REligion et RElation

Avatar du membre
Level 43
2768 messages

16 sept. 2014, 17:02

On a tous nos contradictions Bisounours. :)
 
Par exemple, j'ai l'impression que j'aurai énormément de mal à partager ma vie avec quelqu'un qui vote FN. C'est complètement con , car cela n'a aucun rapport avec l'amour que je peux porter à quelqu'un, mais j'ai un a priori ... :)
 
Pourtant c'est possible de partager sa vie avec quelqu'un qui n'a pas le même fonctionnement que soi. Par exemple ,  j'ai un ami qui vote front de gauche et qui s'est marié avec une femme qui vote FN (de plus toute sa belle-famille sont des pontes du FN local). Malgré cela , il a fondé une famille avec elle et ils ont eut 2 enfants ... bref c'est possible de partager sa vie avec quelqu'un qui n'a pas la même idéologie que soit ... cela ne m'empêche pas de me poser des questions et d'avoir un a priori ... :)
Modifié en dernier par tof81 le 16 sept. 2014, 17:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Level 36
1992 messages

16 sept. 2014, 17:19

Oui c'est clair que nous avons tous nos propres criteres . Certains y incluent la religion d'autres non . En effet .
je pense que finalement , ce que j'en retire de ce long debat , c'est ce qui a été cité à maintes reprises (par je ne sais plus quels membres) une question d'ouverture d'esprit tout simplement . Soit on est plus ou moins fermé et donc on n'accepte pas l'autre avec sa religion dans certains cas , soit on est ouvert d'esprit et on peut s'adapter à l'autre sans que cela soit une contrainte pour soi .
l'ouverture d'esprit est au final ce qui rejoint PRESQUE tous les commentaires issus de ce topic ....

Level 28
1231 messages

16 sept. 2014, 17:35

Ca me gène un peu de parler de "fermé d'esprit", ca a une connotation négative quand même. Je préfère, personnellement, parler d'inclusif/exclusif. Mais je chipote sur la terminologie. ^^

Avatar du membre
Level 36
1992 messages

16 sept. 2014, 17:59

Oui cela va dans le sens inclusif/exclusif , je suis d'accord avec cela

Level 6
65 messages

16 sept. 2014, 18:26

Créneau a pour moi merveilleusement bien retranscrit ma façon de penser.
 
Les religions et les croyances sont pour moi deux choses bien différentes, j'ai eu des relations avec des musulmans plus ou moins pratiquant et de la même manière que Créneau l'a dit je pense que ça finit par peser contre dans la balance, un peu comme quand quelqu'un fait une chose anodine comme ne pas tirer la chasse d'eau ou laisse traîner ses affaires.
 
au début de la relation on s'en amuse et ensuite ça nous saoul... tout est une question d'équilibre et de tolérance et c'est différent pour tout le monde.
 
Parfois tout est fait pour éloigné deux personnes et pourtant ça fonctionne, alors que l'inverse est possible aussi
Modifié en dernier par Koudelka le 16 sept. 2014, 18:27, modifié 1 fois.

Adhérent
827 messages

16 sept. 2014, 18:52

Jpense pas qu'on puisse parler d'ouverture d'esprit.

En fait, l'impression que j'en tire, c'est que le fait d'être croyant (et encore plus d'etre pratiquant) montre un aspect des convictions profondes et du système moral de la personne. Exactement, comme l'a souligne poney, comme le ferait l'appartenance a un bord politique.

Et ceci peut être tout simplement incompatible avec son propre système de valeur.


Ce n'est pas être fermé d'esprit que de refuser de construire sa vie avec quelqu'un aux valeurs diametralement opposées.

Level 28
1230 messages

16 sept. 2014, 21:53

[quote="Altrun"]
En fait, l'impression que j'en tire, c'est que le fait d'être croyant (et encore plus d'etre pratiquant) montre un aspect des convictions profondes et du système moral de la personne. 

Ce n'est pas être fermé d'esprit que de refuser de construire sa vie avec quelqu'un aux valeurs diametralement opposées.
[/quote]
 
C'est là où je voulais en venir.

Avatar du membre
Level 19
550 messages

16 sept. 2014, 23:52

J'ai bien conscience que mon engagement contre les religions fait de moi quelqu'un de tranché sur le sujet.
En fait, je le suis sans doute autant qu'un vrai croyant, qui pense que sa religion présente un intérêt.
 
Comme c'est un sujet qui me touche, je n'aime pas la tiédeur sur le sujet, ni les "bien-pensants", ni le politiquement correct. Ce sont des artifices derrières lesquels on s'autorise, pour des raisons "morales", à adhérer à des organisations et des systèmes qui relèvent du pouvoir, de la politique, de l'argent, du contrôle des masses... bref que de belles choses avec de jolies icônes en façade.
 
 
[quote="Altrun"]
En fait, l'impression que j'en tire, c'est que le fait d'être croyant (et encore plus d'etre pratiquant) montre un aspect des convictions profondes et du système moral de la personne. Exactement, comme l'a souligne poney, comme le ferait l'appartenance a un bord politique.
[/quote]
Tout à fait. Et les politiques n'ont pas vraiment la cote. Il y a plein de faux-culs, des gens qui sont là pour le pouvoir, qui adhèrent aux valeurs en façade.
L'actualité nous l'a bien montré ces derniers temps.
Mais la religion est pire que la politique.
 
La politique est un système qui peut mener au pouvoir. La religion aussi, mais c'est également un système de groupes sociaux.
En plus de toutes les tromperies pour la lutte du pouvoir (qu'on trouve plutôt chez les leaders), on trouve aussi des gens qui s'en foutent des valeurs mais sont là pour sociabiliser (donc chez les croyants). Les personnes vraiment pieuses, qui sont là pour qu'une foi pure les guide au quotidien sont vraiment très minoritaires.
 
 
Après, je veux bien qu'on me classe comme un "fermé d'esprit", mais pour l'instant je n'ai pas vraiment vu de propositions montrant que la religion présente un réel intérêt pour le croyant. Pourtant, je suis prêt à les recevoir, et même à les accepter si je ne peux les contrer.

 

Avatar du membre
Level 36
1992 messages

17 sept. 2014, 07:02

Tu as beaucoup de croyants , qui justement grace à leur croyance , ont pu se raccrocher à la vie face à  des moments trop solitaires voire suicidaire . Mais bon en réalité on ne peut generaliser l'impact de la religion sur les gens . c'est vraiment du cas par cas . j'ai toujours du mal mais cela n'engage que moi avec cette facon de faire de toujours tout generaliser et juger en mettant tout dans un meme sac . Et des gars religieux on y trouve de tout : des gens impeccables , bien , sans plus , mauvais et dangereux , tout comme pour les non religieux. 
Suffit par exemple de lister les plus grand serial killer du monde , tu n'y a pas que des religieux même si oui il y'en a mais TOUT comme il y'en a qui ne sont pas du tout croyants ... Pour cela que je ne comprend pas ceux qui persistent à associer le mal à la religion forcemment alors que pour certains croyants et pratiquants, elle leur apporte plutot des benefices , tels que l'espoir , l estime de soi et l'accrochement à la vie .... 

Level 28
1231 messages

17 sept. 2014, 07:29

Sauf que même dans les partis politiques, il y a les leaders intéressés par la lutte du pouvoir, les gens qui sont là par vague affinité mais veulent sociabiliser (les universités d'été, la fête de l'Huma, etc.) et les gens qui sont vraiment là pour suivre des idéaux sur le sujet et vivre à travers la lutte sociale (syndicale, politique, etc.).
 
La seule différence réelle est que le corps politique est accepté socialement comme accesseur au pouvoir. Etant tout aussi anti-partite que athée, je ne vois pas en quoi le corps politique a plus de justification à tendre vers le pouvoir que le corps religieux. Qu'on parle d'un pouvoir étatique ou d'un pouvoir sur les Hommes en général.

Level 5
41 messages

17 sept. 2014, 16:43

Du moment qu'il n'est pas circoncis, moi, tout me va !
 
M'enfin, s'il me fait chier tous les dimanche pour aller à la messe ça ne va pas trop fonctionner hein :)
 
Je préfère un athée ou un non pratiquant (comme moi). Enfin, je suis baptisé catholique, je suis allé au cathé machin.. mais c'est bien loin derrière moi maintenant .

Avatar du membre
Level 36
1992 messages

17 sept. 2014, 17:03

hehe la circoncision cela pourrait faire un tout autre debat , même s'il est directement relié à la religion (musulmans , juifs mais aussi ricains...)

Level 28
1230 messages

17 sept. 2014, 17:25

Il y a aussi des circoncisions pour raison médicale, je précise juste.

Avatar du membre
Level 19
550 messages

17 sept. 2014, 18:40

On peut nous sortir des exemples de personnes "sauvées" par leur foi, on peut aussi donner plein d'exemples de personnes détruites par le monde religieux ou poussées au suicide. On peut d'ailleurs faire la même chose avec l'alcool ou la drogue: certains le vivent très bien, d'autres très mal. Du coup, comme dit, c'est au cas par cas... certes.
Mais dans ce cas, pourquoi se borner à ne voir que les cas positifs ?
Faut-il que certains souffrent à cause de la religion pour que d'autres puissent en tirer un bénéfice personnel ?
Pourquoi ne pas écrire sur chaque bible, coran ou torah: "La religion tue" (on le met bien sur les paquets de clopes non ?)
 
 
Après, les rituels quotidiens, les modes de vie, c'est une chose.
Mais finalement, dans ces moments là on a rarement besoin de sa moitié.
La question, c'est de savoir si on peut compter sur lui dans un moment exceptionnel.
Et ces moments exceptionnels peuvent aller à l'encontre de préceptes religieux.
A partir de là, puis-je réellement compter sur un homme religieux ?

Avatar du membre
Level 36
1992 messages

17 sept. 2014, 19:11

rectification : la religion ne tue pas 
c'est ce qu'en font les hommes qui les tue.
Dans l coran , aucun ecrit ne pousse à tuer et je pense que c'est la meme chose pour la bible et la torah
Par contre les hommes les interprete et deformes les texte pour en faire à leur sauce ....
La religion , concernant la mort , n'autorise qu'une chose , en tout cas dans le coran : tuer que par protection . Une personne essaie de te tuer , tu te defend , et la tue par consequence ...
Mais jamais elle autorise ce que plusieurs pays islamiques (ou terroristes) s'autorisent de faire au nom de la religion
Il etait important que je rectifie ce que tu viens de dire oulanbator ;)

Avatar du membre
Level 19
550 messages

17 sept. 2014, 22:09

Ce n'est pas ce que je veux dire.
 
La religion à pu sauver du suicide certaines personnes qui touchaient le fond (c'était ton argument quand à son utilité).
Elle a tout aussi bien poussé des personnes au bord du gouffre à sauter (c'est mon argument comme quoi la religion est dangereuse).
 
Donc, avec un peu d'humour, je compare la religion à d'autres produits dangereux. La cigarette par exemple, avec son fameux "fumer tue".
Le fumeur s'expose et expose les gens autour de lui à de graves maladies physiques... mais tout le monde ne les aura pas pour autant.
Le religieux s'expose et expose les gens autour de lui à de graves troubles psychiques... mais tout le monde ne les aura pas pour autant.

Level 6
58 messages

23 sept. 2014, 19:46

Coucou ! Je viens apporter mon immaturité au débat ! (je précise dès le départ que je suis athée)
 
Personnellement, j'ai mis Je ne sais pas à la première étant donné que je n'ai jamais encore vécu ce type de chose. Néanmoins je peux dire que la religion est pour moi un frein.
Comme tout, un frein à l'excès. Mais étant très axé science, réel et cassage de mythe, j'ai beaucoup de mal à comprendre la religion.
 
Par contre, petite nuance, incompréhension ne signifie pas irrespect (du moins pour moi). Car chacun fait ABSOLUMENT ce qu'il veut de sa vie (sans aller zigouiller le voisin, j'entends). Qui sommes-nous pour juger de ce en quoi les autres doivent croire ?
 
Même si pour moi tout s'explique par la science, pour d'autre cela s'expliquera par la religion.
 
Donc pour répondre vraiment à la question sans phrase alambiquée, en gros et en large, oui ça me gène si c'est un pratiquant.
 
Champion de l'illogique ! 8)

Level 6
67 messages

05 oct. 2014, 12:30

Voila un débat plutôt coriace! Est ce que religion et relation peuvent fusionner pour donner une relation sans problème? Et bien je pense que ça dépend vraiment de la personne avec qui on est! Si je prend mon cas par exemple, cela me pose aucun problème. J'ai mes propres croyances et que mon compagnon en est une autre ou qu'il soit athée c'est son propre choix. Il faut juste savoir ne pas imposer sa propre religion à l'autre!
 
J'ai vu plusieurs fois l'exemple du resto ou une personne va prendre du poisson alors que l'autre va prendre de la viande, ou est le problème dans cette histoire? Que la personne soit juif, musulman, indouiste ou tout simplement végétarien ça ne va pas empêcher une relation entre le couple car il mange pas tel ou tel aliment.
 
Après il est vrai que si une personne commence à imposer un mode de vie à l'autre suivant sa religion à ce moment la je suis d'accord pour dire que ça risque d'être un très gros frein.
 
Le gros soucis dans notre monde c'est que on à direct des préjugés! Tien lui c'est un chrétien c'est pas possible qu'on soit ensemble car je pourrais pas entre parler d'église ou de bible. Ah tien lui c'est un arabe il est forcement fermé d'esprit et il va nous imposer de manger que du halal etc. Du coup il est très difficile de voir des personnes qui acceptent l'autre tel qu'il est et je trouve ça vraiment très dommage.
 
Bref pour conclure dans mon cas tant que le respect regne entre le couple et que personne impose tel ou tel chose à l'autre ça ne me pose aucun problème et si l'autre à foi en autre chose que moi même ça me dérange pas du tout qu'il m'en parle et qu'il partage avec moi ces croyances ou tout simplement ces théories lol.




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités