Vos pires rencards O.O

Avatar du membre
Level 37
2062 messages

05 avr. 2018, 18:07

Je ne saurais te donner un nombre juste mais bon j'ai quand même 41 ans , c'est une bonne excuse ce "petit" vécu :p

Avatar du membre
Comité
145 messages

09 avr. 2018, 06:55

je rencontre un gars sur le réseau téléphonique, les app n'existaient pas....

on discute un peu, il me dit de le rejoindre chez lui... je prends la bagnole, me fais ma petite heure de route... (oui j'étais "motivé"), j'arrive devant chez lui, je sonne à la porte, il ouvre, je dis très poliment "Bonjour", et me répond très aimablement: "désolé mais ça va pas le faire" avant de refermer la porte....
Je précise que j'avais 18/19 ans à l'époque et que la description correspondait à la marchandise!

Depuis j'offre toujours au moins un café à n'importe qui passant ma porte....

Avatar du membre
Adhérent
283 messages

09 avr. 2018, 14:18

Hakim a écrit : Je ne saurais te donner un nombre juste mais bon j'ai quand même 41 ans , c'est une bonne excuse ce "petit" vécu :p
849 dis-tu ? Mais c'est énorme ! @onion29@

Avatar du membre
Adhérent
461 messages

09 avr. 2018, 14:33

Hakim a écrit : [...]
S'il était roux, peau-pâle, la trentaine bien passée et taille moyenne, y a des chances que j'le connaisse :o

Avatar du membre
Level 37
2062 messages

09 avr. 2018, 18:06

@Bjorkio : Non il n'etait pas roux ;)

@Henkil : Quand même pas :p

Avatar du membre
Adhérent
134 messages

13 avr. 2018, 00:11

Tuc a écrit : je sonne à la porte, il ouvre, je dis très poliment "Bonjour", et me répond très aimablement: "désolé mais ça va pas le faire" avant de refermer la porte....
Ouah, c'est violent :o. Il t'a dit au moins pourquoi cela ne lui à finalement pas satisfait ?

Avatar du membre
Comité
145 messages

13 avr. 2018, 02:56

Lardgreen a écrit :
Tuc a écrit : je sonne à la porte, il ouvre, je dis très poliment "Bonjour", et me répond très aimablement: "désolé mais ça va pas le faire" avant de refermer la porte....
Ouah, c'est violent :o. Il t'a dit au moins pourquoi cela ne lui à finalement pas satisfait ?
Non, même pas ... ça m'a énervé , j'ai du terminer au sauna à l'époque.... :D

Avatar du membre
Level 12
211 messages

14 avr. 2018, 05:38

C'est clair qu'il aurait au moins pu t'offrir un café...

Avatar du membre
Level 12
211 messages

14 avr. 2018, 05:57

MonsieurVénus a écrit : Il y a autre chose qui m'a frappé dans ce topic, désolé de le dire, mais c'est la manière dont sont abordé le physique des gens. Je veux dire, on est d'accord, personne n'est responsable de sa beauté ou de sa laideur, et je comprends tout à fait qu'on trouve quelqu'un de moche ou qu'il ne nous plaise pas. Moi le premier. C'est humain. Mais je pense que ça donne pas droit de parler du physique des gens dans des termes humiliants... Après tout, excepté si on est vraiment une bombasse de chez bombasse (et encore, ça ne donne pas ce droit non plus), on est toujours le beau de quelqu'un et le moche de quelqu'un d'autre.
Tout à fait d'accord, Monsieur Vénus ! @onion20@

Avatar du membre
Adhérent
4 messages

11 sept. 2018, 09:27

Je viens de parcourir les 28 pages de ce topic... wouaw @onion30@
Vous m'avez fais rire et flipper ^^
Moi perso, bizarrement pas de pire rencards, juste un que je ne peux raconter en détail car la personne est sur le forum @onion2@
C'était pas bien méchant, juste j'en avais marre à mon époque de célibataire des mecs avec des photos de profil de bombasses qui pronaient le culte du physique, je m'étais dis on va parler avec ceux qui sont "moins beau" mais peut être ont plus de discussion, souvent on à de belles surprises.
Bah ça bah ça n'a pas loupé... le gars, hors mis le fait de ne pas être physiquement attirant pour ma part, il n'a pas arrêter de parler de lui, non mais sans mentir, j'ai pas pu en placer une. Même pas sur qu'il connaisse mon prénom @onion9@.
Et j'ai galérer pour prétexter devoir partir...
Ça ne vaut pas certaines de vos histoires mais ça m'a marqué

Avatar du membre
Level 4
23 messages

13 sept. 2018, 15:52

Je discutais avec un petit marseillais de passage sur Toulouse. Comme on a pas vraiment eu l'occasion de se voir, il m'a invité avec insistance à une soirée à laquelle il était lui-même invité par des potes. J'étais vraiment pas chaud, sachant surtout que je devais jouer le rôle de l'ami d'enfance qu'il n'avait pas eu le temps de revoir car à leurs yeux il est hétéro. J'ai finalement accepté en me disant que si ça ne me plaît pas, j'me casse (ou au pire on retrouvera mon cadavre derrière une benne le lendemain). On s'est retrouvé au tram et on a discuté, fumé... puis on est parti à la fameuse soirée. Ça fait un peu cliché mais je m'attendais à une soirée chicha avec quelques beurettes mais au final c'était soirée poker et gros bedo (soirée mensonges improvisés pour ma part), les beurettes n'étaient pas au rendez-vous. On s'est bien enjaillé jusqu'à 7h du mat, où on s'est retrouvés seuls devant Netflix sur le canapé (très confortable d'ailleurs) puis les choses sombres ont commencée et on s'est endormi. Enfin, on a essayé jusqu'à ce que plus tard l'un de ses potes débarque et se jette entre nous sur le canapé et rebelote... Bedo, bedo, bedo, j'suis rentré chez moi complètement défoncé en début d'aprèm, à pieds car pas de service ce jour-ci. Durant ces 10min de marche, j'en ai profité pour me remettre en question et en déduire qu'en fait, je suis une salope. .-.

Avatar du membre
Level 12
211 messages

14 sept. 2018, 03:16

Dimbadabum a écrit : Durant ces 10min de marche, j'en ai profité pour me remettre en question et en déduire qu'en fait, je suis une salope. .-.
Je comprends pas comment tu arrives à cette conclusion après avoir lu ton histoire... @onion35@

Avatar du membre
Comité
4508 messages

14 sept. 2018, 09:31

Assez d'accord avec louloup, je n'arrive pas à comprendre le cheminement qui t'as poussé à arriver à cette conclusion ?
Le fait d'avoir menti a des inconnus pour éventuellement avoir des galipettes ? Je te dirais que c'est surtout l'autre, qui est en faute sur ce point là et qui t'as mis dans cette situation. Alors oui tu aurais pu refuser, mais franchement, je pense qu'on peut comprendre ta décision assez facielement (et perso, rien que pour le délire du roleplay d'une soirée, je trouve ça fun)

Avatar du membre
Level 4
23 messages

14 sept. 2018, 23:00

Vous ne comprenez pas et à mon sens c'est normal. J'parle d'un infime passage de ma vie dont vous ne savez rien. Le cheminement est simple, mais pas évident. Depuis que je me suis intéressé au cul, c'est à dire il y a 3 ans, je constate que je sombre doucement mais sûrement dans la décadence et la dépravation. Ce passage en-lui même, bien qu'il était très fun mais aussi très malaisant à la fois, était une sorte de petite goûte qui a fait déborder le gouffre et m'a poussé à la réflexion. Ce n'est pas vraiment dans mes habitudes d'aller me faire enculer sur le canapé de gens que je ne connais même pas. Le terme "salope" est peut-être excessif mais j'ai eu l'impression d'en être une après-coup. Bref, voilà, en tout cas je le vis bien. :)

Avatar du membre
Level 12
211 messages

15 sept. 2018, 06:33

A te lire on a l'impression que tu dis que si on aime faire l'amour sur le canapé d'inconnus on est décadent et dépravé (une terminologie qui correspond essentiellement au discours homophobe : l'homosexualité serait une tare, qui aurait poussé les société à la décadence, etc etc. > il suffit d'avoir fait un peu d'histoire pour réaliser que s'enculer n'a jamais provoqué la chute d'aucun empire quel qu'il soit, et que pleins de mecs qui ont contribué à l'épanouissement de leur société aimaient la bite)...

Après je comprends que les plans culs soient pas forcément faits pour tout le monde : perso je préfère aussi avoir des relations sexuelles avec des gens que je connais et que j'apprécie. Mais bon je trouve ton jugement un peu dur - indépendamment du fait qu'il est vrai qu'on ne sache rien de ta vie, bien sûr ! Et je ne discute pas non plus ce que tu as pu ressentir à ton propre sujet.

Tu dis que tu le vis bien, mais ça ressemble quand même à un genre de slutshaming intégré. C'est-à-dire qu'en gros l'idée c'est que si tu es pas dans une relation monogame tu vaudrais moins que les autres moralement, alors qu'en fait dans l'absolu c'est un peu dire au gens ce qu'ils doivent faire ou ne pas faire avec leurs fesses, ce qui, au fond, ne regarde qu'eux. Ce qui me fait penser ça, c'est que tu sembles définir ta sexualité uniquement en termes négatifs ("salope", "décadence", "dépravation", juste en deux messages > ce sont des mots très durs).

Je ne dis pas tout ça pour émettre un jugement sur ton ressenti, mais je m'inquiète que tu te juges toi même (et peut-être aussi les autres) trop durement. Je crois que c'est quelque chose que la plupart d'entre nous avons vécu un jour, et avec le recul il me semble que ça conduit à faire baisser l'estime de soi, pour des raisons qui ne sont - à mon sens - pas vraiment fondées.

Avatar du membre
Level 9
123 messages

15 sept. 2018, 19:43

ah ouais quand même.... en arriver a une telle analyse et une telle conclusion sur une simple phrase c'est fort louloup.
A ce niveau c'est maladif j'ai envie de dire. Sinon Sindabadum a le droit de penser ce qu'il veut sans forcément qu'on vienne lui faire un grand discours de moral à côté de la plaque non?
J'ai plus l'impression en fait que tu réponds indirectement aux propos de Sinda comme à une attaque personnelle louloup. On dirait que tu ne veux pas être considéré comme un dépravé ou une salope parce que tu fais des plans culs quoi.
Mais tu sais tu n'empêcheras jamais que certain d'entre nous pense qu'effectivement donner ses fesses à des inconnus ça ne fait pas de toi un saint ou un mec forcément très respectable.
Tu ne pourras jamais aller contre ça malheureusement.

Avatar du membre
Level 4
23 messages

16 sept. 2018, 04:23

Mdr. Je ne comprend vraiment pas pourquoi tu transposes mes dires pour les associer à de l'homophobie. D'ailleurs, je ne savais pas qu'être une salope ou encore se faire enculer était typiquement homosexuel. Chacun fait ce qu'il veut de ses orifices et avec qui il le souhaite (ou quoi dans certains cas). Sinon, histoire de te rassurer un peu car visiblement tu as pris le sujet très au sérieux. Je ne m'apitoie pas sur mon sort devant mon miroir avec les larmes aux yeux en m'auto-traitant de salope tous les soirs mais je ne me voile pas la face non plus et j'aime ça. Après tout, en 2018 en quoi être une salope nuirait à mon estime personnelle ?

Avatar du membre
Level 2
5 messages

16 sept. 2018, 11:39

Ah ouai quand même ya du niveau sur ces 28 pages !

Mon pire rencard était l'un de mes tout premiers. j'avais 19 ans, je venais d'avoir mon permis il y à peu et je discutais avec un petit mec pas trop mal sur zagay. Pour une fois qu'un mec acceptais de me rencontrer malgré mon physique c'était une aubaine ! je prend donc la voiture et comme nous l'avions décidé je suis passé le prendre chez lui dans sa résidence étudiante. Direction le bowling/billard pour boire un verre et discuter.
Je commence en expliquant que j'étais dans la restauration, que je m'étais accepté vachement tard homosexuel et qu'il faisait parti des premières personnes que je rencontrait.
En tour et pour tout mon monologue à durer 5 minutes.
A son tour de parler : le mec était en étude pour devenir économiste, sa passion à lui c'était l'économie, l'économie et l'économie ! je l'ai écouté parlé pendant à peu près 1h30 sur l'économie actuel, les dangers d'une politique restrictive et blablabla !
Je pense que ce mec serait incapable de se rappeler de ma voix tant il était ennuyeux à mourir ! Je n'ai rien contre l'économie, ça m'intéresse en plus ! mais 1h30 sans que moi je puisse en placer une ! sans déconner !
Bref, on as même pas fait une partie de billard ou de bowling tant j'était fatigué de l'avoir écouté, je propose donc de le ramener à sa résidence pour clôturer notre rendez-vous !
Le pire est là !
Je ne me gare pas pour ne laisser aucune place à l'improvisation, je me met en warning devant l'entrée de sa résidence en lui disant les futilités d'usage "c'était sympas merci", la le mec reste assis dans ma voiture sans dire un mot. ça à durer plus de 3 minutes, je me rappel encore d'une chanson à la radio que j'ai pu écouter en attendant qu'il dise quoi que ce soit ou qu'il sorte.
Résultats des course il à finis par me regarder, ne rien dire et se rapprocher pour m'embrasser... Je me suis reculer et lui ai fais comprendre que non, ce n'était pas possible.
De nouveau le silence complet, sauf que passé 30 secondes cette fois-ci j'ai décidé d'ouvrir moi même sa portière et de lui demandé de descendre.
A la seconde ou il est descendu, j'ai foncé et suis rentré chez moi légèrement décontenancé...

Voilà pour ma part :) Après ya toujours les rencards ou tu accroche sévère avec le mec et où lui pas du tout ! En y réfléchissant, je pense que ce sont eux les pires rencards :/
Kev'

Avatar du membre
Level 12
211 messages

18 sept. 2018, 04:28

Dimbadabum a écrit : Sinon, histoire de te rassurer un peu car visiblement tu as pris le sujet très au sérieux. Je ne m'apitoie pas sur mon sort devant mon miroir avec les larmes aux yeux en m'auto-traitant de salope tous les soirs mais je ne me voile pas la face non plus et j'aime ça. Après tout, en 2018 en quoi être une salope nuirait à mon estime personnelle ?
Si tout va bien alors tant mieux. ;)
benji92 a écrit : J'ai plus l'impression en fait que tu réponds indirectement aux propos de Sinda comme à une attaque personnelle louloup. On dirait que tu ne veux pas être considéré comme un dépravé ou une salope parce que tu fais des plans culs quoi.
Mais tu sais tu n'empêcheras jamais que certain d'entre nous pense qu'effectivement donner ses fesses à des inconnus ça ne fait pas de toi un saint ou un mec forcément très respectable.
Tu ne pourras jamais aller contre ça malheureusement.
Euh non, je n'en fais pas : je suis marié depuis 5 ans en fait. Suis-je subitement redevenu quelqu'un de respectable ? @onion9@

Avatar du membre
Level 9
123 messages

18 sept. 2018, 15:26

Etre marié ne veut tellement rien dire à notre époque, si tu crois que ça empêche les gens d'aller voir ailleurs ou bien que ça leur permet de se racheter une conduite... mais ce qui m'étonne le plus c'est la façon dont tu t'exprimes à l'écrit "il suffit d'avoir fait un peu d'histoire pour réaliser que s'enculer n'a jamais provoqué la chute d'aucun empire quel qu'il soit, et que pleins de mecs qui ont contribué à l'épanouissement de leur société aimaient la bite" et si j'étais marié à une personne s'exprimant ainsi ça me dérangerait de lire ça d'elle car je trouve ça très vulgaire. En plus on ne comprend rien du sens de ta phrase tirée de ton analyse HS. Tu veux signifier quoi, que la dépravation est une vertu?

Tu sais il n'y a pas besoin d'employer des mots comme "enculer" et "aimaient la bite" pour prouver que tu es libéré avec le sujet de la sexualité (ou pour te montrer sympathique à nos yeux), on peut largement s'en passer... Bref désolé pour le HS




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités