Couple libre

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4896 messages

16 mai 2018, 12:47

Alexleserveur a écrit : Le temps que la confiance s'installe (tellement d'histoires merdiques qu'on finit par se méfier facilement)
Oui je pense que la confiance permet toutes les ouvertures mais qu'elle ne se donne pas aux premiers abords, elle est éprouvée (et prouvée) sur la durée ^_^

Avatar du membre
Adhérent
145 messages

16 mai 2018, 19:53

Après je comprends vos avis mais j'ai tellement peur que ça soit un prétexte pour mon futur copain pour indirectement me tromper... c'est ça qui m'a toujours freiné en faîte dans la réflexion :'( sans doute car tout mes exs m'ont trompés... mais voila faut voir et bien choisir aussi avec qui le faire.

Avatar du membre
Adhérent
27 messages

16 mai 2018, 20:45

Pour avoir vécu en couple libre pendant quelques mois je pense qu'il est intéressant que je raconte mon expérience (bien que je suis assez jeune ^^' ).
Au tout début c'était purement exclusif puis après il a voulu s'ouvrir un peu plus et on était tout les deux d'accord (même si bon je suis pas intéressé de coucher avec quelqu'un d'autre que mon copain). Mais j'ai accepté car à ce moment là je lui faisait vraiment confiance, il était très sérieux, honnête.
Là où ça a dérapé c'est quand il a commencé à coucher avec quelqu'un d'autre plusieurs fois. A un moment on avait prévu de se voir et il a annulé car cet autre mec lui avait proposé de coucher ensemble avant qu'il parte pour Lyon...
Du coup ça m'a assez blessé le fait qu'il annule une soirée ensemble juste pour qu'il le voit car ça empiète sur notre vie à nous.
C'est à ce moment là où je me suis dit que je n'aurais peut être pas du accepter aussi vite.
Je pense qu'il faut vraiment beaucoup de temps avant de devenir un couple libre ou vraiment le vouloir à 100% des deux côtés.

En tout cas j'en ai conclu que c'était vraiment pas pour moi au final. Et du coup si mon prochain copain me propose ça je n'accepterais pas. Et s'il a vraiment envie je pense pas que je continuerais ma relation avec lui.

Avatar du membre
Level 11
197 messages

16 mai 2018, 22:12

Ayakiz a écrit : ou vraiment le vouloir à 100% des deux côtés.
à mon avis, c'est surtout ça l'important.

Avatar du membre
Level 11
197 messages

16 mai 2018, 22:18

Arkhetane a écrit : Après je comprends vos avis mais j'ai tellement peur que ça soit un prétexte pour mon futur copain pour indirectement me tromper... c'est ça qui m'a toujours freiné en faîte dans la réflexion :'( sans doute car tout mes exs m'ont trompés... mais voila faut voir et bien choisir aussi avec qui le faire.
De fait, j'ai croisé plusieurs personnes en couple libre et en fait c'était plus parce qu'ils étaient pas heureux ensemble (et cherchaient quelqu'un d'autre sans forcément en avoir pleinement conscience) que parce qu'ils voulaient vraiment être en couple libre. D'ailleurs c'était un peu mon cas ! Mais bon après comme j'ai dit avant, j'ai croisé aussi des couples libres très fonctionnels, où les deux personnes avaient l'air vraiment heureuses et qui duraient depuis longtemps.

Si toi ça t'ennuie que ton copain couche avec d'autres personnes, ben... y a problème je dirais (au sens où le couple libre est probablement pas fait pour toi, en tout cas pas maintenant et avec ce copain là).

Avatar du membre
Adhérent
143 messages

21 mai 2018, 19:28

Ayakiz a écrit : A un moment on avait prévu de se voir [avec mon copain] et il a annulé
non je ne comprends pas, vous ne viviez pas ensemble ?

Je radote surement mais le sexe doit être un partage. qu'on le fasse ensemble ou non. Bon ce n'est que mon avis, et uniquement mon expérience, mais le fruit de ce désir doit être travaillé et entretenu avec des dialogues... mais attentions les queutards, c'est pas parce que votre copain a dit "oui ok, on fait chacun de notre coté/à 3/6/12/24" que le soir même vous devez foncer dans votre sauna préféré... d'abord le couple,les plan cul solo ou à plusieurs, ça doit rester occasionnelle. et surtout ça se partage au creux de oreille sous la couette, parfois en enjolivant pour exciter votre compagnon et ainsi pouvoir recommencer. ;)

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4896 messages

21 mai 2018, 23:44

Je pense que tu devrais rajouter des "je pense que", "selon moi", "à mon avis", "de mon expérience" parce que parfois en te lisant, on a l'impression que tu édictes LA vérité cosmique de la réussite d'un couple. Ca me gêne toujours quand sur un sujet je lis que "ça doit" être comme ceci ou comme cela.

Je crois qu'il n'y a aucun cadre absolument précis à devoir suivre, le plus important à mes yeux est la communication, le reste, ponctuel ou non, occasionnel ou non, passe très vite au second plan si chaque partie peuvent se faire confiance, s'accorder sur leurs envies et respecter l'autre quoi qu'il arrive.

Il n'y a aucun modèle de couple à suivre pour que vous soyez heureux dans le votre. Il n'y a que vous qui détenez la clef de ce qui vous rend personnellement heureux et de ce que vous souhaitez partager avec une autre personne. (Et d'ailleurs être en couple n'est pas une fin en soi)

Avatar du membre
Adhérent
143 messages

22 mai 2018, 00:53

Tuc a écrit : Bon ce n'est que mon avis, et uniquement mon expérience,
oui je l'avais mis, je ne vais pas l'écrire à chaque ligne...
Je pense avoir suffisamment écrit que chaque couple était différent, chacun avait ses propres règles, que tout pouvait fonctionner, et que mon conseil restait le dialogue, pour ne pas avoir à subir ce genre de remarque.

Avatar du membre
Adhérent
27 messages

22 mai 2018, 09:37

Tuc a écrit :
Ayakiz a écrit : A un moment on avait prévu de se voir [avec mon copain] et il a annulé
non je ne comprends pas, vous ne viviez pas ensemble ?
On était tout les deux à deux facs différentes donc c'était difficile de vivre ensemble.

Avatar du membre
Adhérent
143 messages

22 mai 2018, 10:45

Je suis certain que si on fouille dans les Méandre du forum, on trouveras un sujet sur les relations à distance. Ça doit être compliqué ça à gérer.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4896 messages

22 mai 2018, 11:14

Tuc a écrit : oui je l'avais mis, je ne vais pas l'écrire à chaque ligne...
Je tiens à m'excuser, je ne vois pas comment j'ai pu lire et réagir à la phrase suivante. Poisson rouge à ce point, ça fait flipper. Sorry

@onion2@ @onion19@ @onion7@

Avatar du membre
Adhérent
279 messages

22 mai 2018, 14:56

NatyAte a écrit : Ehehehe j'ai une question substantielle. Les nos qui sont en couple libre, quel âge avez-vous? Et votre partenaire ? Et ceux qui sont contre, même question.

Car je me demande si la banalisation du concept est basé sur un âge où le cerveau pense différemment avec les choses vécus?
Trés intéressant.
35 ans, et je ne conçois pas d'être dans une relation libre. J'y étais farouchement opposé entre mon début de vie sexuelle (20 ans) et mes 33 ans. J'ai évoqué la chose parce que je ne suis pas optu ou fermé, et par peur de ruiner ma relation par manque de flexibilité (et parce qu'évoquer la chose me permettait d'y réfléchir, avec mon mec, et de peser le pour et le contre), et je n'ai pas pu m'y résoudre parce que cela va à l'encontre de mes convictions. Célibataire, je m'amuse et papillonne sans souci. Je ne vois pas l'intérêt de me poser avec quelqu'un si c'est pour aller voir ailleurs pendant ma relation. De mon point de vue n'engageant que moi, tant que je voudrais aller voir ailleurs, c'est que c'est pas le bon, autant rester célibataire.
Et n'ayant que "peu" de temps libre en dehors du boulot et de mes activités, je ne me vois pas me partager entre mon mec et mes autres mecs. Il n'y a pas de place, quand je suis en couple, pour des applis, du démarchage, de la recherche, du trajet, etc. Mon temps, mon énergie et mon désir ne sont alloués qu'à une seule personne. Mon mec.
Tout comme je ne m'imagine pas me demander où mon mec se trouve, ce qu'il fait ou avec qui il couche dès que je franchis la porte, et qu'il n'a pas envie de venir avec moi, ou de sortir avec moi, ou de voir tel film, ou qu'il veut soit-disant rester au calme ou qu'il va "voir un pote".
Avec les vies de fous que l'on mène, avoir de la place pour une personne et s'en occuper comme il faut, c'est déjà énorme. Personnellement, après y avoir bien réfléchi, je vais déjà m'attacher à m'occuper correctement de mon mec, de ma maison et de moi, avant de vouloir m'occuper d'autres. Et de mon point de vue de midinette de 15 ans dans un corps d'homme de 35 ans, je fais une énorme différence entre le sexe avec l'homme que j'aime, et un plan cul. Le fossé (du ressenti et des émotions et du plaisir) est tel, que cela ne présente pas vraiment d'intérêt pour moi. Après je suis surement bizarre, mais c'est vraiment vraiment vraiment pas pareil, et cela ne me procure vraiment pas la même chose. Rien de comparable ^^

De ce que j'observe, c'est effectivement un effet de banalisation. Des couples très jeunes proposent l'aventure, et de ce que je capte, non plus au bout de 5, 10 ou 15 ans, mais au bout de quelques mois. C'est devenu normal... banal quoi :)

Cette banalisation passe aussi par l'entourage (oui, je me pose beaucoup de questions sur l'influence de l'entourage ces derniers temps). C'est un peu comme le pote X ou le couple Y qui ont acheté un thermomix et t'en vantent les mérites. Depuis qu'ils ont adopté le thermomix, ils cuisinent mieux, cela a révolutionné leur vie et leur façon de cuisiner. Ca donne envie aux autres, ça te vend du rêve, et tu te dis toujours que si ça te plait pas, tu pourras toujours revenir aux ustencils de base... ;)

Avatar du membre
Adhérent
37 messages

24 mai 2018, 22:15

Arkhetane a écrit : l'idée de passer en couple libre me dérange encore mais surement qu'en prenant de l'âge, ça va me passer et mes points de vues avec l'expérience vont changer ? je sais pas trop...mais en tout cas j'ai su évoluer sur certains points alors qu'avant ça m'était impossible :)
L'important je pense, c'est de rester fidèle à ce qu'on ressent. Certaines personnes ne sont pas faites pour le couple libre. Et c'est pas parce que d'autres voient ça comme un passage obligé qu'il faut s'y conformer avec le temps.

Perso, je n'y arrive pas. Quand je commence à avoir envie de quelqu'un d'autre c'est qu'il est déjà trop tard, je me connais. Et si l'autre personne veut toucher d'autres appendices, qu'elle le fasse en sachant ce qu'elle perdra. Après ce que je dis n'engage que moi et je souhaite beaucoup de bonheur à ceux qui y arrivent, et je ne les juge absolument pas.

L'important c'est de discuter, de prendre l'avis de l'autre en compte. Les règles de couple, c'est comme le sexe, il faut savoir lire ce que l'autre ressent et lui faire ressentir comment on fonctionne nous même.

Avatar du membre
Level 4
22 messages

25 mai 2018, 01:50

Du coup je m'excuse d'avance j'ai pas lut tous les posts précédents, je voulais juste partager mon expérience face au concept de couple libre.

Pendant longtemps, je considérais que je ne serais pas capable d'autre chose qu'un couple exclusif. Puis j'ai rencontré des gens qui fonctionnaient comme ça, j'ai pu discuter avec eux, que ce soit un couple libre ou même des polyamoureux.
Suite à ça je me suis un peu remit en question, et je me suis dis que ça dépendrait de mon partenaire.
J'ai ensuite eu ma première relation sérieuse avec un mec, on en a parler et on est tomber d'accord pour une relation exclusive.
Ça a mal fini et il m'a tromper avant de me quitter.
J'en ai pas mal souffert (encore aujourd'hui), et je me sens pas capable aujourd'hui de me relancer dans une relation exclusive, et je pense que la relation libre peut être une solution.
Je ne dis pas que je ne voudrais que des relations libres pour le reste de ma vie, peut être que si, j'en sais rien.
Mais ce que je vois dans la relation libre c'est un moyen de revivre quelque chose tout en m'autant une grande peur de la trahison, ça me permet aussi de vivre tout ce que j'ai envie de vivre, faire mon expérience, et peut être un jour transformer une relation libre en relation exclusive avec quelqu'un en qui j'aurais confiance.

Je pense que plus tard ça dépendra encore une fois de l'autre, pouvant me satisfaire des deux je pense que la décision ne sera pas la mienne.

Avatar du membre
Level 7
81 messages

14 juil. 2018, 23:18

Je ne suis pas fait pour vivre en couple libre mais j'ai envie de partager mon expérience de couple si vous voulez bien lire jusqu'au bout, s'il vous plaît et surtout sans jugement.

Je me suis séparé de mon ex (il y a 8 mois) après plus de 6 ans de vie commune. Nous vivions sous le même toit, nous étions pacsés, chacun avait sa situation professionnelle, nous avions des projets et tout roulait (avec les hauts et les bas de la vie). Je précise que nous étions un couple NON libre.

J'avais mis les points sur les "i" dès le début de la relation en lui disant que si un jour l'envie lui prenait d'aller voir un autre mec, qu'il se protège (et donc me protège) et qu'il se débrouille pour que je ne sache rien (avec le recul, c'était peut-être idiot ou naïf de lui dire ça).

La relation évolue, le temps passe et les années aussi. Puis un jour, en rentrant de vol, je m'aperçois que j'ai des petits boutons sur la peau et des démangeaisons (nous avions des rapports non protégés) mais je n'ai pas pensé immédiatement à une MST car je voyage beaucoup et que l'on peut se ramasser tout un tas de saletés. Je prend un rendez-vous chez le médecin qui m'annonce que j'ai une syphilis (après les tests sanguins...). Sachant que je n'avais rencontré personne et que mon seul partenaire était mon ex, il était facile de savoir d'ou venait le problème. Le médecin nous a testé et soigné tous les deux mais de mon côté le mal était fait. Il ne m'a jamais avoué être aller voir ailleurs. J'avais perdu confiance en mon ex et les problèmes du quotidien n'ont rien arrangés.

Tout ça pour dire que, si dès le début l'un des deux partenaires ne souhaite pas être en couple libre mais que l'autre en a envie au fond de lui, il faut en parler. J'aurais aimé savoir ou je mettais les pieds. Je peux comprendre que les deux partenaires aiment aller voir ailleurs dés lors qu'on est d'accord tous les deux. Par contre, quand tout est dit dès le début, pourquoi faire semblant ou "jouer" avec l'autre?

J'ai pris la décision d'arrêter la relation. J'ai chialé, pour deux (j'ai eu l'impression que la séparation ne lui faisait ni chaud ni froid), tout ce que je pouvais et quand j'étais seul. Je suis passé pour le connard de service auprès de ma belle famille qui ne sait pas vraiment ce qui s'est passé.

Je suis entrain de me reconstruire (même 8 mois après) car mon mec c'est mon mec (c'est mon roc et j'adore partager un maximum de choses avec lui). J'ai perdu énormément de confiance en moi concernant les mecs. J'en rencontre quand j'arrive à les rencontrer et que je ne me trouve pas d'excuses pour ne pas les voir. Je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver une complicité avec un mec car quand on a goûté à une vie de couple il est bien difficile (en vieillissant), pour MOI, de tout résumé à des mecs rencontrés un soir sous la couette ou sur un application même si parfois on tombe sur un mec en or (en couple ou pas, libre ou pas).

Aujourd'hui, je ne lui en veux plus!

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4896 messages

15 juil. 2018, 01:06

Je dirais Moadib77 que ton compagnon n'a peut-être pas trahi ta confiance au final. Tu lui as dit clairement au début de la relation qu'il pouvait aller voir ailleurs et qu'il se protège, ce qu'il a pu tout à fait faire. La syphilis, gonorrhée, chlamydia, etc... peuvent se transmettre par simple fellation. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui se faisait sucer avec préservatif, la fellation faisant généralement parti des préliminaires avant l'acte. Je n'ai aucun élément pour savoir s'il s'est protégé ou pas, mais il y a tout à fait la possibilité qu'il se soit protégé et qu'il ait quand même attrapé la syphilis qui est extrêmement contagieuse.

Si tu lui avais donné l'autorisation d'aller voir ailleurs avec pour seules conditions de se protéger et de ne pas t'en parler, il a potentiellement respecter les deux cas.

Après je comprends parfaitement qu'on perde confiance en l'autre ou que la situation souligne d'autant plus que cela ne te correspondait pas du tout. Tu ne savais peut être pas encore au fond de toi que l'autorisation que tu lui avais donné était incompatible avec la vision que tu souhaites pour ton couple, tu n'as pas à t'en vouloir pour cela. On découvre toujours l'autre soi-même au fil du temps.

Je ne me fais pas l'avocat du diable bien sûr, j'apporte juste mon opinion avec les éléments que tu m'as donné. Si en revanche, il t'a confirmé qu'il avait eu des rapports non protégés avec quelqu'un d'autres (que ce soit sans capote ou sans prep), c'est effectivement une atteinte gravissime envers votre couple, envers toi pour les risques encourus et envers lui-même (mais ça à la limite, ça le regarde lui). Ce serait une cause de rupture immédiate pour moi aussi. Des petites MST, ça peut arriver à tout le monde et très bêtement, mais prendre des risques délibérément qui pourraient exposer son partenaire et soi-même au VIH, c'est grave et dramatique. On ne joue pas avec sa santé ou celle des autres.

Avatar du membre
Level 7
81 messages

15 juil. 2018, 10:25

Je précise que c'était ma première vraie relation et que j'ai fait des erreurs. Quand j'ai dit que s'il avait envie d'aller voir ailleurs et qu'il devait ne pas me le dire, c'était avant tout pour lui dire que si je m'apercevais qu'il couchait avec un autre, c'était directement une rupture du couple.

On fait tous des erreurs et le faite qu'il m'ait trompé n'a pas été le seul élément déclencheur de la rupture. Je suis ouvert à la discussion mais quand l'autre refuse d'en parler, ça complique beaucoup les choses.

En ce qui concerne la syphilis, même une fellation (pour moi) c'est trompé ton mec. Il n'a aucune excuse. J'adorai le sexe avec lui et j'aime ça en général donc pas besoin d'aller voir ailleurs sauf s'il lui manquait quelque chose et dans ce cas on en parle.

Plus jeune, j'ai adoré coucher à droite à gauche mais c'était avant de connaître une vraie relation.

Je suis un romantique et j'adore la complicité, la confiance, l'attention... et ce sont des façons de montrer à l'autre que tu l'aimes profondément et que tu comptes pour lui. Je vis certainement dans le monde des Bisounours (surtout aujourd'hui).

On me dit souvent : "Oh t'es stew, tu dois avoir un homme dans chaque port!". Mais je ne cherche pas un homme dans chaque port, je cherche l'homme qui aura les mêmes valeurs que moi. Avec qui je pourrai me dire, c'est le bon. Avec qui pleurer devant un film au cinéma. Avec qui je voyagerai en me disant peu importe ou je suis, il est là. Avec qui m'engueuler parce que je ne suis pas d'accord mais qu'il ne m'en voudra pas.

Bref, je ne fait pas un procès ici, à mon ex, mais je ne suis pas et je n'étais pas en couple libre dans ma tête. J'ai appris de mes erreurs et le suivant saura exactement ce que je recherche.

Avatar du membre
Adhérent
85 messages

15 juil. 2018, 19:29

Moadib77 a écrit : J'ai appris de mes erreurs et le suivant saura exactement ce que je recherche.
Je crois que cette phrase résume tout : c'était finalement une bonne expérience, et désormais, tu sais ce que tu veux et ce que tu ne veux pas.
J'ai vécu une histoire assez similaire dans les grandes lignes à la tienne (relation de plusieurs années, pas de couple libre, il a quand même été voir ailleurs et l'a nié, etc...) et qui s'est terminé également y'a huit mois : cette rupture m'a finalement apporté beaucoup.

A la différence de toi, par contre, moi je ne suis pas resté en bons termes avec lui. :lol:

Avatar du membre
Level 24
886 messages

17 juil. 2018, 08:59

@Moadib

Mmh oui c'est particulier de dire ça à sa moitié de savoir cacher s'il te trompe.

Finalement à mon sens bien que pas dans l'idée du couple libre c'était peut-être mieux au contraire que l'honnêté soit de mise.

Attraper une MST alors que ton copain couche ailleurs sans le savoir mais je crois que perso j'ecartele mon copain comme Kratos avec les draughars.

En tout cas bonne reconstruction. Nous nous avons douze ans de vie commune, heureusement ça se passe bien dans l'intimité mais personne n'est à l'abri. Alors ce type de témoignage fout le seum comme diraient les franciliens.

Tu t'en fiches de ta belle famille, chaque humain vit pour son propre ego même les plus altruistes.

Fais toi confiance à toi même, épouse et applique autant que faire se peut les valeurs que tu juges importantes dans tes interactions.

Après faire confiance est difficile. Bon courage.

Lake

Avatar du membre
Level 11
197 messages

17 juil. 2018, 09:30

Lake a écrit : Attraper une MST alors que ton copain couche ailleurs sans le savoir mais je crois que perso j'ecartele mon copain comme Kratos avec les draughars.
ah ah j'avoue !! Déjà il va voir ailleurs sachant que ça te plairait pas trop, ensuite il nie (ça, c'est quand même pas joli joli non plus : il aurait pu au moins assumer), et par dessus le marché il te refile une MST !! Moi je dis : au bûcher @onion9@




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités