Couple libre

Répondre
Avatar du membre
Team Next Gaymer
4686 messages

16 mai 2018

Alexleserveur a écrit : Le temps que la confiance s'installe (tellement d'histoires merdiques qu'on finit par se méfier facilement)
Oui je pense que la confiance permet toutes les ouvertures mais qu'elle ne se donne pas aux premiers abords, elle est éprouvée (et prouvée) sur la durée ^_^

Avatar du membre
Level 9
131 messages

16 mai 2018

Après je comprends vos avis mais j'ai tellement peur que ça soit un prétexte pour mon futur copain pour indirectement me tromper... c'est ça qui m'a toujours freiné en faîte dans la réflexion :'( sans doute car tout mes exs m'ont trompés... mais voila faut voir et bien choisir aussi avec qui le faire.

Avatar du membre
Level 3
13 messages

16 mai 2018

Pour avoir vécu en couple libre pendant quelques mois je pense qu'il est intéressant que je raconte mon expérience (bien que je suis assez jeune ^^' ).
Au tout début c'était purement exclusif puis après il a voulu s'ouvrir un peu plus et on était tout les deux d'accord (même si bon je suis pas intéressé de coucher avec quelqu'un d'autre que mon copain). Mais j'ai accepté car à ce moment là je lui faisait vraiment confiance, il était très sérieux, honnête.
Là où ça a dérapé c'est quand il a commencé à coucher avec quelqu'un d'autre plusieurs fois. A un moment on avait prévu de se voir et il a annulé car cet autre mec lui avait proposé de coucher ensemble avant qu'il parte pour Lyon...
Du coup ça m'a assez blessé le fait qu'il annule une soirée ensemble juste pour qu'il le voit car ça empiète sur notre vie à nous.
C'est à ce moment là où je me suis dit que je n'aurais peut être pas du accepter aussi vite.
Je pense qu'il faut vraiment beaucoup de temps avant de devenir un couple libre ou vraiment le vouloir à 100% des deux côtés.

En tout cas j'en ai conclu que c'était vraiment pas pour moi au final. Et du coup si mon prochain copain me propose ça je n'accepterais pas. Et s'il a vraiment envie je pense pas que je continuerais ma relation avec lui.

Avatar du membre
Level 9
118 messages

16 mai 2018

Ayakiz a écrit : ou vraiment le vouloir à 100% des deux côtés.
à mon avis, c'est surtout ça l'important.

Avatar du membre
Level 9
118 messages

16 mai 2018

Arkhetane a écrit : Après je comprends vos avis mais j'ai tellement peur que ça soit un prétexte pour mon futur copain pour indirectement me tromper... c'est ça qui m'a toujours freiné en faîte dans la réflexion :'( sans doute car tout mes exs m'ont trompés... mais voila faut voir et bien choisir aussi avec qui le faire.
De fait, j'ai croisé plusieurs personnes en couple libre et en fait c'était plus parce qu'ils étaient pas heureux ensemble (et cherchaient quelqu'un d'autre sans forcément en avoir pleinement conscience) que parce qu'ils voulaient vraiment être en couple libre. D'ailleurs c'était un peu mon cas ! Mais bon après comme j'ai dit avant, j'ai croisé aussi des couples libres très fonctionnels, où les deux personnes avaient l'air vraiment heureuses et qui duraient depuis longtemps.

Si toi ça t'ennuie que ton copain couche avec d'autres personnes, ben... y a problème je dirais (au sens où le couple libre est probablement pas fait pour toi, en tout cas pas maintenant et avec ce copain là).

Avatar du membre
Level 8
100 messages

21 mai 2018

Ayakiz a écrit : A un moment on avait prévu de se voir [avec mon copain] et il a annulé
non je ne comprends pas, vous ne viviez pas ensemble ?

Je radote surement mais le sexe doit être un partage. qu'on le fasse ensemble ou non. Bon ce n'est que mon avis, et uniquement mon expérience, mais le fruit de ce désir doit être travaillé et entretenu avec des dialogues... mais attentions les queutards, c'est pas parce que votre copain a dit "oui ok, on fait chacun de notre coté/à 3/6/12/24" que le soir même vous devez foncer dans votre sauna préféré... d'abord le couple,les plan cul solo ou à plusieurs, ça doit rester occasionnelle. et surtout ça se partage au creux de oreille sous la couette, parfois en enjolivant pour exciter votre compagnon et ainsi pouvoir recommencer. ;)

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4686 messages

21 mai 2018

Je pense que tu devrais rajouter des "je pense que", "selon moi", "à mon avis", "de mon expérience" parce que parfois en te lisant, on a l'impression que tu édictes LA vérité cosmique de la réussite d'un couple. Ca me gêne toujours quand sur un sujet je lis que "ça doit" être comme ceci ou comme cela.

Je crois qu'il n'y a aucun cadre absolument précis à devoir suivre, le plus important à mes yeux est la communication, le reste, ponctuel ou non, occasionnel ou non, passe très vite au second plan si chaque partie peuvent se faire confiance, s'accorder sur leurs envies et respecter l'autre quoi qu'il arrive.

Il n'y a aucun modèle de couple à suivre pour que vous soyez heureux dans le votre. Il n'y a que vous qui détenez la clef de ce qui vous rend personnellement heureux et de ce que vous souhaitez partager avec une autre personne. (Et d'ailleurs être en couple n'est pas une fin en soi)

Avatar du membre
Level 8
100 messages

22 mai 2018

Tuc a écrit : Bon ce n'est que mon avis, et uniquement mon expérience,
oui je l'avais mis, je ne vais pas l'écrire à chaque ligne...
Je pense avoir suffisamment écrit que chaque couple était différent, chacun avait ses propres règles, que tout pouvait fonctionner, et que mon conseil restait le dialogue, pour ne pas avoir à subir ce genre de remarque.

Avatar du membre
Level 3
13 messages

22 mai 2018

Tuc a écrit :
Ayakiz a écrit : A un moment on avait prévu de se voir [avec mon copain] et il a annulé
non je ne comprends pas, vous ne viviez pas ensemble ?
On était tout les deux à deux facs différentes donc c'était difficile de vivre ensemble.

Avatar du membre
Level 8
100 messages

22 mai 2018

Je suis certain que si on fouille dans les Méandre du forum, on trouveras un sujet sur les relations à distance. Ça doit être compliqué ça à gérer.

Avatar du membre
Team Next Gaymer
4686 messages

22 mai 2018

Tuc a écrit : oui je l'avais mis, je ne vais pas l'écrire à chaque ligne...
Je tiens à m'excuser, je ne vois pas comment j'ai pu lire et réagir à la phrase suivante. Poisson rouge à ce point, ça fait flipper. Sorry

@onion2@ @onion19@ @onion7@

Avatar du membre
Level 13
255 messages

22 mai 2018

NatyAte a écrit : Ehehehe j'ai une question substantielle. Les nos qui sont en couple libre, quel âge avez-vous? Et votre partenaire ? Et ceux qui sont contre, même question.

Car je me demande si la banalisation du concept est basé sur un âge où le cerveau pense différemment avec les choses vécus?
Trés intéressant.
35 ans, et je ne conçois pas d'être dans une relation libre. J'y étais farouchement opposé entre mon début de vie sexuelle (20 ans) et mes 33 ans. J'ai évoqué la chose parce que je ne suis pas optu ou fermé, et par peur de ruiner ma relation par manque de flexibilité (et parce qu'évoquer la chose me permettait d'y réfléchir, avec mon mec, et de peser le pour et le contre), et je n'ai pas pu m'y résoudre parce que cela va à l'encontre de mes convictions. Célibataire, je m'amuse et papillonne sans souci. Je ne vois pas l'intérêt de me poser avec quelqu'un si c'est pour aller voir ailleurs pendant ma relation. De mon point de vue n'engageant que moi, tant que je voudrais aller voir ailleurs, c'est que c'est pas le bon, autant rester célibataire.
Et n'ayant que "peu" de temps libre en dehors du boulot et de mes activités, je ne me vois pas me partager entre mon mec et mes autres mecs. Il n'y a pas de place, quand je suis en couple, pour des applis, du démarchage, de la recherche, du trajet, etc. Mon temps, mon énergie et mon désir ne sont alloués qu'à une seule personne. Mon mec.
Tout comme je ne m'imagine pas me demander où mon mec se trouve, ce qu'il fait ou avec qui il couche dès que je franchis la porte, et qu'il n'a pas envie de venir avec moi, ou de sortir avec moi, ou de voir tel film, ou qu'il veut soit-disant rester au calme ou qu'il va "voir un pote".
Avec les vies de fous que l'on mène, avoir de la place pour une personne et s'en occuper comme il faut, c'est déjà énorme. Personnellement, après y avoir bien réfléchi, je vais déjà m'attacher à m'occuper correctement de mon mec, de ma maison et de moi, avant de vouloir m'occuper d'autres. Et de mon point de vue de midinette de 15 ans dans un corps d'homme de 35 ans, je fais une énorme différence entre le sexe avec l'homme que j'aime, et un plan cul. Le fossé (du ressenti et des émotions et du plaisir) est tel, que cela ne présente pas vraiment d'intérêt pour moi. Après je suis surement bizarre, mais c'est vraiment vraiment vraiment pas pareil, et cela ne me procure vraiment pas la même chose. Rien de comparable ^^

De ce que j'observe, c'est effectivement un effet de banalisation. Des couples très jeunes proposent l'aventure, et de ce que je capte, non plus au bout de 5, 10 ou 15 ans, mais au bout de quelques mois. C'est devenu normal... banal quoi :)

Cette banalisation passe aussi par l'entourage (oui, je me pose beaucoup de questions sur l'influence de l'entourage ces derniers temps). C'est un peu comme le pote X ou le couple Y qui ont acheté un thermomix et t'en vantent les mérites. Depuis qu'ils ont adopté le thermomix, ils cuisinent mieux, cela a révolutionné leur vie et leur façon de cuisiner. Ca donne envie aux autres, ça te vend du rêve, et tu te dis toujours que si ça te plait pas, tu pourras toujours revenir aux ustencils de base... ;)

Avatar du membre
Level 4
31 messages

24 mai 2018

Arkhetane a écrit : l'idée de passer en couple libre me dérange encore mais surement qu'en prenant de l'âge, ça va me passer et mes points de vues avec l'expérience vont changer ? je sais pas trop...mais en tout cas j'ai su évoluer sur certains points alors qu'avant ça m'était impossible :)
L'important je pense, c'est de rester fidèle à ce qu'on ressent. Certaines personnes ne sont pas faites pour le couple libre. Et c'est pas parce que d'autres voient ça comme un passage obligé qu'il faut s'y conformer avec le temps.

Perso, je n'y arrive pas. Quand je commence à avoir envie de quelqu'un d'autre c'est qu'il est déjà trop tard, je me connais. Et si l'autre personne veut toucher d'autres appendices, qu'elle le fasse en sachant ce qu'elle perdra. Après ce que je dis n'engage que moi et je souhaite beaucoup de bonheur à ceux qui y arrivent, et je ne les juge absolument pas.

L'important c'est de discuter, de prendre l'avis de l'autre en compte. Les règles de couple, c'est comme le sexe, il faut savoir lire ce que l'autre ressent et lui faire ressentir comment on fonctionne nous même.

Avatar du membre
Level 3
16 messages

25 mai 2018

Du coup je m'excuse d'avance j'ai pas lut tous les posts précédents, je voulais juste partager mon expérience face au concept de couple libre.

Pendant longtemps, je considérais que je ne serais pas capable d'autre chose qu'un couple exclusif. Puis j'ai rencontré des gens qui fonctionnaient comme ça, j'ai pu discuter avec eux, que ce soit un couple libre ou même des polyamoureux.
Suite à ça je me suis un peu remit en question, et je me suis dis que ça dépendrait de mon partenaire.
J'ai ensuite eu ma première relation sérieuse avec un mec, on en a parler et on est tomber d'accord pour une relation exclusive.
Ça a mal fini et il m'a tromper avant de me quitter.
J'en ai pas mal souffert (encore aujourd'hui), et je me sens pas capable aujourd'hui de me relancer dans une relation exclusive, et je pense que la relation libre peut être une solution.
Je ne dis pas que je ne voudrais que des relations libres pour le reste de ma vie, peut être que si, j'en sais rien.
Mais ce que je vois dans la relation libre c'est un moyen de revivre quelque chose tout en m'autant une grande peur de la trahison, ça me permet aussi de vivre tout ce que j'ai envie de vivre, faire mon expérience, et peut être un jour transformer une relation libre en relation exclusive avec quelqu'un en qui j'aurais confiance.

Je pense que plus tard ça dépendra encore une fois de l'autre, pouvant me satisfaire des deux je pense que la décision ne sera pas la mienne.




Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités