivre pour le conjoint qui accompagne l'autre. Ce genre de relation peut t’amener droit également vers la dépression, à te sentir épuiser vider moralement et déconsidéré même car la maladie de l'autre draine et accapare toute ton attention, toute ton affection sans qu'il y ait vraiment de retour de son côté... Ce sont des relations qui fonctionnent bien souvent presque dans un seul sens.

Alors oui les bipolaires ont droit à l'amour mais à quel prix pour l'autre? Car comme de nombreux conjoints de bipolaires, il y a des risques qu'il te faudra accepter de jouer le rôle de "l'invisible" dans le couple, de la béquille, de celui qui passe après l'autre.

Si déjà tu supportes mal que ton actuel petit ami ne te donne pas toute l'attention et l'affection que tu aimerais recevoir c'est pourtant cette situation au quotidien que tu risques de devoir supporter avec ce garçon s'il est diagnostiqué bipolaire.




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités