Couple libre

Répondre
Avatar du membre
Level 7
87 messages

12 octobre 2017

Sans rire : à chercher quelqu'un de parfait on est toujours déçu (et décevant, par la même occasion, c'est stressant d'être avec quelqu'un qui attend toujours la perfection).
Pas d'accord, on peut trouver quelqu'un de parfait pour soit, par rapport à ses attentes sans que cela veuille dire que l'autre soit dans parfait dans son "essence" (personne ne l'étant)

J'ai connu pareille relation il y a une quinzaine d'année où j'étais absolument épanoui sur tous les plans sans exception avec l'autre, c'était pour moi le conjoint parfait à ce moment là de mon existence, vis a vis de mes attentes, j'ai donné et reçu de l'amour comme jamais, vécu un épanouissement sexuel le plus total et pu partager tant et tant de chose avec cette personne, c'est peut être pas si courant je le conçois mais je témoigne que ça existe.

Avatar du membre
Level 12
221 messages

23 octobre 2017

benji92 a écrit : J'ai connu pareille relation il y a une quinzaine d'année où j'étais absolument épanoui sur tous les plans sans exception avec l'autre, c'était pour moi le conjoint parfait à ce moment là de mon existence, vis a vis de mes attentes, j'ai donné et reçu de l'amour comme jamais, vécu un épanouissement sexuel le plus total et pu partager tant et tant de chose avec cette personne, c'est peut être pas si courant je le conçois mais je témoigne que ça existe.
Je plussoie ^^ et ce genre d'expérience te pourrit la vie après parce que tu n'arrives plus à te contenter de la moitié de ce strandard. @onion29@

Je sais que je ne conçois pas une relation où "il faut faire des efforts", ou le sexe serait "bof mais comme c'est une belle personne, je m'en contente", etc. etc. etc. Il était loin d'être parfait, mais d'un point de vue bonheur et vie de couple, on était au top à tous points de vue. Nos visions de la relation ont divergé au bout de 9 ans, jusqu'à devenir totalement incompatibles, mais je garde mes 6-7 premières années comme un model pour mes futures relations. C'est soit top, soit rien. Je ne veux pas d'à peu près pour éviter la solitude ou finir seul. Je ne veux pas d'à moitié quitte à tromper mon mec pour compenser, je veux un tout cohérent, et suffir amplement (comme il me suffisait amplement, avec les hauts et les bas de la vie réelle).

Avatar du membre
Level 16
376 messages

23 octobre 2017

C'est bien d'avoir un minimum d'amour propre pour savoir ce que l'on veut, ce dont on a besoin dans une relation. Mais c'est pas mal de garder à l'esprit que toute relation est avant tout une co-construction !
Moi aussi j'aimerais bien pouvoir garder tout le positif que j'ai pu avoir par le passé lors de mes précédentes relations, anticiper tous les mauvais côtés qui ont pu me pourrir une vie de couple, et appliquer tous ces savoirs à la suivante, pour que tout marche super bien comme au pays des bisounours ! @onion29@

Seulement chacun est différent, chaque rencontre est particulière, et surtout chaque "combinaison" de personnes est unique. On ne peut pas reprendre avec "le(s) suivant(s)" au même point on l'on en était avec le(s) précédent(s), comme si on avait juste changé le casting d'un protagoniste dans une série... et vous le savez aussi bien que moi, quand une série en est réduite à ça, la suite est rarement à la hauteur ! xD

Ce sont d'éternels recommencements, les phases "de début" ont leur charme de part la nouveauté, la découverte, et c'est à chérir et apprécier tant que l'on peut. Une fois les choses un peu plus installées, oui, il y aura une part d'efforts, qui ne donneront pas l'impression d'en être s'ils s'avèrent réciproques.

Good luck out there everyone !

Avatar du membre
Level 5
40 messages

23 octobre 2017

J'aurais bien également mis mon opinion et taper un pavé sur le sujet, mais Neptunide et Selenerick ont tellement le même point de vue que moi sur la chose, ils ont tout dit (mieux que je ne l'aurais fait) que je me contenterai d'un :

" +∞ avec vous les gens ! :D "

C'est tout pour moi, merci :)
"Alors, si vous êtes plus à l'aise avec les notions concrètes, je peux vous proposer mon pied dans les noix..."

Avatar du membre
Level 2
10 messages

24 octobre 2017

Si je puis me permettre d'apporter mes ressentis .

Un jour ma psychothérapeute m'a schématisé la " vie de couple " de manière assez intéressante .

Il faut pouvoir distinguer , son identité , l'identité de son compagnon et l'identité du couple .

L'identité du couple né de la fusion des partages et du temps accordé à la relation , délicate alchimie qui ne donne pas toujours de bons résultats évidemment .

A partir du moment ou on ne trouve pas sa place ou que l'on confond son identité avec celle de sa relation , il devient difficile de ne pas sombrer dans la nocivité et/ou la lassitude .

à vouloir trop penser à soit on néglige la relation et son compagnon
à vouloir trop prendre soin du compagnon on néglige les fondements même de la relation
à vouloir trop prendre soin de la relation on viens parfois à en oublier avec qui et pourquoi on s'est mis avec cette personne.

Autrement dis : prendre soin de soit , prendre soin de lui , prendre soin de nous . équilibre parfait

Sommes nous fait pour être "en couple " ? la réponse est oui mais sommes nous fait pour garder le même partenaire toute une vie ? Nous pourrions mais ce n'est pas forcément un besoin primaire chez tout le monde , ce qui fait que nous sommes des êtres très multi-facettes qui régressent, stagnent ou évoluent .

Personnellement , je n'ai jamais vraiment vécu la situation d'un " couple libre " j'ai eu des aventures formidables avec plusieurs garçons mais à aucun moment nous ne nous sommes poser la question si nous voulions aller plus loin ou juste faire un petit bout de chemin ensemble .

La vie à deux est un bateau qui mène à bien des ports . Personnellement même si (modestement) je ne souffre pas d'un manque de prétendant , je n'ai pas encore jusqu'ici trouvé mon port d'attache . Mais ... ce ne sont ni les standards , ni la société , ni la " norme " qui pourront mettre une étiquette sur mon esthétique de vie .

J'suis comme un gros chat , Je vais , fait et dis ce que je veux ^^

FEED ME NOW STUPID HUMAN @onion7@

Avatar du membre
Level 12
221 messages

24 octobre 2017

Bjorkio a écrit : On ne peut pas reprendre avec "le(s) suivant(s)" au même point on l'on en était avec le(s) précédent(s) [...]

Ce sont d'éternels recommencements, les phases "de début" ont leur charme de part la nouveauté, la découverte, et c'est à chérir et apprécier tant que l'on peut. Une fois les choses un peu plus installées, oui, il y aura une part d'efforts, qui ne donneront pas l'impression d'en être s'ils s'avèrent réciproques.
Certes, mais avec l'expérience et l'âge, on sait voir et repérer les éléments qui sentent le pourri.

Perso, ma relation quelle qu'elle soit et sera, devra être simple, fluide, et sans prise de tête. Je ne vis pas en couple ou me mets avec quelqu'un pour me prendre la tête, avoir du drama, ou que ce soit difficile ou compliqué. Bien entendu, nous traverserons des épreuves ou des périodes moins fun ou fluides (je connais, ça fait partie du jeu), mais les complications à la con sur de la merde, le manque de fluidité relationnelle, affective ou sexuelle, c'est un no-way. Simple, fluide, fonctionnelle. Je n'ai ni le temps, ni l'envie, ni l'ambition de me prendre la tête, justement parce que je sais que la fluidité existe, et que j'y ai goûté.

Le recommencement c'est bien, mais à force de recommencer (quand tu as des sentiments et que les choses te touchent pour de vrai, mais juste pour faire style sur les réseaux sociaux en mode "rupture, snif snif, mais c'est la vie LOL"), tu apprends à couper court parce que t'as juste autre chose à foutre qu'à te prendre la tête.

Encore une fois, pour moi, une relation c'est censé être un pilier dans la vie, pas une source de soucis, angoisses, problèmes, drama. Après je cherche la stabilité, la simplicité et la qualité. C'est comme acheter un pull. Je préfère ne pas acheter un pull s'il ne me convient pas que de le prendre malgré tout en me disant "pt'être bin que je trouverai pas mieux, donc autant prendre ce que je trouve même si ça me va pas trop et que j'en suis pas satisfait, avec l'option de le jeter si je trouve mieux :D".

Avatar du membre
Level 7
72 messages

25 octobre 2017

Henkil a écrit : Certes, mais avec l'expérience et l'âge, on sait voir et repérer les éléments qui sentent le pourri.
J'ai aussi le sentiment qu'avec l'expérience on apprend à identifier nos propres attentes/besoins vis à vis du couple. Enfin en tout cas, c'était le cas pour moi. Après je pense pas que ce point de vue soit incompatible avec le fait de dire que chaque relation sera de toutes façons unique car avec une personne différente.
Hystario a écrit : Il faut pouvoir distinguer , son identité , l'identité de son compagnon et l'identité du couple .
Je trouve aussi que ce qu'a dit Hystario au sujet des trois éléments d'une relation (soi, l'autre, la relation) est très intéressant et ça m'a donné beaucoup à réfléchir. Merci !! @onion20@
J'avais lu un texte d'une psychologue spécialisée dans les relations de couple qui expliquait que, d'après les psy, il y avait plusieurs "phases" dans un couple : en gros fusion (émerveillement) / différenciation (les partenaires qui ne voyaient auparavant que ce qui les unissaient, prennent conscience de leurs différences) / rapprochement (établissement d'un équilibre). J'avais trouvé ça aussi assez intéressant car ça rompt un peu avec la vision du couple vendue dans les contes de fées et il m'a semblé que ça correspondait assez à mon vécu. D'après cette théorie (je ne prétends pas qu'il s'agisse d'une réalité universelle), l'enjeu est de passer de la 2e à la 3e phase.
Je l'ai retrouvée sur le site de psychologies (ça vaut ce que ça vaut :D).

Du coup pour rejoindre le sujet, j'aurais tendance à penser que l'équilibre, dans certains couples, peut se faire par un passage en couple libre (oui, je sais, c'est pas pour tout le monde etc etc.).

Avatar du membre
Level 12
221 messages

26 octobre 2017

louloup a écrit : Du coup pour rejoindre le sujet, j'aurais tendance à penser que l'équilibre, dans certains couples, peut se faire par un passage en couple libre (oui, je sais, c'est pas pour tout le monde etc etc.).
Clairement, pour certains, ça peut être une étape. Mais il ne faut pas le vendre comme une réalité et une phase obligatoire, genre de ciment pour le couple.

J'ai failli le faire, et je sais que c'est un sujet qui sera soulevé rapidement avec mon futur ex. Ouverture du couple = non. Point barre. Si tu veux aller voir ailleurs, si ça te titille ou si ça te manque = la porte est par ici, sois célibataire et éclate-toi mon gars :D C'est moi, ou les autres. Le choix est simple, le choix est tien, je te mâche le travail de réflexion.

Idem de mon côté. Si je sors plus ou moins avec un mec mais que j'ai pas plus envie que cela de me fixer, autant rester libre et "célibataire".

Je suis en train d'étudier les 50 nuances du célibat... et toute l'ironie et l'idiotie de la situation est là :
- ils veulent être en couple, tu veux être en couple, on se met en couple, mais ils veulent aller voir ailleurs, te trompent ou veulent ouvrir le couple après quelques mois ou années ;
- tu proposes une relation hybride chacun chez soi, on se voit en régulier parce qu'on a envie, on peut dodo ensemble, avoir tous les bons aspects du couple sans les contraintes MAIS on est pas un couple et on est totalement libre d'aller queuter ailleurs, tout en se donnant la priorité si et quand on en a envie, et non. Ils sont pas contents et te harcèlent pour avoir plus.

Faudrait savoir sérieux >< Tu veux une relation sérieuse, on te fait cocu ou on te jète parce que c'est trop restrictif, nia nia nia, et tu proposes une relation simple, sans prise de tête, basée sur l'envie de se voir, le partage de moments simples entre gens de bonne compagnie sans engagement, et ils sont pas contents, c'est pas assez.

@onion19@

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4528 messages

26 octobre 2017

Personne ici n'est dans le prosélytisme ni la propagande.
Qu'on le veuille ou non, le couple libre est aussi une réalité (parmi tant d'autres).

Ce qui est intéressant dans ce topic, c'est surtout que chacun partage ses expériences et casse complètement les clichés/préjugés/à priori. Voir que des gens en couple libre sont aussi heureux que des gens en couple exclusif me parait très satisfaisant. Et surtout que le curseur de critères est aussi varié à l'extrême entre chaque individu.

Les gens bien dans leur pompe, quoi qui leur soient nécessaire dans leur vie personnel pour l'être - célibat - couple exclusif ou libre - etc -, me sont toujours de meilleures compagnies personnellement. Et même ceux envers qui les modes de vie ne me correspondent absolument pas.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité